samedi 10 mai 2014

Libère-toi de tes chaînes... mémorielles !


Quel pays de fadas que celui dans lequel nous vivons en ce moment. Prenez une heure de votre temps, survolez l'actualité, la vraie qui compte ou la futile qui compte tout autant, voire plus. Et vous verrez, aujourd'hui est un grand jour: C'est la fête du slip, du grand n'importe nawak. Voyez... 

Quelle est la première chose que fait Président après deux jours passés en compagnie de son ennemi intime Angela sur les bords de la Baltique? Il se rend direct au jardin du Luxembourg à Paris pour commémorer l'abolition de l'esclavage, entre soi, le quartier est bouclé, seule une centaine de personnes est admise. Et que fait son Premier, même chose à 17h30 place du général Catroux, il ira saluer la mémoire du général Dumas. La république s’incline aujourd'hui; à la mémoire des milliers de gens esclavagés par le méchant toubab d'avant. Ce faisant, nos deux sinistres donnent du crédit aux actions et aux délires d'un vil exploitant de la même cause: Louis-Georges Tin. Le même qui sous les feux de tous les médias complaisants n'hésite pas à réclamer réparation pour les fautes - était-ce en ce temps là une faute ? - commises par des gens morts et enterrés depuis des lustres. Le con. Et qu'est-ce qu'il dit le Tin que tout le monde applaudit: "C'est le travail des esclaves qui a permis de constituer la Banque de France et c'est la Banque de France qui a permis de constituer la France." ! Si, si, vous avez bien lu, la France a attendu la Banque de France pour se constituer et cette salope de BdF, elle s'est construite sur l'esclavage. Et comme aujourd'hui, la Banque de France, c'est la France, vous l'aurez compris, la France est une salope ! Comment ça, je fais des raccourcis, ben quoi, je fais comme tous ces gens que la repentance nourrit ou fait bander, je raccourcis l'Histoire et les faits, j’occulte une partie du roman pour n'en retenir que le laid. Le beau et le grand - notre Histoire regorge pourtant de merveilleux et beaux moments - ne nourrissent pas, ne font plus recette.

"Réparations" !, " Dédommagement" !, "Repentance" !, " Pognon" !, les voilà s'abreuver de ces mots qui pètent et qui font que vous êtes un vilain ou un sale babtou si vous ne voulez pas les prendre à votre compte. Vous verrez qu'on viendra vous traiter de raciste si vous ne voulez pas participer à ce jeu-là. Vous avez le choix: ou vous prenez une part de responsabilité dans ces barbaries d'antan ou bien vous êtes un enfoiré. Pis, ne pas communier à cet esprit de repentance fera de vous celui qui accepte l'esclavage d'aujourd'hui tel qu'il peut se pratiquer au Nigéria, chez nos amis économiques du Qatar ou des Emirats Arabes Unis, voire dans certaines de nos ambassades parisiennes.

Et bien, non, pas de ça chez moi, j'emmerde ces commémoratifs stipendiés, ces nouveaux profiteurs de nos péchés d'hier, je ne baisserai pas la tête devant le général Dumas. Que cela plaise ou pas à Président, Claude Ribe, Taubira ou Tin. Le général Dumas serait un héros ? Je veux bien mais ni plus ni moins que tant d'autres. Il a lutté pour sortir de la fange dans laquelle il était né, il s'est battu contre l'esclavage et toussa, tant mieux, c'est bien. Bravo. Il s'est battu pour des trucs auquel il croyait ? Tant mieux, comme des millions d'autres personnes se sont battues pour diverses causes. Allez, je vous l'accorde, Dumas, Schoelcher et compagnie, des héros, oui, des héros parmi d'autres héros.

Ils étaient où tous ces gens qui aujourd'hui commémorent l'abolition de l'esclavage à grand renfort de flonflons et de slogans pourris, il y a un mois lorsque ces pauvres jeunes filles sans défense ont été enlevées au Nigéria. J'en parlais sur ce blog alors que pas un ne pipait mot. Et les voilà tous à s'offusquer et s'indigner, à crier, à nous demander de faire repentance pour l’esclavage d'autrefois; mais moi, il n'y a que l'esclavage d'aujourd'hui qui m'indigne et me révolte. Et l'esclavage, de nos jours, je n'ai pas vraiment l'impression qu'il soit le fait d'affreux occidentaux.

Allez, basta, ils m'énervent avec leur compassion surfaite; je ne verserai pas dans cette commisération républicaine et vous invite à en faire autant. 

Il n'y a pas que l'abolition de l’esclavage d'autrefois dans la vie, libère-toi de tes chaînes mémorielles !

Sur ce bonne soirée à tous, même en Socialie!

Folie passagère 2273.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

37 commentaires:

  1. Jeunes filles enlevées au Nigeria : aucun media ne bouge pendant au moins trois semaines, mon cher Corto.
    La charia instaurée au sultanat de Brunéi. Quels media en ont parlé ?
    Pourtant en cherchant on apprend que des peines de prison sont prévues pour les petites offenses, genre absence à la prière du vendredi. Mais patience ! à partir de 2015 c'est lapidation pour les sodomites !
    Les Nations Unies ont, paraît-il exprimé leur "profonde inquiétude". C'est déjà ça, mais ça va leur faire une belle jambe, aux sodomites.
    Quant à nos media ils s'en foutent complètement. Ils sont bien trop occupés à suivre Président dans tous ses déplacements commémoratifs en attendant la pile du 25 mai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: quoi la charia instaurée au Brunei et personne n en parle ? Serions-nous les seuls au courant ? remarquez, ce petit bout de terre n'est que l un des plus riches territoires de la planète alors tant pis si il se dote d une chape de plomb, business et palaces parisiens d abord !

      Supprimer
  2. Et l'esclavage de la pensée, en voilà un qui mériterait tout notre courroux. Car celui-ci formate les esprits, pas seulement les corps. Le monde progresse et tâtonne ( Teilhard de Chardin), ce qui explique mais n'excuse pas, les barbaries d'un monde passé et qui devraient être révolues. Mais la barbarie est toujours présente sous des formes bien plus sournoises. Il existait des mœurs, autrefois qui nous révulsent maintenant . Chez les Romains, le Pater familias avait droit de vie et de mort sur l'enfant qui venait de naître. Honteux mais accepté alors. On va quand même pas faire un procès sur le passé. Par contre, le passé doit nous ouvrir les yeux et il permet d'apprendre de nos erreurs. Et, je vois bien que la bêtise humaine a de beaux jours devant elle. De plus, elle est encouragée par des soi-disants "donneurs de leçons". Ce mensonge ambiant, ces courbettes de pacotille me révulsent. On glose sur l'esclavage que la France a aboli voilà 150 ans mais on ne rend même pas les honneurs à un soldat qui a donné sa vie au Mali pour défendre la dignité humaine et qui n'aura que pour seule reconnaissance un entrefilet dans le journal !
    Je comprends que nous sommes déjà deux à être de mauvaise humeur, cher Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Idel
      Sans aucun doute, beaucoup plus que 2 (et même que 3, avec moi) !!!

      Supprimer
    2. @IDEL: " Il existait des mœurs, autrefois qui nous révulsent maintenant " et tout est dans ces mots que nos gentils bisounours droitsdelhommistes et commémoratifs ne veulent ni voir, ni lire et ni entendre. Ils sont qui ces cons pour juger de ce qui nous parait aujourd'hui atrocités alors qu'elles n'étaient on ne peut plus normal en ces temps parfois pas si éloignés. Ils sont qui ces Tin d'andouilles pour tenter de nous faire culpabiliser pour des trucs qui d'une part n'avaient aucune importance à l 'époque et pour lesquelles nous n avons pas le 1/4 d'une once de responsabilités ?
      Et voir notre grand couillon de leader minimo se plier dans de si stupides génuflexions me hérisse le poil et me donne des envies de distribution de baffes !

      Supprimer
  3. Claude Ribbe ce matin sur BFMTV au sujet du maire de Villers-Cotterêts qui se "cacherait" pour ne pas commémorer l'esclavage (attention, c'est du lourd !) :
    "Les gens qui sont ici (sous-entendu, qui viennent se repentir) ne se sentent pas coupables. Si on n'est pas coupable, on n'a pas de raison de refuser de se repentir". J'avais cru avoir mal entendu, mais non, il l'avait vraiment dit !
    J'en ai ras le bol de toute cette repentance de la France à tout propos !
    Et les Cathares ? Les Albigeois ? La Saint Barthélémy ? La Terreur ? Les guerres de Vendée ? Marre ! Ne pas oublier, certes mais ne pas présenter des excuses pour des fautes commises par d'autres.

    RépondreSupprimer
  4. Quant aux jeunes filles enlevées au Nigeria, il aura fallu 3 semaines pour que les zélites viennent s'indigner. Trois semaines !
    Aux USA maintenant, après le scandale des écoutes de la NSA, l'information arrive lentement. Les Obama viennent juste de l'apprendre.
    Le microcosme parisien en a eu connaissance, lui, en lisant Le Monde il y a deux jours. Pensez, des jeunes filles chrétiennes enlevées par des musulmans. Faut pas stigmatiser...
    On s'indigne seulement si les Obama donnent le ton, sinon on regarde ailleurs et on continue à donner des leçons de morale et de générosité.
    Sortez-les tous ces humanistes auto-proclamés. Je ne peux les voir et les entendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: le même Claude Ribe que j ai entendu dire, comme je le pressentais dans mon billet, que ce maire FN était forcément raciste puisqu il n 'était pas là pour se repentir et baiser les pieds du général Dumas ! Et voir la vingtaine de ringards de communistes participer à cette sôterie ! mais que qui se moquent-ils ? pas un pour voir que les deux seuls qui bénéficient de cette pantalonnade , c'est Tin et Ribe qui font leur beurre avec ce genre de happenings modernoeuds.

      Personne il y a trois semaines pour pleurer ces jeunes filles car personne n y croyait vraiment , ou s'en foutait ! il a fallu la vidéo d un dingo ( et qui sait peut etre en France le tweet de Mariani) pour qu ils prennent leur feutres et écrivent sur des pancartes " bringbackourgirls". Qu'ils sont mignons ! Ils m horripilent !

      Supprimer
  5. Quelle saine colère ! Et que ça fait du bien à lire !...

    Pour être franche, il y a certains passages (notamment sur la BDF !) que j'ai dû relire 2 fois : je croyais avoir mal compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: saine colère mais avoues qu ils nous cherchent ces bisounours à deux balles! Je ne les ai pas entendu le Tin ou le Ribe, hier ou avant hier, pleurnicher sur les jeunes nigérianes, par contre aujourd'hui, ils sont là et sur tous les écrans ! Pouah !

      Supprimer
  6. Puisqu'il était en Allemagne, Pépère aurait dû présenter ses excuses à Angela pour le sac du Palatinat puisqu'on est dans le repentir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et pour bien connaitre la superbe ville d'Heidelberg, je peux dire qu'ils n'y sont pas allés de main morte les soudards....d'ailleurs les allemands aimeraient bien qu'on fasses une petite repentance car ils n'ont pas digéré mais certains disent que ce serait mal venu, allez comprendre......

      Supprimer
    2. @pangloss et Boutil: alors là, les amis vous me la coupez. Késako que cette histoire de Palatinat ? Nos ancêtres auraient-ils occis plus que de raisons quels saxons récalcitrants ? je vais aller me renseigner chez Google

      Supprimer
    3. La mise a sac du Palatinat a eu lieu sous Louis XIV lors d'une de ses nombreuses guerres , celle dite de la ligue d' Augsbourg en 1689 mais cela est une autre histoire.

      Supprimer
    4. @Grandpas: Sacré Louis XIV, je ne saurais effectivement que conseiller à nos "Tin" allemands de demander à la France quelques dédommagements, ça devrait marcher

      Supprimer
  7. Ne leurs donnons pas de l'argent achetons leurs de vieilles barcasses afin de les renvoyer dans la terre de leurs ancêtres qui ne l'oublions pas les ont vendus.

    Quand on voit ce qui s'est passé au Liberia, cela nous promet de beaux massacres en devenir, les petits gars de Boko-Haram passeront pour des artisans.

    Allez , je vous parie qu'ils demanderont des congés bonifiés de 3 mois tous les 6 mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandopas: les barcasses avec ou sans trous dedans ?

      Supprimer
    2. Les mêmes qui furent utilisées pour amener leurs ancêtres d' Afrique même si les antillais ne veulent pas le reconnaître sauf quand cela leurs rapporte des espèces sonnnantes et trébuchantes.

      Supprimer
    3. @Grandpas: espèces sonnantes et trébuchantes, c'est tout l interêt de gars comme Tin qui ne vivent que des procès et autres subsides versés

      Supprimer
  8. Voilà une colère que je partage !
    Et le Tin qui fait tout un pataquès à Zemmour !
    A lire et à écouter

    http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/zemmour-na-t-il-quun-droit-celui-se-taire,59427

    http://www.itele.fr/magazines/ca-se-dispute-zemmour-domenach/zemmour-repond-au-cran-57-82048



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: mais on est obligé de se mettre en colère quand on voit et entend ces guignols qui sont prêts à toutes les contorsions pour raconter n importe quoi et faire croire à n importe qui qu il est temps de réparer ce qui é été fait il y a 150 ou 200 ans par des gens qui nous sont totalement étrangers ou pour lesquels il est inimaginable que nous ayons a partager la moindre culpabilité.
      Zemmour est forcément l homme à abattre puisqu il contredit avec de simples vérités historiques les délires de ces repentants. Et voir Président qui cautionne ... Grrrrr

      Supprimer
  9. d'ailleurs, dans les discours de ce matin, ils n'en ont pas parlé des petites mais c'est pas pareil, c'est pas de l'esclavage qui rapporte aux biens pensants celles-ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: et pi en plus, au Nigéria, avec ces jeunes filles, c'est de l'esclavage africo-africain alors forcément ça coince avec leur raisonnements à la mords moi le nœud !

      Supprimer
  10. Il y a une chose que vous ne comprenez pas, les uns ni les autres. C'est que l'esclavage pratiqué par les blancs a été le seul qui a déshumanisé les Africains. Les autres esclavages (inter-africains, arabo-africains, etc.) étaient, eux, respectueux de la personne humaine.

    Je ne rigole pas : on m'a très sérieusement soutenu cela un jour. et c'était un homme intelligent que j'aime beaucoup (mais noir, quand même…).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux: Oui c'est cela et la marmotte elle plie le papier d'alu sur le chocolat ! Et croyez le ou non, je connais des gens très intelligents qui ne sont pas à une connerie près du moment que cela sert leur histoire.

      Supprimer
    2. @Goux: Position qui s'explique par la concurrence victimaire avec la Shoa.
      Quant à la position des socialistes, c'est un marqueur idéologique, une sorte de signe de reconnaissance qui ne coûte pas grand chose et distingue l'autre...

      Je remarque que la phrase souvent entendu à gauche "la France a rejeté Sarkozy" (et j'omets les quantificateurs habituels : pour toujours, totalement, définitivement...), nie une bonne moitié des français. Si ce n'est pas de la déshumanisation, ça !

      Amike

      Supprimer
    3. Les arabes ne s'embarrassaient pas , ils tuaient les moins résistants, émasculaient les hommes, ils gardaient les plus jolies femmes pour leurs harems et pour l'esclavage inter-africain, il s’agissait simplement d'une forme se servitude.

      Supprimer
    4. @Grandpas: émasculer les hommes !!! quelle bande de sauvages, non mais franchement !

      Supprimer
  11. Elle est nulle, la photo du haut, on voit même pas les doudounes de la doudou.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: oh, tu sais moi les doudounes de la doudou, c'est pas trop mon truc, désolé.

      Supprimer
    2. Allez allez, l'ami, y en a peut être que ça intéresse ?
      Ici même ?
      Savoir s'ils restent ronds ou s'ils tombent ?
      S'ils sont en poire ou en coing ou en gant de toilette ?
      S'ils sont érigés au contact de la mâle poitrine qui lui fait face ou s'ils restent insensibles ?
      Si ce sont des outres de vieille bique ou de la tetasse d'anthologie ?
      Bref, la moindre des choses

      Supprimer
  12. @corto
    Tu vas nous énerver bembelly...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nofate: Et bien s'il se sent morveux, qu'il se mouche, non ?

      Supprimer
  13. Bravo! Bien dit. Bien sûr qu'on les emmerde! A pieds, à cheval et en voiture,
    comme disait feu mon Paternel! Qu'ils aillent tous se faire foutre!

    RépondreSupprimer
  14. voila un autre exemple de cette France de FADAS !

    Attention !!! / Dire « Vite, vite, il y a un cochon qui arrive » est une injure raciste, condamnée par la justice !
    Deux jeunes femmes voilées qui se promenaient à Reims, ont été les cibles d’un geste déplacé, et d’une parole raciste de la part d’un automobiliste âgé de 28 ans, le 02 juillet 2013.Elles ont porté plainte, (voir la suite sur nouvelles de france) car il a été sévèrement CONDAMNé pour ces paroles !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP