lundi 5 mai 2014

Ukraine über alles !: les images que vous ne verrez jamais au JT de Claire Chazal



Les images que je vous propose de voir ont été tournées et compilées par des journalistes allemands. Elles ont été filmées ces dernières semaines un peu partout en Ukraine, de Kiev à Odessa. Vous aurez ainsi un aperçu de ce que vous ne verrez jamais aux JT de Claire Chazal ou dans ceux de ses confrères. Et pour cause, la quasi totalité de ces gentilles personnes sont soutenues directement ou indirectement par les Etats occidentaux, par Obama, John Kerry, John Mc Cain (l'un des premiers occidentaux présents à Maïdan) et Joe Biden, par Hollande et Fabius, Elisabeth Guigou ou Caroline Fourest, par l'Otan, le FMI et l'UE, par Bernard Henri Levy, par David Cameron, Hermann Von Rompuy et Catherine Ashton,... Liste non exhaustive. 

Ces ultra-nationalistes se revendiquent tous de Stephan Bandera ou de Choukhevitch dont vous n'avez sans doute jamais entendu parler, non pas parce que vous êtes incultes ou ignares, comme moi, simplement parce que les médias français n'en ont quasiment jamais parlé. 

Mon propos n'est pas de minimiser l'action des pro-Russes dont certains peuvent sans difficulté rivaliser avec les tristes sires filmés ici ou de soutenir la politique expansionniste de Vladimir Poutine; juste de vous montrer qu'une bonne partie de ceux qui ont fait tomber Yanoukowitch, qui ont mis le feu sur Maïdan (plus de 120 morts), qui se sont emparés du pouvoir à Kiev ou incendié la maison des syndicats à Odessa (40 morts) ne sont pas aussi "démocrates" et sympathiques qu'on voudrait nous le faire croire. 

Et pourtant, ils ont été ou sont encore soutenus, eux ou leurs amis médiatiquement plus respectables , par la quasi totalité de la classe politique française, y compris par ceux qui à longueur d'année dénoncent en France le supposé insoutenable fascisme du Front National ou des identitaires, ceux-là mêmes dont Manuel Valls organisa l'interdiction lorsqu'il était ministre de l'Intérieur. 

Ainsi, peut-être que la prochaine fois que l'on vous montrera les vilains pro-russes ukrainiens, puisque c'est généralement eux que l'on vous montre ou bien que l'on vous racontera tout le mal que les Grands en occident pensent de Poutine, vous repenserez à ces images...

Guerre civile ? Vraiment ?

Folie passagère 2265.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

18 commentaires:

  1. Il faut partir du principe que dès l'instant les manifestants se cachent le visage ils ne sont pas clairs , Je n'arrive pas à comprendre que ceux qui manifestent pour être Russe ne partent pas en Russie , ils seraient accueuillis à bras ouvert .
    Je crois ne plus savoir qui est qui et dans toute guerre civile c'est à celui qui sera le plus cruel , Des exemples il y en a par centaine à travers le monde . Notre abruti de service confond facho et peuple , je ne pense pas que le vrai peuple ukrainien est ce visage mais j'ai encore en mémoire l'annexion de l'Alsace et la Lorraine et toutes les souffrances qui en ont découlé .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ceci dit , effectivement nos infos sont si aseptisées que c'en est une honte .

      Supprimer
    2. @Claude Herni: mais pourquoi partiraient-ils en Russie ? Aucune raison ils sont chez eux et demandent juste, comme la Crimée, à passer sous régime russe. Quand aux nationalistes ukrainiens, ils font revivre les pires heures de l histoire de ce pays. Et à nous, tranquilou, on nous dit que ceux -ci sont bons et que les pro russes sont des rebelles. C'est ainsi qu ils sont désignés dans tous les JT. Avec dans l esprit, Rebelles = anti-démocratique et ultra nationalistes se réclamant du nazisme = pro europe !! On marche sur la tête

      Supprimer
  2. L'union Européenne souhaite étendre son influence sur de nouvelles nations mais n'en a pas les ambitions, ni la capacité et encore moins les connaissances et l'expertise. Chaque pays possède encore sa propre armée et décide seul des zones d'interventions au bonheur le petit matin quitte à contraindre les autres pays ensuite à venir (intervention française au Mali) au lieu de constituer une seule armée, que l'on pourrait nommer EUFOR ou autres, qui soit en mesure d'intervenir immédiatement tout en se libérant de l'OTAN.

    Faute de muscle, il reste le cerveau, l'Europe reste séduisante avec sa démocratie, sa liberté, sa richesse... Du moment qu'on ne gratte pas trop pour ne pas voir que la machine qui fait tourner ça déraille et n'est pas vraiment en mesure d'assimiler de nouveaux membres. Alors, pour garder ses pions sur l'échiquier elle soutient les derniers révolutionnaires locaux. Mauvais calcul tant qu'on les connaît pas bien, qu'ils ne sont pas structurés et surtout aussi pacifique que le reste du continent. Cette stratégie serait encore acceptable sur la forme s'il s'agissait d'une stratégie de la terre brûlée pour surtout ne laisser aucune avancée à la Russie.

    L'Allemagne se distingue en discutant davantage entre décisionnaires au lieu d'aboyer à la sanction comme le reste de l'Union. En France comme d'habitude on applique une recette qui n'apportait rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: " L'union Européenne souhaite étendre son influence sur de nouvelles nations mais n'en a pas les ambitions, ni la capacité et encore moins les connaissances et l'expertise" j aimerais etre sur que c'est la seule europe qui a ces ambitions mais je note que les premiers a avoir rejoint les "révolutionnaires" sur Maïdan étaient les américains avec John Mac Cain puis Kerry, bien avant tous nos gentils bisounours

      Supprimer
  3. marianne ARNAUD5 mai 2014 à 19:40:00

    Et c'est en toute bonne conscience, mon cher Corto, qu'on nous explique que quand les adversaires du président pro-russe Janoukovitch prennent des bâtiments publics d'assaut à l'ouest de l'Ukraine et à Kiev, c'est bien.
    Mais quand les pro-russes font de même à l'Est, on nous explique que ce sont des "terroristes".
    Mais on commence tout de même à comprendre le film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @parianne: oui mais quand vous dites on commence a comprendre le film, j aimerai être sur que c'est le cas. Je n oublie pas que la principale source d information de la majorité des Français restent encore TF1 et France 2... Si vous voyez ce que je veux dire.

      Les pro-europe des pro europes, les pro-russes, des terroristes ou des rebelles, ça me rappelle un peu la terminologie que l on emploie pour la Syrie sauf que là bas, les rebelles sont les gentils :)

      Supprimer
  4. Tu fais bien de montrer cette vidéo. S'il est évident que tous les types qui sont pour l'Europe en Ukraine ne sont pas des bas du front, il faut reconnaître qu'un certain nombre sont loin d'être recommandables. Y compris les officiels soutenus par l'UE et les USA.
    La blondasse aux nattes tout d'abord, sa haine des russes présents sur le sol ukrainien n'est pas feinte. Qui pour se souvenir qu'il y a quelques semaines elle lâchait dans une conversation avec un ministre estonien (ou lituanien je ne sais plus) qu'elle leur balancerait bien une bombe nucléaire sur la tronche à ces Russes.
    Que les ukrainiens n'aiment pas les Russes, on peut le comprendre aisément, l'histoire des deux pays est "chargée", mais comment veut-on que les Russes d'Ukraine soient sereins quand ils voient la gueule de leur nouveau gouvernement illégitime ? Et qui pour rappeler qu'une des première mesures annoncée par ce gouvernement non élu était de restreindre voire d'interdire la langue russe et l'usage du cyrillique ?
    L'équipe actuelle vomit les Russes, y compris les Russes d'Ukraine, on voit ce que ça a donné à Odessa.
    Enfin, si on s'en tient aux faits, l'Ukraine a actuellement un gouvernement non élu, il faut sans cesse le rappeler. Ce gouvernement a été largement poussé par les Etats-Unis et sacré par son idiot utile : l'Europe.
    Souvenons-nous de la conversation de la secrétaire d'Etat Nuland qui donne la future composition du gouvernement comme un entraîneur le ferait avec son équipe de foot. Tout est sur internet, pour ceux qui doutent, vous pouvez vérifier.
    Cette Europe n'est pas la mienne, les alliances douteuses de l'UE avec des djihadistes syriens ou des fachos ukrainiens sont scandaleuses. J'ai honte de la politique étrangère de la France, honte de nos politiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad : pas grand chose à ajouter si ce n'est que personne en Occident n avait a se mêler de cela. Je n oublie pas non plus qu a l origine, la Russie proposait 15 milliards à l Ukraine quand, sous conditions drastiques, l UE ne proposait que 800 millions pour sortir soi disant l Ukraine de l ornière. Comme par hasard , c'est quand Yanoukovitch a accepté l offre Russe que l UE a proposé autre chose, 15 milliards sur deux ans. Et aujourd'hui, FMI et UE propose près de 20 milliards toujours sur deux ans. Etonnant comment la valeur des choses changent en si peu de temps.

      Etcomment ne pas rester dubitatif ( pour ne pas dire honteux ou encolère) quand on constate, comme tu le dis, dans le même temps, les alliances douteuses et scandaleuses de l'UE avec des djihadistes syriens ou des fachos ukrainiens

      Supprimer
  5. Voir le blog "les crises" d'Olivier Berruyer.
    Tout plein d'infos que vous ne verrez pas sur TF1

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: Etonnant ces avions Rafale Français envoyés en Pologne pour surveiller l Ukraine et la Russie et à qui on a enlevé les cocardes bleu-blanc-rouge: une première !

      Supprimer
    2. Le blog d'O.Berruyer est une source de (ré)information passionnante. Voir toute sa série de mars-avril sur Maïden: http://www.les-crises.fr/ukraine/

      Sinon, à propos d'Odessa: http://www.les-crises.fr/svoboda-c-est-ca/

      Supprimer
    3. @claribelle: en effet, j y ai passé un long moment hier.sur ce blog. très bien.

      Supprimer
  6. En même temps il s'agit d'un film allemand et surtout d'une compilation fabrication de journalopes pour lesquelles je n'ai plus aucun respect ni foi surtout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerof: j ai bien plus confiance ds les journalistes allemands que ds les français. Et au moins avons nous des images que nous n avons pas vu chez nous.

      Supprimer
  7. Comme on dit, qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un con, n'est-ce pas et il est permis de se
    demander qui est le con qui, chez nous, se permet de filtrer l'information afin de n'en laisser passer
    que ce qui l'arrange. J'ai bien ma petite idée la dessus mais, bien sûr, il ne faut pas en parler.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que c'est un peu, beaucoup même, plus compliqué que ça, Corto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La mouette: que cela soit plus compliqué que cela, je n en disconvient pas bien au contraire mais ce billet et cette vidéo n ont pour but que de montrer comment l opinion publique française et occidentale sont manipulées sur la question ukrainienne . On voudrait nous faire croire que les méchants, les terroristes, ce ne sont que les pro russes,, qui peut y croire ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique