samedi 31 mai 2014

Fume ! Fumeurs ! Fumée !


Aujourd'hui, c'est la journée sans tabac, le truc sensé vous faire culpabiliser et donner l'envie à vos non-fumeuses fréquentations de vous dire toute la journée: Corto, arrête, c'est la journée sans tabac, le tabac, c'est mal, ce n'est pas bon pour tes poumons, pour ton entourage, pour ton porte-monnaie et, tant qu'à faire, pour la planète ! Okay !

Alors comme c'est la journée sans tabac et que je suis un incorrigible fumeur, pour marquer tout de même le coup, j'ai nettoyé mieux que d'habitude mes deux cendriers. J'ai passé au polish celui en argent, qu'il brille ainsi comme jamais, et parfaitement décrassé celui en terre cuite. Je suis ensuite allé faire deux, trois courses et me suis arrêté chez mon tabagiste; l'affreux bonhomme, il ose encore fumer derrière son comptoir. Je lui ai acheté deux paquets de Marlboro médium avec une idée en tête: profiter tranquillement de cette journée et fumer quelques cigarettes, sur la terrasse. La pensée de les écraser, une fois finies, dans de si beaux cendriers me ravit.

Nom d'une pipe en bois, nous laisseront-ils fumer tranquilles ? Combien de temps encore avant qu'un censeur vienne m'interdire de fumer chez moi ?

Qu'on nous laisse fumer en paix, merde alors !

Folie passagère 2310.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

46 commentaires:

  1. Mon Cher Corto,
    Va comprendre, aujourd'hui, c'est journée sans tabac, et demain, c'est le 1er joint...euh juin...
    JDx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX: ça, c'est une autre histoire que la loi nous interdit formellement de "prosélyter"

      Supprimer
    2. @ Corto
      Euh ???!!!
      Auriez-vous oublié les tentatives de dépénalisation des drogues dites douces (et moins douces) ?
      Et les salles de shoot ? De surcroît financées par nos sous ?
      Certes, on en n'entend plus parler
      Pourtant, loin de moi la naïveté de croire qu'elles ont disparu... :-(((

      Supprimer
    3. @Franzi: attention, ne mélangeons pas tout: les salles de shoot n ont rien a voir avec le premier joint

      Supprimer
    4. @ Corto
      Avec le premier, non. Mais avec la suite, oui...

      Supprimer
  2. Ma journée sans tabac à commencer le 17 janvier 1998 au retour d'un salon , comme ça , comme une vieille envie de pipi , dûre , même très dûre les15 premier jour après c'est une habitude avec toujours cette envie de fumé qui ne m'a pas quitté depuis 16 ans . Tous mes amis , copains , famille évitent de fumer chez moi , peut être par respect car aucune interdiction n'a jamais été formulée .
    Pour arrêter ce n'est pas la morale , les médocs , c'est rien , ça doit venir comme celà , fumes un clope pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: fumer une clope, sur la terrasse, au soleil, un café dans une main et la Traviata pour émerveiller les oreilles,c'est le fin du fin !

      Supprimer
    2. @ Claude-Henri
      Pour moi, la journée sans tabac dure depuis le 1er novembre 1981. :-)
      Il y eut quand même au moins une bonne chose, cette année-là ! ;o)
      Ce fut presque par hasard (comme un jeu), et j'ai eu beaucoup plus de chance que vous car, plus jamais je n'ai eu envie de fumer.
      A l'époque, le paquet de Gitanes coûtait 2,20F (0,32€ les 20 cigarettes !!! Heureusement, car il m'en fallait 2,5 paquets par jour ! => maintenant, je n'en aurais plus les moyens !!!...)

      Si être entourée de quelques fumeurs ne me dérange nullement, les repas de groupe sont un casse-tête : soit on va dans la section non-fumeurs, et une partie des convives doit régulièrement s'exiler ; soit on va dans le ghetto où sont concentrés les fumeurs, et c'est l'asphyxie assurée...
      C'est incroyable tout ce que nos poly-tocards peuvent inventer comme lois à la con !...

      @ Corto
      Si, à l'époque, je pensais comme vous, et que j'avais conservé la finesse du goût et de l'odorat, très rapidement après mon arrêt, ces sensations se sont décuplées, et la vie est devenue beaucoup plus agréable. Qui plus est grâce au fait de ne plus être dépendante, ni, parfois, en état de manque...
      Sans parler de mes jolies cordes vocales !... :o)))

      Cela m'attriste toujours de voir des personnes de qualité se soumettre volontairement à cette tyrannie. Mais chacun est libre de mener sa vie à sa guise, et je suis vraiment révoltée que toute la voyoucratie politique se mêle de ce qui ne les regarde pas, alors qu'elle est parfaitement incapable de faire son boulop. Même lorsqu'il est vital et urgent...
      Et, touts bords confondus...

      Je garde une indulgence pour Nicolas Sarkozy pour la grandeur de ce qu'il a fait pour notre pays ; et aussi un peu pour compenser les calomnies et cabales, merdiatiques ou pas, qu'il subit avec dignité.

      Supprimer
    3. @ Corto
      Et j'ai oublié de dire que, chez moi, il y a toujours des cendriers pour les fumeurs.

      Sauf, depuis le 6 mai 2012, pour les socialauds qui n'ont droit qu'à un bon coup de trique. Amplement mérité ; n'est-il pas ? ;o)

      Supprimer
    4. @atoilhonneur corto

      Pour moi, la Traviata ( ou un autre opéra) c'est sans clope (abandonnée en 1971..!) mais avec un verre de Bordeaux.
      L'essentiel est de se faire plaisir sans se laisser culpabiliser ! Et Dieu sait que beaucoup de censeurs essaient de nous donner mauvaise conscience.

      JPB

      Supprimer
    5. Claude Henri a raison : on dit bien un clope et non une clope.
      Sinon que dire de l'Etat mama ? Que quant il ne peut plus rien il conserve un pouvoir de nuisance dans tous les recoins de nos vies.

      Supprimer
    6. @franzi: tu crois pas que la mère Touraine elle n a pas mieux à faire que de s occuper de la lutte anti-tabac ? Ils m emmerdent à vouloir tout nous interdire..

      @JPB: Le must pour la Traviata, c'est le soir, avec un clope et un bon whiskey, si possible en plein air ou bien près d un feu de cheminée. Et pour ceux qui n aiment pas la Traviata , je conseille Queen :)

      @Fredi maque: je sais bien que normalement on dit un clope mais ilme plait de dire une :) Et comme tu dis, cet Etat mama devient de plus en plus intrusif que ça en devient vraiment pénible. Quel est le domaine de l intime ou du privé sur lequel il n a pas encore empiété ?

      Supprimer
    7. @franzi : un peu plus que deux paquets jour et les jours de salon trois , ce n'est pas l'argent mais la trouille pour ma gorge à cette époque je chantais pour le plaisir et le plaisir de ceux qui m'écoutaient .
      @corto c'est ce qui me manque le plus : whisky et clope , indissociable avec queen au démarrage et marley au troisième.

      Supprimer
    8. @ Claude-Henri
      Qui sait ? Peut-être aurons-nous un jour l'occasion d'offrir un duo à l'ami Corto (voire un trio avec lui !) ainsi qu'à ses fidèles commentateurs ! :o))

      Supprimer
    9. Vous ne me rassurez pas, les "repentis".
      J'ai arrêté de fumer il n'y a que 4 mois (et comme pour vous la décision s'est imposée toute seule, comme une évidence ce jour-là) mais je n'ai pas perdu l'envie qui, parfois, est très intense.
      La photo là-haut............
      Il faut que je m'imprègne plutôt de celle de fin d'article, qui est plus répulsive.

      Supprimer
    10. c'est surprenant que le montant des centaines de journées passées sur des lits d' hôpital ne vous dérangent pas, c'est pourtant la sécu qui paye...

      Supprimer
    11. @ nigloo
      Et la sSécu, elle paye des tas d'autres choses inacceptables. Qui ne semblent pas vous déranger, bien au contraire...
      Pour faire court, un seul exemple : déremboursement à progression galopante pour les Français, pendant que tous les soins (et autres...) sont entièrement gratuits pour les étrangers, même en situation illégale... Sans parler de ce qui leur est remboursé hors classification SS...

      Pardon Corto d'avoir répondu aux idioties de ce troll. Je n'ai pas pu m'empêcher...
      Ah ! ce premier joint... ;o)))

      Supprimer
    12. @Franzi: c'est de ma faute, je ne l avais pas vu celui-là, mais que je ne t y reprenne pas à lui répondre

      Supprimer
  3. "Combien de temps encore avant qu'un censeur vienne m'interdire de fumer chez moi ?". Vous croyez pas si bien dire...entendu cette semaine, "ils" réfléchissent à la possibilité d'interdire de fumer dans les voitures quand il y a des enfants...
    Fumeuse moi aussi, j'ai cessé de le faire en voiture depuis que j'ai des enfants, simple bon sens...il faut vraiment tout leur dire aux gens...et puis ça fera une raison supplémentaire de prendre des prunes, que voulez-vous, les caisses sont vides et si l'état ne se mêle pas de tout, il se sent inutile...
    Pour ce qui est de ne pas fumer aujourd'hui, ce sera sans moi, arrêter de fumer est une décision personnelle et pour l'instant, je garde ce menu plaisir, même si ça finira surement par me tuer...
    Bonne journée aux fumeurs et aux autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana si mes souvenirs sont bons dans les années 72-73 il était question d'abolir l'auto-radio et la cigarette au volant par contre on pouvait picoler ,d'où l'absurdité de ceux qui nous "gouvernent"

      Supprimer
    2. @Nana: Mais le pire c'est qu il y a des gens qui fument dans un lieu clos comme une voiture en présence des enfants. les cons. Ceci dit, il y a 40 ans , on ne se posait pas le pb, mon père fumait ses putains de cigares ds la voiture et tant pis, ns étions enfants et n avions que le droit de nous taire :)

      Claude Henri: il me semble, mais peut etre me trompe-je qu il est "interdit" de fumer en conduisant ds la mesure où l'on est tenu d avoir en permanence les deux mains sur le volant hors les gestes liés a la conduite comme changer de vitesse.

      Supprimer
    3. @corto : Fumer en conduisant n’est pas interdit. Me Jean-Baptiste Iosca, spécialiste du droit routier au barreau de Paris, a obtenu le classement sans suite d’un PV , d'où juripridence .Mais il faur rester maitre de son véhicule .

      Supprimer
    4. @ Corto et Claude-Henri
      Il n'est pas conseillé non plus de manger en sandwich en conduisant...

      Pour le reste, c'est vrai que tous ces abrutis nous "gavent grave" comme diraient les jeunes...
      Et, même si je n'en ai pas ;o), il me les brisent menu-menu ces rabat-joie professionnels.

      Supprimer
  4. Je viens de poster un commentaire chez Mr Desgranges et, le hasard faisant que j'y parle de pommier, j'ai pensé à cet article de Gérard Pommier sur l"utilité" de fumer : ni plus ni moins nocive pour soi et les autres que d'autres moyens de calmer l'angoisse.
    http://1libertaire.free.fr/GPommierFumer.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Geneviève Boyer: je vais aller lire mais en ce qui me concerne fumer est plus une habitude (addiction) et un plaisir qu un calmant quelconque car pour avoir besoin de calmant encore faut-il etre énervé ce qui m arrive que très rarement :)

      Supprimer
    2. @ Corto
      Même en Hollandie ? Pourtant, il y a de quoi !!!

      Supprimer
    3. @Franzi: non, non, je te jure, j arrive a rester zen meme en Socialie et dieu s il faut du mérite !

      Supprimer
  5. "Sur les revolver il faudrait inscrire : tuer fume"... Sylvain Tesson

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: le fils de ? Si oui, un de ses bouquins à conseiller ?

      Supprimer
  6. Puis-je rappeler que l'initiative de la "guerre contre les fumeurs" revient aux nazis?
    Lire de l'historien Proctor, "la guerre des nazis contre le cancer".
    Comme je ne suis pas socialiste, ni national ni international, je fume!
    Avec joie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: z'étaient vraiment très cons ces nazis !

      Supprimer
  7. Acte manqué ou esprit de contradiction inconscient, je l'ignore mais hier, j'ai trouvé au supermarché local 4 cendriers tout mignons, et depuis, je n'ai qu'une envie : les utiliser.

    C'est ce que je fais -)

    RépondreSupprimer
  8. Acte manqué ou esprit de contradiction inconscient, je l'ignore mais hier, j'ai trouvé au supermarché local 4 cendriers tout mignons, et depuis, je n'ai qu'une envie : les utiliser.

    C'est ce que je fais -)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: Tu fumes toi ? 4 cendriers d un coup, la folie des grandeurs et une furieuse envie de faire chauffer la carte bleue ?

      Supprimer
  9. Bonjour Corto,

    Je ne suis pas fumeur et je ne l'ai jamais été mais les délires sur ce sujet me les brisent de moins en moins menues, le pire étant ceux qui touchent à l'e-cigarette qui n'a de cigarette que l'aspect. Je ne supporte plus cette infantilisation permanente de l'action publique qui confine au harcèlement moral. Je revendique bêtement le droit d'être responsable de moi-même sans qu'un censeur m'oblige à avoir tel ou tel comportement (surtout quand le censeur a manifesté quelques lacunes en matière d'éducation).
    Pour ma part, un cigare tous les mois (et encore, c'est plutôt tous les deux mois) suffit à mon bonheur après un bon repas et en bonne compagnie. Je développe une aversion complète envers tous les pisse-vinaigres, principalement socialistes mais le camp d'en face est loin d'être neutre, de ce pays. Qu'ils nous lâchent la grappe.

    Bon après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: je souscrit pleinement .! Ils ne peuvent pas s empêcher d intervenir dans notre vie privée, ils trouvent toujours une bonne raison pour.

      Supprimer
  10. Journée sans tabac ? Sans moi ! La dernière fois que j'ai arrêté 9 mois, j'ai pris 10kg. Entre le suicide lent et la dépression immédiate, j'ai choisi de pouvoir recommencer à me regarder dans le miroir.
    C'est vrai que cela devient un luxe aujourd'hui. 300€/mois pour nous qui sommes tous les deux fumeurs.
    Nous fumons dehors par tous les temps et heureusement, il n'y a personne pour me voir l'hiver à 6h du matin, les grosses chaussettes aux pieds, le manteau par-dessus la robe de chambre et le bonnet sur la tête, en train de siroter mon café sous l'auvent.
    Avec mon mari, on en rigole mais c'est quand même pathétique d'en arriver là pour s'empoisonner à petites doses et choper des bronchites.
    Bon, vive la journée sans tabac pour les non fumeurs ! Moi, je sors en griller une.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: j imagine très bien la scène pour jouer la même quelque soit l heure ou la période de l année.

      Supprimer
  11. La cigarette électronique est un plaisir comme un autre. Elle a permis à beaucoup de fumeurs de s'arrêter de fumer. Laisoons les gens vivre leur vie et leur mort.
    En revanche, il est du devoir d'un gouvernement de lutter contre un comportement dangereux pour la santé.
    Et les taxes? Les taxes, elles font partie du jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: que le GVt joue sur ce coup là , la prévention plus que la répression, je n en demande pas plus. Tiens, par exemple, c'est bete comme chou, mais le fait d avoir interdit la clope dans les boites de nuits et bars a tué en partie la nuit ( c'est du vécu) sans compter que cela crée d autres nuisances comme ceux qui sortent de boites a 2h du matin uniquement pour fumer sur le trottoir gênant de fait par le bruit qu ils font les voisins, qui se plaignent, et qui font fermer les établissements

      Supprimer
  12. Ces tentatives de culpabilisation sont idiotes parce qu'inefficaces. Suffit de lire Corto et les commentaires ci-dessus pour s'en convaincre.
    Les fumeurs peuvent s'engoudronner les bronches, à leur guise, du moment qu'ils ne dépassent pas mes limites d'endurance, lorsque je les cotoie. Par exemple il me serait impossible d'inhaler avec bienveillance, durant tout un repas (c'est du vécu) la fumée de cigarette, d'un voisin de table indélicat que je ne manquerai pas de remettre en place (c'est du vécu) Une cigarette ça va, deux, beaucoup moins et au delà, l'ambiance se dégrade en même temps que le vocabulaire...

    Quant aux égoïstes, qui fument à l'intérieur de leur véhicule en présence d'enfants ou d'autres passagers qui n'ont d'autre choix que celui de subir, je pense qu'à ce stade là d'inconscience et d'irresponsabilité, il n'y a plus que le cancer qui pourrait s'occuper d'eux pour qu'ils comprennent !
    Vouala !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mireille;Tout le pb de la coexistence entre fumeurs et non-fumeurs se résume à ce seul mot: délicatesse ou indélicatesse . ceci dit, souviens toi, il était extrèmement rare, il y a 20 ans que quelqu un ose se plaindre de la fumée de cigarette dans un lieu public, restaurant ou autre. On fumait encore dans les avions et dans les trains sans que personne ne se plaigne

      Supprimer
  13. "Vous ne voulez pas ressembler à ça ? Alors arrêtez de fumer !"

    http://pauvrefrance.centerblog.net/voir-photo?u=http://pauvrefrance.p.a.pic.centerblog.net/o/0fdff53b.jpg

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi et JPB : Et dire que ce truc là est ministre... et socialiste

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen