mercredi 21 novembre 2012

Liberté de conscience: C'est de la bombe ! Exemple...


Mais qu'a-t-il bien pu se passer dans la tête de l'hollande avec cette histoire de liberté de conscience ? 

Dans son discours devant les maires de France, et pour contrer certaines oppositions d'élus hostiles à célébrer le mariage pour tous, voilà notre hollande d'annoncer et d'une, pour ceusses qui ne le sauraient pas que " des possibilités de délégation existent " et de deux que ce principe de délégation " peut être élargi ".

Mazette, c'est de la bombe ! 

Effectivement, un maire n'est pas formellement obligé de célébrer un mariage; s'il est pris ailleurs par un match de foot ou une inauguration de chrysanthèmes, il peut demander à un de ses adjoints de le remplacer. Il délègue. C'est le problème des agendas overbookés de nos élus.

Là où hollande part en vrille c'est quand il officialise, par sa déclaration, le fait qu'un officier d'état civil, peut, au nom de sa " liberté de conscience ", refuser d'appliquer une loi et donc de " déléguer " à d'autres le soin de faire appliquer la dite loi ! 

Mais on va où, là ? C'est quoi ce délire ?

Néanmoins, le hollande - prudent ? - aurait demandé à la Taubira de plancher sur les modalités d'application de cette " clause de conscience "; histoire de limiter les abus de délégation... On peut craindre le pire ! Rien qu'avec un exemple:

Prenons le cas d'un maire catholique, pratiquant et profondément attaché à ses convictions. La logique voudrait qu'en cas de mariage gay à célébrer, il délègue. Il devra donc argumenter et justifier cette délégation. Justification qui pourrait se résumer par: Je suis catho, ma foi, mon église, mon Pape et toussa m'interdisent de célébrer un mariage que je considère contre nature. Il y a manifestement en l'espèce un cas de conscience légitime à déléguer et aucune Taubira, même machiavélique, ne pourra le contester. Mais ne sommes-nous pas dans une république laïque interdisant à quiconque d'opposer à la loi une quelconque opposition religieuse ? Et patatras, c'est le boxon !

Alors voilà un président, garant des lois et des fondements de notre république, ouvrir délibérément une brèche sur le front sacro-saint de la laïcité. Laïcité qu'il voulait introduire avec plus de force dans la Constitution. Cet homme est-il fou ? S'est-il bien rendu compte de la portée de son discours d'hier ? Non. A son habitude, démago, reculant devant les conflits potentiels, ne voulant pas se mettre à dos une partie des élus qui avaient annoncé clairement la couleur ( Colomb à Lyon par exemple ), hollande est prêt à tous les compromis, y compris avec la loi et les fondements de notre république.

D'une expression, " les possibilités de délégation peuvent être élargies ", il a ouvert la boîte de Pandore: La laïcité à géométrie variable. Par exemple.

Folie passagère 1454.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Il semblerait, mon cher Corto, que la vérité est en train de sortir du puits.
    Et quelle est-elle cette vérité ?
    Tout simplement que Hollande dont chacun connaît son goût prononcé pour le mariage, s'est laissé entraîner dans cette aventure du mariage homosexuel, rebaptisé "mariage pour tous", pour des raisons purement électoralistes lui permettant d'avoir les suffrages des homo.
    Et maintenant qu'il voit que les inconvénients commencent à largement dépasser les avantages, il fait marche arrière toute.
    Et voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: si seulement il n y avait que le suffrage des homos, je ne suis pas sûr que l hollande eut porté ce projet de mariage pour tous. Il lui fallait aussi plaire à la gauche dans son ensemble et faire de cette histoire de mariage un symbole. Un peu comme la peine de mort avec Tonton.

      Supprimer
  2. Je pense qu'il essaie plutôt de contenter tout le monde, ce qui est forcément paradoxal sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @suzanne: contenter tout le monde ! Possible, c'est ainsi qu il agit depuis sa sortie de l'ENA ( je vs suggère eventuellement le livre " L'homme qui ne devait pas être président " à ce sujet )

      Sauf que le gars, il est maintenant président et comme il s'est plus à le dire lors de son dernier show devant les journalistes: " aujourd'hui, c'est moi qui décide " sauf qu il ne décide pas. Il avance, il recule, il diffère, il concerte, il négocie, il "prend le temps de la reflexion " et pendant ce temps là...

      Supprimer
  3. Et pourquoi pas une conscience laïque, après tout ? L'un nous a déjà sorti la morale laïque, alors à ce niveau-là...

    Je suis cependant bien d'accord avec le fond de ton billet : incapable de prendre une décision et de s'y tenir. Toujours à ménager la chèvre et le chou. Reste à savoir si cette position est tenable pour un président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: se poser la question, c'est déjà y répondre. Plus ça va, plus il est mal barré l hollande. rien qu hier deux reculades: la liberté de conscience et le report de la semaine des 4jours et demi à l'école !

      Supprimer
  4. Ca devient insupportable leur politique.
    Un jour il dit une absurdité, et un autre il fait genre qu'il a du bon sens. Ils sont complètement schyzophrènes.
    La France ne se relèvera pas, leur solidarité à tout prix ne ramènera jamais d'employeurs.
    Mais si tout ça est moderne, alors allons-y, faisons nous bourrer le mou par les gauches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: quoi d'étonnant avec hollande. En 30 ans de carrière il n a jamais su faire autrement que de jouer le compromis, les reculades. Un cake !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Ainsi donc, inter-lgbt avait des relations avec le gouvernement ?
      Pouvez-vous, mon cher Corto, nous en apprendre un peu plus sur le genre de relations dont il s'agit.
      Car il m'est tout à fait désagréable de penser que le gouvernement de la France puisse être sous l'influence de quelque association que ce soit.

      Supprimer
  6. Finalement, et c'est plutôt ironique, on aurait été peut-être mieux gouverné avec dsk qu'avec des quiches au poireau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, non, c'est bien mieux comme ça.
      De toutes façons avec la gauche on va dans le mur, alors autant que ce soit rapidement et pour de bon afin de bien marquer la démonstration et de passer à autre chose plutôt que de lambiner d'excuse en excuse avec des "décideurs" plus roublards.
      Ce que je crains plus que tout c'est même le retour de Sarko qui ferait semblant de redresser la barre et retarderait l'échéance.

      Supprimer
    2. Je vois ce que vous voulez dire. Plus on regarde Hollande en petit roi de parti nous foutre dans la mouise qu'est le socialisme, plus Sarko se révélera indispensable. Du moins aux yeux des médias du peuple.
      Eh! Malin le Sarko.

      Supprimer
  7. le souci avec Hollande et sa clique gouvernemen(lamen)table c'est qu'ils font tous la même chose: ils parlent d'abord et ils réfléchissent ensuite... D'ou, ces reculades et autres tergiversations qui s'en suivent....

    Là pour le coup comme tu dis il a vraiment laché une bombe à retardement.... Parce que la liberté de conscience se forge en effet en fonction de ses propres croyances et/ou religions bien souvent.... Mais ce qui me frappe et pardon si je m'égare un peu du sujet c'est que depuis le début on n'entend toujours rien (ou si peu) de la part de nos amis musulmans.... Sur ce sujet, ils sont étrangement silencieux....

    Mais bon, revenons à nos moutons.... et en ce qui concerne cette nouvelle lubie de "liberté de conscience" elle ouvre la porte a beaucoup d'autres abus car si la liberté de conscience permet de ne pas appliquer une loi, ça risque de faire désordre au sens propre comme au figuré !!!!

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: mais tt le pb est la avec la fulgurance du hollande,hier, il introduit avec cette liberté de conscience la possibilité de foutre un sacré bordel. ce qui venant d un président: un comble !

      Il se dit sur twitter que l'Elysée reviendrait sur cette déclaration. Ce qui serait un nouveau couac. Attendons confirmation pour rigoler un coup. encore!

      Supprimer
  8. AVIS ! un coup en avant, un coup en arrière ! Hollande regrette ses propos et retire " la liberté de conscience "
    C'est confirmé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est drôlement marrant -je pèse mon pléonasme ! Déjà sur sa déclaration aux maires de France (je viens de la regarder) d'hier, il était sibyllin ; ce n'est plus la valse à mille temps, à ce niveau.

      La vache à mille francs ? (je ne sais plus qui l'a interprétée, dans les années 60, genre un Fernand Raynaud ? mais si un lecteur peut me mettre sur la voie du mp3... ^^)

      Supprimer
    2. C'est Poiret :
      http://www.dailymotion.com/video/xr0j7a_jean-poiret-1961-parodie-la-vache-a-1000-francs_webcam

      Supprimer
    3. Corto, pardon d'en faire la pub mais c'est énorme, cette vidéo. Poiret est un visionnaire !

      Supprimer
  9. Tout ça est parti d'un malentendu: le mariage civil est un acte d'état-civil comme un autre (naissance, décès, divorce). La révolution française a voulu en faire une "cérémonie" pour remplacer le mariage religieux. Depuis, on "célèbre" des mariages à la mairie. Une pantalonnade. Et célébrer un mariage homo, avec tout ce qu'il y a autour et qu'on a déjà vu, c'est grotesque. Je comprends qu'un maire, au-delà des principes religieux ou moraux refuse de se prêter à cette double mascarade.
    Quant à Hollande, sur ce coup, je ne le critique pas.

    RépondreSupprimer
  10. Pourquoi sommes-nous surpris?
    Ce gars là a été dix ans premier secrétaire du PS. La politicaillerie, les motions chèvres-choux et les manoeuvres d'appareil c'est tout ce qu'il connait.
    Vous pouvez tirer le Président de la rue de Solférino, mais vous ne pouvez pas tirer la rue de Solférinon du Président.
    Et il y en a encore pour quatre ans et demi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui me chagrine.
      Pendant encore 4 ans et demie, nous passerons à côté des vrais sujets, de ce qui va améliorer notre pays, de ce qui va nous faire avancer. Parfois on évoquera les choses, mais jamais elles ne seront traités dans le fond. C'est impossible avec un tel parti dans lequel se côtoient tous les savants fous de la société.
      Bien triste..

      Supprimer
    2. Vous pouvez tirer le Président de la rue de Solférino, mais vous ne pouvez pas tirer la rue de Solférino du Président. O_° ? J'ai beau relire, je ne comprends absolument rien à votre phrase. Tirer, comment cela ?

      Supprimer
    3. Vous pouvez dire 1000 fois Hollande a rencontré Val' Trierweiller sur mektoube, mais pas une seule que Valérie T. a rencontré Hollande sur Maquereaux&moruesinlove.fr.

      Supprimer
    4. Boah, c'est une mauvaise adaptation (parce que je n'avais pas le temps de chercher mieux) d'un adage américain : you can take the boy out of Texas but you can't take Texas out of the boy (remarquez que ça marche avec n'importe quel Etat).
      Voilà, voilà...

      Supprimer
    5. @aristide: 4 ans et demi ... Pffff ! et paf , me voila démoralisé d un coup !

      Supprimer
    6. @ Aristide : j'aurais mieux compris sortir, alors, mais en effet, je saisis. Je trouve cependant que votre citation relevait de la Monthy-Ptyhrerie dont le non-sens n'était pas non plus tout à fait hors-sujet : "faites ce que je dis, pas ce que je fais. Tenez, je vous montre..."

      Merci de votre réponse.

      Supprimer
  11. Putain, 4 ans et demi, mieux vaut en rire même jaune.

    Alors le mariage pour tous, c'est oui ou c'est non car le lapin de mon voisin du 6me voudrait épouser la Dame boa du 7 éme, elle lui fait des pipes d'enfer,

    Je sais, je sors!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen