mercredi 14 novembre 2012

Hollande ne m'a pas convaincu. Loin s'en faut.


Quelques gens de passage ici m'ont demandé de leur faire un résumé de la conférence de presse de l 'hollande. C'est pas sympa de leur part, j'ai autre chose à faire qu'épiloguer sur un non-évènement. Mais bon, comme je suis gentil, serviable et toussa...

Sur la forme, je dois le reconnaître, l'hollande a été bon. Si ce n'est sa cravate, toujours sa cravate de travers, ce qui m 'oblige parfois à regarder la télé de biais pour me donner l'impression que tout est bien droit. D'ailleurs, que penser d'un homme qui vous dit qu'il va redresser la France alors qu'il n'est pas capable de redresser sa cravate, hein ? Ceci dit, on sent qu'il aime l'exercice et qu'il y avait mis les formes. Son entrée en scène, façon Obama, était parfaite: hollande est président ! et il le dit.

D'entrée, j'ai noté qu'il déclarait assumer pleinement cette responsabilité. Comme, il le dit bien souvent: " Je suis en responsabilité, j'assume le choix des Français " Okay, et bien puisqu'il le dit qu'ils arrêtent, lui et ses sbires, de passer leur temps à dénigrer l'équipe d'avant.

Sur le fond, il a manifestement, quoiqu'il en dise, amorcé un sacré virage. Il n'est plus le socialiste démago en campagne, il est devenu un président social-libéral, soumis aux lois du marché et soumis aux impératifs européens. Ce ne sont pas les quelques mesures sociales et sociétales ( baisse de son revenu, augmentation de l'allocation rentrée scolaires, créations de postes dans l'Education et la police, mariage pour tous...) qui peuvent faire illusion. hollande met en œuvre une politique plutôt  "sociale-libérale": baisse des déficits, hausse de la TVA, aides massives ( mais non suffisantes ) à venir pour les entreprises avec le crédit d'impôt, hausse des impôts pour tous etc... En cela, il fera, par obligation et pour tenir l'objectif inatteignable des 3%, la même politique que celle qu'aurait mené un Sarkozy réélu. Il ose maintenant parler de compétitivité, de reconquérir des parts de marché, de redynamiser nos exportations... Bref, sur le plan économique - seuls les idiots ne l'ont pas vu venir - hollande concrétise ce que dénonce depuis des lustres La Marine: UMP ou PS, même tambouille.

De quoi être satisfait ?

Non, car holllande a trompé ses électeurs et je n'aime pas les falsificateurs ( Droit de vote des étrangers auquel il renonce ). Non, car il a menti aux Français sur des tas de sujets ( le changement, ce n'est pas pour maintenant. Le traité européen n'a pas été renégocié... ), et je n'aime pas les menteurs. Non, car certaines des mesures qu'il envisage de prendre n'iront pas dans le sens du redressement ( emplois d'avenir, contrats d'avenir, hausse de la masse salariales des fonctions publique et territoriale...). Non, car hollande se la joue petits bras en ne voulant pas s'attaquer aux véritables maux qui nous plombent ( un modèle de protection social aberrant, les retraites, l'immigration, le millefeuille territorial...). Non, car, chat échaudé..., comment faire confiance à quelqu'un qui régulièrement fait la preuve de son amateurisme en matière de prévisionnisme: Depuis deux ans, toutes ses prévisions de croissance ont été revues à la baisse. Non, car, par démagogie, à trop vouloir jouer la montre et la concertation, il  fait perdre à la France un temps précieux ( l'essentiel des préconisations du plan Gallois c'est pour 2014 ). Non, car si il reconnaît que nous sommes entrés dans un nouveau monde, à aucun moment, il n'explique aux Français en quoi ce monde est nouveau et comment il compte adapter la France à cette évolution. hollande n'a pas su nous faire partager sa vision du monde de demain. En a-t-il une d'ailleurs ?

Il nous a dit avoir trois priorités: le désendettement, la compétitivité et la réorientation de l'Europe. Pour la première, je suis persuadé qu'il ne tiendra pas ses objectifs, la croissance indispensable à cet objectif ne sera pas au rendez-vous. La compétitivité, il nous faudra attendre, encore !, 2014. Réorienter l'Europe ? Il n'en n'a pas les moyens à lui tout seul; avec à ses côtés les pays surendettés du Sud ? Il mise sur les mauvais chevaux.

Enfin, à aucun moment, il n'a su s'exprimer sur le devenir de l'identité française et la montée des communautarismes auxquels il semble si attaché. Renaud Camus disait hier qu'il y avait tout aussi grave que la crise économique, c'était ce qu'il appelle le Grand Remplacement, une Europe en profonde mutation, souhaitée par les forces " progressistes ", un changement de population qui à terme ferait perdre à l'Europe et à la France son identité historique, ses origines chrétiennes. J'adhère assez bien à ce concept et hollande, malgré tous les signaux actuels, n'a pas voulu abordé ce point. Comme d'habitude...

Alors pour conclure, hollande a-t-il été convaincant ? Est-il enfin président ? Non, et non.

Cela vous étonne-t-il ? A quoi vous attendiez-vous ?  

Folie passagère 1440.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. Et bien mon cher Corto, je suis bien content d'être le premier à signifier mon désaccord sur ton mécontentement : que Normal Ier premier ait menti à ses électeurs pour mener une politique sociale libérale, avec des augmentations de taxes et d'impôts que jamais le président Sarkozy n'aurait pu mener, je ne puis que m'en réjouir. L'opposition d'avant a montré, avec le soutien massif des médias, ses capacités à empêcher toute réforme. Dans ce sens, que ce soit la truffe de Corrèze qui s'y colle et tétanise ses électeurs est plutôt une bonne chose. A tout point de vue.

    Que les rêves réenchantés des bobos, cocos et gogos qui ont bien voulu le suivre soient un peu désenchantés (Mylène, sors de mon corps !) n'est pas pour me déplaire.

    Et si le droit de vote de nos gentils zimmigris divers et colorés ne se fait pas, cela fait un point de satisfaction de plus. En revanche, je crains que ces prélèvements massifs supplémentaires soient une fois de plus engloutis dans le fonctionnement de l'Etat, et que les efforts ne mènent à aucun résultat, voilà qui est fâcheux et regrettable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: ben nous sommes d accord alors. Tiens, pour la peine , je vais te donner un devoir a faire: essaie de me donner, par le menu, de quelle façon se décomposent les 10 milliards d'économie sur les dépenses publiques que la truffe de Corrèze se propose de faire ...

      Supprimer
    2. Qui mieux que la truffe de Corrèze pour répondre :
      - Heu heuuuuuu...

      Supprimer
    3. mener une politique sociale LIBERALE, avec des AUGMENTATIONS DE TAXES et d'impôts ??? Heu ...

      Conférence de presse de François Hollande : rien, comme prévisible

      Supprimer
  2. l'homoconjointus, qui lui, contrairement à moi, comprends l'économie, dit que de toute façon, le budget est archi faux puisque basé sur une prévision qu'on atteindras pas et qu'on sera au mieux à 0, donc, qu'on aura le retour du bâton dès mars 2013 l'autre gland il est persuadé que la croissance sera là ! on a pas écouté ses divagations, on était occupés à boire un bon coup ailleurs, avant qu'on nous rationnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: cOmme d'habitude, je suis d accord avec ton homoeconomicus, hollande et sa clique ont prévu pour 2013 0,8% de croissance ( après 1,2 et 1,7 % ), le FMI et la banque mondiale, prévoient au mieux 0,4%. Moi je parie pour au plus 0, 00%.

      Supprimer
  3. Bon, la conclusion, c'est donc : pas de regret d'avoir zappé lhollande. La seule chose que j'aie réellement retenue de ce discours apparemment très soporifique est le fait qu'on doit s'attendre à avoir de plus en plus de chômeurs dans les mois qui viennent.
    Pas vraiment de quoi s'étourdir dans la joie, non ? Ah mais si, hollande va redresser tout ça avec ses petits bras (dans quoi, un an, deux ans... bon, la date, on verra plus tard !)
    Donc, pour résumer, on est dans la mouise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: ne sois pas pessimiste comme ça. Hollande a dit qu il ferait inverser la courbe du chomage pour la mi-2013, puis s'est ravisé, hier, en annonçant l'inversion pour fin 2013. Avec un peu de chance, et en grappillant 6 mois tous les 3 mois, le chomage devrait diminuer,disons, vers fin 2015. Ben quoi, je fais des prévisions comme hollande, au doigt mouillé. mais avec le sourire !

      Supprimer
  4. J'ai regardé 5 minutes, mais pas plus.
    Pas évident regarder une publicité d'Etat pendant 1h30.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: 1h30, t 'es à l heure corse, ça a duré 2h30

      Supprimer
  5. Pour répondre très simplement à ta question: Non je ne suis absolument pas étonnée par ce type qui joue au président. Pas étonnée mais quand même estomaquée de voir que ce type est un imposteur dévoilé au grand jour, qui n'a de talent que dans les jeux de mots. Mais ce n'est de loin pas suffisant pour diriger un pays....

    Et puis, une chose m'a frappée, il n'a fait que bafouiller à longueur de discours et de réponses.... Bon, j'avoue je n'ai pas tout regardé, j'ai fais des pauses car je commençais à m'endormir devant la télé... Mais enfin, pour ce que j'ai vu il avait l'air de chercher ses mots et de bafouiller tout en jouant au mec drôle et super à l'aise avec sa cravate de travers...

    Et donc, je ne m'attendais pas à autre chose que ce à quoi nous avons assisté... Mais c'est quand même incroyable que les gens aient mis ce type à la tête de notre pays.... Et ça je dois dire que même après 6 mois, je ne m'y fais pas.... et je ne m'y ferai jamais....

    Je crois qu'en fait, son tapis rouge, il l'a déroulé pour Marine... parce qu'elle risque de récupérer encore beaucoup de voix des mécontents ...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: Nous sommes en phase, comment a-t-on pu élire un gars pareil ! Mais à lire les gauchistes, tout va pour le mieux, il y a maintenant un cap, une péninsule, une direction et 25% des promesses électorales auraient été tenues.

      Quant à La marine, je n y crois pas, du moins elle ne fera pas plus que ses meilleurs scores.

      Supprimer
  6. Il a dit que sa première préoccupation était l'Europe, et ensuite la France.
    Quand on sait qu'il s'est posé en ambassadeur pour les pays d'Europe du sud, fièrement en plus car ça lui a donné des ailes, et qu'hier il a prôné l'austerité, c'est tout naturellement vers lui que l'Espagne et la Grèce iront s'adresser pour les réclamations.
    Hollande a, comme d'habitude, offert de l'espoir aux gens en souffrance. C'est toujours la même chose avec eux.
    Voilà, en socialie, on aime faire croire au rêve, on aime importer les soucis des autres pays à cause d'une idéologie idéalo/marxiste. C'est quand même gerbax ce parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: qd on est dans la mouise, on se prend les alliés qu on peut. Qu'il aille s'accoquiner avec les pays du sud, c'est beau, c'est mignon, c'est socialiste mais pas gagnant, gagnant.

      Supprimer
  7. Je me suis endormie dès l'introduction, mon cher Corto.
    Je ne sais pas à quel niveau des questions je me suis réveillée, mais j'ai tout de suite été étonnée par leur niveau convenu qui a permis au président de faire des moulinets avec les mots.
    Personne ne lui a demandé pourquoi, lui qui veut que les gays se marient, n'était pas marié avec sa Valloche ?
    Il ne me semble pas que les journalistes se soient beaucoup gênés pour poser à Sarko des question indiscrètes sur sa Carla !
    Pas de précisions ni ce chiffres sur les économies de l'état.
    Rien sur l'immigration qui est effectivement le problème qui, de loin , secoue la France en profondeur.
    Finalement ces journalistes sont très gentils avec Hollande, qui le laissent répondre à côté des questions sans demander leur reste.
    Est-ce que ce bon élève de l'ENA, règlera tous les problèmes qui assaillent le pays ? Je suis très pessimiste.
    On me dit qu'il a recadré Valls. Pas suffisamment, en tous cas pour qu'il présente des excuses à l'opposition après son attaque inqualifiable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je n en ai pas parlé ds ce billet mais les questions posées par les journaleux étaient très gentilles, le genre de questions qui ne fachent pas.

      Posez les questions autour de vous, comme je l ai fait plus haut a Al west: comment se décomposent les 10 milliards d'économies prévues. Personne, à ma connaissance, n'est capable de répondre avec précision. je dis bien personne: ni Harlem désir, ni aucun journaliste. Pourquoi voulez-vous ds ce cas qu hollande le sache. Circulez !

      Supprimer
    2. C'est très très très très très très drôle ce dont vous discutez, car ce matin, sur RéMéCé, Bourdin laisser à Valls le choix des questions. J'insiste sur le "très", car j'ai été surpris de la méthode. Les questions n'avaient pas le même intérêt du coup. Enfin, à mes oreilles..

      Supprimer
    3. y'a qu'un seul journaliste qui a essayé d'obtenir des réponses claires.... je dis bien essayé.... c'est le journaliste espagnol.... mais il a pas réussi ....

      Titi

      Supprimer
    4. Les observations d'un journaliste US : http://blog.lefigaro.fr/dugua/2012/11/une-etrange-conference-de-pres.html.
      Il semble avoir beaucoup apprécié ses collègues français dans cette épreuve...

      Amike

      Supprimer
  8. Monsieur Valls regrette ses propos mais ne s'excuse pas...bin voyons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacqueline: comme le disait John Wayne, on ne s'excuse jamais, c'est un signe de faiblesse !
      Alors attendre des excuses de l homme fort du gvt, autant pisser dans un violon !

      Supprimer
  9. Cette conférence de presse est un non-événement, y compris pour une bonne partie de la presse. L'éplucher, la commenter, la critiquer, c'est lui accorder une importance qu'elle n'a pas.

    RépondreSupprimer
  10. Guignol existe encore , j'ai passé plus de deux heures à regarder ce clown , moi qui n'aime pas trop les clowns , l'économie politique n'est pas trop mon fort mais je sais calculé , je ne pense pas que l'autre guignolo le sache , il est mathématiquement impossible de faire une balance avec les propos tenus , comment des hommes politiques ne fassent rien pour faire cesser ce massacre , c'est une honte pour notre pays , j'ai parcouru la presse étrangère qui reste étrangement dubitatif sur notre brasseur d'air , remettre à plus tard et le plus tard possible les mesures économiques pour ralentir le déficit c'st irresponsable et ces couillons du GVT qui affichent un sourire niais c'est à ne rien comprendre , ils sont tous lobotomisé , et ces molassons de journaleux qui devaient certainement avoir donner leurs questions avant la conférence de Presse , ma télé à eu chaud tellement j'étais furieux de cette pantalonnade que le monde entier a certainement regardé , honte à ceux qui ont voté pour ce charlatan de bas étage .

    RépondreSupprimer
  11. @claude henri: plus tard, on verra, on va voir, on concerte, on discute, on négocie...blablabla, et pendant ce temps là, on s'enfonce, doucement mais surement . Bienvenue en Socialie !

    RépondreSupprimer
  12. > C'est pas sympa de leur part, j'ai autre chose à faire qu'épiloguer sur un non-évènement.

    HéHé : Merci Corto pour cet article :-) encore désolé de t'avoir poussé mais j'avais envie de connaître ton avis et lire ton analyse fine. Milles excuses !!! Mais bon, je regrettes pas :-)

    Il faut dire que j'avais besoin d'être rassuré : la presse (certes acquise à sa cause) ne tarissait pas d'éloges sur sa prestation. Pourtant je n'avais senti que des mauvaises allusions, critiques et haine envers Sarkozy.
    Sans parler qu'il se la jouait un peu trop quand il disait que les taux négatifs c'est grave à lui, qu'il a insufflé une dynamique positive en Europe depuis son élection avec le super traité négocié-non-négocié européen ...

    Il faut peut-être lui rappeler que la campagne électorale est terminée ??? Et qu'il est devenu (d'après certains journaux) un Président "responsable" (c'était pas le 1er avril hier pourtant ???).

    J'ai cru entendre que Fitch et autres se penchaient sur la note française ... j'ai hâte de connaître leurs verdicts.

    Merci encore.

    Sincèrement, et ravi de te lire tous les soirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: moi aussi je trouve que les medias ont été bien indulgents avec lui. Ce qui est formidable c'est qu il critique quand ça 'arrange l 'heritage, mais pas quand il peut tirer la couverture à lui. C'est le jeu, mais faut pas nous prendre pour des perdreaux non plus !

      merci à toi.

      Supprimer
  13. @corto
    Vous avez zappé le meilleur !!!
    Quand il parle des otages!!!
    Il dit à peu près ça :" heuuu .. Ça serait bien qu'ils ( les preneurs d'otages ) heuuuuu ... Les libérent.... Heuuu ..
    J'étais abasourdi .

    RépondreSupprimer
  14. @corto
    Vous avez zappé le meilleur !!!
    Quand il parle des otages!!!
    Il dit à peu près ça :" heuuu .. Ça serait bien qu'ils ( les preneurs d'otages ) heuuuuu ... Les libérent.... Heuuu ..
    J'étais abasourdi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nofate: oups, dommage cela a du se passer pendant une des pauses que j ai pris !

      heuuuu !

      Supprimer
  15. Corto, hier j'ai pensé à ton billet sur Valls.
    As-tu entendu son discours sur la Corse?
    Je te résume la figure de style: "La Corse c'est..., la Corse c'est..., la Corse c'est..., la Corse c'est...".
    Il devait être bon en à l'école en Français, tant ses discours paraissent préparés et travaillés.
    Allez, bon week !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen