jeudi 15 novembre 2012

La France: Bombe à retardement !

Le billet du soir: 1 photo !

" France, la bombe à retardement au cœur de l'Europe "

 Et que l'on ne vienne pas me dire que notre président et la politique qu'il propose sont  du genre à rassurer nos partenaires.

Folie passagère 1443.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

38 commentaires:

  1. j'étais justement en train de l'écrire !! bisous

    RépondreSupprimer
  2. Mais non, ce sont les partenaires sociaux qui vont nous remettre d'aplomb. C'est quand même ayrault qui l'a dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: Pauvres partenaires, ils ne savent même pas comment ils sont en train de se faire avoir

      Supprimer
  3. lui il est sûre d'avoir maté les pays européens , çà fait peur devant tant d'irresponsabilité , il ne doit pas lire la presse étrangère , déja la presse Française ça ne l'inquiète par outre mesure .
    Bonne soirée Corto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: la presse française majoritairement à gauche, il aurait bien tort le hollande de s'en méfier. La presse étrangère, c'est tout autre. Et le lezard, c'est que les articles étrangers condamnant la politique de l hollande sont de plus en plus nombreux

      Supprimer
  4. Jean-Marc Ayrault, sortant de chez Angela a assuré aujourd’hui qu'il n'y avait "aucune ambiguïté" entre Paris et Berlin sur la gestion de la crise par la France, assurant que son pays retrouvait "confiance" grâce aux réformes engagées par le gouvernement qu'il dirige.
    De quoi ils se mêlent, ces amerlocs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: et pkoi donc a-t-il été en Allemagne le O ? Juste une semaine après des fuites annonçant que celle_ci avait mis sur pied un groupe de travail pour juger du bien fondé des décisions hollandaises. Pour rassurer, sans convaincre.

      Supprimer
  5. Oh la la ! Si on se met à écouter les Anglais plus rien ne va aller !
    Car ils lui reprochent tout à Hollande : les "mesures-phares" du parti socialiste (taxe à 75%, impôt sur la fortune, augmentation de l'âge du départ à la retraite, etc) font que la France est dangereusement immobile, qu'ils disent.
    La France pourrait devenir le maillon faible de l'Europe, qu'il disent aussi.
    Mais qui va les croire, mon cher Corto, je vous le demande ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et bien moi par exemple/ Parce que je veux bien les croire car hélas, s'ils étaient les seuls on pourrait douter de The Economiste, sauf que pas une semaine ne passe sans que la presse internationale, moins soumise aux niches fiscales accordées aux journalistes français, ne publie un article condamnant la politique de Hollande

      Supprimer
  6. Oh les méchants ! D'après Mosco, ça s'appelle du " France bashing"...

    RépondreSupprimer
  7. Pauvres partenaires! Ils sont bien obligés de nous soutenir sous peine de couler avec nous. Mais ils ont le droit de s'inquiéter pour nous. Il faut bien que quelqu'un le fasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: et si on compte sur notre presse pour le faire de manière aussi " crue " , je crois qu on peut attendre. Le 1er qui devrait s'inquiéter tt de même, c'est hollande.
      A noter que sa côte n a pas remonté après la conférence

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Je trouve son balayage californien (©dessange, effet griirisé) un peu trop ostentatoire, mais rhô comme tu dis !

      Supprimer
  9. Surtout que nous avons un artificier super doué, il a déjà dynamité 'économie de la Corrèze maintenant il joue avec la France,on est pas dans la MERDE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gradpas: comment ça " on n'est pas dans la merde " ? Nous y sommes

      Supprimer
    2. Très bonne image.
      C'est un parti rose, qui manie le joli verbe avec aisance, et qui pourtant dynamite tout ce qu'il y a de bien dans le pays. Avez-vous vu l'émission sur la corruption hier soir? Et bein la mère AUbry a du souci à se faire. C'était très instructif.
      Bon week-end à vous tous.

      Supprimer
    3. vous n'allez quand même pas recommencer avec l'économie de la corrèze et je ne vais pas faire du Manuel Valls, mais le désastre financier de la Corrèze c'est VOUSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS! et " Vous le savez bien"

      Supprimer
    4. Tiens, ce qui serait intéressant, c'est de savoir ou est passé l'argent emprunté par la précédente mandature,et ou est passé celui de truffon :-?

      Supprimer
    5. Donc en fait Nigloo c'est le fervent défenseur de Hollande et sa clique??? Il doit avoir pas mal de boulot ces temps ci.... Et il va vite se fatiguer à ce rythme là.... Je lui souhaite bon courage :-)

      Titi

      Supprimer
    6. Nigloo,

      Je n'ai pas écrit que la Corrèze était dans un état financier excellent mais le passage de votre Ayrault n' a fait qu’ aggraver la situation en multipliant par 3 le déficit, si votre Hollande était un super-économiste, il aurait redresser la chute ce qu'il n' a pas fait car c'est un incapable et je suis gentil en écivant cela.

      Supprimer
  10. Foutaises!
    La France est le pays le plus solide d'Europe étant donné notre taux de natalité, notre capacité d'absorption des immigrés et notre passé de révolte. Je ne crois pas que les ordures du Ps et de l'UMP parviendront à détruire notre pays.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: ordure c'est un peu fort en ces lieux non ? Allons, allons, un peu de retenue

      Supprimer
  11. Salut Corto,

    A ce sujet, je propose et recommande la lecture très éclairante d'un livre de Sophie Pedder, qui est chef du bureau de "The Economist" à Paris.
    Le livre s'appelle: "Le deni Français"
    Et le sous titre est: "Les derniers enfants gâtés de l'Europe"

    La vérité est que notre modèle social à crédit permanent, sous perfusion étatique,qui date de 70 ans, n'est plus viable au début du XXI siècle, et va conduire la France dans le mur si nous ne faisons rien pour le faire évoluer, le moderniser et l'adapter, tout en préservant son caractère solidaire et social propre à la France.

    Il revient à l'UMP de mettre en place les propositions économiques et sociales pour que la France s'inscrive dans le XXI siècle et (re) devienne un pays moderne, un exemple mondial, un moteur européen.
    Pour cela, il ne faudra pas faire des mesurettes ou réformettes, mais une véritable révolution sociale refondant totalement le "modèle social français", qui, nous le savons tous, n'est plus du tout adapté à l'équation mondiale de notre siècle.

    En effet, le système de financement des retraites et de la protection sociale et de la sécurité sociale datent de 1944-50. Il faut donc ROMPRE! La France a choisi la répartition à crédit.
    En effet, la protection sociale française a été inventée dans le cadre du paritarisme, en répartition intégrale, assis sur le financement par cotisation sur les salaires, à une époque ou l'économie était fermée, inflationniste, et où l’État contrôlait près de la moitié de la production nationale. 70 ans plus tard, plus aucune de ces conditions n'existe. Pourtant, ni le paritarisme ni le système de financement n'ont été réformés! Un anachronisme dans la paysage économique européen du XXI siècle qu'il faudra corriger, profondément et durablement. Sans quoi, 2020 marquera la fin chaotique de ce modèle totalement à bout de souffle.

    J'espère que cela est un des piliers de réflexion de la droite française! Comme la gauche est totalement incapable de faire ce genre de rupture et se drape dans le déni, ça sera à nous de le faire!

    Etienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etienne, voilà un commentaire fort bien étayé. Puisse nos (sous) papes vous entendre et agir en conséquence.

      Et en plus, vous avez un super prénom.

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
    2. @Etienne: alors tout cela, c'est bien beau et j'y adhères totalement. A ceci près que je ne vois pas qui pourrait porter un tel projet de refondation de notre modèle social ?
      Et pour être honnête, je suis persuadé qu'il ne pourra y avoir une refonte totale de notre modèle social qu'après une énorme crise, genre guerre.
      Sans cela, quel homme ou parti politique oserait s'y attaquer ?

      Supprimer
    3. Entre la collusion gauche/média et les corporatismes de tout poil, la refondation en question semble bien difficile à mener.

      Supprimer
  12. J'aimerais bien connaitre la "situation sociale" de tous ceux qui critiquent le modèle social français! A mon avis, ils ne sont pas "technicien de surface" la nuit pour une bouchée de pain qu'ils trouvent encore trop grosse! Ils connaissent certainement mieux Courchevel,le Touquet,Monaco et autres!!
    Je suis surpris que vous continuiez à critiquer le gouvernement qui a déjà pris cinq fois plus de mesures en six mois que votre ami de poutine (dis moi qui tu fréquentes....)
    Même votre copine, l'ancienne marchande de meuble de haute saône applaudit des deux mains les mesures prise par le gouvernement!!
    Finalement, quand je vois ce qui est écrit ici ou là de la part de soit disant "chrétiens", je suis de plus en plus content de me diriger vers un parfait hérétisme!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nigloo: critiquer ne veut pas forcément dire supprimer ou cracher dessus. Nous avons un modèle de protection sociale fabuleux, sans doute un des meilleurs au monde. le seul problème, c'est qu'il nous coûte un bras et qu il a été conçu à une époque où tout allait " a peu près " bien. Il est temps de le réformer, au mieux de intérêts de chacun et de la collectivité.

      Supprimer
    2. @ Nigloo : m'enfin ! Ne me dites pas que vous en êtes resté là ! Les pauvres de gauche et les riches de droite ? C'est à mourir de rire. Vous seriez surpris, si vous enleviez vos oeillères, de voir que le monde politique a changé ! De plus, vous mélangez tout allègrement, les chrétiens, les riches... Vous me décevez, sur le coup.

      Supprimer
    3. Nigloo, ce que manifestement vous peinez à comprendre, c'est qu'un modèle social qui prend l'eau et s'effondre de toute part n'est pas un modèle.

      "J'aimerais bien connaître..." et cætera: mais qu'est-ce que ça peut vous foutre, bordel ! La gauche caviar (ou truffe, après tout) est-elle plus digne que la droite populaire ? Vos préjugés à deux balles qui discréditent tout avis contradictoire, avec la petite dose de culpabilité, la dialectique typique de la gauche, vous pouvez vous les tailler en pointe et vous assoir dessus.

      "Finalement, quand je vois ce qui est écrit ici ou là de la part de soit disant "chrétiens"..." et gna gna gna, et gna gna gna... voilà bien un commentaire qui transpire l'altruisme, l'intérêt pour autrui et le respect !

      Supprimer
    4. @Mary: je n'ai jamais carricaturé de la sorte! Je ne parlais que de certains qui critiquent ici! La richesse n'a pas de couleur politique , je connais des riches "humains" et des pauvres qui ne le sont pas!! Si ça ne tenait qu'à moi, certains hommes politiques dits de "gauche" ne seraient pas au gouvernement....Je pourrais dire la même chose des catholiques, j'en ai rencontré des méritants comme je peux voir aussi de jeunes prêtres qui auraient bien besoin qu'on les réforme comme notre protection sociale !!

      Supprimer
    5. @NIGLOO la protection sociale ne devrait pas être de gauche où de droite voyons ! tu sais que pendant pratiquement 20 ans, j'ai crée et dirigé une association d'aide aux plus pauvres, tout en étant chrétienne et de droite, les gens su secours catholiqueoù populaire ont les mêmes mérites, mais le système des subventions est une honte, je l'ai vécu de près, les associations politiques qui ne servent qu'à être des pompes à fric sont particulièrment présentes à gauche, comme france terre d'asile où autre potes auquels il ne faut pas toucher ! les vrais pauvres, j'en ai connu, des faux ausi, ceux qui savaient tricher sur les aides sociales et j'en ai connu pas mal qui vivaient bien avec que des revenus sociaux dépassant les 2OOO voir 300 euros par mois !! il faut reprendre tout ça, et faire un bon ménage pour arrêter les conneries, quand aux soit disant riches plus à droite qu'à gauche, les exemples ne manquent pas, toi qui stigmatise les patrons voyoux et les profiteurs et les actionnaires, le cumul des mandats déjà, je n'ai pas entendu non plus un seul élu disant qu'il renonce à sa retraite dorée....il faudrait commencer par les donneurs de leçons !

      Supprimer
    6. je m'incruste à nouveau mais avant d'encenser le système social français faudrait voir dans quel état il se trouve... Si on n'y touche pas et qu'on laisse les choses aller comme actuellement, je parierais pas sur sa longévité... Le gros souci en France c'est qu'on veut tout, mais on n'est pas capables de se dire qu'à un moment ou a un autre il faudra payer la facture.... en France c'est toujours les autres qui doivent payer.... C'est sympa mais ça dure jamais longtemps....

      Ah! Et je précise que je ne suis pas riche et que je n'ai jamais mis les pieds à Courchevel ou au Touquet... (ah ah ah les clichés ont la vie dure!!!!)

      Titi

      Supprimer
    7. @Titi: dans quel etat ? en etat de faillite, mais chut, hein faut rien dire et fermer les yeux !

      Supprimer
  13. Les français sont prévenus ! Avec ce message :

    The Economist : la France est une bombe à retardement au coeur de l'UE

    ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen