mardi 13 novembre 2012

Valls accuse la droite d'avoir favorisé le retour du terrorisme: Démission !

S'adressant au député Ciotti, voilà ce qu'a dit Valls, cet après-midi à l'Assemblée Nationale:




" Monsieur le député Ciotti,

c'est vous qui avez échoué et les Français paient aujourd'hui dix ans d'une politique de sécurité faites de lois qui n'ont servis à rien, qui n'ont pas été appliquées.

L'esbroufe, c'est vous !

L'échec, c'est vous !

La hausse de la délinquance, c'est vous !

Les suppressions de postes de policiers et de gendarmes, c'est vous !

Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous ! La division des Français, c'est vous !

Monsieur Ciotti, vous n'avez pas protégé les Français, vous n'avez pas été capable de les protéger. Ni sur la délinquance au quotidien, ni sur l'essentiel. Ne nous donnez aucune leçon, ce gouvernement fait la démonstration de sa capacité à faire travailler magistrats et policiers. Nous voulons rassembler et unir. "

Ça se passe de commentaires et n'appelle qu'une chose: Des excuses immédiates et la démission du ministre de l’Intérieur !

Folie passagère 1439.

 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. Non mais on croit rêver ! ce sont bien les mêmes qui hurlaient que l'état était policier, que le tout sécuritaire n'était pas acceptable ? Ce sont bien les mêmes qui ne voyaient dans la délinquance qu'une conséquence de la misère ?
    Ce sont bien les mêmes qui refusent les places de prison ?
    Monsieur va sans doute mieux nous protéger du terrorisme en ouvrant grand les portes, faire régner l'ordre avec les recettes de Taubira ?
    Je suis consciente que le gouvernement précédent aurait pu faire plus dans ce domaine mais que des socialistes mis en ébullition par la moindre mesure sécuritaire lui reprochent maintenant son laxisme....

    RépondreSupprimer
  2. Ah! T'as entendu cette belle incantation aussi.
    "L'esbroufe, c'est vous ! "
    Ce sont les paroles d'une chanson de rap.

    Valls a sorti cette phrase car il n'est pas content qu'on ait montré à la France ce qui était entrain de se passer en France. La montée des communautés, toutes plus capricieuses les unes que les autres. L'émission de la 6, les révélations sur l'affaire Mérah, sa famille, leur antisémitisme, ils n'ont pas aimé.

    ALors, piqué comme une chèvre hilare, mre Valls s'est mis à faire des incantations, inspiré par un vieux morceau de rap des années 2000.

    Moi président... I C'est vous... I
    Moi président... I C'est vous.... I Prochaineincantation
    Moi président... I C'est vous... I en février
    Moi président... I C'est vous... I

    RépondreSupprimer
  3. @nana et Pierre: Valls vient de faire un communiqué non pour s'excuser mais pour regretter la réaction de l opposition.
    Et cette béate de Ruth Elkrief, sur BFM, dire que ce n'est " qu'un petit dérapage " !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit dérapage... qui lui fait un bon coup de pub tout de même.
      Il accuse la droite d'avoir fait naître le terrorisme, rien que ça.
      Chaque fois qu'ils interviennent on a l'impression que c'est un slogan publicitaire.
      Il y a où un moment faut arrêter de prendre l'Assemblée pour un studio de création
      d'accroches publicitaires pour le ps.

      Supprimer
  4. Tout mettre sur le dos des gouvernements qui vous ont précédé est le jeu favori des gouvernements qui pratiquent l'alternance, comme illusion de représentation démocratique (la proportionnelle? circulez y'a rien à voir!...)

    Ces types sont de vraies merdes irresponsables.
    Ceci-dit, remplacez "vous" par nous (Ump et Ps) et ce gus a parfaitement raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu moins l'ump quand même. Ils ont moins de déclarations publiques pour inviter la misère du monde entier à nous rejoindre. Les déclarations du genre "la France est partage, la France fait tout à partir de l'humain", ça vient en général plus de la gauche que de la droite. Après, dans les faits, c'est peut-être la même chose, mais l'ump dit moins de conneries.
      Il y a bien des endroits où la droite est moins débile que la gauche.

      Supprimer
    2. Vernis, marketing politique, tout juste bon a entretenir l'illusion d'un débat de fond, à occuper l'espace médiatique.
      Car dans le fond, qui a promu le regroupement familial? qui a abrogé la double peine?

      Supprimer
  5. Bah disons qu'il essaye de ramener à sa cause (on va se marrer aux résultats) la gauche qui l'accuse de faire une politique de droite ; c'est le jeu ma pauv' Lucette ! J'attends cependant que l'élastique lui pète à la figure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: mouais, c'est le jeu... Et bien ce jeu là ne me plait pas. voila.

      Supprimer
  6. Mais c'est une manie! C'est le syndrome de Ségolène. Exiger des excuses à tout bout de champ et une démission pour faire bon poids. Ces séances télévisées sont aussi improvisées que des matches de catch. C'est du pipeau. On sait qui va poser la question, ce qu'il va dire et ça va donner l'occasion de quelques beaux effets de colère ou d'indignation. Il y a encore plus de quatre ans à tirer. Vous n'allez quand même pas demander la démission d'un ministre ou du président toutes les semaines, non? Si?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: ah ben merde alors, faut qd même pas tout melanger. On sait qu a l'AN les questions sont écrites a l avance mais pas les réponses des membres du GVT.
      Et bien sur que je fais de l esbroufe en disant Valls démission. mais qui a commencé le 1er ?

      Valls n a pas prémédité ses propos, il a fait une sortie de route. Accuser la droite d'être responsable du retour de terrorisme,faut qd même pas déconner. On est là au delà de l injure ! En pleine diffamation.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec Pangloss, mon cher Corto.
      Il est inutile de demander la démission de qui que ce soit d'autant plus que vous n'aurez aucune chance de l'obtenir.
      Cela finit par ressembler à de la posture.
      Laissez donc les députés de l'opposition se débrouiller avec leur collègues.
      Et quand le moment sera venu, nous voterons.

      Supprimer
    3. @marianne: je ne suis pas né d'une banane, je sais bien qu il n y a aucune chance d obtenir sa démission. mais tout de même, c'est un ministre et pas n importe lequel: il mérite un carton rouge, au minimum.

      Un député aurait dit cela, ok, j aurai dit qu ils se débrouillent, ils sont ridicules, mais là, un ministre de l interieur ! merde alors !

      Supprimer
    4. Ils vous démontrent tous les jours, mon cher Corto, qu'ils ne sont pas à la hauteur de la situation, et ça vous fait râler ?
      Merde alors ! comme vous diriez vous-même.

      Supprimer
  7. Effectivement, demander la démission de Valls ne sert pas à grand chose parce que de toutes façons cela ne se fera pas.... Mais, il est plus qu'évident que si cela s'était passé à l'inverse, la gauche serait montée au créneau en se voilant d'indignation exigeant démission de lui, du premier ministre et du président et les médias auraient repris en choeur ce joli discours... Alors de temps en temps, à droite aussi on a le droit de s'indigner.... :-)

    Valls se croit sans doute intouchable parce qu'il est le plus populaire du gouvernement. Mais il a un peu trop tendance à oublier que la côte de popularité dudit gouvernement est tellement minable que sa popularité à lui est toute relative...

    Et quand on voit ses arguments pour justifier les chiffres de la délinquance, là on sait qu'on a affaire à un socialo pur jus....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: Surtout que les chiffres en hausse de la délinquance dénoncés par le Figaro, Valls ne les conteste pas...il dénonce juste l instrumentalisation qui en est faite. Sans doute a-t-il la mémoire courte !

      Quant à l indignation, elle me semble tout de même justifiée , surtout aujourd'hui au lendemain de la diffusion des propos de la frangine merha

      Supprimer
  8. C'est dans les villes et departements de gauche que la delinquance est la plus explosive... C'est dans des fiefs de la gauche tel que Toulouse que prosperent le salafisme. Il est vrai que Sarkozy n'a pas fait de miracles mais ces phenomènes ne sont pas apparus il y a 10 ans mais il y a 30 ans, sous Mitterrand et la gauche les niait, traitant de raciste tout ceux qui osaient parler de delinquance en banlieue. Jusqu'en 2002 elle refusait même de parler d'insecurité affirmant que ce que ce n'etait qu'un sentiment provoqué par les discours de la droite et les medias (sic!) et que c'etait uniquement contre ce sentiment qu'il fallait lutter.

    Il ne faut pas demander sa demission, il faut exiger un debat avec lui !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @tony G: débattre avec Valls... non, ça ne servirait a rien. Par contre que les militants et sympathisants UMP aillent sur le terrain, fassent avec la même efficacité que l a fait le camp hollande du porte à porte pdt la campagne, pour expliquer et convaincre, me parait plus efficace.

      Supprimer
  9. Pourquoi demander sa démission, nous n' allons pas à voir dans le futur de rire de nos épouvantails socialistes et celui là va nous du bon temps pour un moment. Il est vrai qu'avec Normal 1er , nous sommes gâtés mais quand il sermonne un de ces sous fifres, il a l'air vraiment méchant.

    Enfin , nos journalistes n'ont vu qu'un homme politique d'une stature de président, le bal des faux culs ne fait que commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: bien sur qu il ne démissionnera pas, et qu ils ns donneront encore l occasion de rigoler. mais que ce mec se permette de dire que la droite a favorisé le retour du terrorisme, faut pas pousser ni laisser passer.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen