mercredi 21 novembre 2012

L'UMP: " Complex shit "

Avant, l'UMP, c'était ça:


ou ça:



Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, l'UMP, c'est ça:


Un champ de ruines, ou bien encore ça:

( " Complex shit " de Paul Mac Carthy )
Lamentable ! 

à suivre...

Folie passagère 1455.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

36 commentaires:

  1. C'est drôle car quand ils ont annoncé qu'ils allaient faire des primaires, la première chose que je me suis dit: ça sent pas bon. Sans être fin politique je cette réflexion m'est venue:
    "Mais c'est quoi ce bordel, ils font comme les socialos?"
    On a vu ce que ça a donné, et c'était gros comme un groin de sanglier sur un cochon d'Inde que ça poserait des problèmes. Ce genre d'élection fait nécessairement appel à l'ambition. Que pouvait-il en sortir de bon?
    Ont-ils quelqu'un qui s'occupe de leur stratégie, car pour le coup, ils se sont tiré une belle balle dans le pied à faire du "tout démocratique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre,

      Mais toute élection est in fine la confrontation des ambitions. Beaucoup ne l'avoueront jamais, mais au fond, ils sont tous comme César qui par coquetterie, et une bonne dose de rouerie quand même, affectait de dire qu'il préférerait être le premier d'un petit village que le second à Rome. Rien n'a changé depuis. On brigue les suffrages pour assouvir une ambition personnelle et on s'achète une clientèle dont on devient son obligé une fois élu. D'autres comme Sarko ne s'en sont jamais caché.

      Trouvez-moi un seul homme qui accepterait de se colleter avec les obligations d'une campagne électorale, qui accepterait les interminables palabres d'arrière-cour pour assurer tel ou tel poste à ses soutiens, qui accepterait les emmerdements du pouvoir non par ambition mais pour le Bien Commun, là, je vous dirais que vous tenez un honnête homme.

      Et c'est la le vice de la république. La lutte des ambitions, le jeu des partis qui en définitive n'en est qu'un mode à peine déguisé, est créatrice de divisions alors que la république affecte d'être une et indivisible et en plus ose affirmer que le président une fois élu n'est plus l'homme d'une faction.

      Inévitablement, ce vice se répercute sur la vie des partis. Ce que nous voyons là au grand jour n'est que la traduction en live, devant le peuple, de ce qui se passe habituellement dans les couloirs des officines partisanes.

      La démocratie républicaine n'est qu'une vaste et sinistre blague.

      Supprimer
    2. Bonjour cher Koltchak.
      Ce que vous décrivez est le résultat d'un cheminement qui s'est fait dans ma petite tête. Je me suis rendu compte que l'élu était forcément celui qui avait le plus d'ambition. Du fait que je considère qu'un dirigeant doit être exemplaire, moral, j'en étais arrivé à votre conclusion: la démocratie n'est pas un système vraiment moral.
      Il y a un ou deux mois de ça, je vous avais fait part de mes convictions au sujet d'un royaume pour notre pays, et bien cette conviction n'en est que renforcée aujourd'hui.
      Merci pour votre point de vue sur le sujet.
      Bonne journée.

      Supprimer
  2. Pour moi Sarkozy était le seul à avoir l'étoffe d'un chef, d'un président et d'un leader!!! Après lui.... difficile d'arriver au même niveau....

    Ce qui m'attriste le plus, c'est qu'ils ont fait exactement le jeu de la gauche... exactement ce que la gauche espérait.... Et le pire dans tout ça c'est que du coup, toutes les boulettes et boulets de la gauche ne sont plus le sujet de discussion principal de nos chers journaleux qui n'en espéraient pas tant pour se défouler enfin sur la droite qu'ils avaient un peu "oublié" depuis 6 mois....

    Encore une fois, Sarko doit bien se marrer.... et Marine a un boulevard devant elle tout comme l'UDI....

    Bravo les gars!!!!!

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où était la stratégie?
      Quel intérêt ça avait de copier la gauche?
      Il y a un mystère là-dessous... Ou une taupe.

      Supprimer
  3. @ Pierre et Titi: La droite n a jamais été aussi forte que lorsqu elle avait un chef , un leader. C'est dans sa culture, dans ses gènes. A la différence du PS qui a toujours été un amalgame de motions et de courants anti-nomiques et/ou opposés.Ce qui bien souvent a complexifié les choses: congrès de Reims, par exemple.

    Et curieusement, lorsque, comme le dit pierre, elle se met a faire comme a gauche, c'est le bordel

    Plus dramatique que cette déplorable mascarade, ce sont les conséquences à venir: le temps pour reconstruire et rabibocher les militants et ses leaders en supposant qu il n y ait pas explosion.

    Quant à la gauche, même si elle n a aucune leçon a donner en la matière, elle aurait tort de ne pas se marrer et d'en profiter. Comme l 'UDI et le FN.

    Les leaders de l UMP sont lamentables, je plains les militants. Et en tant que sympathisant, je ne peux que me boucher le nez en attendant que cela passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au sujet du chef, c'est en partie pour cette raison que j'avais de la sympathie pour ce parti. Ils savaient s'accorder, et surtout, on ne donnait pas en spectacle les querelles d'égo, comme chez les socialistes. C'est ce qui a tendance à m'écoeurer chez eux. Le narcissisme, la fierté de soi, j'en pense que du mal de ces "qualités". Du moins en politique.
      Tu penses qu'on peut s'attendre, à long terme,à un dépassement de l'UMP par l'UDI sur sa gauche?

      Supprimer
  4. Attendons la suite, mon cher Corto, puisque suite il est obligé d'y avoir.
    Moi je ne suis pas trop déçue car cela fait très longtemps que je ne fais plus confiance aux partis politiques.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que Sarko était un chef. Plutôt un adjudant-chef qu'un général. La comparaison avec De Gaulle (ou même Chirac) n'est pas à son avantage. A époque mesquine, rétrécie, décadente, petit chef.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chirac ? Il a été le liquidateur du gaullisme. On peut reprocher beaucoup de choses au Général, et je ne m'en prive pas, mais son passage dans les rangs de l'Action Française lui avait donné la compréhension du logiciel de la droite française. A savoir qu'elle est d'essence royaliste, c'est à dire conservatrice et réactionnaire, il a d'ailleurs eu la tentation, un bref moment de rendre un roi à la France, avant de céder à ses ambitions. Pompidou a essayé de gérer l'héritage en tentant de le moderniser quelque peu. Et Chirac a bazardé le tout pour s'assurer la place le moment venu. Ceci dit, ça a été une formidable machine politique, un fin manoeuvrier formé aux pires magouilles de la Ivème, mais quelqu'un qui une fois le pouvoir entre les mains n'a jamais été foutu de savoir ce qu'il fallait en faire. Un Rastignac au petit pied.

      Supprimer
  6. Il ne manquerait plus que Nicolas Sarkozy soit mis en examen dans l'affaire Bettencourt ou pour les sondages de l'Elysée pour que l'année 2012 se termine en beauté pour l'UMP.

    RépondreSupprimer
  7. Quel BORDEL !
    L'UMP devait rester tranquille pour que seules les conneries de ce gouvernement alimentent tous les jours l'actualité.
    Quel CON ce Copé ! A cause de son impatience, il est le premier responsable de cette merde. Quand à Fillon le deuxième responsable et idiot, il n'aurait pas du suivre et répliquer, mais rester le Fillon calme-posé-réfléchi que tout le monde connait.
    Ils auraient dû tous les 2 faire preuve de patience et attendre sagement les résultats définitifs et officiels après décompte.
    Ils ne sont pas à 3 ou 4 jours près que je sache ... 2014 c'est dans 2 ans et 2017 c'est dans 3 ans BORDEL !
    Quand aux membres de la COCOE les troisièmes couillons responsables, ils ne sont pas non plus innocents : ils ont cédé face à la pression de l'annonce prématurée qu'a exercé Copé : ils ont été obligé de suivre Copé pour éviter de faire paraître l'UMP totalement ridicule devant la presse.
    C'est le PS qui doit être champion de la magouille électorale : pas l'UMP bon sang !
    Du coup, ils ont donné des armes à la majorité et surtout détourné l'attention des français des couacs journaliers de ce gouvernement.
    Ce qu'on attend de l'UMP c'est un parti digne : et une élection qui se joue à 50-50 est une occasion en OR pour montrer aux adversaires PS-Verts-Méluche-et-coco, que l'UMP peut avoir de la hauteur, du recul et de la dignité !
    Mais apparemment l'impatience et les ambitions personnelles ont été plus forts et ça ne fait que donner une mauvaise image : celle du PS !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: que dire de plus que tu n es pas écrit ! hollande nous a fait une volte face incroyable aujourd'hui, sous la pression de ses amis et personne ou si peu n en parle tant l attention est portée sur ce naufrage !

      J avais une préférence pour Fillon, Copé s'étant décrédibilisé en se proclamant vainqueur avant la validation définitive, mais aujourd'hui, terminé. Nous avons deux personnages boursoufflés d'égo et d'ambition...au détriment de leur propre parti.

      Quant au déroulement de cette élection un 0 pointé de bout en bout.

      Supprimer
    2. "C'est le PS qui doit être champion de la magouille électorale : pas l'UMP bon sang !"

      Vous n'avez pas fait vos classes au RPR, ça se voit ! L'UMP, mis à part quelques branques récupérés çà et là, en est la copie carbone.

      Supprimer
  8. @marianne: si seulement ce qui se passe àl'UMP pouvait servir de leçon: un truc genre Le Grand Soir des partis politique histoire que les gens reprennent confiance. Même pas !
    Tout rentrera dans l'ordre d ici quelques temps, en l'état ou après une scission, et roule ma poule. La politique n'est plus vocation mais métier. Dès lors ...

    @pangloss: tu peux penser ce que tu vx effectivement mais on ne peut dénier a Sarko sa stature de chef, de grand chef. Certes c'est pas De gaule mais quiconque ayant été au Trocadéro ou à la Concorde te dira le contraire

    @François: manquerait plus que cela !

    RépondreSupprimer
  9. Salut,

    Oui Corto, j'étais au Troca le 1er mai (et à la Concorde le 15 avril) et à Lyon en mars etc.. Un chef de République était en face de nous, un vrai, avec une expérience, une vraie vision et un projet pour la France!
    Bref, la conclusion est simple les braves: ce n'est pas seulement une élection qui a été perdue en mai, mais c'était la perte du seul homme capable de tenir la famille politique, de garder le cap du projet, des idées et des réformes et de mener la barque France dans la tempête.
    On ne peut que faire un triste constat après 6 mois: entre les pas de danse du gouvernement et de FH, noués dans leur contradiction et leur incapacité, et de l'autre coté le grand retour de la droite la plus conne du monde, il est normal que la perspectives de la France ne soient pas bonnes, et donc que les agences nous dégradent!
    Le seul gagnant depuis 6 mois: le FN.... Bien triste perspective tout ça.

    Je note que pendant ce temps, et en moins de 24h, une mine de plus qui saute et qui fait très clairement apparaitre l'incapacité de prise de décision de Hollande. Un jour liberté de conscience et le lendemain après avoir la grogne dans son camps et des lobby communautaires, non, finalement pas... mais peut être que...
    Y a t-il un PR dans ce pays?
    Pas plus qu'à l'UMP on dirait!

    J'ai une collection de carte UMP depuis 10 ans qui est au purgatoire, en attente de connaitre son avenir. Enfer ou Paradis?

    Etienne

    RépondreSupprimer
  10. @etienne: Y a-t-il un Président ? Selon la constitution, l'élection et toussa, oui. Selon...

    J ai toujours dit et écrit que hollande n avait aucune des qualités requises pour être président. Il le prouve tous les jours.

    Mais j ai aussi écrit que jamais plus je ne prendrais ma carte dans un parti tant ceux-ci abusent de la bêtise, de la naïveté de leurs électeurs et de leurs militants, et ce depuis que la politique est devenue un métier et plus une question de vocation.

    Alors en attendant que cela change, je rêve, on fait avec. Il faudra un sacré boulot aux mecs de l UMP pour reconquérir la confiance de ses militants et de ses sympathisants. Vite, y a urgence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "J ai toujours dit et écrit que hollande n avait aucune des qualités requises pour être président. Il le prouve tous les jours."

      Heureusement que t'es là, personne n'avait remarqué.

      Supprimer
  11. Non mais sérieusement: Sarko un Président???? De la magouille,du copinage, des valises,des riches,des promesses,du blabla,des visites à poutine,de kadhafi,de bachar,des voyages d'alliot marie ,du faste des sondages,des "balades" dans les usines qui fermaient,de l'hyppodrome......SVP, trouvez-vous un autre homme pour la prochaine fois, pensez un peu au Peuple qui travaille, pas uniquement à ceux qui fréquentent la piscine de Tachiédine!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nigloo: t 'es mignon quand tu t'emporte. On dirait du Canrd Enchainé ou du Médiapart

      Supprimer
    2. Sérieusement, et Mitterrand ? De la magouille,du copinage, des valises,des riches,des promesses,du blabla et des affaires :
      Carrefour du développement,
      les écoutes de l'Elysée,
      Urba-Gracco,
      Elf,
      Pechiney,
      Vibrachoc,
      les irlandais de Vincennes,
      le Rainbow Warrior,
      l'affaire Luchat,
      le "suicide" douteux de Grossouvre,
      sa fille cachée,
      le mensonge dès 1981 sur son cancer,
      les frasques de son fils Jean-Christophe en Afrique,
      etc. On peut continuer sur ses amitiés douteuses avec un affairiste comme Pelat ou un collabo comme Bousquet (de gauche également comme beaucoup de collabos). Lui aussi a reçu pas mal de dictateurs, lui aussi a joui du faste de la république et en a profité pour que sa famille bis puisse également en jouir à nos frais.
      Le propre de la politique, c'est que c'est sale, quel que soit le parti il n'y a pas un seul honnête homme.

      Supprimer
  12. UMP Follie : pas de mariage fofol, sur le bout François dit "non" à Jean-François…

    Tripatouillage et magouillage sont les deux mamelles pendantes de cette élection à la présidence de l’UMP (Union pour des Manipulations Postélectorales). Entre les camps Fillon et Copé la haine s’affiche désormais en pleine lumière. La salope Juppette, témoin sournois de toute défaite, s’en arrache la calvitie, ce qui est fort tortueux… « Mes mains et mes bras sont grand ouverts… Je n'ai ni amertume ni rancœur » minaude Jean-François, mais François boude et tape toujours du pied…

    Le Bourricot - الحمار

    RépondreSupprimer
  13. Ce à quoi se livrent Copé et Fillon aujourd'hui est-il pire ou moindre que le duel Chirac / Balladur de 95 ? Le bras de fer Chirac / Giscard auparavant ? Faut pas exagérer, je n'ai pas l'impression que le monde s'écroule, là, et la droite s'en remettra, comme elle l'a déjà fait auparavant (hélas ou heureusement ?). Sans l'écho des médias bavant comme des hyènes sur ce fait divers, les projos seraient braqués sur ce qui se passe à gauche, la volte-face de hollande, la perte du triple A (cf. ton excellente démonstration avec le pastiche du billet de Libé, Corto), c'est dommage de gâcher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: Clair, comme je l ai déjà écrit je ne sais plus où, ce à quoi nous assistons à l'UMP est terriblement grossi par l'omni présence des médias. Le développement et la concurrence des chaines info les obligent à en faire des tonnes.
      Si lors du congrès PS de Reims celles-ci avaient été aussi développées, on aurait exactement le même effet grossissant que celui auquel on assiste e ce moment

      Supprimer
    2. Et bien bizarrement, j'ai souvenir d'un pataquès bien pire lors du congrès de Reims : là ou tu avais deux harpies s'étripant (je veux bien relire les échanges mais quand on parle de la violence du duel actuel, Martine et Ségolène, il me semble, ne manquaient pas de saveur) tu as ici deux mômes qui se disputent l'autorité du défunt. Quant au soit-disant schisme, faut pas pousser : hormis sur le fond et/ou la forme (c'est sans doute ici que le bât blesse) sur les gentils divers de la RATP ou l'on aimerait (il me semble) que les choses soient plus claires, je n'ai pas l'impression qu'il y ait un grand écart entre l'un et l'autre. Quand on voit les contorsions de truffon pour rallier les suffrages du FdG, d'EELV et consorts, franchement, il n'y a pas de quoi rougir.

      Cette crise passera d'autant mieux qu'on n'en fera pas des tonnes en relayant l'intox médiatique. J'écoutais hier Jean François Achilli hier sur la RSC™, il avait l'air en pleine extase à décrire ce qu'il croyait ou espérait plutôt se dérouler sous ses yeux : la pulvérisation de l'UMP. On aurait dit les mots d'un commentateur sportif décrivant la victoire de son équipe de foot au mondial ! Ne lui donne pas raison.

      Supprimer
  14. Mon cher Corto, que pensez vous de ce cher Geoffroy Didier de la Droite Forte? Moi je lui trouve un petit coté Auteuil-Neuilly-Passy et le regard fourbe. Autant dire qu'il est très bien là où il est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je ne peux pas le piffer celui-là. Il a les dents qui rayent le parquet, pire que Copé et Fillon réunis. Plus populiste que lui, il n y a pas. Si peut-etre son complice, Guillaume Pelletier. Mais lui, j e l aime bien. Allez comprendre :)

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  15. Geoffroy Didier est un super-sarkosyste. Pourquoi ne pas reconnaitre que vous êtes plus proche d'un Didier que d'une Le pen, mon cher Corto, y compris sur le plan des valeurs?

    RépondreSupprimer
  16. D'ailleurs pourquoi s’inquiéter mon cher Corto?

    Ces petites secousses au sein de l'UMP font partie du plan de Sarkozy pour son projet (nécessité? cf immunité présidentielle) de retour triomphal et unificateur, quand le moment sera venu (trop tôt ce serait courir le risque d'assumer les échecs de son précédent mandat.

    RépondreSupprimer
  17. @marianne: démasqué ! bien sur que je suis plus proche d'un geoffroy Didier que d'une marine. Y a pas photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces derniers temps j'hésite de plus en plus, mon cher Corto. Avec ces lignes floues je ne sais plus qui sont les crapules et qui sont nos défenseurs.

      Faut-il vraiment se tourner vers des politiciens qui étalent chaque semaine ou presque leur corruption en public sans que cela ne gène personne?

      Que reproche-t-ton à la brave Le Pen, au fond, sinon d'être sincère et fidèle à son peuple? Je ne me souviens plus... Et Sarkozy n'a même pas daigné débattre avec elle pendant la campagne. Est ce vraiment cela la République et la démocratie?

      Peut être sommes nous à la source des maux de la France finalement.

      Supprimer
    2. @marianne: je crois surtout qu il y a un grand ménage à faire en politique , un aggiornamento en quelques sortes. Mais celui ne pourra se faire qu à l'aune d'un évènement extraordianire: guerre, crise, je ne sais pas, un truc énorme. En attendant, faut faire avec.

      Pour La marine, pour moi c'est hors de question tant qu'elle trainera avec elle certaines personnes et tant qu elle n aura pas acquis un minimum de crédibilité sur le plan économique !

      Supprimer
    3. Sa crédibilité sur le plan économique me semble finalement bonne, mon cher Corto, il suffit de constater l'enchainement des évènements. C'est vrai que la lutte politique exigeant de décrédibiliser l'adversaire, nous avons communiqué en insistant sur l'idée préconçue qu'ils n'y connaissent rien (c'est la même chose pour l'assertion selon laquelle le FN serait "non républicain", comme s'il était monarchiste ou fasciste...). Et que sans nous ce serait pire. C'est un peu court.

      Ce qui me semble de moins en moins crédible c'est l'action de Sarkozy qui m'apparait après réflexion comme... allant à l'encontre des intérêts du peuple. J'ai bien peur qu'il ait surtout engraissé les banques en endettant le peuple. De même, Sarkozy ne voyait toujours pas arriver la crise financière à l'été 2008, malgré les avertissements de JMLP par exemple (cf http://www.youtube.com/watch?v=TlRR0cUsVa0), et nous parlait de "reprise" pour 2010.

      La limace Hollande me semble juste venir à point pour essuyer les plâtres à sa place.

      Supprimer
    4. si vous êtes marianne, moi je suis le pape

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen