samedi 17 novembre 2012

Tout cela est à gerber !

(Place des terreaux, Lyon, cet après-midi )


( Place Denfert Rochereau, Paris, sce: Koltchack )

Je suis en colère, très en colère. Ceci vous laissera peut-être froid ou bien vous fera marrer, peu importe: ma bienveillance vis à vis du genre humain en a pris un coup sur la casquette.

Aujourd'hui, il y avait les manifs contre le mariage pour tous un peu partout en France. Ayant décidé de ne pas y aller, j'ai suivi les infos à la télé et ce qui se passait sur twitter. 

Sur les écrans, LCI, Itélé, BFM, on a choisit son camp, on fait donc, en gros et bizarrement, l'impasse ou le service minimum sur ces manifs pour se concentrer sur celle contre l'Ayraultport de Nantes. Images, reportages, explications, commentaires, tout y est même le chiffrage: entre 10 000 et 40 000 manifestants. Impossible de ne pas savoir ce qui se passe à Nantes. Pour les manifs contre le mariage gay: quelques images en fin d'édition, après tout le reste. Pour le chiffrage: " quelques milliers de participants " à Paris. Lyon, Toulouse, Marseille... Nada, point barre. Circulez, il n'y a rien à voir. Les cons, ils en sont encore à commenter le non-évènement qu'a constitué la conférence de Guignol...

Sur twitter, c'est une toute autre mayonnaise; à la turque !: la cuvette déborde de tweets absolument dégueulasses provenant de gens opposés.... à ces manifestations.

Un exemple, d'une perversité subtile, d'un certain @AlbanQueroute: " Déportons les 8000 manifestants contre le mariage pour tous dans des camps de l'amour ! " On notera que cet abruti a, contrairement aux chaînes TV, réussi à compter le nombre de manifestants. Et cet exemple n'est pas le plus odieux, loin de là.  Les mêmes qui iront manifester pour la liberté d'expression, pour la tolérance, contre le racisme, l'homophobie et toutes ces jolies idées humanistes se comportent aujourd'hui sur twitter avec la plus parfaite intolérance, les plus salaces commentaires et une grossièreté digne d'un Bigard complètement ivre. Schizophrénie quand tu nous tient...  Les uns auraient donc le droit d'être pour le mariage pour tous et les autres, dénoncés, insultés et et vilipendés par les premiers n'auraient pas le droit d'être contre ! Curieuse façon d'imaginer et de prôner la tolérance.

Traitement de l'information tronqué et orienté, comportement sectaire des " progressistes ". Tout cela est à gerber !

Dernière minute, sur Itélé: " mariage pour tous, beaucoup de monde à Paris... "

Folie passagère 1447.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

40 commentaires:

  1. ceux qui réclament de se marier ne demande pas le même mariage que les hétéros, puisque ce droit ils l'ont déja...ils réclamant un nouveau droit qui n'existe pas: l'union de deux personnes du même sexe. Moi çà ne me dérange pas du moment qu'ils ne demande pas de modifier les textes qui régissent mon propre mariage: je veux rester un père et que mon épouse reste une mère et non un parent A ou B dans la vie de tous les jours et dans les textes. Quant au problème des enfants adoptés que le couple gay passe par les mêmes règles que les autres ne me choque pas: il y a des "commissions" chargées d'étudier les candidatures des demandeurs... qu'elles étudient! marc lance

    RépondreSupprimer
  2. sur ma lancée, j'ai "publié" trop vite...moi aussi çà me fait gerber la haine qui se manifeste sur twitter et sur certains blogs depuis quelques mois...marc lance

    RépondreSupprimer
  3. Tous ces débats qui n'en sont pas ne servent que de prétextes à passionner les foules. Le mariage gay en est le pire exemple. Qui interdit aux homos de se "mettre en ménage" officiellement? Il manque certains aménagements légaux? Qu'on les leur accorde! La filiation? Combien de naissances hors mariages? L'adoption? Et dans les familles recomposées, les enfants vivent avec leurs vrais parents peut-être? (une restriction en ce qui concerne les adoptions qui consistent à aller chercher un gosse au bout du monde comme un chien à la SPA. L'enfant n'est pas un droit, bordel!).
    Et le mariage civil avec une cérémonie, des garçons et demoiselles d'honneur, du riz à la sortie? S'ils tiennent à être ridicules, bon vent!
    Oui, ça fait gerber. Comme font gerber les insultes et les accusations de part et d'autre dès qu'on parle d'immigration, de gauche, de droite ...... ou de PSG-OM.

    RépondreSupprimer
  4. @marc lance: bien venue ici !

    @marc lance et pangloss: l'objet de ce billet, vs l'aurez compris, n'est pas de débattre une énième fois sur le mariage gay. Juste de constater comment l'information sur les manifs du jour est traitée et la bêtise incommensurable, dans leurs commentaires, de ceux qui s'opposent à ces manifestations.

    Ce qui par ailleurs me fait penser à tous ces gauchos qui accusaient Sarko de diviser les Français avec l'Identité nationale, je crains qu'ici ce soit un peu la même chose: diviser sur un sujet forcément clivant .

    RépondreSupprimer
  5. Merci Corto! J'ai aussi suivi en ligne à défaut de pouvoir venir, et je pense la même chose que vous...
    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @émilie: affligeant, et ça continue ! Pouah !

      Supprimer
  6. des nouvelles fraiches mais à l'étranger , journaleux FR vous donnez à gerber !

    Le Soir Belge

    Plus de 100.000 manifestants contre le mariage gay

    France: Plus de 100.000 personnes ont manifesté samedi dans plusieurs villes de France contre le projet de loi du gouvernement socialiste ouvrant le mariage et l’adoption aux homosexuels, selon des chiffres officiels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: alors pour etre honnête les médias se sont un peu réveillés en fin de journée. mais vraiment service minimum comparativement à ND des Landes

      Supprimer
  7. Il est à noter que l'agressivité, l'insulte et la violence, j'en ai été témoin et obligé d'intervenir, s'est trouvée du côté des quelques 300 lesbiennes postées rue de Rennes. Il s'agissait d'une manifestation qui dépassait les courants politiques, les religions et les sexualités puisque des homos, des cathos, des juifs, des musulmans, des protestants, des gens de droite, du centre, de gauche, participaient à l'organisation.

    Sur le chiffrage, j'estime que le décompte avancé par les organisateurs de la manif pour tous, c'est à dire environ 200.000 personnes, est juste. La tête du cortège était placée à l'intersection des boulevards Raspail et Edgar Quinet, le boulevard était noir de monde, la place Denfert Rochereau pleine comme un oeuf. Quand le début du cortège est arrivé aux Invalides, l'arrière était à peu près au croisement du boulevard du Montparnasse et de la rue du Cherche-Midi.

    Pour ce qui est des médias, ce quasi-silence est d'autant plus inexplicable qu'il y avait des caméras, des micros, des appareils photos dans tous les sens : i-télé, BFM, RTL, etc. Des gens étaient interpellés par des journaleux pour des micros trottoirs impromptus. Ils avaient donc de la "matière" comme on dit dans le métier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: ainsi donc, tu nous dit qu'ils étaient tous là. Je te crois mais très honnêtement, moi, de l autre côté de l'écran, je n ai pas vu grand chose.

      Quant à l agressivité des anti-manifs: affligeant et ça continue ce soir et sur twitter et chez ruquier

      Supprimer
  8. J'étais en train de t'écrire mon pavé en privé, quand j'ai décidé de voir le neuf ici... et là, j'hésite entre rire amer et colère. Aaaaah ce fameux camp du bien, ces opprimés perpétuels qui ne se rendent même pas compte qu'ils sont devenus oppresseurs !

    Ce qui me fait rire, dans un "débat" avec de telles personnes, c'est le "tu sais pas ce que c'est de souffrir pour argumenter ainsi". J'ai toujours une furieuse envie de répondre (et je le fais dans la plupart des cas) : "Tu veux parier ? Enjoy !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @blandine: quel pavé ?

      Moi ça me fait de moins en moins rire partagé que je suis, de plus en plus, entre la radicalisation vis à vis de ce " camp du bien " et le je m'enfoutisme

      Supprimer
    2. Pavé sur la justice...

      Le je-m'en foutisme, c'est dur, vu comment on est sollicités dans ce domaine.

      Supprimer
  9. Corto, tu te fais du mal :-) C'est pas nouveau tout ça... C'est comme ça depuis toujours et en particulier quand la gauche est au pouvoir vu que les medias se sentent alors investis d'une mission du genre "répandre la bonne parole" (et pratiquer un lavage de cerveau aussi reluisant que possible)...

    A gauche, le seul argument c'est la "liberté", et une soit disant tolérance envers les homosexuels. A aucun moment ces gens ne s'intéressent à l'enfant et ne trouve comme argument que des phrases du style : Mais des familles monoparentales hétéro ca existe, et des enfants battus chez les hétéros... etc etc etc.... Alors bon, puisqu'il existe des unijambistes qui vivent très heureux, pourquoi on se couperait pas tous une jambe dans un souci d'égalité.... Allons jusqu'au bout de la théorie gauchiste....

    Et ce genre de discours, ben c'est le même dans tous les sujets. on prend les mêmes et on recommence avec tous les sujets que ce soit des problèmes de société comme des questions politiques (droit de vote des étrangers par exemple.... Ah mais non, suis-je bête, c'est enterré ce projet là... )... A gauche, on a TOUJOURS raison... et à droite on est mauvais, méchant, égoiste etc etc...

    Alors, les journalistes, ben ils ne vont surtout pas faire de la pub pour les méchants.... les journalistes ils sont là pour donner des leçons et nous faire suivre le droit chemin, point barre!!!!

    Donc, nous on n'a plus qu'à se taire... Et attendre les prochaines élections même si perso je ne mets plus vraiment d'espoir là dessus non plus.... Bon ok, il nous reste pas beaucoup d'espoir mais sait on jamais un regain de lucidité chez les français :-)))

    Ah et j'oubliais un détail qui est assez drôle, sur twitter, dès qu'on dit quelque chose contre la gauche, y'a toujours un twittos de gauche qui se sent obliger d'agresser, d'insulter ou de déverser toutes sortes de vulgarités.... C'est assez récurrent dans le genre...

    Bon j'arrête là, je m'éternise un peu trop :-)

    Bonne soirée!
    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: non, avec ce genre de commentaire, tu peux t'éterniser ! Ah ce fameux camp du bien qui te preche la tolérance, la liberté et toussa et qui te dénie par l insulte le droit de penser autrement !

      Supprimer
  10. J'étais à la manif et je n'ai pas Twitter. Ce que j'ai vu, c'est une foule énorme, toute sortes de gens courtois mais déterminés qui étaient venu dire le plus pacifiquement du monde leur opposition au mariage pour tous.
    Ceux qui crient à l'homophobie disent n'importe quoi.
    Quant aux journalistes qui retransmettent si mal un événement comme celui-là, ce sont des vendus. Ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai vu tous ces jeunes parents avec leurs poussettes, je me suis dit qu'il y a encore de l'espoir pour la France. Ténu, certes, mais bien réel.

      Supprimer
    2. @lo: a la reflexion, ça n em étonne pas que tu y sois allé. "Ceux qui crient à l'homophobie disent n'importe quoi " mais je te garantis qu ils étaient nombreux aujourd'hui sur twitter ou dans les blogs.
      Quant aux médias... as usual !

      Supprimer
    3. @koltchack: de l espoir ... de deux choses l une ou la mobilisation se développe et les "mouvements " politiques de droite " s'emparent du truc et peut-etre la loi ne sera pas adoptée ou bien , ils s'en ficheront et alors là, sans aucun doute, ça passera.

      Supprimer
    4. Alors ils sont d'une parfaite mauvaise foi. S'ils n'ont pas d'autre argument que le mensonge, c'est que leur ligne de défense est mince.
      Ils révèlent leur faiblesse, ils le savent et c'est pourquoi ils sont si agressifs.

      Supprimer
  11. La gauche fait ce qu'elle veut et c'est tout!

    Remember 1981 où tous les gauchistes se gaussaient sur le petit écran depuis cette date funeste, c'est la chienlit.

    Corto, je ne comprends pas que tu sois encore étonné et même si la droite revenait, elle ne mettrait pas dehors tous journalistes , trop peur de ce faire traiter de fasciste et alors je me fais cataloguer comme raciste par certains gauchiste et bien je les emmerde.

    Leur morale à deux sous, je leurs roule en cône et je le leurs mets profond, bien souvent ils n'aiment pas, bizarre, vous avez dit bizarre.

    RépondreSupprimer
  12. Je me doutais bien, mon cher Corto, qu'il y aurait de l'intox concernant ces manifestations.
    C'est une des raisons qui m'ont décidé à aller me manifester, l'autre étant que je m'étais tellement répandue sur internet - y compris chez vous - contre le mariage homosexuel que j'ai trouvé qu'il était normal que je m'y rende.
    Je n'ai pas été déçue.
    J'avais lu qu'il n'y aurait que des personnes âgées et des catholiques intégristes qui se déplaceraient, et que ce serait un flop.
    Résultat : place Bellecour noire de monde. Des parents avec enfants munis de ballons roses et bleus qui de temps en temps s'échappaient dans le ciel. Des poussettes, des bébés dans des porte-bébés. J'ai même vu une dame très âgée dans un fauteuil roulant - poussé par un monsieur - qui sur ses genoux donnait le biberon à un nourrisson. J'ai pu discuter avec un jeune ménage d'origine marocaine, de Oujda, dont la femme portait le voile.
    Nous avons mis une heure et dix minutes pour quitter la place et nous engager dans la rue qui devait nous mener aux Terreaux.
    Je pense que je devais me situer à peu près aux deux tiers de cortège. Arrivée devant les gens qui effectuaient le comptage, ils en étaient à 1842 x 10.
    Ce qui donne largement plus de vingt mille personnes.
    J'ajoute que nous étions sous la protection d'au moins une compagnie entière de CRS et j'ai vaguement vu aux Terreaux une poignée des femmes hystériques qui vociféraient Dieu sait quoi. Mais apparemment leur rage n'était que la manifestation de leur dépit. Et elles n'ont en rien entamé la bonne humeur de toutes ces familles qui, au passage, les regardaient en souriant.
    A un moment donné, j'étais près d'un maire d'arrondissement ceint de son écharpe tricolore, qui expliquait que cette manifestation n'empêcherait pas l'adoption de la loi, mais nous éviterait la PMA et la gestation pour autrui.
    Je lui ai dit que, outre le fait que ce qu'il disait n'était pas très mobilisateur, il ne fallait pas qu'il se fasse trop d'illusions : si la loi passait, tout le reste suivrait.
    Je pense que cette manifestation avait son utilité, non seulement pour montrer aux politiques qu'ils ne pourront pas escamoter le débat, comme ils avaient l'intention de le faire, mais aussi de montrer à tous ceux qui ne savaient pas trop quoi penser de cette loi, qu'elle est loin de faire l'unanimité comme on le leur serine depuis des mois.
    Rendez-vous est pris pour décembre à Paris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: merci pour ce comte rendu. J'imagine que cela a du etre passionnant comme après-midi et quelque part rassurant pour ceux, nombreux, qui étaient présents quoiqu'en disent les médias.
      Figurez-vous qu'aux infos de 8h30 sur Itélé, le seul reportage qu'il y a eu sur ces manifs était sur les quelques échauffourées par bien dramatiques qui ont eut lieu a Toulouse entre 20 000 manifestants contre la mariage et ... 200 qui étaient pour.

      Supprimer
    2. Je rajouterai que le truc depuis hier soir est de la part des pro-mariages pour tous, en particulier les blogueurs de gauche, est d'essayer de démonter les organisateurs de ces manifs dont la Frigide Bardot

      Supprimer
    3. Ça, je les comprends. C'est qu'elle a été bougrement intelligente. Lorsqu'elle a harangué la foule, place Denfert Rochereau, elle a tout de suite placé le débat. Elle a précisé qu'il n'était pas question d'homophobie, que deux êtres qui s'aiment et bien c'est beau, qu'ils soient ou non de sexes différents, que l'amour c'est la plus belle émotion qui soit. Et tout le monde a applaudi, crié son accord.

      Supprimer
  13. Ce que je trouve véritablement dramatique dans ç't'histoire, Corto, ce déni de la réalité véhiculé ou souhaité par la socialie et relayé par ces médias, c'est sur le côté de la haine : malheureusement, je crains que la haine surgisse justement là ou elle ne DOIT PAS être, et ce d'autant plus qu'elle provient de ceux-là même qui prônent leurs valeurs de tolérance et d'amour. Et je ne vois, véritablement, que de la haine ou du déni en réponse aux questions soulevées par le débat.

    Que peut-il désormais en sortir de bon ? Que le Président fasse amende honorable, choisisse la cohésion nationale en temporisant, par exemple, via des ajustements de droits -pension de réversion, "garde préférentielle" (?) en cas d'enfant, que sais-je ?- et proposant une réflexion plus longue (son quinquennat ? Ce serait un beau geste politique !) me semble mal parti...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est véritablement dramatique c'est qu'un Président, en croyant qu'il y avait un large consensus en faveur du mariage homo, a inscrit cette revendication du lobby homosexuel dans son programme, alors que lui-même y est plutôt hostile, comme son maître Jospin, et tout ça pour des raisons électoralistes.
      Et voilà comment un Président qui se voulait "rassembleur", qui se vantait d'avoir "pacifié" la France contrairement à son "prédécesseur", va se trouver à la tête d'un pays exsangue sur le plan économique et sens dessus-dessous sur le plan sociétal.

      Supprimer
    2. @al west: l'hollande ne pourra pas temporiser là-dessus c'est 1 de ses promesses phares et comme la semaine dernière il a déjà annoncé qu'il temporisait sur le droit de vote des étrangers... et comme, malgré le désaccord grandissant contre ce mariage pour tous et le succès des manifs d'hier, il n a pas assez de coucougnettes pour temporiser deux fois de suite ...

      Pour la haine qui ressort de tout cela, il est à craindre aussi, que cet après midi, on soit servi avec Civitas et Cie qui vont à leur tour défiler contre le mariage pour tous puisqu'(ils ont choisi de défiler séparément. Je suis prêt a parier que la couverture médiatique va être parfaite et qu'on devrait nous montrer de " belles images ". Question homophobie, là, on devrait etre servi ! Hélas !

      @marianne: le président diviseur ! c'est tout a fait cela. Et le pire, c'est que je suis sur qu'il sait qu'avec ce projet, il est entrain de se tirer une balle ds le pied !

      Supprimer
  14. Y avait-il du monde à Paris hier pour manifester contre le mariage pour tous ?:

    https://pbs.twimg.com/media/A77DZ0DCYAAdzuA.jpg:large

    RépondreSupprimer
  15. Cette note et vos commentaires, Corto, Marianne, réchauffent le cœur. J'habite loin des grandes villes de manifestation, je n'ai pu y aller.
    La situation actuelle montre que les clivages de société en France sont plus complexes que le disent les medias.Les juifs et les musulmans sont contre le "mariage pour tous". Même l'Indigène Houria Bouteldja chez Taddei a dit qu'elle n'entrait pas dans ce débat mais a parlé de "l'impérialisme gay". Le mot impérialisme est inexact, il relève de la bouillie sémantique et idéologique servie par cette dame, il n'empêche qu'il pointe l'esprit totalitaire et la violence d'une toute petite minorité qui veut imposer à tous le remplacement d'une anthropologie par une autre. Il y avait dans cette manifestation des homosexuels contre le mariage gay.
    J'en profite pour redire au passage que les obsédés du Grand Remplacement camusien se trompent. Renaud Camus, soutenu par le magazine "Têtu", fondé et financé par la grande Bourgeoisie Bohême ( Pierre Bergé etc.) , par ses choix éthique, philosophique et littéraire , a largement contribué au délitement de la société française. Mettre ce délitement sur le seul dos de l'immigration, c'est une façon facile et lâche de se dédouaner de ses responsabilités.Je ne nie absolument pas les problèmes posés par l'immigration, mais Renaud Camus et ses disciples ne parlent jamais de l'immigration asiatique, chinoise en particulier. Les asiatiques reprennent des commerces, des entreprises même dans ma petite ville de province. Cela pose-t-il un problème? Comment peut-on accuser la seule immigration d'être responsable de la déculturation, du délitement de notre société, de la disparition d'une société rurale qui était le fondement d'une civilisation millénaire?
    Sur le mariage gay, les musulmans sont d'accord avec une grande partie de la France qui est contre ( je parie que d'ici quelques semaines, les chiffres des anti- mariage gay vont encore monter). C'est un 1er pas vers plus d'intégration. Si la loi passe, ce sera une accélération de la désintégration.
    Pardon, Corto, d'avoir un peu dépassé le sujet de votre note qui était l'incroyable intolérance de ceux qui défendent un projet de loi au nom de la tolérance, et permettez-moi de vous embrasser pour votre réaction contre cette violence aveugle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre remarque sur le grand remplacement de Renaud Camus est amusante car je me suis fait exactement la même, mais dans le sens opposé : cette désintégration, que vous notez, elle porte autant sur la famille, que sur les "racines chrétiennes", dont elle est, par ailleurs, l'un des éléments.

      Tiens, à propos de "mariage pour tous", et quoiqu'en disent les imams ringardisés par les média, quid de la polygamie, admise par la RATP si je ne m'ab(m)use ? N'entrerait-elle pas dans le cadre de la loi ?

      Qué bo'del, mon Dieu, qué bo'del !

      Supprimer
    2. @dame du mont: C'est vrai que renaud camus ne parle pas, en tout cas je ne l'ai jamais entendu là dessus, de l'immigration asiatique qui contribue aussi à ce grand remplacement. Pourquoi ? Peut-être parce qu'elle ne " fait pas de bruit " ?

      Quant à l immigration, on l'a bien voulu aussi puisque depuis plus de 40 ans on a fait portes ouvertes pour notre plus grand bénéfice. Alors, c'est vrai, nos dirigeants ( et donc nous ) avons aussi notre part de responsabilité dans ce grand remplacement.

      en tout cas merci pour ce com
      bonne journée

      Supprimer
  16. Excellent article, merci de défendre enfin la liberté d'expression pour TOUS

    RépondreSupprimer
  17. Ménagère de 50 ans et plus, mariée (à un homme) et mère de famille, je n'ai jamais parlé du sujet du "mariage pour tous" autour de moi. Omerta, seule les merdia peuvent exprimer... Exception avec une collègue. Je lui demande ce qu'elle en pense, elle me dit qu'elle est contre. Je lui dis que pour moi, un(e) homo est une personne pour qui "désir" et "séduction" représentent l'essentiel... Réaction immédiate de la collègue qui me prend pour une épouvantable homophobe... j'aurais mieux fait de me taire. En tout cas, merci Corto, vous écrivez à ma place et je ne suis pas scandalisée... Let's move forward. Dame Ginette

    RépondreSupprimer
  18. @dame ginette: "Je lui dis que pour moi, un(e) homo est une personne pour qui "désir" et "séduction" représentent l'essentiel " c'est, dame Ginette, bien mal connaître les homosexuels.Enfin, du moins, ceux que l'on ne voie pas à la télé.

    bon dimanche a vous !

    RépondreSupprimer
  19. Est-ce volontaire et orienté, je ne pense pas. Je crois tout simplement qu'il n'est pas question d'alimenter un débat que certains détracteurs ont plus ou moins verrouillé par des propos allant au-delà de l'entendement.
    Tant que l'état ou le gouvernement ne communiqueront pas plus sur le sujet, il ne faut pas espérer que les médias en fassent des tonnes, ni dans un sens ni dans l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier: j aurai pu etre d accord si ce que je pensais voir venir ( et écrit plus haut ds les commentaires ) ne s'était pas produit: a l instant 10 minutes montre en main de reportage sur Itélé sur la manif organisée aujourd'hui par Civitas a Paris. Avec tous les débordements prévsibles, d'un côté comme de l'autre, dès que des gens comme civitas défilent !

      Supprimer
    2. Comme s'il n'y avait pas assez des religions, faut que les sectes s'y mettent... Hormis le sensationnalisme qui attire les mouches, il n'est peut-être pas négatif de voir Civitas se retrouver sur le devant de la scène. Faire découvrir cette bande d'allumés aux relents de dérive sectaire à la France entière est de l'information, non?

      Supprimer
  20. Finalement, en conclusion, ça me rappelle une citation "Apprenons-leur la tolérance en les tuant tous !". Un socialiste ? :p

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique