mardi 27 novembre 2012

R.I.P., l'éthylotest !


Ah, ces fameux éthylotests ! Il fallait en avoir deux, comme papa, dans sa voiture. Dans un premier temps avant le 31 juillet pour, si défaut de possession, être verbalisé à partir du 1e novembre

Au 30 juin, 37% des automobilistes s'étaient équipés  selon un sondage du Figaro.

Alors, nous, Français grands couillons disciplinés, nous nous sommes rués sur les têtes de gondoles pour acheter les précieux éthylotests. Sauf qu'on en a tellement acheté qu'il y avait rupture de stock partout.

Au 30 septembre, selon un sondage du Parisien, 55% des conducteurs déclaraient s'être équipé.
 
Bon prince ou grand seigneur, Manuel Valls, " conscient de la grande difficulté " qu'avaient ses concitoyens à s'équiper déclara le 8 octobre que la verbalisation n'interviendrait que le 1er mars 2013 pour les conducteurs pris en défaut. La Sécurité Routière, organisation gouvernementale, confirmait: " M. Valls a décidé de reporter cette date au 1er mars 2013, pour permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix. "

Combien étions-nous au 30 Octobre à s'être équipé pour une somme oscillant entre 2 euros et 15 euros ? Mystère.

Peu importe car aujourd'hui, Manuel a décidé que les éthylotests, finalement, ce n'était pas forcément très efficace. " Personne au gouvernement n'a envie de s'embêter avec cette règle décidée sous la présidence Sarkozy " déclare-t-on au ministère de l'Intérieur. Une nouvelle étude a donc été demandée à la Sécurité Routière. " Ce dispositif [l'éthylotest] et sa mise en œuvre posent un certain nombre de questions légitimes, donc il faut l'évaluer...". De ses conclusions, attendues pour le 1er mars, dépendra la validité de l'application du dispositif... " 

RIP, l'Ethylotest !

En résumé, ce qui était bon pour Manu hier ( le 8 octobre ), ne l'est plus aujourd'hui. Et deux certitudes, les éthylotests achetés ne seront pas remboursés et, encore une fois, on nous a pris pour des cons.

Folie passagère 1465.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

17 commentaires:

  1. Oui, mais le type qui fabrique les éthylotests, mon cher Corto, entre temps, il a dû faire fortune.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le type ? Occasion de relire ça :

      http://leplouc-emissaire.blogspot.fr/2012/04/enfumer-lacuraba-en-le-faisant-souffler.html

      Supprimer
    2. @marianne: potentiellement, selon le billet du Plouc: 76 000 000 ttc !

      Supprimer
  2. Et allez donc, encore une petite commission, pour cette histoire d'éthylotest ?

    Et une grosse commission, sur la tête de ce gouvernement qui me tue ! Fait chier, tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: mais tu as raison, c'est une nouvelle commission qui va se charger de verifier l utilité de l éthylotest. Nous sommes dans un régime socilaiste commissionariste !

      mais le Valls, déclarant le 8 octobre qu il nous donnait un délai supplémentaire pour 1 mois après considérer que le truc n a pas d interêt,je trouve cela ...comment dire... Nul

      Supprimer
  3. mouais ... je n'ai jamais bien compris l'intérêt de ces deux ethylotests dans la lutte contre l'alcool au volant. Déjà, pourquoi deux et pas 4 ou 10 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: si on te pose la question...

      Non 2, car une fois le premier utilisé, pas d'excuse pour en profiter pour aller boire un coup entre deux contrôles.

      Et pkoi pas 4 ou 10 ? Si on te pose a nouveau la question, fais comme moi dis que tu sais pas

      Supprimer
    2. 2 parce-que le principe est, si le premier est positif, de pouvoir faire souffler un autre chauffeur éventuel. Ce truc est destiné aux gamins qui s'entassent à 10 dans la twingo le samedi soir pour aller en boîte.

      Supprimer
  4. j'ai vu le mec qui fabrique les anti-boire-un-coup qui fait la tronche, il a investi plusieurs millions pour équiper son usine, embauché 240 personnes, dans une région du sud où il n'y a pas beaucoup de boulot, il a signé un contrat avec le gouvernement et maintenant on lui dit " y'a plus" il est plutôt en rogne et ses ouvrières aussi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil quand ya plus, ya plus ! On peut supposer que Montebourg viendra au secours de cette usine .

      Supprimer
    2. Arf, l'aurait dû savoir qu'on ne peut pas faire confiance aux politiques...

      En fait, un "marché d'état" se résume à n'avoir qu'un seul client. Je ne connais aucune entreprise qui oserait faire un tel pari.

      Supprimer
  5. Cet éthylotest était une trouvaille du précédent gouvernement. Une opération de com' pour faire parler les médias et faire faire des affaires au fabricant. Mais quelque chose de peu d'importance. Valls a essayé de s'en accomoder, y trouver des aménagements et des délais. Et puis, tout bien réfléchi,on laisse tomber en douceur. Pas de quoi lui reprocher quelque chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: cette trouvaille était du fait de l ancienne équipe sous recommandations entre autre de la Sécurité Routière ( tandis que l association contre la Violence routière soutenait que c'était pas efficace ) Mais peu importe. Si au nom de la sécurité , on a pu faire travailler du monde...

      Si, on peut reprocher a Valls d'avoir été favorable au truc depuis son arrivée, allant même jusqu'à allonger le délai d'acquisition des éthylotests le 7 octobre, pour aujourd'hui, à peine un mois plus tard, faire volte-face.

      Supprimer
    2. Pangloss reste toujours, avec ou sans éthylomachin, à l'équilibre. Assez d'accord avec lui pour une fin raisonnable de cette ânerie qui va sans doute causer du souci au(x ?) vendeur(s), et plus encore à ceux qui les fabriquent à l'usine.
      Pour mon cas, j'attendais contre-ordre ou bien prix minimumm, inefficace ou bon, puisque sans intérêt.
      L'éthilo ça me saoule !
      m-l-s

      Supprimer
    3. @m l s: Bienvenue ici !
      ça me rappelle mon adjudant, à l armée , blasé et en fin de carrière, qui disait toujours: Avant d'executer l 'ordre, attendez le contre-ordre ! 9 x sur 10, il avait raison

      Supprimer
  6. Bah ! Je dois pas être assez con alors...

    Quand le gilet et le triangle ont été obligatoires, j'avais déjà. j'ai aussi une lanterne, ce n'est pas obligatoire de l'avoir en permanence mais comme j'ai des barres de toit sur ma voiture, on sait jamais, ça peut dépasser...

    Quand j'ai entendu parler de ces pipeaux, me suis dit que ça marcherait jamais donc, comme l'obligation se faisait attendre ben... J'attends encore...

    Du mouton je pense n'avoir que la tête dure. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil. J'ai fait ma tête de cochon et j'ai boudé.
      Cette lubie-là m'était si peu sympathique, que j'ai attendu, attendu....
      Vu que notre gouvernement s'est transformé en rassemblement de girouettes, ça a payé.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP