mercredi 18 juillet 2012

La tyrannie du grand nombre sur le petit


Le parti de l' In-nocence fondé par l'écrivain Renaud Camus communique à propos de cette " aberrante "  proposition du hollande: le taux marginal d'imposition à 75%.

" Le parti de l’In-nocence observe que le ministre du Budget, M. Pierre Moscovici, confirme l’intention du gouvernement d'instaurer de façon imminente un taux marginal d’imposition de 75 % : en somme les 50 % de Français qui ne paient pas du tout l’impôt sur le revenu, auxquels il faut ajouter ceux qui n’y sont que faiblement ou très faiblement assujettis, décident, par le biais de leur représentation politique, que dans la crise économique et financière que traverse notre pays il est urgent de mettre fin à une injustice et de contraindre les 1 ou 2 % de Français qui versent déjà une grande part de leurs revenus à l’État à en verser bien davantage encore. Il s’agit de faire payer plus ceux qui paient déjà beaucoup (et sans doute d’augmenter le nombre de ceux qui ne paient rien). 

Les mesures de ce genre, aberrantes économiquement (tous les pays qui ont voulu se débarrasser de leurs riches ont sombré dans la pauvreté ou la misère, de même que tous les pays qui ont voulu se débarrasser de leur classe cultivée ont sombré dans l’inculture, l’hébétude et le réensauvagement), sont indéfendables moralement, philosophiquement et même idéologiquement : elles consacrent officiellement, par le truchement de la spoliation, la tyrannie du grand nombre sur le petit et elles impliquent une inégalité fondamentale, ontologique, entre les citoyens, puisqu’aux uns échoirait la charge de subvenir directement aux besoins de la communauté, jusqu’à devoir y consacrer la plus grande part de leurs revenus, tandis que les autres en sont totalement exemptés. "

J'approuve !

Folie passagère 1262.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

7 commentaires:

  1. Tout est dit.

    Ceci dit, la position de ce parti n'a rien d’étonnant, c'est un des rares partis à ne pas être celui de l'étranger contre le peuple français.

    RépondreSupprimer
  2. Proverbe chinois.

    "Quand les gros maigrissent, les maigres meurent."

    RépondreSupprimer
  3. C'est un communiqué qui ne prête aucune attention à la réalité des faits.
    Allez voir sur le site de l'INSEE, jusqu'à présent la part d'impôts et de taxes payée par les plus riches est inférieure à celle des classes moyennes.
    Et même après les 75%, la part totale des revenus qui sera reversée à l'Etat restera inférieure à 50% pour les plus riches.

    Exagération, approximation, blablabla.

    RépondreSupprimer
  4. Et donc au nom de je ne sais quelle égalité à la noix on se doit de tondre les riches. On mettrait juifs ou arabes à la place tout le monde hurlerait à la stigmatisation.

    J'ajoute qu'il y a une obscénité certaine dans le fait de voir des petits, très petits Montebourg et consorts faire la morale à des gens qui au moins prennent des risques en investissant une bonne part de leurs avoirs dans l'entreprise. Ces derniers prennent des risques avec leur argent, font des paris industriels qui ne fonctionnent pas toujours comme on l'espérerait, mais ils font quelque chose. Les seuls risques que prennent les politocards c'est avec notre fric et n'ont jamais rien produit de leur vie, ne savent rien de ce qu'est une entreprise.

    A contrario de la famille Peugeot, qui malgré la rumeur paie ses impôts en France, si j'étais dans leur situation, je foutrais le camp à l'étranger.

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes un marrant.
    Si on prélevait un impôt sur les cheveux crépus, les noirs payeraient plus, oui. C'est ce qu'on appelle l'égalité géométrique. L'équité. Tout ça.

    RépondreSupprimer
  6. Géométrique ou pas, l'égalité telle que comprise par la gauche est une pure connerie. Cette fuite en avant ferait se dresser les cheveux sur la tête d'un Robespierre, c'est dire l'abomination de la gauche moderne. Pour mémoire, l'égalité dont il est question dans la devise de la raie publique, c'est l'égalité en droit.

    RépondreSupprimer
  7. @koltchack et Mélusine: je rajouterai qu'en Socialie, égalité " s'écrit " égalitarisme.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen