mercredi 25 juillet 2012

Si le ridicule tuait, Montebourg serait un homme mort !


Un peu faux-cul tout de même, je donnai à montebourg un crédit d'intention: Peut-être bien que le compagnon d'Audrey Pulvar aurait-il un plan de sauvetage de la filière automobile à la hauteur de la situation ... 

Qui dit plan de sauvetage dit urgence, panique à bord et toussa, emplois à sauver, non ? Alors, si vous avez eu la curiosité d'écouter le montebourg présenter son plan, rassurez-vous, le bateau peut couler tranquille: aucune mesure d'urgence n'a été réellement proposée ! Rien !

Sans doute s'agit-il donc d'un plan de sauvetage à moyen ou long terme. Sans doute puisque ne doutant de rien, l'avocat des causes perdues n'a pas hésité à déclarer: " L'avenir de l'automobile dans le monde passe par la France ! " Les bras m'en sont tombés. Stupéfait ! Notre ministre du redressement de pas grand chose nous présente un plan de sauvetage qui n'en est pas un mais qui va carrément sauver le monde automobile !

Alors regardons de plus près ce qu'il a proposé: Une augmentation des bonus ( création sarkozienne ) sur les véhicules propres, électriques ou hybrides. Bien, c'est cool-écolo. Sur le premier semestre 2012, Il s'est vendu 2 270 voitures électriques ( 30 000 euros pièce ) et 10 350 hybrides ( 20 000 euros pièce ) sur un global d'environ de 2 300 000 unités ! Et un malus ( Sarkozy bis ) sur les voitures polluantes ! Il engage l'Etat sur un achat " massif " de véhicules: 10 000 unités !  Et c'est avec cela que l'on va sauver l'automobile française ?

Parlons du reste alors: Des aides financières accordées via le grand emprunt ou Oseo ( créations Sarkozy ) aux sous-traitants, aides qu'ils leur faudra de toute façon rembourser. 350 millions d'euros de crédits réorientés en  " investissements d'avenir "; réorientés, c'est à dire du pognon pris là où il fera maintenant défaut ! Une aide à l'implantation de bornes pour le rechargement  des véhicules !  Et je passe sur le reste tant ce plan de sauvetage, s'il peut être intéressant à terme, est totalement inepte face à l'urgence, face aux menaces de multiples dépôts de bilans dans la sous-traitance, face aux milliers de suppressions d'emplois qui se profilent.

Un plan de sauvetage ridicule, inefficace, idiot et nul parce qu'il n'a rien d'un plan de sauvetage. Aucune proposition de réformes structurelles. Honteux qu'un ministre du redressement productif ne pose à aucun moment dans la problématique et dans son discours les question de la compétitivité et du coût du travail. La grande faiblesse du plan est de ne pas s'être attaqué au problème de la concurrence intra-européenne, qui conduit à ce qu'un salarié puisse être payé 700 euros de moins en Europe de l'Est qu'en France. Le problème est là, nulle part ailleurs !  Ah si, avec la Corée du Sud qu'ils ont dit, parait-il ! Mon cul !

Les syndicats s'attendaient à des propositions visant à durcir l'arsenal anti-licenciement. Ils sont déçus, bientôt dépités. Les constructeurs ( et l'opposition ) s'attendaient à des aides, des allègements de charge, un soutien quelconque: ils n'auront rien, nada, queue-de-chie !

Le problème de montebourg, en dehors de lui-même, c'est qu'il n'a que le verbe et que les Français savent que le verbe de Montebourg peut porter haut mais ils savent aussi que ça ne ne va pas très loin.

Oui, j'ai entendu montebourg causer et tenter de nous passer un plat vide. Son plan est tout ce que l'on pourra lui trouver, non sans efforts, de bien pour après, pour plus tard. Pour aujourd'hui, pour l'urgence, même pas un sparadrap, même pas une lueur d'espoir; le plan qu'un élève de BTS peu doué aurait tout juste pu fournir en fin de première année. 

montebourg ne pourra plus faire illusion longtemps, ce n'est qu'une question de temps avant que son impuissance n'éclate. Et avec la sienne, celle de hollande et de son équipe. Pour conclure, je reprendrai un mot du pourtant lèche-botte de la nouvelle majorité, Bruno-Roger Petitmontebourg est le grand corps malade du hollandisme. Une politique incompatible avec les réalités actuelles !

Folie passagère 1272.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

24 commentaires:

  1. Nos constructeurs ne savent-ils donc pas que les trois grands succès de l'automobile grand public (hors voitures de luxe) ont été la Ford T, VW et la 2CV. Ils essaient désespérément et à courte vue de vendre des berlines farcies de gadgets imbéciles et d'"élements de confort" que leurs acheteurs ne possèdent même pas dans leur maison!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: a voir le succès de Dacia/Logan, j aurai tendance à te croire. mais en l occurence le pb n'est pas vraiment là plutot un pb de concurrence et de compétitivité

      Supprimer
  2. Et l'acheteur de Mercedes/Audi/BMW ne se convertira jamais à la Renault/Citroen/Peugeot...

    Sur la voiture électrique, je vous laisse méditer sur cette réflexion : cela ne marchera pas tant qu'on ne pourra pas changer de batterie aussi facilement que l'on prend de l'essence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: Nous sommes d'accord, il n y a que montebourg pour ne l avoir pas compris !

      Supprimer
  3. je viens de lire ce qu'a dit Jospin :
    - Kronembourg et Montebourg, c'est pareil, l'un brasse de la bière, l'autre brasse de l'air, en revanche tous les 2 saoulent vite "

    c'est super simpa entre copains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: sauf que l'un comme l'autre ne peuvent pas se piffer. J'vais peut-être bien me mettre à la bière !

      Supprimer
  4. Mwé. Donc si j'ai bien compris, Sarko faisait déjà de la merde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ernest: Mwé, c clair, t'as rien compris !

      Supprimer
    2. As tu déjà fait un post sur le bilan du sarkozisme? çà m'intéresserait d'en connaitre les points positifs. Je dis çà sans aucune ironie, mais avec curiosité.

      Supprimer
    3. @Ernest: oui, plusieurs. Mais pour apprécier le bilan de Sarko , il faut avoir de l'objectivité et savoir mettre son "gauchisme " de côté...
      Envoie moi une adresse email et je te fais parvenir. Sinon, un truc que je conseille souvent le livre de Catherine Nay: " L'impetueux "

      Supprimer
    4. "Gauchisme"? Pas d'insulte, merci. L'impétueux finira-t-il en taule? Rien n'est moins sûr. Comme j'ai l'intention de prendre des risques vis-à-vis de la pensée unique oppressante, je me dois de garder l'anonymat et ne peux donc t'envoyer mon adresse mail pour l'instant. Mais pourquoi pas un post récapitulatif, qu'il s'agisse de faits ou même d'un simple ressenti sur sa politique (car je ne me vois pas lire un bouquin entier sur Sarko...)?

      Supprimer
    5. Voila mon ressenti sur Sarko.

      Personnalité:

      - inculte, lit peu
      - s'exprime comme un beauf, sans doute pour des besoins de communication et d'empathie avec les mémères, ce qui est pire
      - a une personnalité de chef d'entreprise et non de chef d'état
      - n'a aucun amour charnel pour la France, méprise ouvertement le peuple français dit de souche
      - origines religieuses "communautaires" et fils d'immigrés, non que ce soit un mal, mais cela pourrait expliquer certains penchants
      - a sali l'image de la fonction présidentielle par son comportement et ses manières
      - est très probablement une crapule et un criminel, espérons que la Justice pourra le démontrer avant qu'il ne tente à nouveau d'avoir l'immunité
      - malin, fourbe et sans scrupule. Dans les débats, pratique la langue de bois de façon flagrante, noie le poisson, ne dit pas toute la vérité, fait des diversions, et utilise les plus bas procédés (comme par exemple le mensonge).
      - n'a aucun honneur (d'où l'absence de scrupule). Frapperait un homme à terre. Cf ses rapports cordiaux puis belliqueux envers Kadhafi
      - n'hésite pas à ratisser large en flattant les bas instincts avec des déclarations douteuses, au lieu d'essayer de tirer les beaufs vers le haut en servant d'exemple
      - a fait un certain nombre de déclarations contradictoires en fonction de l'opinion du moment et du calendrier electoral
      - est un argument en faveur de l'anthropomorphisme

      Idées, actions:
      - veut encourager le métissage ethnique/racial/religieux, si nécessaire "par des moyens plus contraignant encore"
      - est pour la discrimination des francais de souche chez eux, conformément au point précédent (discrimination dite "positive")
      - a stupidement engagé la France déjà endettée en Afrique, notamment en Lybie pour déboulonner son pote et le remplacer par des islamistes. N'a pas eu le temps de faire la même chose avec son autre pote El Assad (invité au défilé du 14 juillet 2008).
      - depuis dix ans, a faussement tenté (sans succès d'ailleurs) d'interdire les putes, les punks à chien, les squatteurs de halls d'immeuble, le voile islamique, les roms, etc. A très bien rançonné les automobilistes. N'a rien fait contre la racaille qui pullule plus que jamais et qu'on a pu voir à la Bastille, en guise de bilan du sarkozisme.
      - n'a rien fait contre l'islamisation de la France (prières de rue, halal, mosquées, immigration, etc.), ni contre l'africanisation, sinon noyer le poisson en brassant du vent
      - n'a rien fait pour promouvoir la liberté d'opinion. A participé à la répression des opinions politiquement incorrectes, notamment sur le thème de l'Islam, de l'immigration, etc. Il s'est imposé comme une sorte d'horizon indépassable sur ces sujets, qu'il n'a d'ailleurs aucune intention de résoudre.
      - il nous a endetté à mort
      - n'a pas vu venir les crises, même s'il a tenté à de faire croire le contraire après coup
      - il n'a pas tenu compte du résultat du referendum sur la constitution de l'UE, mais donne des leçons de démocratie
      - il a divisé la droite, en participant à la diabolisation des incorruptibles qui se tournent vers le FN
      - c'est le valet des américains


      Rapport avec le peuple
      - est simplement haït par une partie importante des français de droite, et à juste titre compte tenu du mépris de l'UMP envers le FN.
      - le bilan de sarko, c'est la venue des socialos au pouvoir après tout petit quinquennat. Il n'est arrivé au 2e tour que grâce au handicap médiatique de MLP qui s'est accentué dans les derniers mois. Il a perdu face à ce neuneu de Hollande. C'est dire l'indigestion qu'ils ont provoquée, lui et ses militants en mocassins.

      Supprimer
    6. @Ernest: globalement bien vu mais un peu court.

      Admettons que Sarkozy devienne président à vie dès demain.

      Dans 20 ans la France n'en sera pas moins "balkanisée", saignée à blanc, sans plus aucun instrument de souveraineté. Le peuple sera soumis à des dirigeants non-élus. La pays ne sera plus qu'une province de l'empire américain globalisé. L'insécurité et le communautarisme n'auront fait qu'empirer. L'Islam sera partout et Corto en sera au 22éme copier-coller de son post sur le ramadan... C'est limpide.

      Non, il faut aller au delà de Sarkozy sinon nous sommes perdus.

      Supprimer
  5. Ne soyez pas trop sévère avec Montebourg, mon cher Corto, parce que pendant qu'on parle de lui, de son arrogance et de son plan de sauvetage qui ne résoudra rien, on ne parle pas du gouvernement et de sa volonté de détricoter toutes les mesures de Sarkozy, même celle de l'augmentation de la TVA qui seule pourrait redonner de la compétitivité à nos entreprises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Je trouve pourtant que je ne suis pas assez sévère avec lui ! Pour le reste, je tempèrerai: on voit de plus en plus d'articles, de commentaires etc... de gens qui, y compris à gauche commencent à critiquer sérieusement et le détricotage des années Sarko et l'inaction de l'actuelle équipe. Le dernier numéro de l Express est étonnant. Les articles du Nouvel Obs surprenant. Même chez Libé , ils s'interrogent !

      Supprimer
    2. Ce que je critique, ce n'est pas une forme d'inaction (on agit sur des choses que je considère comme marginales) mais le fait d'augmenter les impôts avant même de mettre en place un plan de réduction des dépense publiques.
      Ça, vraiment, ça me défrise !!!

      Supprimer
    3. @estelle92: Bienvenue en socialie! je te conseille la lecture de l'Express de cette semaine. tout y est écrit !

      Supprimer
  6. Je ne pense vraiment pas que l'idée soit de sauver l'automobile française. Du-moins que ce soit à l'état français de sauver le secteur automobile français. C'est le secteur automobile français qui a toutes les cartes en main pour tirer son épingle du jeu sordide de la mondialisation comptable.

    Il est fort à parier qu'avec ces mesurettes qui ne sont que de simples leviers sur le secteur automobile, plein de projets aux nombreux avantages vont enfin sortir des coffres des constructeurs. Nombre de trucs tout prêts bloqués-là par pur "écocentrisme de confort" vont trouver des applications concrètes en deux coups de cuillère à pot et redonner au pays le rayonnement d'antan avec tous les avantage que l'on peut dé-lors imaginer.

    Sinon d'accord avec toi, ce ne sont pas des mesures d'urgence à proprement parler. C'est juste une façon de donner de l'élan, de provoquer de l’engouement pour réellement avancer par, pour et, avec la technologie française. Et même si ce n'est qu'un pari sur l'avenir, les choses vont tellement vite de nos jours qu'aujourd'hui est déjà demain alors pourquoi attendre? Le reste suivra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier: bien nous sommes en phase. Là où ça coince c'est que ce plan fait de ceux qui l'attendaient le plus beaucoup de déçus qui aujourd'hui manifestent devant le siège de Peugeot et qui à la rentrée ne pourront pus s'en prendre qu au gouvernement.

      Supprimer
  7. [...] les choses vont tellement vite de nos jours qu'aujourd'hui est déjà demain alors pourquoi attendre? Cherchez-vous à être cité chez Didier, Didier ? (Je ne vous jette pas la pierre, Pierre...^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: ben quoi, elle est vraie cette phrase, non ? :)

      Supprimer
    2. C'est aussi le slogan de Toyota :"Today, Tomorrow, Toyota”, c'est Pigeot qui va n'en faire la gueule.

      Supprimer
    3. @ Corto, non ? :) Non. Mais :) quand même

      @ grandpas, il y a également le "Christ hier, aujourd'hui, à jamais" du Jubilé de l'an 2000, de feu Jipi 2

      Supprimer
  8. Si le ridicule tuait, çà se déroulerait en deux temps: d'abord je me retrouverais seul au monde, et immédiatement après je mourrais subitement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP