mercredi 4 juillet 2012

Fonctionnaires - Hollande, le désamour, c'est maintenant !


Mes chers amis fonctionnaires, vous n'aimiez pas Sarkozy et sa fameuse RGPP, logiquement, vous devriez détester hollande et sa clique !

Hier, notre premier ministre n'a pas eu le courage de  prononcer le mot " rigueur ". D'autres, dans son équipe, sans doute plus courageux, ont osé. C'est en ces termes que Marylise Lebranchu s'est adressé à vous aujourd'hui: " Ce n'est pas une cure d'austérité [qui vous attend] mais c'est un grand moment de rigueur. "

En plus de tous les coups de bambous que, comme l'ensemble des Français, vous allez vous prendre sur la tronche ( hausse des impôts, de la CSG, sans doute de la TVA etc... ), Marylise le confirme, vous allez morfler:

- non remplacement d'un fonctionnaire sur 3 ( avec Sarko, c'était 1/2 ),
- suppression de 15 000 postes par an dans les ministères non prioritaires,
- le gel du point d'indice instauré en 2010 par Sarkozy sera maintenu,
- le montant des primes individuelles sera divisé par 10,
- ralentissement des processus d'avancement et de promotion,
- réduction de 7% des dépenses de fonctionnement en 2013, puis de 4% en 2014 et 2015.

Sans compter l'impact pour ceux qui en bénéficiaient de la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires. La juvénile Belkacem a beau réfuter le terme, fonctionnaires,c'est bien la rigueur qui vous attend.

Alors, heureux ?

Le changement, c'est maintenant !

Folie passagère 1241.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

48 commentaires:

  1. Bien fait pour leur g... ça leur apprendra à voter à gauche aveuglément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites donc, vous : je ne me souviens pas que vous ayez voter à droite, au second tour de la présidentielle…

      Supprimer
    2. @l'hérétique: commentaire, clair, et et précis, je n aurai pas mieux dit, sauf que moi, j ai voté à droite !

      Supprimer
    3. @didier goux: faut croire que pour l Hérétique aussi, le changement,c'est maintenant !

      Supprimer
  2. Et certtains vont même être obligés de travailler!
    Bon d'accord, c'est facile mais il y a quand même quelque chose de vrai dans cette boutade, non?
    Avis aux fonctionnaires: j'ai écrit "certains".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Non? si! certains vont en plus devoir se mettre a bosser. 9a va twister ds les fonctions publiques

      Supprimer
    2. Comment ça, "certains" ?

      TOUS, ouais, allez hop, au taf ! Et qu'ça saute.

      Supprimer
  3. Ils pourront toujours postuler à la mairie de paris qui a crée 10 000 postes sur la mandature,
    par contre, on revoie pas leurs conditions de retraites en or avec tous les avantages et le pillage des caisse ARCO AGIRC par leur caisse de retraite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bon, faudrait quand même arrêter avec les soi-disant retraites en or. Que la haute fonction publique se gave, d'accord, que les catégories A et B soient avantagées, encore d'accord mais ce n'est pas le Pérou. Mais le gros des bataillons de la fonction publique réside dans la catégorie C et là, on frise plus le misérabilisme que l'opulence. Et lorsqu'on aborde la territoriale, les agents de catégorie C pleurent. Je connais pas mal de types ou de nanas qui émargent à 1000€ après avoir passé toute leur carrière dans la territoriale. Soit 50€ au dessus du seuil de pauvreté.
      Après, qu'il y ait des saloperies de réalisées, entre autres le pillage des caisses citées par BOUTFIL, c'est sûr, mais c'est le fait des décideurs qui ont mal calculé leur truc. Ceci dit, ce pillage est aussi du fait de tous les régimes spécifiques comme ceux de la RATP, des mineurs, etc.

      Supprimer
    2. @boutfil: ah la mairie de paris ! quelle chappe de plomb, quasiment rien ne sort ds la presse sur les folies de Delanoë. Le réveil sera douloureux!

      @koltchack: certes il y a des "pauvres " ds la fonction publique, encore que plus de 65% ont la sécurité de l emploi. Un merveilleux privilège par les temps qui courent.mais tel n est pas le sujet de ce billet. Les fonctionnaires, c'est le vivier électoral de la gauche et qd je vois à quelle sauce ils vont morfler, je me dis que peut-être ils vont ouvrir les yeux et changer d'avis sur la socialie. Quoi, je serais naïf ?

      Supprimer
    3. @ peut être que certains " frolent" les 1000 euros, mais moi, je les ai, après 44 ans de cotisations et 5 citoyens donnés à la nation,heureusement qu'on a les complémentaires, et elles sont pillées, ce qui nous privent d'une retraite plus élevée ! et mon mari, a qui il manquait une année de cotisations lui n'a que 900 euros, en ayant bien bossé aussi, sans la sécurité de l'emploi, et sans pouvoir bénéficier des derniers mois augmentés et calculés sur les 6 derniers mois de salaires et non pas 25 ans.....ce sont des avantages certains ! pour tous les fonctionnaires tout de même !
      ce n'est pas de la jalousie mal placée non plus, c'est une constatation, qu'ils aient voté a gauche dans leur grande majorité me plie de rire pour la suite effectivement !

      Supprimer
  4. Mouarf ! ils se font bien enfler tous ceux qui ont cru à ses promesses bidons... Je sens qu'on va rigoler. Sans compter l'histoire de l'exonération des charges sociales des heures supplémentaires défiscalisées... Je vais en faire un billet. Moi ça me fait presque 100 euros par mois en moins, c'est 1/5ème de mon budget mensuel alloué aux fringues, bouffe, vacances, bière, fléchettes, putes, drogue, pour moi et mon gosse. Je voterais JAMAIS socialo, plutôt crever, jamais vu des faux-culs pareil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vlad: 100e / mois ? welcome chez hollande & c°. je t’encourage a aller lire le billet de melclalex: les classes moyennes sont épargnées parait-il !!!

      mesdames , ne lisez pas ce qui va suivre: la sodomie c'est pour maintenant !

      Supprimer
    2. Ouais j'ai vu le billet de Melclalex. Il s'est planté le pépère. Quant à la sodomie, quitte à la pratiquer autant que ce soit franchement et pas avec un truc tout mou dégoulinant, visqueux et gauche.

      Supprimer
    3. @vlad: que ce soit sur le pépère ou sur le reste , totalement agree with you ! :)

      Supprimer
    4. 3500€ annuels d'heures supp' qui vont aller dans les fouilles de l'Etat pour ce qui me concerne. Résultat, je pense que je vais moins bosser pour ne pas engraisser Moloch. S'ils veulent de vrais fonctionnaires à la française, ils vont être servis.

      Supprimer
  5. Ils l'ont voulu, ils l'ont eu, mon cher Corto ! Amen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ite missa est, et comme on dit vulgairement, les baisés comptez-vous !

      Supprimer
  6. Pourquoi font-ils cela? Electorat captif, abandon des classes populaires et conception terra-novienne de l'électorat, peur de taper sur d'autres corporations?
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: ben ils font cela parce qu ils n ont pas le choix et sans doute un peu aussi pour les raisons que tu invoque

      Supprimer
  7. Pauvres petits ! Je suis fonctionnaire, j'ai voté socialo de bon cœur et je savais pertinemment ce qui m'attendait ! Je ne suis pas maso, je suis simplement solidaire avec les plus modestes. Mais je ne suis pas sûr que vous pouvez comprendre...
    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "puissiez", ça serait mieux. Ceci dit, cela ne m'étonne guère. Plus je côtoie des fonctionnaires, plus je m'aperçois que le niveau d'exigence quant à la connaissance de notre langue n'est pas une priorité. Pas plus que la ponctualité, l'assiduité, et la conscience professionnelle.

      Plutôt que de pondre des projets ineptes, ils feraient mieux de s'atteler à la réforme de la fonction publique. Fin de l'emploi garanti à vie et passage à des contrats de 5 ans avec objectifs qualitatifs et quantitatifs. Évaluation annuelle fondée sur l'atteinte de ces objectifs qui servira à l'augmentation individuelle, ou pas, et qui servira en fin de contrat à déterminer si il y a reconduite, ou pas. Ça devrait motiver son monde et mécaniquement, la productivité augmentant, conduire à une diminution des effectifs. Sans oublier de sérieuses économies car il me semble évident que tout le monde ne remplira pas ses objectifs, ce qui conduira au gel de pas mal de salaires.

      Supprimer
    2. @Ben : Hélas pour vous, je ne suis pas sûre que vous ayez compris vous-même ! Ce ne seront pas les plus modestes qui seront épargnés, comme d'habitude, mais toujours ceux contre qui vous luttez...
      Vous n'avez pas compris que les gens de droite (ou simplement anti-gauche) ne pensent pas qu'à leurs acquis ou leurs petites économies, mais eux ont à coeur la France, son développement et sa place dans le monde. D'ailleurs énormément de gens modestes ne votent plus à gauche depuis longtemps, ils ne sont pas tous idiots. Les belles paroles creuses, vides de sens, ça commence à bien faire.
      Sachez simplement que nous ne ferons pas les efforts à votre place.

      Supprimer
    3. @ben: si tu savais ce qui t attendais, tant mieux, je ne suis pas sur que cela soit le cas de tte la corpo des fonctionnaires. Et encore, tu n as pas tout vu. Tout ceci à mon avis n'est qu un hors d oeuvre !

      Supprimer
    4. @mary: d accord avec toi si ce n'est sur la fin. Les efforts, tout le monde va être obligé de les faire, absolument tout le monde. Pour peu que le gouvernement ose le réclamer

      Supprimer
  8. Koltchak, l'emploi de l'indicatif n'est effectivement pas correct, je corrige : je suis sûr que vous ne pouvez pas comprendre.

    1/ cela fait 6 ans que mon salaire est gelé (point d'indice de la fonction publique).
    2/ je suis équivalent cadre, bac+5 , 11 ans d'ancienneté, je gagne 2530€ net/mois. Un cadre du privé gagne en moyenne 1000€ de plus.
    3/ Une rémunération par contrat d'objectif ? Cela favorise la corruption.
    4/ Tu mets tout le monde dans le même sac, c'est caricatural comme les propos tenus dans une réunion de militants de l'UMP. Il y a évidemment des fonctionnaires qui branlent rien mais c'est très loin d'être le cas de tout le monde. Et c'est comme partout. Faut arrêter de tenir des propos de café du commerce. Tu veux quoi ? Qu'on passe au tout privé ? Qu'on coupe les vivres omme en GB ? Examine l'état de leur école publique, leurs hôpitaux, leurs trains... Évidemment certains peuvent se payer des services privés...
    5/ Pourquoi tu ne le deviendrais pas toi, fonctionnaire, si les conditions de travail te rendent jaloux au point d'être haineux ?
    6/ Si les fonctionnaires n'avaient pas de conscience professionnelle, il y a longtemps que le système se serait cassé la figure.
    Ben (sans fautes j'espère).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ben: Sauf erreur de ma part, je crois savoir que Koltchack est fonctionnaire. Et ceci dit, son com est donc intéressant et l'approuve entièrement.

      Supprimer
    2. Mais le système se casse la figure!C'est un processus très long(mais qui s'accélère nettement).
      Expliquez pourquoi nous sommes le seul pays au monde à avoir ce statut de la fonction publique.
      La santé ne marche pas en GB?Elle est totalement nationalisée.Pour le rail,je crois que l'aFrance n'a pas à se vanter.Et pour l'instruction publique anglaise,elle a redécouvert les vertus de l'apprentissage syllabique;pas demain la veille pour ce côté de la Manche.
      rocardo

      Supprimer
    3. Les contrats d'objectifs favoriseraient la corruption ? Cela reste à démontrer. Il y a pourtant des pays et des entreprises qui ont adopté ce système et ça semble fonctionner, mieux que chez nous en tous cas. Ceci dit, si personne ne fait rien, la gabegie va continuer.

      Quant au point 4, étant moi-même fonctionnaire depuis 20 ans, je puis vous assurer que j'ai eu le temps de me rendre compte que le système tient parce qu'il y a 50% à 60% de gens qui font leur boulot et plus, voire largement plus. Que les cossards sont connus, mais qu'ils continuent malgré tout leur carrière à l'ancienneté. J'en connais un certain nombre qui passent leur temps sur le net, s'occupent de leurs papiers privés, font des mots croisés. D'où ma petite charge sur la conscience professionnelle.

      Quant à mes conditions de travail qui me rendraient haineux, et bien que dire sinon que je ne sais pas ce que c'est que de faire les 35 heures, qu'une partie non négligeables de mes heures supp' ne sont pas payées. Je ramène même du taff à la maison et je ne porte pas ces heures pour de la récup'.

      Supprimer
  9. Corto, je trouve qu'il est assez malhonnête de dénoncer la rigueur socialiste après avoir applaudi à la rigueur sarkozyste.

    Qu'aurait-on dit, si Hollande et Ayrault ne pratiquaient pas l'austérité budgétaire (qui ne dit pas son nom)? On les traiterait d'incapables et de mauvais gestionnaires. Alors que si ça se trouve, ils vont faire de bien meilleurs gestionnaires que le précédent gouvernement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chafouin: a vrai dire, ce n'est pas la rigueur socialiste que je dénonce. Elle est impérative. J'ai me^me dénoncé en son temps la faiblesse des plans fillon 1 et 2. Ce que je dénonce c'est l'opposition entre les discours de campagne et ce à quoi ils vont etre obligé de recourir maintenant.
      Ce que je dénonce ce sont les mensonges permanents comme par ex. celui de faire croire que les classes moyennes ne seront pas touchées (de m^me que les classes pop.). Ce que je dénonce c'est ce manque de courage qui leur empêchent de prononcer rigueur ( que j avais aussi dénoncé chez Fillon ), ce que je dénonce c'est ce mensonge permanent de faire croire qu en piquant aux riches, on sauvera le monde, etc...., j en ai des tonnes de choses à dénoncer des discours socialos !

      Supprimer
  10. A Mary : Quel est votre modèle ? L'Allemagne et sa performance économique qui brille à l'international ? Et ses jobs à 1 euro ?
    Je sais bien que Terranova a laissé tombé les classes populaires. Cela fait des lustres que les Socialistes les voient partir. C'est la conséquence, notamment, de la politique jospiniste. Et je ne suis pas d'accord. Mais je conserve cette impression que la Sociale Démocratie à la Française est un peu, rien qu'un peu, moins inéquitable que la politique libérale. 30 milliards d'avantages accordés aux plus riches sous Sarkozy. Sans aucune contrepartie.

    Ce ne sont pas des paroles creuses. J'y crois encore. Je suis peut-être naïf. Et si je suis déçu dans 5 ans, je ne virerai pas à droite. Mais Front de gauche. Si ça existe toujours...
    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Et si je suis déçu dans 5 ans, je ne virerai pas à droite. Mais Front de gauche. Si ça existe toujours."

      En clair vous allez laisser tomber les illusionnistes pour suivre le joueur de flûte d'Hamelin. Un sacré progrès dans la lucidité, assurément.

      Supprimer
  11. - Le salaire au mérite entraine des inégalités salariales sources de pression et de corruption. Le harcèlement dans la fonction publique, ça existe. Les fonctionnaires pourris aussi. Je n'ai pas envie de voir ces cas augmenter.
    - Alors, la politique de droite c'est mieux, plus équilibré ? 10 ans à me faire taper dessus, pire mépriser, ça me suffit. Il arrive un moment où il faut trancher...
    - Moi aussi je ne compte ni les heures, ni les we. Ex: 50h non payées au mois de juin.
    - 2% de burn-out de plus dans la fonction publique que dans l'ensemble de la population active.
    - En GB, l'hôpital est public et pauvre. Les trains sont privés et manquent d'investissement. La structure est dans un état calamiteux. Bien loin de la SNCF (cela dit certains régimes spéciaux sont à revoir).
    - La méthode syllabique à l'école ? Les profs la réclament mais doivent appliquer ce qu'on leur demande.
    - 40% qui ne font rien chez vous ? Ça me parait beaucoup. Dans quel corps êtes-vous donc ? Au risque de me répéter, des fénéants, il y en a partout. Un rééquilibrage comme proposé vous convient-il ?
    La politique du 1/2 à l'aveugle était en passe de détruire bien des dispositifs utiles voire primordiaux.
    - Je ne suis pas pour la dépense inconsidérée, il faut savoir tenir les comptes et faire la chasse au gaspillage. Mais une fonction publique de qualité coûte cher. Des services privés équivalents coûtent encore plus cher.
    - Ce que je veux signifier par un vote Front de gauche, c'est que, à mon avis, ce n'est pas la fonction publique le plus gros problème. Tant qu'on n'arrêtera pas ce capitalisme financier de dingue, tout le monde continuera à trinquer.
    - Quant à l'hypocrisie de gauche, moi aussi, elle m'agace particulièrement.
    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le salaire au mérite entraîne des inégalités ? C'est justement ça qui est intéressant. Parce que vous trouvez normal qu'un type qui abat son boulot voire plus touche la même chose que le collègue pantouflard du bureau à côté ? J'ajoute que le système actuel d'augmentation pour toute la fonction publique est d'une dégueulasserie sans nom. Au nom de quelle égalité imbécile un gratte-papier d'un état-civil devrait recevoir le même taux d'augmentation qu'une infirmière qui enfile des gardes de 24 heures, qu'un pompier qui risque sa vie au quotidien, au même titre que les flics ?

      Je bosse en uniforme bleu, dans nos rues. Le problème, c'est qu'à force d'aller dans les préfectures, les mairies, les conseils généraux, des ministères à l'occasion, j'ai pu me rendre compte de la gabegie. 40%, ça ne me semble pas surévalué. J'ai abordé ce problème avec quelques profs de ma connaissance et pour ce qui concerne leur administration ils sont arrivés à peu près au même chiffre.

      Sur la méthode d'enseignement de la lecture, votre commentaire est digne des plus grandes heures du stalinisme.

      Quant à l'hôpital français, il ne va guère mieux que son homologue britannique. Il manque 25.000 à 30.000 médecins, l'attente moyenne aux urgences des hôpitaux de mon département, l'Essonne, c'est 3h30. J'ai même dû attendre 6 heures à Longjumeau, alors que bizarrement les deux hôpitaux privés qui se trouvent dans les communes voisines ne vous font attendre qu'une heure, au pire. Par ailleurs, il y a deux ou trois ans, une étude menée par la cour des comptes à montré qu'à interventions égales, l'hôpital privé est moins cher de 50% que le public. Je dis ça, je ne dis rien. A chacun d'en tirer les conséquences.

      Concernant la RGPP, je suis d'accord, le 1/2 était idiot. Il aurait fallu taper dans le culturel et le social pour commencer.

      Pour ce qui est du Front de Gauche, je doute qu'il survive au quinquennat. Le PCF, pour ne parler que d'eux, a eu la désagréable sensation de s'être fait cocufier par le PS et surtout par Mélenchon qui a passablement desservi leur camp avec ses outrances imbéciles, ses bravades à 50 cts et sa musulmanolâtrie. Rebelote pour les législatives à tel point qu'ils ont été obligés d'aller draguer les députés indépendants des DOM-TOM pour pouvoir créer un groupe parlementaire. Dans un ou deux ans, chacun aura repris ses billes et Mélenchon devra aller à Canossa.

      Supprimer
  12. Et vous avez aimé la politique imbécile du chiffre dans vos services ?
    Effectivement, ne vous déplaise, un enseignant doit appliquer les méthodes qu'on lui dit d'appliquer sinon il est mal noté. Comme tout fonctionnaire.
    Si on supprime un "gratte-papier" pour mettre un flic ou un enseignant en plus (hélas pas une infirmière), c'est bien pour alléger leur travail, non ?
    Vous êtes-vous demandé pourquoi une clinique c'est moins cher (ça dépend pour quoi) ? La clinique CHOISIT ses interventions et compétences en fonction de leur rentabilité. A l'hôpital public de garder le non rentable et de faire avec.
    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si par politique du chiffre vous pensez chasse aux illégaux, oui et re-oui. Pour ce qui est des infractions routières, fort heureusement je ne suis pas assujetti à cette tâche. D'ailleurs j'ai toujours trouvé imbécile l'acharnement routier, quel que soit le gouvernement.
      Je ne parle pas de cliniques mais d'hôpitaux privés et eux ne choisissent pas leurs interventions. Ils sont aussi plus propres, le personnel est autrement plus agréable et poli et ils tiennent leurs délais. So...

      Supprimer
  13. La politique du chiffre, c'est le management privé appliqué à la fonction publique. Et ce management est, par principe, aveugle.

    Il faut malheureusement que j'arrête là mes interventions. Vous l'aurez sans doute compris Monsieur l'Agent, je suis professeur. Et je crois encore, comme vous semble-t-il, dur comme fer à ma mission, et aux valeurs de la fonction publique. J'attends avec impatience les résultats de mes élèves au bac demain. Et après toutes ces années, c'est encore comme si c'était moi qui l'avait passé. Et je suis loin d'être le seul à le vivre ainsi.
    Je suis très content d'avoir pu débattre avec vous. Dommage que ça ne puisse se poursuivre autour d'une mousse.

    A bientôt peut-être.
    Ben

    P.S. : Vous êtes syndiqué ? Alliance ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Syndiqué ? Dieu merci, non. Je n'ai jamais compté sur qui que ce soit pour défendre mes positions, demander une promotion ou je ne sais quoi d'autre. Et la fréquentation des délégués ne m'a jamais fait changer d'avis. Quel que soit le corps, je n'ai jamais croisé que des dogmatiques.

      Supprimer
  14. Dernière chose : sur l'investissement d'état dans la culture, je vous conseille d'aller voir "La parabole des Tuileries" sur YouTube.

    Ciao à tous.
    Ben
    P.S. : Je suis au SNES (j'suis vraiment d'une sale race, hein ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien contre la culture, bien au contraire. Cependant, lorsque je vois les masses de fric qui servent à faire vivre des "artistes" contemporains qui doivent leur réussite plus à leur entregent auprès des décideurs qu'à leur qualité, je bout littéralement. On pourrait également parler des FRAC qui fonctionnent sur le même modèle. On ne compte plus les bouses hors de prix qui "ornent" nos rues, le fric investi dans des musées "d'art" moderne. Pendant ce temps-là, des pans entiers de notre patrimoine sombrent lentement dans la décrépitude. La maison de Monet à Giverny a été restaurée grâce à des fonds privés, tout comme les pièces majeures de Versailles et bien d'autres lieux phares de notre histoire et de notre culture.
      Que les artistes se lancent à l'assaut du marché de l'art, c'est là et là seulement que l'on verra leur véritable valeur. Or, on constate que les poulains du ministère sont généralement absents sur les grandes places. Les rares qui y ont une existence sont généralement ceux qui ont décidé de vivre à l'étranger et d'y exposer.
      On pourrait également parler des subventions colossales dédiées à ce que l'on ose appeler les arts de la rue. Autrement dit des saltimbanques, intermittents, qui ne travaillent pas en dehors de leurs "prestations" a contrario de beaucoup d'artistes qui font de même de par le vaste monde.
      Tout cet argent pourrait alors être reversé à la mise en valeur de nos merveilles.
      Quant à votre engagement syndical, il me laisse froid. Comme je l'ai dit plus haut, je n'ai jamais attendu qu'on me prenne par la main, y compris lorsque je bossais dans le privé.

      Supprimer
  15. Je comprends enfin vos opinions politiques. Vous vous êtes dévoilé. Rien à ajouter en conséquence.
    Bonne soirée.
    Ben

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @BEN et Koltchack: Bon ça va aller tous les deux ? Vous le dites si je vous dérange :) Voila, je m en vais 1 journée et c'est la foire d'empoigne. Non je rigole fort intéressant echange entre un degauche typique et un de droite qui ne dit pas que des conneries. J'adore !

      @ben: tu es au Snes, ceci explique peut-etre cela !

      Supprimer
    2. Mes opinions politiques ne sont un secret pour personne. Je m'en suis ouvert plusieurs fois ici et on peut les trouver sur mon blog. Je suis royaliste et catholique traditionaliste.

      Supprimer
  16. J' arrive sur le rad mais je suis aussi fonctionnaire et depuis 1981, je sais que les socialistes osent ce que la droite rêve de faire.

    Dans ma partie, la loi Quiles fut le départ de la privatisation, la dés-indexation des salaires sur la hausse des prix,la mise en concurrence du secteur public au secteur privé par un certain Rocard.

    Vous en êtes encore de gauche; libre vous mais à ce stade, c'est grave.*

    Pour la méthode de lecture, deux de mes enfants ont appris par la méthode syllabique et cela malgré les directives de l' éducation nationale.

    J' ai voté Sarkozy et si c'était à refaire , je le referais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: et moi aussi si c'était à refaire, je le referai: voter sarkozy. Pas tant pour e bonhomme, encore que, mais pour nous éviter cette socialisterie !

      Supprimer
  17. petit entrepreneur privé ;j'ai eu souvent affaire aux administrations...

    moi ce que je pense c'est qu'il faut faire le ménage chez les fonctionnaires:
    augmenter leur salaire avec des primes..
    le salaire au mérite y a que celà qui marche..*
    et bien sur en diminuer leur nombre..
    investir dans l'éfficacité..
    plutot que la quantité..
    idées de droite certes!
    mais avec augmentation de salaire..

    sinon aligner le régime du privé et du public...
    sur la carence sécu afin de lutter contre l'absentéisme des profs par exemple..

    sinon je ne comprend pas votre vote front de gauche...
    vous avez besoin des capitalistes pour payer vos salaires de fonctionnaires..
    renseignez vous sur les salaires de fonctionnaires dans les pays come cuba ;corée du nord..etc...
    et au usa ou dans les pays capitalistes...

    RépondreSupprimer
  18. Je n'ai jamais écrit que la gauche n'avait pas fait de mal à la fonction publique !!! C'est sûr : Sarko, c'est mieux !!!
    Donc, vous incitez les profs à désobéir ??? Quand je pense que Chatel/Sarko ont fait rajouter une épreuve intitulée "Agir en bon fonctionnaire de l'état" au CAPES ! Vous ètes sûr de votre choix ?

    Allez, arrêtez de me provoquer, j'ai du boulot.
    Salut pour de bon.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen