lundi 9 juillet 2012

Journalisme: Le scoop de la mort, le secret des sources, la déontologie


Hier, TF1 a fait très fort, le scoop de la mort en diffusant une partie de l'enregistrement des échanges entre Mohamed Mehra et les forces de l'ordre lors du siège de l'appartement du " tueur au scooter ". Pour faire bonne mesure, cet enregistrement a été diffusé deux fois: pendant le 7 à 8 de Harry " Morandini " Roselmack puis pendant le 20h.

A ceux qui se poseraient la question de savoir quelle est l'utilité de diffuser cela, la réponse est triple: Faire de l'audience, balancer un scoop ( apparaître comme étant à la pointe de l'info ) et satisfaire la curiosité ou le voyeurisme des téléspectateurs.

Alors forcément, cette diffusion fait polémique. Eut égard aux familles des victimes de Mehra, la chose manque cruellement de délicatesse, mais c'est du TF1 et ça marche. L'enquête étant toujours en cours, TF1 avait-elle le droit de diffuser ces éléments ? Le directeur de l'info a dit que oui et que de toute façon, ils n'avaient choisi de diffuser de ces enregistrements que ce qui relevait de... l'information. Fallait-il encore donner de l'audience aux délires du Mehra quitte à en faire la promotion?

Manuel Valls, toujours sur la brèche, a décidé de faire ouvrir un enquête pour savoir comment TF1 a pu se procurer ces enregistrements. C'est la police des polices qui en sera chargé; manière d'expliquer clairement que la fuite ne peut venir que des services de police. Et ceux de la Justice ? Ainsi, plus ou moins directement, le gouvernement va être obligé d'enquêter sur " la ou les sources " de TF1... Ça ne vous rappelle rien ? Même pas une petite histoire de fadettes sous l'ancien régime visant alors, de mémoire, des journalistes du Monde et de Merdapart ? Gageons que l'IGPN utilisera aujourd'hui, peu ou prou, des mêmes moyens pour savoir qui a offert ( gratuitement ? ) à TF1 ce scoop.

Car par delà l'utilité de cette diffusion, chacun jugera, se pose de plus en plus ouvertement la question de savoir comment les journalistes obtiennent ce genre d'informations; de savoir jusqu'où les journalistes sont prêts à prendre des libertés avec la déontologie pour " informer ". Aujourd'hui, plus une affaire judiciaire ne peut être instruite sereinement sans que des fuites ne viennent altérer son bon déroulement, quitte à bafouer délibérément deux piliers fondamentaux de notre justice: le secret de l'instruction et la présomption d'innocence.

Vous noterez, qu'à ma connaissance et pour l'instant, aucun média ni aucun journaliste concurrents de TF1 n'ont condamné ou critiqué cette diffusion.

Folie passagère 1248.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. Intéressant en tous cas.

    Le Point : "Dans ces quatre heures et demie d'échanges que la chaîne assure détenir, Merah raconte ses contacts avec al-Qaida, décrit les actions qu'il envisageait ou le style de vie "fashion" qu'il avait adopté : "Ça fait partie de la ruse, tu vois." Car "la guerre est une ruse".

    Hadiths de Boukhari :

    Volume 4, Livre 52, hadith n° 267 : "Rapporté par Abu Huraira:

    Le Prophète a dit, "Khosrau sera ruiné, et il n'y aura pas Khosrau après lui, et César sera sûrement ruiné et il n'y aura pas de César après lui, et vous dépenserez leurs trésors pour la cause d'Allah." Il a proclamé, «La guerre est tromperie».
    .

    Voilà, au moins les choses sont claires, enfin pour ceux qui savent lire, ceux qui ne refusent pas d'affronter la réalité. Le gentil Merah, enfin le visage qu'il présentait, celui d'un jeune homme fêtard, aimant les belles voitures, les jolies filles, les sorties en boîtes de nuit, les soirées alcoolisées, tout ça n'était rien d'autre que la mise en oeuvre de la taqiyya.

    On ne le dira jamais assez : il n'y a pas d'islamisme, c'est un mensonge inventé par les musulmans et gobé par tous ceux qui se piquent d'être des intellectuels, de faire passer la raison avant tout. La nature même de l'islam c'est la conquête. Soit par la persuasion, la désinformation et le mensonge, soit par la guerre. Ceux que l'on présente comme modérés sont soit de mauvais musulmans qui trahissent leur foi, soit des menteurs qui avancent masqués. L'islam et par voie de conséquence les musulmans n'ont rien à faire en terre chrétienne et devraient en être chassés si nous avions des gouvernants dignes de ce nom.

    Pour ceux qui ne veulent toujours pas comprendre, l'avis éclairé d'un homme qui vit à Alexandrie et qui ne dit rien d'autre que ce que j'affirme depuis des lustres, de manière poins passionnelle, il est vrai : http://www.youtube.com/watch?v=GBaLuokKl0Q&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: c'est a mon avis le seul effet positif de cette diffusion: que les gens comprennent que le mehra n'était pas un pauv'petit que la société a corrompu mais bien un djihadiste chargé de porter le mal et le meurtre chez les "infidèles "

      Supprimer
    2. @koltchack: mais tu l aura compris tel n'est pas tant l objet de ce billet que le pb de ces journalistes prêts à tout pour le scoop au nom soi-disant du droit d'informer. Et entendre , comme ce matin, le Roselmack s'étonner que cette diffusion puisse choquer est à mourir de rire. Ou Bruno Roger petit implorer ds un billet sur le+ du Nouvel Obs de ne pas accabler TF1... Ou Elise Lucet faire un compte rendu de cette diffusion avec visiblement le regret de n'avoir pas eu les bandes avant TF1...tt cela me laisse songeur qd à la corpo des journaleux

      Supprimer
    3. Surtout qu'il n'est potentiellement pas le seul. Il suffit de considérer le nombre de tunisiens vivant en France qui se sont déplacés dans les consulats pour voter pour les islamistes lors des élections de l'après "printemps arabe" qui n'est en réalité que le début d'un long hiver pour les peuples qui s'y sont donnés. Mais également pour la civilisation occidentale qui refuse de comprendre qu'en acceptant encore et toujours plus d'adeptes du chamelier pédophile elle se met en danger.

      Supprimer
    4. Quant aux journalopes, qu'en dire sinon qu'ils font le travail pour lequel ils sont payés :
      - faire de l'audience, donc augmenter le prix de la seconde de diffusion publicitaire.
      - saturer les écrans d'informations, vraies, fausses, tendancieuses, qu'importe, il faut soutenir le rythme, saturer les esprits de manière à ce qu'ils ne retiennent rien. Bref endormir les cons.

      Le second point étant d'importance pour les politiques, il y a fort à parier que rien de bien méchant sera retenu contre TF1. Quant à celui qui a balancé les bandes, il tiendra le rôle du lampiste, ce bouc-émissaire qu'on livre à la vindicte populaire. Et tout rentrera dans l'ordre, les informations n'informeront pas et les politiques continueront à bidouiller, chacun ayant la conscience d'un nouveau-né puisque le coupable aura été puni.

      Supprimer
    5. @koltchak: C'est une certitude, TF1 ne risque rien quand a celui qui a refilé les enregistrements, ma main à couper qu on ne saura pas ( nous grand public )

      Supprimer
  2. @ Koltchack, quel est le rapport entre la taqiyya , que je ne connais pas (mais c'est devenu une habitude pour vous de m'ouvrir à des choses que je ne connais pas) et le zyva ? ;-)

    @ Corto : c'est amusant, je me suis demandé pourquoi la première question de Lolo Weil (je crois) à Pécresse ce matin sur la RSC™ à porté là-dessus. Et avec les idées mal tournées comme je peux les avoir, je me suis dit qu'ils espéraient peut-être faire d'une pierre deux coups : 1) épargner la clique du Président normal (avec eux, il vaut mieux être prévoyant) et 2) potentiellement faire dire à V.P. soit une connerie, soit des trucs qui pourraient ensuite être utilisés pour diviser son camp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rapport ? La taqiyya c'est ni plus ni moins le principe islamique qui veut que tout musulman mente, dissimule ses pensées, ses buts, lorsqu'il n'est pas en position de force face aux kouffar (mécréants) que nous sommes. C'est un principe qui permet non seulement la tromperie mais qui la rend obligatoire lorsque le croyant se retrouve au milieu des impies. Cela devient une forme de saint devoir qui peut aller jusqu'à feindre l'apostasie pour endormir ses ennemis.

      Le zyva a donc joué au gentil avec son entourage, et a donc respecté le saint principe en question, ainsi qu'avec les flics de la DCRI auxquels il a eu affaire.
      Pour illustration :
      Coran (3,118) "Croyants, ne soyez amis qu'entre vous".
      Coran (5,51) "Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens".
      Coran (3,28) "Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux"
      Coran (47,35) "Ne faites pas la paix quand vous êtes les plus forts"

      Voilà la véritable nature de la religion d'amour, de tolérance et de paix que l'on cherche à nous vendre. L'islam laïcisé que les Valls et consorts tentent de nous vendre n'est rien d'autre qu'une vaste blague. Bien sûr, il peut y avoir des musulmans qui y croient, l'imam de Drancy par exemple, mais on voit bien qu'ils sont ultra-minoritaires et en danger, à tel point que Hassan Chalgoumi vit sous protection policière comme ce fut le cas pour l'auteur des Versets sataniques. Il y a même eu une pétition qui a circulé pour exiger son remplacement par un imam plus conforme à sa vraie nature et signée, entres autres, par Racailla Diallo. Ce qui en dit long sur les vrais buts de son association "les indivisibles" pour ne citer que celle-ci dont elle fait partie.

      Enfin, afin d'illustrer la validité du principe de la taqiyya, un hadith canonique tiré des hadiths de Boukhari (livre 89) qui en dit long sur le concept d'honneur dans le monde musulman : "si tu fais serment de procéder à une action et que tu te rends compte, plus tard, qu'une autre action est meilleure, alors tu devras renier ton serment et faire ce qui est mieux".
      D'autres auteurs célèbres ont traité le sujet :
      Ibn al-Munir (mort en 1333) écrit :
      " La guerre est tromperie, la guerre la plus parfaite qu'un saint guerrier puisse faire est une guerre de tromperie et non de confrontation, car la confrontation comporte des risques, tandis que l'on peut obtenir la victoire par traîtrise et sans risque pour soi ".

      Quant à Ibn Hajar (mort en 1448), il conseille aux musulmans d'adopter " une attitude très prudente dans la guerre, tout en se lamentant [publiquement] et en portant le deuil de manière à tromper les infidèles. "

      Voilà.

      Supprimer
    2. @Al West: mais t écoute vraiment n importe quoi ! RSC ! Et sans l avoir ecouté je suis pret a parier que Pécresse n a pas dit de conneirs. N'est pas Morano qui veut !

      Supprimer
  3. TF1 a diffusé un montage se disant un extrait des négociations de la police avec Mohamed Merah pendant le siège de son appartement à Toulouse… Un document à considérer avec beaucoup de précautions dans une affaire où rien n'est clair… Chacun sait qu'aujourd'hui le premier le rôle des journalistes est non pas d'informer mais de construire une opinion publique, autrement dit de la manipuler… Il n'est pas bien difficile de percevoir quelles thèses cette diffusion vient conforter… Rien n'atteste l'authenticité des dialogues… Il s'agit d'un montage… Même une voix peut être restituée, les ingénieurs du son sont là pour ça… Si la justice est saisie comme le souhaitent les familles des victimes, l'on attend aussi qu'elle se prononce sur l'authenticité de dialogues que rien ne prouve qu'ils aient été falsifiés ou non…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didace: a priori rien ne permet de douter de l'authenticité de ces enregistrements et foi de moi, ns n'aurons jamais le fin mot de cette histoire

      Supprimer
    2. @ Corto : si ton foie le dis, alors...

      ^_^
      Al.

      Supprimer
  4. Tout simplement la malhonnêteté inhérente à tout journaliste… et l'attitude critique que tout homme libre se doit d'avoir systématiquement à l'égard de chacune de leurs production…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didace: je ne crois pas ds leur ensemble les journalistes malhonnêtes. par contre complètement lobotomisés ...

      Supprimer
  5. Pas vu, normal, je ne regarde jamais TF1...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier: pas la peine, une fois que TF1 s'est lancé toutes les autres chaînes ont repris en choeur des extraits de cet " interview "

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP