dimanche 8 juillet 2012

Par devant et par derrière...


Puisque Didier Goux a décidé de parler fort élégamment de cul et de bite, je vous propose, moi, de vous parler de vagin et... d'anus ! Et pourquoi pas ?

Dame Dounot-Soubraques, tu parles d'un nom, est conseillère municipale UMP à Toulouse. Chaque parti politique a ses boulets à traîner, la dame en fait partie. Ils feraient bien, à l'UMP locale, de la tirer au canon une bonne fois pour toute.

Au cours d'un conseil municipal, la discussion portait sur la transfusionnalité ( sic ) pour les homosexuels. Fallait-il délibérer, ou pas, en faveur d'une association qui milite pour que la possibilité de donner son sang soit ouverte aux homos. Sans doute puisqu'il y avait demande de subventions. La dame n'a pas aimé cette conversation, il y avait de la tension dans l'air. Il y a toujours de la tension dès que l'on parle, de près ou de loin, d'homosexualité.

La dame pète un câble et sans même imaginer qu'elle puisse se ridiculiser devant tout le monde et moi-même balance un retentissant: " Le vagin est fait pour les rapports sexuels, pas l'anus. " Nous mettrons de côté l'homophobie sous-jacente du propos. Profitons-en simplement pour informer notre lectorat.

Il apparaît que la dame semble assez peu informée sur les différentes possibilités dont nous bénéficions, homos ou hétéros, pour nous épanouir sexuellement. Il y a certes le vagin pour ceux qui pratiquent mais, pour les ignares, les pudibonds et les horrifiés, sachez qu'il y a aussi, et entre autres choses, l'anus, le trou duc, la boîte à caca. Le truc tabou. Question de goût si j'ose dire ! Techniquement, on appelle cela la sodomie, vulgairement, on dit se faire en... empapaouter. Et ça se pratique depuis la nuit des temps et parait-il de plus en plus, même chez les hétéros. Étonnant, non ? 37% des femmes et 45% des hommes ont déjà essayé ou pratiquent régulièrement ( source INED 2007). La pratique serait même de plus en plus courante; seul ( godemichets et sex-toys ) ou accompagné.

Généralement, la personne  qui fait portes ouvertes est dite " passive ", le visiteur est déclaré " actif  ". Cette pratique nécessite un minimum de précautions ( préservatifs, gel intime ), d’hygiène, de douceur et de délicatesse. Elle apporte à l'amateur ( ou l'amatrice ) un plaisir - souvent démultiplié par la transgression du tabou -  qui ne sera ni ne pourra être dissimulé ou surfait. Nous en conviendrons ( et ce à l'attention toute particulière de Dame Dounot-Soubraques ) la sodomie n'est qu'un moyen comme un autre de générer un autre plaisir qui se doit d'être partagé. La sexualité, ne lui en déplaise, n'est pas qu'affaire de procréation.

Ou voulais-je en venir ? Je ne sais pas trop, ou plutôt si, parler d'un truc bien plus courant qu'on ne le croit mais dont on n'ose jamais parler.

Folie passagère 1247.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

31 commentaires:

  1. Et comment les jeunes-filles, surtout juives ou musulmanes, font-elles pour rester vierges avant le mariage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didace: Non tu crois ? Mais effectivement j ai déjà entendu parler de cette autre utilité de la sodomie

      Supprimer
    2. Didace, Corto,

      Oui mais je ne pense pas qu'une femme puisse éprouver en la sodomie autant de plaisir qu'un homme. Dans ce cas c'est surtout pour faire plaisir à son partenaire (et aussi pour le garder jusqu'au mariage. Enfin, sans être un spécialiste, me semble qu'il en va ainsi...

      Supprimer
    3. @didier: n'étant pas femme, j aurai du mal à juger de la chose à leur place :)

      Supprimer
  2. Il faudrait peut être dire à cette dame d'aller se faire voir chez les grecs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @kalondour: elle est grave cette élue UMP, non ? la pauvre.

      Supprimer
  3. Cette dame ferait mieux de fermer sa bouche... sa bouche... tiens, encore un oubli épanouissant d'ouverture à l'autre.

    Coach Berny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @coach berny: tu as raison...la bouche :) ceci dit elle aurait mieux fait effectivement de la fermer plutot que de se ridiculiser pareillement

      Supprimer
  4. Bof, ses propos ne sont même pas homophobes, ils n'ont juste plus le moindre sens aujourd'hui.

    Le fond du problème est que ceux qui veulent défendre le mariage tel qu'il a été imposé par la religion catholique pour des raisons purement intéressées tellement que la république l'a repris à son compte, assènent inexorablement les même sottises faute de pouvoir argumenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier:faute peut etre aussi à ne pas connaître autre chose que ce qu on lui a appris.

      Supprimer
    2. Corto,

      m'est d'avis que cela va bien plus loin qu'un simple apprentissage. Un tel refus des réalités est quasi pathologique. Ce sont les joies de la confrontation des cultures.

      Supprimer
    3. @didier: Confrontation des cultures ? Mouais, mais alors avec beaucoup de bêtise inside

      Supprimer
  5. Je crois que tu viens de fiche le souk sur le web avec ce lien. Je l'ai repris dans un twitt et paf, plus rien ne fonctionne!!!

    RépondreSupprimer
  6. @didier: quel lien ? pour le tennis ? moi ça fonctionne impec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corto,

      C'est bon, en fait ça vient de chez moi, j'expérimente les twitts via gwibber (et plein d'autres trucs), parfois ça coince au niveau des anti-spams. Ça arrive quand on n'utilise pas windows ou mac comme tout le monde...

      Supprimer
  7. bien, bien ; amis de la poésie, bonjour !! MDR !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: ben quoi, c'est la vie toussa , non ?

      Supprimer
  8. Il faut parfois savoir emprunter le petit chemin boueux quand la rivière est ensanglantée.

    Une femme, trois possibilités!

    Quand on fait ça par derrière si ça coince, on peut toujours aller à l' hôpital à pied.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: ah ben nous y voila: de la poésie !

      Supprimer
  9. Moins de commentaires qu'à l'accoutumée... T'as des lecteurs pudiques Corto.
    Sinon quoi dire... Si ce n'est que euh...ben...toussa toussa quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vlad: c'est d autant plus drôle que ce billet a eu un succès question nbre de visites: 486 ! a l instant !

      Supprimer
    2. Ben ouais les gens viennent s'instruire mais n'osent pas se dévoiler ah ah ah

      Supprimer
  10. En même temps, Vlad, il y a un aphorisme sur les (grands) taiseux et les (grands également) faiseux ; moi j'dis ça...

    +_+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais pas faux...!
      Au fait Corto, c'est mon billet récent sur les hémorroïdes qui t'as inspiré ?
      Vive les blogs, vive la poésie !

      Supprimer
    2. @al west: bon okay mais des fois je te comprends pas toujours :)

      Supprimer
    3. @vlad: je te jure que non , c'est la sortie de cette pouffe de l ump toulousaine qui m a inspiré

      Supprimer
  11. Cette pouffe de l'UMP aurait pu ajouter que du trou du cul, il ne sort que de la merde,
    ce qui ne rend pas la promenade attrayante. Et pou votre gouverne, de "rapport sexuel
    il n'y a pas, ni avec une chèvre, ni avec un anus, ni avec un vagin.

    Boule de suif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boule de suif: c'est interessant comme commentaire quoiqu'un brin idiot. à moins que qqchose m'ait échappé

      Supprimer
  12. Oui, beaucoup de choses "vous échappent, je confirme. Et un commentaire est idiot
    OU interessant. Faudrait vous décider.

    BDS

    RépondreSupprimer
  13. @boule de suif, t' echappe également le fait que je sois entrain de me foutre de ta tronche

    RépondreSupprimer
  14. En gros Boule de Suif nous explique qu'il n'est pas bien de mettre son bâton d' opium dans la vallée des roses et encore moins dans le petit chemin boueux et la cravate de notaire, on a le droit?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique