lundi 23 juillet 2012

Ces faits divers qui me laissent perplexe


Deux faits divers me laissent perplexe.

Un bijoutier déjà cambriolé deux fois deux fois, légalement détenteur d'un port d'arme et possédant donc un pistolet, tue un braqueur entré l'arme au poing dans son commerce. Le bijoutier est mis en examen pour homicide volontaire. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que l'arme du braqueur n'était pas chargée. Aux Etats-Unis, aucune charge n'aurait été retenu contre le bijoutier.

A Paris, un divers âgé de 22 ans, " voyou multirécidiviste ", sous l'emprise d'alcool et de cannabis, connu des services de police dans 22 affaires différentes ( extorsion de fonds, violences, vols, usurpations d'identité, conduite en état d'ivresse et sans permis, etc... ),  libéré autant de fois qu'il fut interpellé, arrive tout de même à se procurer une BMW de location et roulant comme un fou tue une mère et sa fille de 11 ans en plein Paris. Préférant, on le comprend, prendre la fuite, il sera arrêté à la faveur d'un embouteillage...et se plaindra de violences policières lors de cette arrestation.

Nous sommes bien d'accord, aucun rapport entre ces deux faits divers, presque banals, et pourtant, ils me laissent perplexe...

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond par chez nous.

Folie passagère 1268.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

27 commentaires:

  1. Ben quoi ? Accablés par le sort qui s'acharnent sur eux depuis des lustres, ces malheureux criminels sont avant tout des victimes.

    Pères alcooliques et violents qui battaient leur mère, qui victimes de leurs conjoints donnaient une image dévalorisée de la femme, ils ont grandi sans aucun repère. Et puis ce fut l'engrenage. Des instituteurs qui les négligeaient, des camarades français qui les ostracisaient en raison de leur couleur ou de leur classe sociale, ils n'ont connu que les vexations. Puis ce fut la fin du parcours scolaire chaotique pour tenter de rentrer dans un monde du travail inhumain où on ne leur proposait que des métiers sans avenir et sous-payés. C'est donc tout naturellement qu'ils se sont tournés vers la seule carrière rémunératrice : celle de voyou.

    Alors qu'en face, que trouvons-nous ? Un commerçant nanti qui en plus a le front de s'armer pour défendre sa quincaille hors de prix qu'il vend à de vieilles embagousées vulgaires dans leurs fourrures. Et cette mère de famille avec sa fille, elles n'avaient pas eu à subir toutes ces avanies. Elles ont même poussé le conformisme bourgeois jusqu'à traverser dans les clous.

    Fôtouvouzexpliké !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: j'entend bien et je partage globalement mais deux petites questions me taraudent, sans doute des relents de bisounourserie:

      - A partir du moment où l on autorise un bijoutier a posséder une arme, on induit la possibilité qu il s'en serve. légalement donc,pour se défendre. Pourquoi dès lors lui refuser le droit a la légitime défense en l'inculpant d'homicide volontaire.

      - Alors que l on arrive à envoyer des fusées sur la lune ou des robots sur mars, pourquoi notre société n'arrive pas / ne veut pas / ne se donne pas les moyens de se prémunir de ce genre d'individu. 22 affaires et le mec est dehors, loue une bagnole, et tue.

      Supprimer
    2. C'est à Dame Taubira qu'il faut poser la question.
      Elle vous essepliquera et maternera ces pôôôvres petits. :(

      Quant au bijoutier, même s'il avait une autorisation de port d'arme, il aurait dû d'abord allez vérifier si le flingue du voleur (= tueur potentiel) était bien chargé. Voilà.

      C'est pourtant simple. Pour un esprit tordu... ;)

      Franzi.

      Supprimer
    3. Corto, penchez-vous sérieusement sur ce qu'est la légitime défense.

      Petit exemple. Je suis appelé pour une rixe entre deux types. Sur les lieux je trouve un mec à terre, sérieusement amoché, il pisse le sang. Un type est penché sur lui, une batte à la main. Je ne peux faire usage de mon arme qu'à la seule et unique condition qu'il la brandisse et amorce le geste de lui fracasser le crâne. Autant dire qu'il vaut mieux ne pas être seul et qu'il y ait des civils de présents pour témoigner.

      Dans le cas de notre bijoutier, le fait que le braqueur ait été en possession d'une arme ne suffit pas. Il faut que soit établi le fait qu'il la pointait bien en direction du commerçant et que soit son comportement laissait supposer qu'il allait s'en servir (nervosité, etc.), soit que des menaces ont été clairement prononcées.

      Néanmoins, je reconnais que le chef d'inculpation est sévère, homicide involontaire aurait été plus approprié.

      Pour la seconde affaire, que dire sinon que le type a dû enchaîner de petites affaires qui méritaient moins d'un an de prison, que les taules sont surchargées, que les SPIP n'arrivent plus à travailler et sont obligés de prioriser le traitement des dossiers et que le droit n'a pas été respecté puisque l'accumulation de sursis est normalement inconnue de notre droit et/ou que la récidive alors que les précédentes affaires n'ont pas été jugées aurait dû le conduire en taule.

      Supprimer
    4. @koltchack: avant d'écrire ce billet, j avais tout lu wikipedia sur la légitime défense. Donc oui, j ai une vague idée de ce que c'est. mais là n'est pas mon propos. Je trouve tout de même couillon qu on donne à un mec le droit de porter une arme, c'est à dire potentiellement la possibilité de s'en servir et de venir lui reprocher après quelques soient les circonstances. Donner à un gars le droit d avoir une arme ( et donc implicitement de s'en servir ) mène directement à ce genre de drame.

      En clair, pour moi, la détention d'armes devrait être interdite à toute personne non assermentée.

      Pr la 2eme affaire, d'après les journaux le mec est un Sri lankais alors de deux choses l'une où on n a pas les moyens de le mettre en prison malgré ses 22 antécédents et ds ce cas là, expulsion à coup de pied ds le cul. Ou on le met en prison dès que possible, on n'attend pas la 23eme " affaire " Non ?

      Supprimer
    5. Dans le cas de notre bijoutier, le fait que le braqueur ait été en possession d'une arme ne suffit pas. Il faut que soit établi le fait qu'il la pointait bien en direction du commerçant et que soit son comportement laissait supposer qu'il allait s'en servir (nervosité, etc.), soit que des menaces ont été clairement prononcées.

      Autrement dit, en pratique, il faut que le bijoutier attende que le braqueur ait utilisé son arme contre lui pour utiliser la sienne. Les morts et les agonisants ont le droit de riposter, voilà ce que signifie concrètement la légitime défense aujourd'hui.
      Rien n'illustre mieux que ce genre de faits divers l'état d'esprit d'une partie de la magistrature et de la classe politique, qui estime que son premier devoir est de protéger les voyous contre les pulsions défensives ou punitives des honnêtes gens.
      Et il me semble mon cher Corto que vous prenez le problème à l'envers.
      Qu'un braqueur à main armée soit tué par une de ses victimes n'est pas un drame. Ce sont les risques du "métier" qu'il a choisi.
      Ce qui est un drame c'est que tout soit fait pour désarmer et réduire à l'impuissance les honnêtes.
      More guns, less crime. Voilà la réalité.

      Supprimer
    6. @aristide: j approuve en partie sauf ta chute: " more guns, less crime ", les USA nous ont prouvé par plus de 10 000 fois l an dernier le contraire. oui 10 000 morts par armes à feu. Et autant d'armes en circulation que d'habitants !

      Supprimer
    7. Corto, je ne suis pas d'accord avec vous. Je suis un chaud partisan de la libéralisation du port d'arme. A chaque fois que l'on prend les USA comme exemple c'est pour dire des bêtises. 90% des morts par balles sont des homeboys qui ont mangé leur bulletin de naissance dans un réglement de compte entre gangs. Quant aux tueries façon Columbine ou Virginia Tech, il s'agissait de lieux où le port d'arme était réglementairement interdit. Autant dire qu'on a facilité le travail des assassins.
      More guns, less crime. Assurément.

      Supprimer
    8. Non Corto, cela ne prouve rien. Si l'on veut se faire une idée du rapport entre criminalité et possession d'armes à feu il faut comparer les taux de criminalité avant et après l'introduction de lois visant à rendre cette possession plus difficile. Or, aux Etats-Unis précisément, les statistiques sont assez claires : plus les lois sont restrictives plus la criminalité augmente. L'expression que j'ai employé vient du titre d'un ouvrage américain sur cette question.
      Ce qu'il faut bien comprendre c'est que les lois concernant la possession des armes à feu ne touchent que les gens respectueux des lois. Pas les voyous. C'est élémentaire mais on l'oublie toujours.

      PS : dans mon message précédent il manque un "gens" à la fin. Mais vous aurez rectifié de vous-même.

      Supprimer
    9. @koltchack et aristide: Possible avant. Aujourd'hui plusieurs états US ont autorisé le port d'armes dans les universités y compris celle de colombine. La tuerie d'Aurora: Holmes a acheté ses armes le plus légalement du monde...: 14 morts et une 50tiane de bléssés si je ne m'abuse. Et ce n'était ni un homeboy, ni un voyou.

      Supprimer
    10. Quand je parle de voyous je veux dire ceux qui ne se soucient pas de respecter les lois. Ceux là ne sont pas arrêtés par les lois restreignant la possession des armes à feu. Les seuls qu'elles touchent vraiment ce sont les gens fondamentalement honnêtes, ceux qui obéissent spontanément aux lois.
      Si Holmes n'avait pas pu se procurer légalement ses armes il se les serait procuré illégalement, et sans difficulté particulière. Mohammed Merah et Anders Breivik, pour prendre juste deux exemples, ont très bien pu se constituer des arsenaux dans des pays où existent pourtant des lois très restrictives.
      Les armes à feu sont des instruments comme les autres : ce qui importe c'est le rapport coût/avantage. Si l'on parle des crimes commis avec des armes à feu, il faut aussi parler des crimes empêchés par les armes à feu. Lorsqu'on compare les deux on s'aperçoit que les avantages sont supérieurs aux coûts.
      Donc more guns, less crime.
      Mais je m'en voudrais d'insister. Nous aurons l'occasion d'en reparler, je le crains.

      Supprimer
  2. Quand sarko ira en taule, je croirai en la justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ jean-bite :
      Il tombe à pique votre post !
      Vous voudriez que Sarko aille en taule parce qu’il manque de moralité ?
      Eh bien bientôt, (et si vous êtes impartial et honnête envers vous-même), vous souhaiterez que Hollande y aille aussi !
      Voici la petite histoire qui est passé inaperçue : aujourd'hui-même Mr le Président de la République, chantre de la morale qui a, rappelez-vous, accusé Sarkozy d'avoir reçu des dictateurs pendant sa législature (c'est vrai), vient de recevoir le roi du Bahreïn à l'Elysée.

      Tout ceci dans la plus grande discrétion, sans prévenir les journalistes ! Sauf qu'un journaliste a diffusé sur tweeter, photo à l'appui.

      Concernant le roi du Bahreïn, il a un "background" assez étoffé en matière d'immoralité, surtout récemment où un opposant au régime a été puni à 3 mois d'emprisonnement pour un tweet, sachant que depuis quelques mois déjà il réprime dans le sang toute manifestation d'opposition ...
      Bref, ça rappelle Bachar El-Assad.

      Et toute cette histoire rappelle Hollande accusant Sarkozy de recevoir Bachar ... N'avait-il pas dit qu'il ne recevrait jamais des dictateurs à l'Elysée, qu'il ne s'abaisserait pas au niveau comme Sarkozy, qu'il donnerait de la hauteur ?

      Jour après jour, le vrai visage de Hollande paraît au grand jour : celui d'un opportuniste qui a bien menti à ses électeurs idéalistes, dont certains doivent se sentir bien déçus.

      Je me demande si Corto tu feras un petit billet la-dessus, car je sens que c'est une bombe ...

      Citation :
      "Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire."

      Supprimer
    2. "Quand sarko ira en taule, je croirai en la justice".

      Qu'ils sont beaux les tenants de l'humanisme de gauche qui laissent parler leur haine. Il ne me vient qu'un mot à l'esprit : MINABLE. Et Dieu sait que je ne suis pas sarkozyste, notre hôte peut en attester.

      Supprimer
    3. @jean bite: en dehors de ton pseudo et de ta reflexion qui sont l un comme l autre débile, tu aurais pu faire preuve d'intelligence en nous expliquant ce qui te permet de penser que sarko doit aller en prison.
      Fais moi plaisir, ne reviens plus. Et je supprime pas ta connerie , uniquement parce que 2 personnes y ont repondu

      Supprimer
  3. On ne peut agir qu'en fonction de ses convictions. Mettre nos délinquants jeunes en prison, c'est renoncer à un certain nombre de certitudes de gauche. Les jeunes sont naturellement bons, issu de 1968, par exemple. Mettre nos jeunes en prison, c'est cesser de croire en l'avenir. Pour les délinquants de couleur, s'ajoute peut-être une culpabilité girondine. "J'ai torturé le père, je n'ose sanctionner le fils".
    L'UMP a peut-être même faiblesse avec l'Europe. Il est évident qu'il s'agit d'un projet absurde, nihiliste, il suffit de regarder les pyramides des âges de nos pays et pourtant, vous continuez contre la réalité. Pourquoi?
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jard: alosr là désolé, je ne comprends pas ton com.

      Supprimer
  4. Bonjour au Maître des Clés,
    Bonjour à toutes et à tous,

    C’est étrange, ces deux faits divers me laissent également perplexe, mais, je dois l’avouer, bien davantage du fait de leur traitement médiatique.
    Ce bijoutier qui a tiré sur son agresseur est donc présenté à un juge qui le met en examen. Les journaux s’empressent donc de diffuser la qualification sans avoir la moindre idée des pièces existantes dans le dossier ni des éléments de l’enquête diligentée par la police. Ils se contentent donc d’écrire « homicide volontaire », sans aucune explication, ce qui est logique puisqu’ils n’ont pas accès aux éléments de l’instruction. Je me demande le but exact d’une information aussi incomplète, comme je me demande pourquoi aucun média n’explique que l’état de légitime défense ne peut être caractérisée que par un juge et non par les enquêteurs de police. C’est étonnant qu’on ne dise pas qu’il faut un juge et l’ouverture d’une procédure pour cela.

    Ce chauffard est "bien connu de la justice". Effectivement, il a été condamné à de la prison ferme et n’avait plus de permis de conduire. Il lui était donc interdit de prendre son véhicule. C’est étrange comme la presse laisse entendre qu’une interdiction violée est de la responsabilité absolue de celui qui l’a prononcée. Quelle incompétence, vraiment, des juges et des policiers de n’avoir pas prévu que cet homme allait conduire, alors qu’on lui avait interdit, sous l’emprise de l’alcool, alors que c’est interdit. Le sachant, il faut condamner tout automobiliste pris sous l’emprise de l’alcool à la perpétuité, cela éviterait les drames, c’est évident.

    Je comprends votre perplexité, Cher Maître des Clés, j’ai la même en me demandant si la presse ne se trouve pas en mal de copies sensationnelles cet été, avec un soupçon d’intention manipulatoire.

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @LOc: Entièrement d'accord avec toi sur ces 2 affaires. Je rajoute néanmoins , pour la 1ere, qu'il apparait évident que de donner port d'arme ( et donc possibilité de s'en servir ) à un homme c'est aller tout droit vers ce genre de drame.

      Pour la presse et les medias: as usual, manipulation, infos tronquées, reflexion limitée... à nous de nous démerder

      Supprimer
  5. Votre perplexité m'étonne. L'édifice se délite, il est beaucoup trop tard pour essayer de l'empêcher de s'écrouler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: allons, allons ne dramatise pas ! a dessein ? :)

      Supprimer
  6. Koltchak a répondu de fort belle façon, on pourrait ajouter que la défense doit être proportionnelle à l' agression, un gentil gars vient chez vous pour vous soustraire quelques biens vous devez le laisser faire, dans le cas où il vous agresse(fort improbable), vous devez avoir une réponse tout en retenue.

    Exemple: l'individu en a sa possession une aiguille à tricoter que faire?

    1) évitez les armes à feu mais suis je bête même les détenteurs d'armes pour le tir sportif doivent mettre ces dernières dans un coffre ou les laisser à leur club, quant au péquin moyen lui,il n' a le droit à rien sinon les ennuis vont lui pleuvoir sur la gueule comme des giboulées en Mars.

    2) évitez les armes blanches même un Opinel( les opinels à virole sont assimilés à des armes de 6ème catégorie et interdits de port)donc pas de couteau de cuisine ou de hache , etc...

    3) évitez les battes de base-ball et autres manches de pioche.

    Pourquoi éviter ces objets, simple au moment où vous emparez de ces ustensils , votre intention n'est plus de défendre votre bien (quelle futilité)mais de faire du mal au pauvre contre-venant s'étant introduit dans votre domicile.

    Que reste t il ?

    L'aiguille à tricoter mais comme la réponse à une attaque doit être proportionnelle à l' agression, ne pas utiliser une aiguille à tricoter n° 19 si le gentil bandit possède une n°2, proportionnel qu'on vous dit.

    La poêle à frire mais si l'intrusion se passe à 3 heures du matin, vous aurez du mal à faire croire au juge que vous aviez une fringale à ce moment précis de la nuit sauf si vous expliquez à ce(tte) dernier(ière) que votre épouse enceinte jusqu' au yeux vous pourrit les nuits avec ses envies à la con et que cela commencez à vous courir sur le haricot et quand vous avez aperçu le doux "monte en l'air", vous lui avez fait un lifting à coup de poêle, l'énervement étant du à de nombreuses nuits blanches (pas celles de Delanoë), ce qui expliquera les 22 coups que vous lui avez portés.

    Ne rigolez pas,la réponse à une agression doit être proportionnelle à la gravité de la situation,c'est que j'ai entendu dans un tribunal quand un père de famille expliquez pourquoi il avait défendu son enfant lors de l'agression de ce dernier par de joyeux saboteurs aux yeux de crocodile. Le mec a prit 3 mois avec sursit et 5 ans de mise à l'épreuve.

    Il y a aussi le chien de type rottweiler (non pas Valérie) et si en plus le chien-chien à sa mémère s' appelle "Jésus" ou "Pitié" , cela passera peut être, à surtout évitez " Mohamed" , cela pourrait être considéré comme une attaque virulente d'islamophobie surtout le gentil détrousseur est issu d'un milieu culturel non européen car ce serait le stigmatiser(Voir Taubira);pour les mêmes raisons , évitez les cochons pourtant ça ne laisse rien dans la gamelle.

    Voilà,voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: en pleine forme ce matin, j ai bien ri même si il y a tout de meme du vrai ds ce que tu dis et parfois du ridicule ds les décisions de justice

      Supprimer
  7. Je vais m'acheter quelques pièges à loup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: fais donc avec ça tu ne risque pas en principe d'inculpation pour homicide involontaire ou volontaire. Bon par contre ds une bijouterie ça ferait désordre

      Supprimer
  8. Mauvaise idée,

    Il y a très peu de loup dans les régions de France sauf dans les Pyrénées mais là;ils sont protégés et c'est l égérie des robes aux dessins de tapisserie qui vous fera payer cher si un Ysengrin est blessé.

    Le piège à rats, il y en a partout , le faire fabriquer en version XXXL, ces bestiaux ont eu tendance à prendre du poids ces derniers mois.

    RépondreSupprimer
  9. Jean-marie le pet24 juil. 2012 à 23:34:00

    C'est juste. Mais ce mec a un avis pertinent sur la question globale qui est source de bien des problèmes dans pays. Vous pouvez écouter vite fait, çà bouscule pas mal d'idée reçues:
    http://www.acapela.tv/card/GoodOldTimes/9f46e7b0634b211edfe8339e31af397110e3a5c4/

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen