vendredi 27 juillet 2012

Août, le mois de tous les dangers ! Rester vigilant !


Le mois d'août est le mois de tous les dangers et de tous les soucis, contrairement à ce que l'on pense. Et ce quelque soit le côté où on se place: touristes, vacanciers, hôteliers, exploitants-soleil, etc.... Vous ne le saviez-pas ? Et pourtant:

Incendies de forêts, campings évacués, coups de soleil, canicule, embouteillages sur les routes et sur les rails, arnaques aux touristes, noyades, hydrocutions, coups de chaleur, intoxications alimentaires, contrôles sanitaires accrus dans les barques à frites et autres tires-pognon, grèves à Air France, accidents ( routes, montagnes, randonnées,...), glaces à deux boules daubées, petites maladies honteuses d'été, etc... Liste non exhaustives à compléter de vous mêmes et selon expériences vécues.

Mais le mois d'août est aussi celui de l'insouciance, celui pendant lequel on ne fait trop attention à ce qui se passe. Si vous voyez ce que je veux dire... Et cette année, histoire de nous faire oublier tous nos soucis, on a droit, en prime, aux JO de Londres ! Ad nauseam !

Alors, soyez et restez vigilants, je ne serai pas surpris que les branquignols qui nous gouvernent en profitent pour faire passer deux ou trois trucs indigestes dont les effets ne se feront sentir qu'un petit peu plus tard, lorsque tout le monde sera rentré, lorsque tout le monde aura d'autres chats à fouetter !

Vigilance !

Folie passagère 1274.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Mon Dieu, oh mon Dieu, tu vires à gauche. Ah mais non, que chuis fatigué, tu es dans l'opposition, tout simplement (je me demande cependant ce qui est préférable des deux), mais cela a tellement été dit par la gauche que j'ai cru un instant que tu avais viré ta cuti. J'espère échapper aux écueils que tu cites en me terrant au vert, loin du suceur de boules glacées de la Troud'balle et du toutou en tongues de la gaule. Le seul risque auquel je m'expose : l'abus d'apéro, ou m'étouffer en gobant une prune cueillie à l'arbre à chaque tour de tondeuse. C'est un risque, c'est un risque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: virer ma cuti, manquerait plus que ça, même pas pour unValls qui dit-on serait bel homme
      Profites en bien, tu vas ou ?

      Supprimer
  2. Notre vigilance ne changera pas grand chose à ce qui doit arriver, à part nous mettre les nerfs en pelote..."On" les a voulu, on les a et les conneries ne font que commencer, sans parler des catastrophes au niveau de l'Europe...
    Pour ce qui est des risques des foules en vacances, je m'en tiens éloignée le plus possible !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: heureusement que tu as mi le on entre guillemets !

      Attali raconte ds l'express qu il n y en aurait plus que pour quelques semaines avec l'euro, un ou deux mois tout au plus ! Mefi !

      Supprimer
  3. Je voulais, mon cher Corto, dire à peu près ce qu'a dit nana !
    "On les a voulu on les a !"
    Reste donc à parler de cette abominable paire de pieds que vous avez exposé en exergue !
    J'espère que ce ne sont pas les vôtres : car j'ai la phobie de certains pieds et du coup leurs propriétaires sont rédhibitoires pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @amrianne: " on " ce " on " serait-il con ?

      Et je vous le confirme, ce ne sont pas mes pieds, les miens ayant une toute autre classe

      Supprimer
  4. je sais, je sais mais trop tard pour moi, les conneries, c'est fait.....bisous

    tiens en parlant de conneries en douce, tu as vu les nouveaux trucs pour nous obliger à passer par les médicaments de seconde zone ou pas être remboursé ? c'est passé en loucedé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: non suis pas au courant de cette histoire de medocs, je v me renseigner.

      Supprimer
    2. les pharmaciens sont obligés de délivrer les génériques, si tu insistes pour avoir le "vrai" tu dois payer plus cher, la sécu te rembourse pas même si tu es à 100 % et les mutuelles ont interdiction de couvrir la différence, autrement dit, malgré le fait que tu payes une mutuelle, si tu passes pas par le générique, tu n'est plus remboursé, scandaleux car certains malades ne peuvent pas supporter les génériques pour multiples raisons, je l'ai découvert par hasard chez mon pharmacien , cette mesure ne s'applique pas bien sûr à la CMU ni à l'aide médicale aux étrangers sans papiers, qui, eux, sont remboursés à 1OO % puisque par la même occasion on a supprimé la petite somme qu'ils devaient régler , je crois qu'il faut demander a ne plus être français et demander à être naturalisés " ailleurs"

      Supprimer
    3. @Boutfil: il me semble que le toubib peut à sa demande ou celle du patient préciser sur l ordonnance NS, pour non substituables, obligeant le pharmacien a délivre les médocs originaux., Non ?
      Et pour les vrais, il y en a , c'est exact de plus en plus qui sont de moins en moins, voir, plus remboursés pour les gens ayant... les moyens ! Aberrant !

      Supprimer
  5. Boutfil,

    Je confirme. Mon pharmacien habituel m'a refusé le médicament habituel et m'a mis
    devant le fait accompli :soit je prends le générique, soit je ne suis pas remboursée
    malgré ma mutuelle. Je n'ai rien dit et essayé chez un autre pharmacien, même chose,
    générique imposé. C'est scandaleux parce qu'avec les generiques, on est assuré d'avoir des
    médocs fabriqués à l'étranger dans des conditions pas toujours bien claires.

    Zelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zelda: si e procédé est degueu pas d accord qd tu dis que l'on ne sait pas d ou viennent les génériques. Ils sont parfaitement traçables et vérifiés régulièrement. seuls les laboratoires ayant pignon sur rue peuvent en fabriquer.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP