jeudi 17 octobre 2013

Léonarda, l'effet papillon... et la France se mit à rire


Au fur et à mesure de mes lectures de ce matin sur l'affaire Léonarda, m'est venue l'idée saugrenue que ce blog serait doué de parole, ou du moins de la faculté de rire. Ainsi, parvenus ici, par habitude ou par le plus grand des hasards, vous n'entendriez qu'un grand rire, un fou rire inextinguible. 

Entendant cela, à votre tour, vous seriez pris, d'abord de petits spasmes puis, peu à peu, rien qu'en pensant à tout cela, vous aussi, vous seriez embarqués dans la même hilarité. Rire communicatif, votre voisin de bureau, de métro, de salon ou bien encore celui de la voiture d'à côté, tous seraient gagnés peu à peu par cette joie et ce rire que rien ne semblerait pouvoir réprimer. Effet papillon, La France, celle qui sait encore garder les pieds sur terre, se mettrait à rire à gorge déployée. Contagieux, ce rire s'insinuerait partout, les éditocrates, les chroniqueurs patentés et les médias, se rendant compte peu à peu de l'importance totalement surfaite qu'ils ont donné à cette affaire, réalisant la vacuité de l'histoire, commenceraient à grincer des dents puis se lâcheraient, d'un seul coup d'un seul, explosions de rires sur les ondes et dans nos lucarnes télévisuelles. Mélenchon s’apercevant que son dernier tweet appelant à la démission de Valls - "N'attendez pas la prochaine rafle pour virer le responsable" - est finalement d'un ridicule achevé se mettrait à pouffer comme un gamin heureux de sa petite blague. David Assouline ironisant sur ceux qui demandent que l'on ne revienne pas sur cette expulsion: "on mène les combats que l'on peut" finirait hilare par s'en excuser. Peillon est mort de rire avec sa "sanctuarisation" totalement exagérée. Quelques blogueurs de gouvernement sentant la ridicule tournure qu'a pris ce soap finiraient eux aussi par se moquer des indignations pour si peu de cette vraie gauche. Les lycéens parisiens en colère, solidaires de Léonarda, réalisant qu'une fois de plus, ils ont été manipulés par la Fidl, retourneraient en cours un peu piteux, mais finalement en rigolant de l'inutilité de cette révolte acnéique. 

Bref, d'un simple blog pris d'hilarité, la France entière se serait mise à rire de sa stupidité constatant une fois encore, là aussi, qu'elle a su s'emballer comme jamais pour ce qui  n'est rien d'autre qu'un fait divers.

Folie passagère 1947.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

14 commentaires:

  1. Merci pour le lien ! C'est à se tordre, en effet.

    J'attends avec impatience la publication des résultats de l'enquête administrative. Si elle concluait que tout a été fait dans les règles (ce qui paraîtrait logique vu ce que le Figaro a publié sur la question), ce qui nous sert de gouvernement aura-t-il le courage de ne PAS faire revenir cette enrichissante petite famille ? J'en doute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques Etienne: De rien pour le lien, excellent billet.
      Quant au traitement de cette affaire, c'est vraiment du grand n importe quoi.
      Faire revenir Léonarda signifierait la démission de Valls. pas sur que pépère en ait envie.

      Supprimer
  2. Quelqu'un doit servir de fusible. Qui ... je penche que le préfet Sarkozyste reconduit par Valls va être la cible idéale ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Penchez-vous vraiment que le préfet charogichte reconduit par Valche va être la chible idéale ? Chaipuquoipencher, moi :-/

      Supprimer
    2. @Sen et Wesh-wesh: Si par un heureux hasard pour la diversité, les résultats de l enquête devait montrer qu il y a eu fôtes, le préfet, sarkozyste, sautera puisque Valls ne peut pas sauter. Le fusible idéal. mais tel est le destin de tout bon préfet: la légion d'honneur ou la porte.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @Michel Desgranges: Il est vrai. J'ai connu un préfet qui alors exerçait du côté est de la France. En désaccord avec son ministre de tutelle, il fut mis en réserve de la république jusqu'à sa retraite cinq ans plus tard. 15 jours après sa mise au placard, il fut décoré de la LH par...son ministre de tutelle.

      Supprimer
  4. Belle manœuvre de la gauche anti-Valls: personnalisation de la victime, oubli volontaire du contexte, prise à témoin de l'opinion, dénonciation du responsable etc. On apprend ça dans les séances de formation des groupuscules gauchistes "l'agitprop pour les nuls"). Et ça marche à tous les coups ... au début. Jusqu'à ce que l'opinion se demande si elle ne se fait pas un petit peu manipuler. En attendant, tous les jaloux de la popularité de Valls font assaut de compassion et de bons sentiments pour se décerner un brevet de droits de l'Homme pour proclamer qu'ils sont, eux, vraiment de gauche. Personne ne leur a suggéré qu'ils étaient en train de se tirer une balle dans le pied en croyant flinguer le ministre le plus populaire du gouvernement?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Et les lycéens de descendre dans la rue et de manifester, sans autorisation de la préfecture, devant le ministère de l intérieur. Quelle rigolade !

      Pour la balle dans le pied, si, il y en a un qui l'a dit ce matin. C'est jean Pierre Chevènement. Hélas, depuis son accident cérébral d'il y a une vingtaine d'années, plus personne ne l'écoute.

      Supprimer
  5. Plus ca va, et plus je me laisse à penser que tout ce qui tourne autour de Valls et du gouvernement est tres orchestré. Comme si l'on nous refaisait Guignol (le théatre de marionette, pas ce qui est diffusé sur sur C+ , il s entend) en grand, pour manipuler la plebe.
    Valls, qui represente l'ordre, mais aussi la droite, voir le fn, fait son travail, mais empeche de vivre nos concitoyens avec ses manieres rigides et ses choix sans ames ni compassions. Et Guignol est là pour nous montrer le bon chemin en houspillant cet infame personnage rigide.
    Mais, mais, mais, sans LE gendarme sur qui tapper, point de salut pour Guignol. L'un ne peut aller sans l autre, leur jeu ne se reposant que sur leur binhomme.


    Dans l'exemple de cet actualitée. Il y a 10 ou 15 jours, Valls affirmait des propos, qui si ils étaient adressées à une autre communauté se serait fait traité de facho/antisémite/raciste, mais , bref, on trouve alors une personne de cette communauté qui fera figure de persecuté et qui servira au gouvernement pour combler ou renouer un dialogue , et de respecté le fil humaniste du gouvernement. La boucle et bouclée.

    Pour taire les mecontentement du laxisme securitaire, on appuis sur le pouet pouet valls.
    Pour taire les mecontentement des electeurs, on appuis aappuis sur le pouet pouet de gauche plus ou moins fort, pour reequilibrer.


    A vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La théorie des deux pouet-pouet se défend. Voir mon article "Roms, unique objet etc"

      Supprimer
    2. @Olivier Lopez: Toute cette histoire pue bien évidemment la manipulation et la cabale contre Valls. La gauche ne supporte pas ce type qui agit exactement comme Sarkozy. Sauf que Valls est populaire, le seul au gouvernement a avoir l'assentiment de la droite. Peut etre le seul rempart politique protégeant encore hollande. Alors , ils peuvent gueuler après lui, il ne risque rien. Je le verrai même bien premier ministre si d'aventure les élections municiplaes étaient aussi catastrophiques qu'annoncées pour hollande et sa clique

      Supprimer
  6. une petite enquête dans la ville où habitait cette tribu, il parait que c'est une horreur ! même le comité de soutien le reconnait, ils sont heureux d'être débarrassé de cette engeance ! tout ce souk pour ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: le père a avoué etre un voyou, avoir voulu faire exploser le foyer où il était hébergé, que ses enfants seraient nés en Italie et pas au Kosovo et cerise dur le gateau... va lire le dernier billet de Koltchack !
      Je sens venir le gros coup de boomerang pour tous ceux qui ont pris la défense de ces gens là

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP