jeudi 31 octobre 2013

Portique Eco-taxe de Pont-de-Buis démonté: Tout un symbole



Jeudi 31 octobre, le dernier portique écotaxe encore debout dans le Finistère a été démonté avec précaution au nom du principe du même nom, nous dit-on: Ce fut un lieu d'affrontement la semaine dernière, son maintien serait en quelques sorte une provocation à deux jours de la prochaine manifestation. Et puis comme le dit le préfet du coin, Jean-Luc Viledaine: "Ce portique n'aura pas d'utilité pendant un temps indéterminé, il est de bon ton de le mettre à l'abri des déprédations"; déprédations dues au temps qui passe, déprédations occasionnées éventuellement par les bonnets rouges...

Tout un symbole, cette photo. Ou plutôt des tas de symboles... Celui d'un Etat qui baisse les bras devant un millier de manifestants. Le symbole d'une violence devenue moyen d'expression et de revendications. Celui d'un gouvernement qui s'assoit sur une manne attendue (provisionnée?) d'1 milliard d'euros pour préserver son électorat local. Celui d'un pouvoir qui cède devant la pression de la rue. Celui d'un préfet de la République qui de facto reconnait son impuissance à protéger un simple portique. Le symbole d'une taxe enterrée pour longtemps avant que l'Europe ne nous contraigne à la ressusciter. Le symbole d'une gabegie financière, on parle d'un dédommagement de 15 millions d'euros mensuels versés à la société en charge de la perception de cette taxe. Le symbole d'un Etat qui n'a pas su s'imposer. Le silence complice des écologistes-ministres préférant, encore une fois, s’asseoir sur leurs principes plutôt que de démissionner...

Le symbole d'une démission généralisée.

Folie passagère 1971.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

27 commentaires:

  1. "Tout un symbole, cette photo. Ou plutôt des tas de symboles... Celui d'un Etat qui baisse les bras devant un millier de manifestants. "

    Ce qui me porte à penser que si nous avions fait parler la poudre lorsque nous avons manifesté massivement contre le mariage guignol, le gros con et sa bande de manches auraient battu en retraite.

    Le malheur de la droite française c'est qu'elle est trop légaliste. A un moment donné il faut savoir passer à la vitesse supérieure. Contester en voulant rester dans les clous c'est un sacré putain d'oxymore. Il faudra un jour que les gens s'en aperçoivent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je crois de plus en plus qu'on a été trop gentils !

      Supprimer
    2. @Koltchack: j'aimerai pouvoir penser comme toi en ce qui concerne une éventuelle reculade du GVt sur la mariage gay ds le cas où nous aurions fait parler la poudre, lais je n en suis pas sûr. La grosse différence dans le cas présent, c'est que la Bretagne a voté à 60% pour hollande, les municipales approchent et les pressions des élus socialistes locaux n est sans doute pas pour rien dans cette " suspension". Le mariage zinzin c'était essentiellement la droite contre la gauche.

      @boutfil et Koltchack: Ce qui ne m empêche pas de penser aussi qu on a été bien trop doux

      Supprimer
    3. @Koltchack: D'ailleurs, moi qui ne suis pas bon historien, à quand remonte depuis le XXeme siècle un "coup de feu " dont la droite aurait été à l'origine ?

      Supprimer
    4. Et moi itou ! :-)

      Surtout que, même s'ils ont toujours refusé de le reconnaître (et pour cause !!!), on était quand même beaucoup, beaucoup, beaucoup plus nombreux...
      Et on n'a même pas réussi à les faire bouger d'un tout petit iota !
      Bravo les Bretons ! Mais que c'est triste d'avoir été si peu considérés... :o(((

      Mon cher Fernand Raynaud, avec son accent inimitable, aurait dit "y'a comme un défaut là..." ;-)

      Supprimer
    5. les bretons ont beaucoup d'avantages à conserver ... ils savent pleurer vite et fort

      Moi aussi je pense que la droite est trop timorée ... il faudrait sortir la poudre ... C'est le moment.. le gouvernement est en pleine déconfiture .. la fraise des bois prend le jus

      Supprimer
    6. @ PhilZ
      Elle va finir en purée ? :o))

      Supprimer
    7. " à quand remonte depuis le XXeme siècle un "coup de feu " dont la droite aurait été à l'origine ?"

      6 février 1934
      13 mai 1958

      Supprimer
  2. Plus rien à dire , c'est ce que j'avais pensé . Le seul prob pour pépère est que les bretons ont une bonne mémoire et aux prochaines élections il y aura certainement beaucoup de surprise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: on scrutera d ailleurs avec beaucoup d attention les résultats en Bretagne aux prochaines municipales

      Supprimer
  3. Tout fout l'camp! La République repose sur le consensus. La police est dimensionnée pour faire (difficilement) face à la délinquance mais pas à une opposition politique. Ce qui serait le cas dans une dictature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: tout fout le camp, peut-etre pas mais tout de même qu elle séquence désastreuse pour l Etat ( et là, à la limite, je ne parle même pas de la gauche)

      Supprimer
  4. Ne serait-ce pas plutôt ce gouvernement qu'il faudrait démonter, et mettre à l'abri au fond du Pacifique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: Ben voyons, aller polluer les fonds pacifiques, faut-il ne les avoir jamais vu pour penser à cela. Une vitrification de toute l'équipe, par contre... ça pollue pas et on pourrait les mettre au musée pour ne pas les oublier et nous oter toute envie de les revoir au pouvoir

      Supprimer
    2. @ Michel Desgranges
      Oh ! oui, oui, oui !
      Excellente idée. :o))

      Supprimer
    3. Pour éviter de polluer plus que de raison, on pourrait les coller à Mururoa.

      Supprimer
  5. Tout cela me paraît très positif, mon cher Corto !
    Je ne crois pas qu'il faille regretter que les manifestations où étaient présentes toutes ces familles - et c'est cela qui a marqué les esprits - n'aient pas été des manifestations violentes qui, si cela avait été le cas, auraient attiré bien moins de monde.
    L'état français s'est considérablement déconsidéré, à ces occasions-là devant l'Europe entière, et je pense que le souvenir restera longtemps dans les têtes de ces enfants en poussette sous les gaz lacrymogènes ou de Nicolas Bernard-Buss jeté en prison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je ne regrette rien de ces manifs et comme vous je pense qu 'elles ont marqué les esprits et que cela finit toujours par se payer un jour ou l autre.
      Il n empeche que je comprends parfaitement Kotlcahck qui constate comme beaucoup d entre nous que la castagne, ça a aussi du bon !

      Supprimer
  6. Moi j'aimerai bien connaitre le nom des cette société privée de gestion de taxes étatiques et de ses dirigeants ils devraient être publié partout avec leur trombones dans leurs beaux costumes
    quel fromage cela doit être
    de même pour les sociétés qui produisent et vendent des radars aux forces répressives ainsi que les gaz lacrymo à un degré moindre mais ça viendra on se trouve dans le cas du Zyclon B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos zélites y ont sûrement des parts !

      Supprimer
    2. @baledorf et la Mouette : Vous avez tous les détails en cliquant sur " a été démonté " dans mon billet !

      Supprimer
    3. Merci vu Ecomouv quel beau nom trouvé des info ici si vous le permettez http://h16free.com/2013/10/31/26987-lecotaxe-un-capitalisme-de-connivence-peu-discret

      Supprimer
    4. Une société privée chargée de la gestion de taxes d'Etat. Mais c'est ni plus ni moins que le retour des Fermiers Généraux.

      Paradoxal, non ? Surtout quand on passe son temps à conchier l'Ancien Régime et qu'on relève une de ses institutions qui a été pour beaucoup dans sa chute. Forces de progrès, vraiment ?

      Supprimer
  7. "déprédations dues au temps qui passe, déprédations occasionnées éventuellement par les bonnets rouges.."
    Je pense plutôt à la revente au détail par les déboulonneurs d'éclisses et les tronçonneurs de rails.

    Sinon, suis d'accord avec le commentaire de Koltchak ! Trop légalistes, nous sommes. Toujours couillonnés, nous serons, si nous ne changeons pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: trop légalistes, la droite l a toujours été et mézavi que ce n'est pas prêt de changer. mais je crois aussi comme dit ci dessus, qu en ce qui concerne les manifs contre le mariage zinzin, certes, ce fut pacifique et " on a perdu " mais les esprits sont marqués pour longtemps et ça va se payer un jour ou l autre. Surtout avec la GVT de guignols que l on a , pas besoin de trop l asticoter, il se fait Seppuku tout seul

      Supprimer
  8. Le changement c'est maintenant! Y avait un portique et y en a plus!
    Comme quoi, finalement, il n'avait pas menti, Pépère, faut lui faire confiance!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  9. @Nouratin: Ben.... y en a encore un à démonter.....

    http://lenonce.org/2013/11/01/le-plus-grand-portique-a-taxes-de-france-reste-a-demonter/

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP