vendredi 25 octobre 2013

Tour de France 2014: Arnaque ou demi-tour ?

Tenez, parlons sport, de vélo - ou de pognon, c'est pareil - ça nous changera des taxes et autres délires gouvernementaux. Il y a deux ou 3 jours était publié le parcours de la 101ème édition du Tour de France.


N'étant pas, loin s'en faut, un passionné de vélo, je n'y avais pas fait trop attention. Mais en fait, c'est vachement intéressant: La prochaine édition du Tour ne sera qu'un demi-tour ! Regardez bien cette carte. il y aura 23 étapes dont 3 se dérouleront en Grande Bretagne et une en Belgique, mine de rien, c'est 17% des étapes qui n'auront pas lieu en France. Pour la façade atlantique, le Morbihan, la Bretagne, la Normandie, la Corse et un grand centre - les Dom-Tom étant disqualifiés compte-tenu de leur éloignement - ce sera bernique, rien, nada, queue-de-chie, ils ne verront pas l'ombre d'un coureur, encore moins la folie de la caravane publicitaire.

Reconnaissez donc que l’appellation " Tour de France " relève plus de l'arnaque, voire de la contre-façon, que de l'appellation d'origine contrôlée, non ?

Reste à savoir pourquoi ce Tour 2014 sera si peu tour. C'est tout simplement une question de pognon; la société organisatrice, ASO, n'a rien d'une entreprise philanthropique. Pour être ville étape, il faut débourser au minimum entre 150 000 et 200 000 euros, sans compter les investissements connexes d'infrastructure et de logistique. Pour être ville de grand départ, c'est entre 2 et 10 millions d'euros. 10 millions, c'est ce que paya déjà Londres en 1997 pour être "grand départ", pas de raison que les rosbeefs aient payé moins pour 2014. Ainsi, chez nous, et compte-tenu de la crise qui touche aussi les collectivités locales, rares sont les villes qui peuvent se lancer dans l'aventure. Il est loin le temps où des petites villes pouvaient accueillir le Tour en misant simplement sur les retombées touristiques immédiates ou futures. Pas facile et ultra coûteux que de loger les 4 500 personnes qui font caravane ( équipes, entourage, officiels, 450 journalistes accrédités...).

Retransmis par 78 chaînes de télévisions dans 197 pays, suivi par environ 2 milliards de téléspectateurs, le Tour de France est un événement mondial. Dommage que chaque année et au fur et à mesure que la crise économique dure et que la surenchère des tarifs organisée par ASO continue, il ne demeure pas, au moins sur le terrain, un véritable tour de France.

C'est triste, non ? La France n'a même plus les moyens d'avoir son propre tour.

Folie passagère 1961.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Addendum qui n'a rien à voir: Un grand merci aux 1 959 lecteurs du billet d'hier sur la taxe rétroactive et à tous ceux qui l'ont "liké" sur facebook ou propulsé sur Twitter.

19 commentaires:

  1. On devrait le renommer, non ?
    Pourquoi pas 1/2 tour de France ? Avant de passer au 1/4 de tour (comme certains de mes démarrages !), puis au 1/10e...
    Après, il risque, de toute façon de ne plus rien rester de NOTRE France... :'o(((

    RépondreSupprimer
  2. En même temps, quel intérêt de faire le tour d'un pays qui est entrain de disparaître. J'exagère ? à peine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yvette et Franzi: vous etes en phase, mesdames ! Mais, effectivement, que doit-on penser d'un pays qui n'a plus les moyens de financer seul et intégralement son plus grand événement sportif...

      Supprimer
  3. Y a t-il des vélos d'appartement dans les avions pour que ça reste un vrai tour de France ? Même tronqué ...
    Le monsieur en photo en haut à gauche, comme il se doit, a mauvaise mine ! Est-ce déjà l'usure du pouvoir ou l'abus de la clope ? Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Le monsieur en haut a gauche, il parait, selon Le Parisien, qu'il a le blues. C'est triste, non ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      NON !
      Mais ça NOUS déprime quand même...

      Supprimer
  4. Le capitaine de pédalo pourrait préter son pédalo pour la traversée de la Manche ou même le louer . Les temps sont durs pour tout le monde ...! L'épreuve en serait plus sportive ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, Marguerite -)

      Je vois d'ici nos sportifs dopés suer sang et eau au large de la côte Atlantique... :-)

      Supprimer
  5. Dans peu de temps le tour de France s'appellera " Paris - Nice " , personnellement je me suis arrété à Bernard Hinault, depuis cela ne m'intéresse plus , c'est comme le Foot trop de fric qui masque le sport , je reviens à mes 1er amour , le patinage et l'athlétisme .
    J'ai bien regardé la carte , les villes traversés ne sont-elles pas celles qui vont tomber à droite ou déjà à droite ?
    ( bravo pour hier !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: perso, je trouve le vélo encore plus stupide que lé foot. Je ne regarde jamais, ça me gonfle et ça pique un temps d antenne incroyable. Si encore c'était un vrai tour de France...
      Pour les villes, je n ai pas eu la curiosité de regarder leur couleur politique.

      Supprimer
  6. Bien sûr, le Tour de France est une -grosse- affaire commerciale mais cela ne me dérange pas qu'il passe trois jours en Angleterre et un en Belgique, pour une fois que nous produisons quelque chose d'exportable.
    Ensuite, il faut rappeler que le principal attrait de cette épreuve réside dans les étapes de Montagne. Si regrettable que cela puisse paraître, la façade Ouest du pays en est totalement dépourvue.
    Enfin, reste la contrainte des trois semaines de course qui sont déjà totalement surhumaines et expliquent en grande partie la nécessité d'un "traitement médical" des participants.
    Dans de telles conditions je ne vois personnellement aucune objection à ce que l'on continue à appeler cette course extraordinaire et unique au monde "Tour de France".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: sauf a prendre ton commentaire au second degré, tu ne m as pas convaincu. Na!

      Supprimer
  7. Organiser une course (ou un spectacle) de ce genre coûte cher et ceux qui le font ne sont pas des philanthropes. Il est normal que des sponsors paient le droit d'en retirer de la publicité. Ce qui me chiffonne, c'est que des élus locaux croient intelligent, de payer le droit d'être ville de départ ou d'arrivée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: moi non plus ça ne me dérange pas que les sponsors payent, je trouve juste que un Tour de France dont 4 étapes se passent a l etranger et qui snobe la moitié du territoire n'est plus un tour de France.

      Supprimer
  8. Un: Le passage par le Yorkshire va faire de belles images de foules en liesse.
    Deux: Mieux vaut un demi-tour qui passe par chez moi qu'un tour complet à 200bornes
    Alors, camembert !

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Comment ça camembert ?
      Et les foules en liesse, questions retombées économiques, je les préfère ici que de l'autre côté du channel , alors camembert aussi !

      Supprimer
    2. Amike, faites attention aux seringues, quand même. Planquez les enfants :'-(

      Supprimer
  9. Je ne suis pas surpris, même si c'est vrai que ça m'a piqué les yeux lorsque j'ai vu cette carte la première fois...

    A l'image du Paris-Dakar, qui ne porte plus que le nom de "rallye Dakar" maintenant...ça changera de nom ou alors on justifiera du nom "tour de France" parce qu'il y aura au moins une escale en France et le reste à l'extérieur !

    Le tout, étant que ça se fasse dans une zone encore considérée comme "touristique" de ce pays qui se désagrège lentement... Oui, sinon ça ne bougera pas assez les spectateurs et ça serait difficilement amorti (ça coute cher un sportif, carrière courte et tout-ça tout-ça)...

    RépondreSupprimer
  10. @Le psycho: Comme pour le paris Dakar dont il ne reste rien de l esprit d origine.
    Ce pays est foutu ! :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa