samedi 26 octobre 2013

Comment ça ? Vous n'avez pas vu Cherif ?


Hier soir, il y avait une nouvelle série sur France 2 - de savoir que c'était sur la télé d'Etat est déjà un indice sur le ton de la critique à venir - dont le titre est Cherif. Cherif car il s'agit d'une série policière d'où le clin d’œil subtil, n'est-il pas, au shérif américain; mais Cherif avec un C car le flic s'appelle en fait Kader Cherif. 

Vous l'aurez compris, notre nouveau flic tévé est un divers d'origine arabe; ce qui en soi n'aurait aucune espèce d'importance si cela ne s'accompagnait pas de tous les poncifs du genre. Le flic en question recourt à des méthodes pas très orthodoxes, il est cool, apprécié de tous ses collègues (sauf du brigadier-chef, un gros con façon Dupont-Lajoie), visiblement heureux de vivre et passionné de vieilles séries policières US dont il s'inspire pour résoudre ses enquêtes. Cherif sourit en permanence, une vraie pub pour Colgate. Comme il se doit, il est divorcé, normal, on le comprend en suivant l'histoire, elle était juive, Madame Atlan ex-Cherif. Comme il se doit, il a une fille, pas très jolie mais pleine d'humour, elle aussi. Elle ne se gêne pas la coquine pour faire remarquer à son père que bien qu'il soit un arabe libéré, il ne mange tout de même pas de porc et ne boit pas d'alcool, ce qui convient parfaitement à sa vieille maman qui s'imagine encore que son fiston est respectueux des rites. Vous l'aurez maintenant pigé, Cherif est parfaitement in-té-gré !

Comme dans toutes nos séries TV made in France, se mêlent à l'intrigue policière des histoires de famille. Ainsi, la fille de Cherif veut s'inscrire aux Eclaireurs Israélites de France. Comprenez que cela a autant d'importance que le crime sordide qu'aura à élucider Kader.

Parlons-en donc du crime... Il a lieu dans la chambre d'un palace tenu de main de maître par un couple bien de chez nous (en fait,de vraies ordures aux méthodes de gestion des RH plus que douteuses)  qui sacrifie tout à l'entreprise familiale. La femme est jeune et jolie, le mari est bien plus âgé et bien moche. Normal. Au départ, l'enquête se dirige vers une espèce de milice d’extrême droite dont le chef, molosse au crâne rasé d'une cinquantaine d'année dont l'avocat sera par le plus grand des hasards madame Atlan, serait le père du zigouillé, zigouillé qui aurait quitté depuis quelques temps cette affreuse bande de nauséabonds. Vengeance ? Niet car en fait, Cherif - à qui on a adjoint une jeune collègue pas commode venue de la capitale, aussi blanc-blanc que lui est basané - va découvrir que le zigouillé est en fait le fils du taulier du palace. Raté, les fachos ne seront pas pour cette fois les criminels. En fait, l'enquête le révélera, c'est donc la directrice qui aura assassiné son beau-fils. Enfin, je crois.

Entre temps, la fille de Cherif sera allé à une boom sans savoir que son papa, inquiet quant aux fréquentations de sa fille, l'aura espionné (la boom se déroule chez des petits bourges blancs) , il en profite au passage pour alpaguer l'organisateur de la dite boom: un jeune blanc, roux, bourré et ayant fumé de l'herbe qui fait rire. Mais Cherif sera pris de remords, sa fille, elle, ne dansait pas, ne buvait pas et ne fumait pas, elle révisait à l'étage ses cours avec la fille de maison; pour se faire pardonner, il l'autorisera à s'inscrire aux Éclaireurs Israélites.

Bref, vous l'aurez deviné, une belle et bonne série comme on aimerait en voir beaucoup plus, non ?  Comme nous sommes sur France 2, les moyens sont assez limités, pas ou peu de cascades, décors minimalistes, pas d'hélicoptères ni de cow-boys du GIGN,... Pas grave, on vous vendra cela comme étant plus réaliste.

C'est encore mieux pour conclure de laisser les mots à une critique qui s'y connait, La Fouine, blogueuse que je présume progressiste: " Cette série est un vrai rendez-vous familial dont la noirceur est exclue... Des polars à énigmes qui lèvent le voile sur des apparences trompeuses. A travers des frontières floues entretenues entre vie familiale et vie professionnelle, son charme et son empathie, Kader Cherif est un accoucheur de vérités ! "

Et pour moi, l'heure de rejoindre le camp de ceux qui luttent contre les stéréotypes...

Non, j'déconne mais je ne saurais que trop vous déconseiller cette série sans intérêt si ce n'est celui de voir ce à quoi sert votre contribution forcée à l'audiovisuel public.

Folie passagère 1963.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

39 commentaires:

  1. Les Eclaireurs Israelites de France, c'est comme les scouts de France, mais pour les juifs ? Pad'bol, j'étais scout d'Europe (et toujours fier de l'avoir été :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: Scouts d Europe, c'était un truc de facho, ça, moi, j étais chez les nobles, Mössieur,: aux scouts de France !

      Supprimer
    2. J'ai cru comprendre que ça dépend des régions. Ici, les SDF c'étaient des colo d'vacances, pas moins (qui n'avaient même pas d'uniforme). Et certes, nous passions pour des fachos (on se passait Méfret sous le manteau, d'ailleurs ;-)) pour nous réveiller au clairon -sic (la corne !).

      Les fachos, c'était les Saint Georges

      Supprimer
    3. Et les petits avec des grandes oreilles, et les noms à rallonge, étaient chez les Scouts d'Europe (ah mais !)

      Supprimer
    4. @Al West: au 1/4 de tour le Al ! Pas touche a ses scouts, n est-ce pas ...

      j ai l impression qui revient à la mode Mefret, en particulier sur les réseaux sociaux

      Supprimer
  2. Marrant, avec la musique de fond de cette BA, et le fait que l'inspecteur ai des origines etrangeres affirmées... me fait penser à..... Shaft . La bien pensance en plus, fini les seventies...

    Il ne faut pas se voiler la face, cela existe depuis des décénnies outre atlantique, il s agit d'un prorgramme ciblé vers une communauté.
    Comme il y en a tant d'autre dans notre paf :
    Les truc de tv réalité à base de chti ou de marseillais, tres majoritairement bien blanc. Les programmes sur TFI comme mes chers voisins, ou encore celui sur les profs.
    Dans autre registre on voit ce que donne plus belle la vie....

    Là où je rejoint cette forme de dégouts que tu exprimes, c'est que cela se passe sur la chaine publique, autrement dit c'est surtout une forme de com et de propagande gouvernementale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Olivier Lopez: ah mais tu ne crois pas si bien dire, parce que Cherif, qu'est-ce qu il a dans son bureau, hein ? Un grand poster de Shaft ! " il s agit d'un programme ciblé vers une communauté." La est justement le pb, France 2 n'est pas une chaîne communautaire , bordel ! TF1 et les autres sont des chaines privées, elles font ce qu elles veulent mais voir sur une télé publique payée avec tes sous ou les miens autant de communautarisme et de poncifs réunis, ben zut !

      Supprimer
  3. Ben voilà, on est en plein dans ce que je disais hier à propos du cinéma français...propagande à tous les étages...
    Les Français sont-ils donc aussi stupides ( ou formatés...) pour ne pas déceler la ficelle qui, dans bien des cas, ressemble à une corde ( de celles avec lesquelles on se pend...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: les Français ne voient que ce qu ils ont envie de voir alors si ils ont envie de payer pour un tel simulacre de série policière où le héros comme par hasard est le bon beur qui a réussi , tant pis pour eux !

      Tiens, au fait, pourquoi ils l ont pas appelé Mohamed Ben Barki ou Ramdouane Kéchiche, hein ? :)

      Supprimer
  4. Je ne pense pas que j'irai (en fait c'est certain, je n'irai pas) voir cette série. Je ne supporte pas cette forme de propagande sirupeuse et pleine de "bons" sentiments.
    Quant à "plus belle la vie", hélas, beaucoup d'enfant "s'éduquent" avec cette série "FORMIDABLE" !!!! C"est la vraie vie parait-il.
    Comment s'étonner de la perte des valeurs auxquelles nous tenons. (je tiens)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mihelle: ah mais là, il n y a pas de pertes de valeurs bien au contraire, on y apprend que la réussite est pour tous, qu'un arabe c'est comme n importe qui,, il a même le droit de divorcer de sa femme juive, ça sourit même un arabe et ça connait par coeur les séries policières d'autrefois celles du patrimoine Tv et toussa...tu vis en cherchant bien, c'est la vraie vie, cellede tous les jours avec tout plein de bons sentiments et que meme que les méchants, pour le cou^p, ce sont les souchiens de souche :) alors, c'est-y pas des bonnes valeurs, des vraies que tout cela?

      Supprimer
  5. Un accoucheur de vérité ?
    Ho pute borgne !
    Comme on dit à Marseille.....
    Chez les flics, l'accoucheur de vérité c'est celui qui cogne avec l'annuaire téléphonique
    Chez les médecins ( une autre forme de fliquerie somme) c'est celui qui martyrise tellement ses patients qu'ils finissent par tout cracher
    Je vous laisse à penser ce que ça peut être chez les inspecteurs des impôts et les journaloppes d'opinion....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: Toi, je sens que tu pourrais devenir fan de cette série :)

      Supprimer
    2. "Chez les flics, l'accoucheur de vérité c'est celui qui cogne avec l'annuaire téléphonique"

      Holala ! Le vieux cliché des familles. Le bottin, et puis quoi encore ? C'est qu'on est moderne dans la police môssieur, les pages blanches étant informatisées, c'est à coups d'unité centrale que la vérité apparaît.

      Supprimer
    3. @Koltchack: C'est dingue, même dans la police les rapports humains se distendent...

      Supprimer
    4. @ Corto : je ne suis pas d'accord. Un coin de moniteur, ça crée du lien social, chuis sûr. Ça rapproche, même.

      Supprimer
    5. ceci dit ,si c'est sa fille qui souris par dessus son épaule, ça peut être une relation à cultiver....
      expliquons nous: frisée comme elle est ,ses poils pubiens doivent pétiller sur la langue comme un champagne de la bonne année....
      lorsque mon père était encore parquettier,dans les 70's piteuses , la pouliss' le tenait avec constance au courant de l'actu criminelle du bled où nous vivions , pas qu'il soit surpris le lendemain en voyant des condés attendre dans l'antichambre avec des prévenus ,cabriolets aux poignets et chaussures sans lacets
      parfois ces braves gens venaient le prendre à la maison pour "constater" un....délit ? crime ? autre ?( les 70's ,je vous dit , y avait pas de téléphone ,pas de télétravail , on dérangeait les gens vraiment pour quéque chose d'important )
      jamais je n'ai vu le moindre kébourdin , le moindre inspecteur , traîner après lui un annuaire
      je crois bien me souvenir que les agents de la paix ( ou les sergents de ville , je sais plus) , n'étaient pas armés
      juste la matraque au coté
      comme le reste ,ça a bien changé

      Supprimer
  6. J'ai bien fait de ne pas regarder cette série, mon cher Corto !
    Quoi ! Pas le moindre homosexuel ni la plus petite lesbienne à se mettre sous la dent ?
    Décidément l'éducation du peuple est mal faite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah ben en tous les cas pas dans ce premier épisode; autant vous dire que pour savoir si dans les prochains y a du pédé, faudra pas compter sur moi. mais, j ai comme dan sl idée que ça devrait pouvoir se trouver . Vous prenez le 1er tour de garde ?

      Supprimer
    2. Dans "Les bleus, premiers pas dans la police", y a. Le rebeu, également. Un autre, leuco est moitié caillera, des deux nanas, l'une est la fille (il ne le sait pas, c'est déchirant) de l’inspecteur et l'autre broute du gazon, à un moment.

      Et dans "Plus belle la vie, Samia, elle picole (puisqu'elle refuse "quand elle est enceinte").

      Supprimer
  7. Corto, tu confirmes ce que je pressentais à la vision de la bande annonce de présentation lors d'une page de publicité ; ouf, j'ai raté cette merveille télévisuelle !
    Je n'ai donc qu'une chose à dire : "merci"...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lepsycho: ah mais de rien, a votre service, msieur-dames !

      Supprimer
  8. Eh dire que l'on se moquait de la propagande sous Staline et papa Adolf
    ce n' est pas de la propagande mais de l'éducation
    en passant le système arrose largement toute cette petite ba,de de copains et coquins
    ce sont des acteurs éducateurs je vous dis ils sont là pour vous éclairer et vous mener à la vérité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerof: et oui aujourd'hui on dit éducation , avènement de la diversité, lutte contre les stéréotypes en en bourrant les séries Tv, et tout ça pour la plus grande joie de nos gauchos et autres subventionnés télévisuels... avec tes sous!

      Supprimer
  9. bien fait pour toi, fallait pas allumer la télé, tu sais bien que cette une boite à conneries les séries, moi je les évitent comme la peste, les soucis, c'est qu'il n(y a plus grands chose d'autre à voir quelque soit les chaines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: ah mais je m insurge, dame, je suis toujours a l affût des nouveautés, j adore les séries tv ( les bonnes, je sais c'est rare), je recommande Homeland ou Borgen, par ex. Mais là, hier soir, pour une première c'était parfaitement.. raté. Tiens , je vais aller regarder l audience pour voir

      Supprimer
  10. A quand un flic Rom qui démantèlera un trafic de cuivre volé sur le réseau SNCF et qui démasquera les coupables: une bande de gosses de riches de Neuilly?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss, ça viendra en France , au USA il y a des blacks-mexicanos qui démantèlent des trafics organisés par des blancs de grande famille , c'est obligé si ils veulent des subventions d'état

      Supprimer
    2. @Pangloss: tu verras Claude Henri a raison, ça viendra. Allez, tiens, combien on parie sur une "fiction " inspirée de Léonarda sous 12 mois ?

      Supprimer
  11. J'ai regardé deux ou trois minutes, avant de basculer sur une autre chaine. Le syndrome Sofia Aram a encore frappé : l'acteur joue comme un sac, la discrimination positive ne donne pas de talent.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: ah mais moi, monsieur quand je commence , je vais jusqu au bout pour voir justement jusqu ou ils sont capables d'aller. J ai vu, j assume, je n y reviendrai pas.

      Supprimer
    2. Alors là respect, moi je n'aurais pas la force. Et puis je n'avais pas vu la bande annonce, je n'avais pas envie de faire oeuvre ethnologique.

      Popeye

      Supprimer
    3. @Popeye: et bien moi, j ai fait mon Levi-Strauss :)

      Supprimer
  12. Par habitude je ne regarde jamais les séries françaises , ni les films français , la manière dont ils jouent "vrais" est tellement affligeante qu'il vaut mieux prendre un bon bouquin ou faire un tour au bord de l'eau . Cette série dont tu parles j'en ai vu des extaits , c'était de la propagande à deux sous.( C'est Flanby ou son ministre e la propagande qui a écrit le scénario ? )
    Bon WE à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ah ben avec celle-là, je ne sais pas qui a scénariser le truc, mais c'est grotesque !

      Supprimer
  13. Comme la télévision n'est jamais entrée chez nous, je n'ai même pas à remercier Corto pour cette mise en garde -- mais pour Homeland ( dont nous regardons en ce moment la saison 2 , en blu-ray US ) , on y trouve tous les poncifs des sitcoms -- qui semblent obligatoires en tous pays ( en tout cas, aux USA)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: tiens, je ne vous attendais pas sur ce billet mais plutot sur le précédent " Modernœud fait son cinéma". ceci étant dit, je vous trouve bien injuste avec Homeland dont la saison 1 est diffusée en clair sur D8 en ce moment: bien fait, plutot bien doublée pour une fois, de bons acteurs et on ne s'ennuie pas une minute.

      tant que j y pense le must, pour moi à ce jour, est The West Wing. Ca vous parle ?

      Supprimer
  14. mais comment arrivez vous à regarder des séries françaises ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: comment ? je suis un fan de séries TV et donc à l’affût de toutes les nouveautés. Avec les séries françaises, je ne suis jamais déçu: je ne vais jamais plus loin que le premier épisode ( a de très, très rares exception)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa