mardi 22 octobre 2013

Sortons les fourches, aiguisons nos faux, faisons comme les Bretons !


Soyons honnête, je n'ai strictement rien compris, mais alors rien du tout, aux conditions techniques de la mise en place de l'éco-taxe puis de son application, au quotidien, à partir de janvier 2014.

Qu'il s'agisse d'une taxe sur les camions de plus de trois tonnes qui polluent un peu plus que les voitures, ça okay, une taxe de plus, on a l'habitude, on sait ce que c'est. Mais n'accusons pas la gauche d'avoir ici fait preuve d'imagination, c'est en effet l'équipe Sarko qui avait initié le truc. Alors, j'ai bien vu que l'on avait dressé ci et là, au dessus des routes, de curieux portiques très moches et qui ont dû coûter bonbon; que ces portiques scanneront les poids-lourds qui passeront dessous et que paf !, à chaque passage, l'Etat encaissera 11 centimes d'euro de taxe par kilomètre parcouru. J'ai cru comprendre que toutes les routes n'étaient pas concernées, j'en déduis donc que sur certaines routes les camions polluent et que sur d'autres ils ne polluent pas, ou moins. Ou bien que les portiques ont été placés là où l'on est sûr et certain qu'un maximum de camions passera chaque jour. Enfin bref, c'est pas clair, c'est normal, c'est de la fiscalité.

Ce qui est clair par contre, logique, c'est une taxe, c'est que les utilisateurs de camions ne sont pas contents et particulièrement en Bretagne où la situation économique des agriculteurs serait en plein naufrage (comme partout ailleurs). Alors, les Bretons qui sont nettement moins cons que leur chapeau rond ont décidé de manifester. Vivement. Et quand les Bretons se fâchent,  font la sieste sur le tarmac de l'aérodrome de Brest, barrent les routes, déversent du fumier devant les préfectures, sortent les fourches et les faux et abattent un de ce fameux portiques...qu'est-ce qui se passe ? Je vous le donne en mille...

Le gouvernement baisse sa culotte, fait des ronds de jambes, salue le courage des paysans du coin, vante la qualité de la filière porcine et, d'un air tristounet, trouve subitement scandaleux que 400 agriculteurs se suicident chaque année. Et craque ma poule, Ayrault dégaine le chéquier et hop, 15 millions d'euros d'un coup, pour la Bretagne, une aide d'urgence, qu'il a dit. Comprenant que ce geste ne serait pas suffisant pour apaiser la contestation des Bretons, magnanime, il accorde aux camions bretons, une remise de 50% sur cette éco-taxe.

Je crie à la discrimination ! Et invite donc tous les camionneurs, tous les paysans, les Auvergnats ou les Lorrains, les Berrichons et les Béarnais à sortir qui les fourches, qui les serpettes, les battes de base-ball ou tout autre objet contondant et terrifiant et à faire de même: Soyez menaçants, démontez un portique ou deux, videz vos citernes à purin devant les perceptions et obtenez ce que le gouvernement à si généreusement et si rapidement accordé à vos  collègues bretons !

Y a pas de raison !

Si dans ce pays, pour obtenir quelque chose, pour montrer son désaccord ou exprimer son ras-le-bol , il suffit de gonfler les muscles, de faire du bruit  et de se montrer menaçant pour que ce gouvernement de pleutres et d'amateurs cède, allons-y !

Les Bretons l'ont bien fait. Pourquoi pas nous z'autres ?

Folie passagère 1957.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

34 commentaires:

  1. Ah ! voilà enfin que la contestation prend une certaine tournure, mon cher Corto !
    Je n'en attendais pas moins des Bretons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ouaip ! ça bouge. sauf que mon billet est déjà "passé" si j en crois le JT de TF1, la contestation adéjà atteint la Meuse, le languedoc et même la région parisienne.

      Très drôle aussi, ce matin sur Itélé, le journaliste dit que la ristourne de 50% a été accordée pour calmer le jeu et ce soir sur TF1, la ristourne, c'est pour compenser l'éloignement de la Bretagne.

      Supprimer
    2. Éloignés ? Et les Niçois et les Catalans ne le sont pas ? Et éloignés de qui ? De quoi?

      Supprimer
    3. @jacques etienne: De Rungis, peut-être ?

      Supprimer
  2. On les degage quand nos guignols de gauche avec nos faux , nos piques, nos rateaux , nos balais , nos racleaux? Vivent les bretons ! Tiens il parait que plusieurs ministres sont bretons d'ou les abattements de taxe pour ceux ci mais cela correspond il a l'ideal d'Egalité prone par notre Republique irreprochable ... Moi je prepare mon racleau ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: Quand les dégage-t-on ? le plus tot sera le mieux ! Vite ! ça urge

      Supprimer
  3. @ Marguerite
    Je ne suis pas sûre que la réduction de 50% soit due aux ministres bretons, mais plutôt à leur Sainte Pétoche.

    S'il est facile d'embastiller un pacifique manifestant, c'est une autre paire de manches lorsqu'il faut faire face à un groupe de (durs) travailleurs exaspérés et déterminés ; et prudents et prévoyants (la bâche !). De surcroît armés de fourches paysannes, alors qu'on n'est qu'un" pôvre énarque degôche", sans le moindre contact avec la réalité. Et avec un pantalon aussi vide que la tête...
    Tout ça à cause du ras-les-bottes de toujours passer sous les fourches caudines du plus grand racketteur de France. ET, probablement, du monde !...

    Bravo les Bretons !
    Sûr que les autres régions vont vous suivre. 50%, c'est tout de même mieux que rien. ;-)
    Sans parler du temps qu'il faudra pour repositionner cette guillotine fiscale. A moins que ces "trous duc" ne finissent par y renoncer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: mais oui, les autres regions suivent et c'est très bien ainsi. reste plus maintenant qu à espérer que le GVT renonce; ce qui serait une nouvelle reculade. et l occasion de rigoler une fois de plus.

      Supprimer
  4. faut pas trop les chercher les Bretons, mais les autres non plus, espérons que ça bouge un peu partout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Il a fallu qu ils sy mettent les bretons pour que le rejet de cette écolotaxe se mette en place. Combien de temps avant qu elle soit annulée ? Ou compensée intégralement ? A suivre

      Supprimer
  5. Bevet Breizh dieub !

    RépondreSupprimer
  6. C'est plus simple que vous ne le pensez.
    L'écotaxe frappe les itinéraires gratuits. Or la Bretagne n'a pas d'autoroutes, que des bi-routes gratuites.
    Donc tout le trafic paiera plein pot, au cabotage comme pour sortir de la péninsule.
    Le rabais de 50% proposé ne diminue pas la rancoeur à proportion qui s'ajoute au ras-le-bol bational !
    Voir la carte du réseau taxé par ici :
    http://cartelie.application.developpement-durable.gouv.fr/cartelie/voir.do?carte=Bande_Decret_ScanIGN&service=DGITM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: Je comprends mieux la colère des bretons effectivement.

      Supprimer
  7. Mes Respects,

    M'en fous, je roule à moto !.. ;-)

    Par contre, j'ai une faux bien aiguisée et une massette de 1,5 kg, je veux bien aider les paysans du Vaucluse à taper du poing sur la table pour qu' Hollande nous signe un très gros chèque...

    Acceptez mes respects quantiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Richard: Ben justement quelle est l'ambiance dans le Vaucluse ?

      Supprimer
  8. L'égalité, la justice, les valeurs de gauche, tout ça quoi...
    En fait, notre gouvernement, en plus de ne pas savoir où il va, me semble dans la panique la plus totale.
    A l'image de leur chef, à vouloir ménager la chèvre et le chou, ils sont totalement incohérents, réussissant même l'exploit de découper la France en région pour déterminer les taxes...
    En tout cas, les Bretons montrent la voie en donnant de la voix. Quelle nouvelle aberration fédérera l'ensemble du pays contre cette bande d'incompétents ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: quelle nouvelle aberration ? Faisons confiance à hollande et sa clique pour nous la trouver rapidement cette aberration. La courbe du chômage, tiens, par ex. Que se passera-t-il si elle ne s'inverse pas?

      Supprimer
  9. Vous ne bougerez pas, vous n'êtes que les tocards du bassin parisien. Chaque groupe humain semble fonctionner en bonne partie selon son expérience historique. Ici, les Bretons s'appuient sans doute sur leur grande révolte contre le pouvoir central au moment de la révolution française. Les tocards du bassin parisien ne devraient-ils pas plutôt faire appel à l'homme providentiel, aujourd'hui Le Pen?
    jard

    RépondreSupprimer
  10. Corto, penses tu que le gros tout mou refera le coup des noyades ou des colonnes infernales en demandant à Taubira d'envoyer les détenus fraîchement libérés pour remettre l'ordre républicain dans cette région.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Bah, la taubira, pour l'instant, elle est empétree dans sa réforme pénale dont finalement pas grand monde ne veut, y a qu'à la laisser faire ce qu'elle veut, elle ajoute de l'eau au moulin de la contestation,

      Supprimer
  11. Dans ma région j'avais une petite route tranquille refaite depuis 4-5 ans qui me permettais d'aller à La Rochelle , depuis qu'une nouvelle borne de controle a été installée à l'entrée de la Vendée , les PL se sont fait une déviation GPS pour éviter ce piège à taxe , moralité cette petite route tranquille est devenue un mini autoroute .
    La guerre de Vendée sera-t-elle faite ? Si oui Marans va avoir du soucis à se faire , c'est le noeud routier de la région .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: ça devrait s'arranger, le GVT vient de céder: totale exonération d'ecotaxe sur l'intégralité de la N164 ! et une enveloppe de 135 millions chaque année pendant 5 ans pour renover les infrastructures routières et ferroviaires de la Bretagne. Comme quoi, aiguiser les faux et montrer les muscles...

      Supprimer
  12. On peut raisonnablement anticiper partout des manifestations de "mauvais esprit" après l'annonce hier du braquage fiscal des classes moyennes. Ira-t-on cahin-caha jusqu'au mois des municipales ? Ce n'est pas sûr.
    Perso... si ma consommation d'eau a augmenté de 25% (1 personne en plus), ma facture a plus que doublé (+125% exactement), le racket est général, les rentrées d'activité diminuent sinon pire. Mon voisin qui démarrait son Diesel chaque matin à 5h et demi, part maintenant à 9h après la pointe de trafic ; je vois dans mon quartier des hommes dans la quarantaine gratter le potager en journée au lieu d'aller bosser ; de même les hommes sont plus nombreux à conduire les gosses à l'école. Ce n'est pas sain. L'oisiveté est mauvaise conseillère... etc... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: le mécontentement pourrait bien se transformer en grosse colère.

      Oisiveté ou temps libre à cause du chomage ? Ce qui est sur c'est que 10% de chomage c'est intolérable et source finalement de tous les maux

      Supprimer
  13. Les agriculteurs aussi pensent à l'Elysée, en témoigne ce slogan vu sur un panneau accroché à un tracteur : "Prochaine étape : la paille, c'est DANS l'Elysée..."

    http://www.lecontrarien.com/lecotaxe-cristallise-la-colere-des-agriculteurs-23-10-2013-france

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: Et l'Elysée a bien vu le danger, vois mon com plus haut à Claude Henri

      Supprimer
  14. Si j'ai bien compris le dispositif : toute entreprise de transport doit équiper ses camions d'un mouchard GPS, qui va fournir à la société privée qui gère le dispositif pour le compte de l'Etat les informations lui permettant de facturer la taxe en fonction des itinéraires empruntés (puisque tous les kilomètres ne sont pas taxés, seulement ceux effectués sur certains axes, ce qui va donner lieu à des reports sauvages de trafic qu'on n'imagine pas bien).
    Evidemment, ça marche si tout le monde a son mouchard. Du coup, on a installé les portiques sur des endroits à peu près incontournables, pour lire les plaques d'immatriculation des camions et repérer ceux qui seraient inconnus du système, afin de les sanctionner et de les inciter à s'équiper bien sûr.

    RépondreSupprimer
  15. Exact, ce qu'il nous faudrait c'est un soulèvement général de l'ensemble du Pays...une révolution, quoi.
    C'est encore un peu du domaine du rêve, mais si Culbuto et ses sbires continuent de la sorte, ça pourrait bien finir par arriver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Faut dire qu ils font très forts nos socialos. Par contre question révolte, a part une qui serait initiée par une catégorie de la population ( Bretons, ou étudiants, ou je ne sais quoi ) et qui entrainerait le reste, j ai des doutes; Les Français ne sont pas des " spontanés "

      Supprimer
  16. La taxe de 8% payable lorsqu'on vend de l'or va monter à 10,5%, la France est le seul pays à taxer l'or à la vente, excepté l'Italie à un taux d'environ 3.2%. Mécaniquement les gens qui possèdent de l'or attendront pour le vendre ou iront le vendre dans des pays voisins sans taxe, quitte à ouvrir un compte en banque dans ces pays non saisis de folie taxatrice et d'oublier de le déclarer en France. Encore une taxe non seulement injuste mais débile, car inefficace.

    A peu près le même effet que ce nouvel impôt sur les placements, il est évident que tant qu'on peut se passer de l'argent placé il sera gelé, et que l'on cherchera d'autres placements si on a de l'argent à placer (et ce ne sera pas non plus dans l'immobilier en France)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lady watterlo: d'autant plus débile cette hausse de taxe qu'elle ne devrait rapporter que 9 millions d euros soit une nano-goutte dans l océna des dettes de la France

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen