jeudi 17 octobre 2013

#Tweets2Rue ou le voyeurisme achevé...


Ils sont cinq. Cinq clodos sdf ont été repérés par une association humanitaire-de-chez-nous Génération Active parce qu'ils fréquentaient régulièrement les boutiques Solidarités de la fondation Abbé Pierre. L'un est de Paris, deux autres errent dans Bourges, les deux derniers sont de Metz. Pourquoi ces cinq là ? On ne sait pas.

Parce qu'ils sont SdF, parce qu'ils ont de la tchatche (du moins l'espère-t-on), les deux associations précitées, en partenariat avec France Inter, la radio bien pensante, ont décidé d'équiper Manu, Patrick, Ryan, Nicolas et Sébastien de smartphones tout neufs. Grâce à cet équipement, nos cinq clodos pourront, via Twitter, raconter ce qu'ils voient, ce qu'ils vivent, ce qu'ils sentent et ressentent, ce qu'ils mangent, ce qu'ils pensent, ceux qu'ils rencontrent, ceux qui les ignorent, ce qu'ils baisent et ceux qui les baisent, qui sait, et ce qu'ils espèrent... Par leurs tweets et en 140 caractères, ils raconteront à la terre entière de ceux qui voudront bien les suivre sur le réseaux leurs vies de sans domicile fixe, leurs vies de galère, dans le froid de l'hiver qui s'annonce. Ils pourront même faire des photos avec leurs smarphones dernier cri, forfait illimité. Des photos comme celle-ci par exemple légendée par Patrick (@Kanter57640) "mon EDF à moi" ou celle-ci de Djamaika commentée ainsi: "Une nouvelle journée commence qu'elle en sera t elle Seul moi peut le décider".

Ils se sont chacun choisi un pseudo, une identité virtuelle, un peu à l'image de ce qu'ils sont, virtuels à nos yeux dans la rue: @Kanter57640, @nickopompons, @usher226, @DjamaikaPtiseb et Manu qui n'a pas encore choisi le sien, demain, s'il vient... . Chacun d'entre eux sera parrainé par un journaliste de France Inter qui relaiera on air les tweets de son "filleul".

Cette opération (commerciale?, humanitaire?, caritative?, voyeuriste?) démarre aujourd'hui, Journée Mondiale du Refus de la Misère (majuscules de rigueur) et s'achèvera le 15 mars, Journée Nationale de la Fin de la Trêve Hivernale. C'est beau, non ? Tout a été bien pensé, n'est-il pas ?

Alors, je vous vois venir, bande de nauséabonds réactionnaires égocentriques, il ne s'agit pas de voyeurisme, pas du tout, il s'agit de renouer un lien social, d'initier les avec-domicile-fixe à la vie de galère, de briser l'indifférence et les préjugés à l'égard des sans abris. Bref, on va vous sensibiliser à la précarité et à l'exclusion. C'est de l'humanisme participatif en 3 ou 4G, voilà. C'est du partage de connaissance. On vous apporte la misère sur un tweet, en direct live, dans vos smartphones. Vous pourrez follower nos cinq nouveaux amis ou les unfollower s'ils vous insupportent. Vous pourrez échanger avec eux, en 140 caractères, conversations express que vous pourrez RT (faire suivre) à vos copains. Ils pourront même, si vous êtes aussi odieux qu'on le dit, être vos cons à vos dîners de... cons. Vous pourrez compatir avec eux, les réchauffer d'un tweet compatissant lorsque la bise sera venue: Tiens bon, courage, Nickopompons, de tout cœur avec toi, bisous et chaleur. Et tout ça ne vous coûtera pas un sou, vos tweets sont inclus dans vos forfaits. Charité et lien social gratis, avouez que les gentils organisateurs ont pensé à tout...

C'est beau, c'est bonté.

Que se passera-t-il le 15 mars pour les cinq nouveaux héros de nos tweetlines lorsque l'opération prendra fin? On ne le sait pas trop. Peut-être seront-ils sauvés, extraits de la rue par un généreux compatissant, peut-être retourneront-ils dans l'anonymat, peut-être aussi qu'ils auront fourgué leur smart au marché noir... Allez savoir, pour l'instant, on s'en fout, ce n'est pas le sujet, on vous livre leurs vies en 140 caractères. 

En 1983, sortait un film, Le Prix du danger, dans lequel, pour les besoins d'un reality-show, un homme doit parvenir à rejoindre un endroit secret en échappant à cinq traqueurs. Si le candidat gagne, il se voit attribuer la somme de 1 million de dollars, dans le cas contraire, la mort l'attend. 

En 2013, France Inter, la Fondation Abbé Pierre et Génération Active produisent Tweets 2 Rue, un tweet-show dans lequel cinq hommes dans la misère doivent parvenir à vous tenir en haleine pendant 5 mois. Espérons qu'ils ne nous épargneront rien, absolument rien, de leurs aventures... 

Dans le film d'Yves Boisset, le candidat finit par se rebeller contre cette aventure préfabriquée et c'est l'animateur du show qui meurt...


Folie passagère 1948.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. En lisant ta com je pensais , avant de le lire , à ce film * Le prix du Danger * . Pour ma part je trouve cela nauséabond mais ce n'est que mon sentiment ,si ils sont bons cela donnera des stars genre Secret Story pour retomber dans un anonymat total.

    RépondreSupprimer
  2. @Claude Henri: " S'ils sont bons "... tu as tout dit ! Et s'ils sont pas bons, ils font quoi, ils les virent et en prennent d'autres ?

    RépondreSupprimer
  3. Attention à ne pas jeter la fondation Abbé Pierre avec l'eau du bain médiatique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beatrice: la fondation Abbé Pierre fait un travail remarquable, nous sommes d'accord mais je trouve particulièrement curieux, justement, qu'elle puisse cautionner et participer à cette opération

      Supprimer
  4. Je ne sais pas où tu es allé dénicher une info pareille, mais c'est la preuve que je je me sèvre doucement de la RSC™ : je n'en ai pas entendu parler. Et comme je ne joue pas sur pas pigeon-vole (©RSC™), je ne risque pas davantage de m'y intéresser. Mais je trouve ça vraiment pourri, ce truc. D'autant que pour pas se faire tirer leur smartphone, ils ont intérêt à dormir dessus, et y paraît que c'est pas terrib'.

    Au fait, ils les rechargent comment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alwest: en fait, j ai pris connaissance de ce truc par un article du Huffington. Ayant du mal a y croire, j ai été voir sur le site de ta radio préféree ( joke) et j en ai eu confirmation. Vois le lien sur le mot "opération"

      Supprimer
  5. Vous pensez bien, mon cher Corto, que d'ici le 25 mars vos cinq gentils SDF se seront fait voler leurs smartphones par cinq grands méchants voyous.

    RépondreSupprimer
  6. @marianne et Al west: Arrétez de sous entendre que nos rues ne seraient pas sûres ! Et puis, au pire, s'ils venaient à etre dépouillés de leurs smarphones, France Inetr pourvoira à leurs remplacement. il faut que cela dure ...jusqu au mois de mars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "France Inetr" ; tu veux dire France Inerte ?

      Supprimer
  7. Je doute qu'un des gauchistes de France Inter meure à la fin de l'histoire. Je ne dis pas que je le regrette, bien sûr, qu'allez vous penser...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: C'était une image mon cher. cette aventure d un jour nouveau pourrait bien se retourner contre eux si l un des héros de celle-ci venait, d'une façon ou d une autre, à déconner, à disparaître ou que sais-je encore.

      Supprimer
  8. moi cela m'enerve .. assez.. on a créé la CMU pour aider son prochain.. des gens hyper assistés qui n'ont plus aucune notions basiques du bonjour au revoir ou merci.. des gens dé-responsabilisés et qui ne comptent plus que sur la société pour les prendre en charge.. ils ne se socialisent pas plus bien au contraire car jamais il n'y a de contreparties par rapport à l'effort que l'on a fait pour eux...
    Les Sdf avec un portable OK mais que devrons - ils faire en échange ? demandez au dalai lama ce qu'il pense de ces aides .. L'homme y perd son ame
    vivre en société demande un effort de chacun.. je suis hyper civique avec tout ce que j'ai donné à l'état en 30 ans de carrière .. on me jalouse mêle car je gagne ( trop )de l'argent et voila ce que l'on fait finalement d'une façon ou d'une autre avec ce que je paye pour la société et sans merci bien au contraire

    opération de pub pour France machintruc et pour les smartphones.. cela ne coutera qu'à la société qui les donne ( pub je sais) mais ou est la moralité ?

    que chaque socialo bourgeois à commencer par notre hollandouille les prenne chez eux ces Sdf .. et les fassent travailler
    bien plus utile pour eux et la société et surement mieux pour leur donner du courage
    Ce genre d'action n'est que de la lacheté en bande organisé ...On justifie sa bonne action en disant que l'on crée un lien social ainsi mais on compte bien sur les autres pour trouver la solution

    la société française va mal mais c'est bien normal .. on nous fait de la fausse solidarité et on déresponsabilise un max ..

    je sens que Marine va me tenter de plus en plus pour les municipales ... on veut la M... et bien allons y !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: "Les Sdf avec un portable OK mais que devrons - ils faire en échange ?" Les choses sont claires: participer à la vie de ces pauvres gars, créer un lien social et toussa et puis, faire un eu d'audience, n'est-ce pas? Parce que dans le fond, c'est quoi qui fait fonctionner une radio, c'est l audience. Qui dit audience dit recettes pubs. Alors que France Inter , radio publique et gauchiste a souhait, s'invite à cette mascarade, hein, quoi d'étonnant. Si en plus ça peut faire culpabiliser un max de gens, c'est bien.non ?
      Et j imagine que les gars de France Inter vont croiser les doigts pdt 5 mois en espérant qu'il n y aura pas de dérapages de la part des sdf.

      crois tu que les parains-journalistes iront jusqu'à les héberger chez eux en cas de grands froids ?

      Misérabilisme !

      Supprimer
  9. J'ai entendu ça ce matin sur France Inter et je n'en croyais pas mes oreilles. Un savant cocktail de misérabilisme et de voyeurisme que seule la gauche bobo, qui est toujours en train de mettre en scène son indignation, est capable de produire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Noix Vomique: c'est exactement ça, comme avec Leonarda, la mise en scène de leurs indignation: le show.

      Supprimer
  10. Parmi les "journalistes parrains et marraines" certains sont des sont des plus ignobles de cette radio d'état confisquée par une clique et que nous payons TOUS, d'autres de simples gogos de tendance sensiblarde ( Patricia Martin, Claire Servajean, Guillaume Erner, Eric Valmir et Thomas Legrand) . Je m'étonne que personne ne dénonce le scandale permanent que constitue cette radio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jacques Etienne: perso, le peu que je sais de cette radio ne m a jamais incité à l'écouter.
      Et pourquoi voudrais-tu que quelqu un dénonce le scandale qu'elle constitue ? Liberté d'expression, même avec ton pognon !

      Supprimer
  11. "Que se passera-t-il le 15 mars pour les cinq nouveaux héros de nos tweetlines lorsque l'opération prendra fin ? "

    Ils auront peut-être trouvé tellement de nouveaux copains/amis/potes, pour leur payer des coups à boire ou pire encore, qu'ils ne seront peut-être plus là pour continuer à raconter.

    La prochaine étape pourrait être de demander aux ADF (Avec Dom...) volontaires (ou les + riches) de prendre chacun 1 SDF sous son aile en lui offrant comme cadeau d'accueil un magnifique portable. Ainsi, ce bienfaiteur de l'humanité pourrait garder un contact permanent avec son protégé. Peut-être même, s'il fait tout bien, se verra t-il confier la responsabilité pleine et entière de ce "malheureux".

    Sans rire, si ces gens n'étaient pas d'une grande fragilité mentale, ils ne seraient pas dans la rue. Je crains que la médiatisation ne leur fasse plus de mal que de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: tout comme toi, il est a craindre que cette mediatisation ne leur soit pas d un grand secours, voire leur nuise lorsque l'expérience viendra a son terme

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP