dimanche 20 octobre 2013

Quand une mosquée ouvre à Tahiti, ils la ferment.



(Fakateretere, une des plus belles chansons tahitiennes, chantée ici par une des figures locales, Gabilou )


Les Tahitiens sont des gens biens. Quand une mosquée ouvre à Papeete, la première, ils ne mettent pas plus de 4 jours avant de demander et d'obtenir sa fermeture. 

Imaginez, une petite mosquée de rien du tout est aménagée dans un petit appartement et prise en main par un jeune imam de 23 ans venu de... Seine-Saint-Denis. L'inauguration a lieu le mardi 15 octobre, " un jour historique " selon l'imam, mais devant la contestation et le rejet massif de la population, elle est fermée au bout de 4 jours, le 19 octobre. 

Les réseaux sociaux se sont mobilisés, les habitants de Papeete ont appelé à manifester en masse et des pétitions sont lancées pour demander la fermeture du bouclard. Alors, et connaissant assez bien les Tahitiens pour savoir qu'ils ne faut pas les gonfler trop longtemps, la Mairie de Papeete n'a pas hésité à prendre la décision qui s'imposait: Fermeture immédiate. 

" Les vahinés à la plage, les maillots de bain, les bringues, les cheveux lâchés, tout ça c’est notre coutume, et on veut rien changer " déclare un jeune tahitien. 

Sont comme ça là-bas, il ne faut pas les emmerder avec des trucs dont ils ne veulent pas... Libération ne nous dit pas si l'imam a été réexpédié en métropole couvert de goudron et de plumes... Je vais me renseigner. 

J'aime bien les Tahitiens...


Folie passagère 1952.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. En effet, ils sont beaucoup moins bêtes que nous, ces Polynésiens...remarquez bien, ce n'est pas difficile!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Au moins, ils savent se faire respecter. EUX.
    Ils ne pourraient pas nous donner quelques cours ?

    @ Corto
    Merci beaucoup pour la belle vidéo :-)
    Quelle belle chanson ! Et si bien interprétée ! Avec des voix qui se marient à la perfection. Un bonheur :-)))
    J'en ai profité pour en écouter d'autres...
    Et l'eau... Si belle et si claire.
    Çà fait vraiment du bien et nous change de la pourriture ambiante.
    Merci encore. Et encore... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: de rien, ma chanson préférée tahitienne

      Supprimer
  3. HORS SUJET

    Le dimanche, peut-on émettre un souhait ?
    Parce que, l'abominable tronche de l'ectoplasme, en haut à gauche, ça me déprime fort.
    Dans votre stock, vous n'auriez pas quelque chose d'un peu plus rigolo ?
    Merci d'avance. :-)
    Et pour me remonter le moral, je me remets un petit coup de Gabilou. :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: je te conseille celle-là aussi, un must local, incontournable ( ne pas faire attention a la mise en scène ):

      http://youtu.be/zXHe1wbAkV4

      Supprimer
    2. @ Corto
      Oh ! Merci. :-)

      Pas mal non plus : belle voix, mélodieuse et bien en accord avec la douceur du chant.
      Mais j'ai quand même une préférence pour l'autre. Même si la voix est un peu moins belle, elle est plus mature et dynamique. Et la chanson plus entrainante. Et, pour être tout à fait franche, dès que j'entends de la polyphonie, je craque... Même quand c'est à dose homéopathique, comme ici. ;-)
      Je dois avouer que je suis très très sensible à ce style de musique.
      C'est autre chose que le RAP. Que je m'abstiendrai de commenter !... :o(

      Merci beaucoup pour ce nouveau beau moment (ça repose après les crises de rire ; nerveux !) :-)

      Supprimer
  4. Et Hollande il en dit quoi, mon cher Corto ?
    Il pourrait tout de même demander à Leonarda ce qu'elle en pense !
    Ce serait bien la moindre des choses, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il se dit que hollande en serait encore à se bouffer les doigts après sa connerie d'hier, alors pensez donc, Léonarda ou une mosquée polynésienne, c'est le cadet de ses soucis

      Supprimer
  5. Un souvenir:
    http://manutara.hautetfort.com/archive/2009/09/22/les-parfait.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gas: c'était un beau billet effectivement.

      Supprimer
  6. ils l'ont peut-être bien noyé l'iman ! où foutu aux crocos....

    RépondreSupprimer
  7. @Boutfil: y a pas de crocos à Tahiti. dommage :)

    RépondreSupprimer
  8. le snorkeling avec un niqab, j'attends de voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret vert: moi aussi, les requins adoreront

      Supprimer
  9. Je ris en lisant l'article parce que j'imagine ce qui se passerait si un écervelé de musulman tentait d'ouvrir une mosquée à Wallis et Futuna, archipel hyper catho.
    La mosquée partirait en flammes dès la première seconde d'ouverture et l'imam finirait découpé en rondelles au sabre d'abattis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sabelle: Et moi donc. Pour Papeete, je suis même surpris, si ce n'était la gentillesse de ses habitants, que cette mosquée ait pu rester ouverte si longtemps.

      Supprimer
  10. Tant que le Tahitien est pacifique et gratte sa guitare, tout va bien. C'est lorsqu'il se fout en rogne que ça devient coton. Ceux qui sont un peu au fait de la chose militaire connaissent la réputation que s'est acquis le RIMAP-P (régiment d'infanterie de marine du Pacifique - Polynésie) pendant les deux guerres mondiales. Ainsi que la réputation d'excellents soldats des engagés actuels originaires de ces contrées.
    Et lorsqu'on a vu un groupe de Wallisiens faire un sort à un cochon de lait cuit à la tahitienne (à l'étouffée dans un trou rempli de braises, c'est très très bon) on se dit qu'avec un brin de jugeotte, non, l'idée de leur interdire le cochon pour des motifs religieux n'est pas, mais alors pas du tout une bonne idée.

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: Pour assez bien les connaître, je confirme qu'il faut etre fada pour provoquer bêtement un tahitien ( taîpouet).

      Supprimer
  11. J'adore la culture tahitienne, j'aimerais y retourner, un jour. Les tahitiens ne sont pas des dingues de boulot, mais ils adorent vivre, sont très cools et respectent la liberté de tous, ils sentent les trucs pas nets, et jamais n'accepteront d'imam sur leur terre, ce n'est pas leur culture. Tout là bas est différent, on aime ou pas. même aller à la messe du dimanche, à Saint Joseph est un pur bonheur.

    Le wallisien est déjà différent, le kanak encore plus.

    RépondreSupprimer
  12. Bravo aux Tahitiens de s'être mobiliser et ainsi pouvoir faire pression sur leurs autorités pour que ceux-ci prennent LA DÉCISION la plus juste qui soit... En France pour faire fermer un lieu de culte tel, c'est la croix et la bannière car il y a trop eu de laisser faire et que désormais ce sera bien difficile de retrouver notre paix... Encore BRAVO AUX TAHITIENS POUR LEUR COURAGE DE DIRE NON !!!!

    RépondreSupprimer
  13. Bravo aux Tahitiens de s'être mobiliser et ainsi pouvoir faire pression sur leurs autorités pour que ceux-ci prennent LA DÉCISION la plus juste qui soit... En France pour faire fermer un lieu de culte tel, c'est la croix et la bannière car il y a trop eu de laisser faire et que désormais ce sera bien difficile de retrouver notre paix... Encore BRAVO AUX TAHITIENS POUR LEUR COURAGE DE DIRE NON !!!!

    RépondreSupprimer
  14. A tahiti on aimerait bien noyé les mormons, alors les musulman c'est la goutte de trop... nous subissons déjà le mythe d'un fameux jésus qui causse des crises de schizophrénie chez les jeunes alors imaginer les dégâts avec la charia, les morts qui pourrait être. Les français sont aveugle ou con pour ce laisser envahir par les musulmans surtout après les curé pédophile.

    RépondreSupprimer
  15. @anonyme: je ne vois pas bien le rapport entre une mosquée que l on ferme et les curés pédophiles

    RépondreSupprimer
  16. Mormons, Catholiques, Protestants, Musulmans, et les autres, c'est un peu comme les communistes "donne moi ta montre je te donnerai l'heure". Les syndicats font chier le monde avec leurs revendications sur le temps du travail et les heures supplémentaires et dans le même temps, des gens s'entassent dans les églises, les temples, ou les mosquées, donnent leur temps et leur argent, alors qu'ils n'ont jamais vu le boss (dieu) et que la famine, les massacres ethniques, en bref la misère, ne cessent d'augmenter. Quand la religion prend le pas sur la conscience, c'est la marche vers la déchéance.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen