samedi 12 octobre 2013

Belkacem est une conne ! Et le gauchiste, un lâche !


L'homme de gauche est un lâche, c'est d'ailleurs un pléonasme: le gauche est lâche. Tiens, Belkacem, Belkacem; Belkacem est une connasse, une salope !

Comment ça, je n'ai pas le droit de dire cela ? Et Pourquoi donc ? Guy Bedos pourrait insulter qui bon lui semble, traiter les gens de droite de lâches, qualifier Nadine Morano de conne et de salope et moi, je n'aurais pas le droit de me moquer de Belkacem, de Fillipetti ou de qui vous voudrez pourvu que cela soit quelqu'un de gauche ? M'enfin, cela n'a pas de sens, nous sommes en démocratie tout de même, ce qui est possible pour les uns doit l'être pour les autres, non ? Liberté d'expression pour tous ! et Fuck Taubira ! C'est drôle ça, Fuck Taubira, non ? Parce qu'après tout, au point où il en était, Bedos, il aurait pu dire Fuck Boutin, non ? Peut-être même l'a-t-il déjà dit... 

Cot, cot, cot; se moquer d'une député en imitant la poule, ça c'est pas drôle, c'est sûr, c'est même scandaleux, horriblement sexiste, sanctionnable, nous sommes d'accord. Par contre, Morano est une conne et une salope, ça c'est super drôle, ça ne mérite pas qu'on s'en offusque, n'est-ce pas... C'est drôle puisque cela vient d'un amuseur public...(enfin, pour ce qu'il en reste de l'amuseur)

Quoi, qu'est-ce que vous me dîtes ? Qu'il aurait le droit, lui, Bedos, parce qu'il est humoriste. Ah bon, humoriste, le gars qui afin de gagner sa vie et sous couvert de faire rire les gens les fait se traîner au spectacle moyennant quelques euros. C'est ça, humoriste ?  Le gars qui aurait tous les droits parce qu'avec sa diarrhée verbale, il fait rire ? Ah, mais alors, je veux bien être humoriste; je me proclame donc dès à présent et jusqu'à la fin de ce billet, humoriste.  Et à ce titre, je déclare que tous les gens de gauche sont des cons et des salauds. 

Applauze, please ! Applauze ! 

Comment ça, je ne suis pas drôle, c'est vous qui le dites, j'ai des gens qui me disent que je suis drôle, ils sont prêts à témoigner et ils ont le droit de le penser, comme vous, vous avez le droit de penser que je suis triste à mourir. Nous sommes d'accord ? Mais il est hors de question que je présente la moindre excuse, d'abord parce que John Wayne dans Le Dernier des  géants ( film de Don Siegel, 1976) a dit que s'excuser était un signe de faiblesse et que, à l'instar de Guy Bedos, je ne vais pas demander pardon à Belkacem, j'ai la langue rabelaisienne pour avocat et que cette langue ça fait des années que je l'emploie, c'est mon langage à moi, ce billet est une scène, un spectacle pas un meeting politique. Je peux, donc. Je suis comme Guy Bedos, tout m'est permis.

Hélas, non, tout ne m'est pas permis. D'abord parce que je ne suis pas Bedos - je ne suis pas de gauche -  et que franchement ça me ferait cruellement mal d'utiliser les mêmes procédés que lui pour "amuser " la galerie et gagner ma vie.

Aussi, mesdames Valaud Belkacem, Filippetti et Taubira, je vous prie de bien vouloir accepter mes plus sincères excuses pour vous avoir traité ainsi... C'était juste pour... rigoler. le temps d'un billet pour moi, le temps d'un spectacle, pour d'autres.

N'est pas Desproges, Le Luron, Dac, Devos ou Coluche, qui veut..; N'est-ce pas monsieur Bedos ?

Folie passagère 1940.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

40 commentaires:

  1. Mettre sur le même palier Bedos (père et fils) et Desproges, Le Luron, Dac, Devos , Coluche , c'est inadmissible pour ne pas dire inacceptable , ce serait dire que Debbouzze et toute sa bande seraient non-raciste , tu es bien plus drôle dans ta verve contre ce gvt d'abrutis que tous ces rapaces réunis . La vérité toute cru blesse et La Bécasse ne sera pas blessé , ni les autres que tu cites , il faut une certaine intelligence pour comprendre ce qu'ils n'auront jamais .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ah mais attention, je ne les mets pas du tout sur le même palier. Les humoristes que je cite en fin de billet n avaient pas besoin d être vulgaires pour être drôle.
      Il faut une certaien intelligence aussi pour comprendre ce que j ai mis ds ce billet => va voir le commentaire de l anonyme de 22:22 , c'est extra ! :)

      Supprimer
  2. Bedos le gueulard gauchiard n'a jamais été très drôle je trouve...jamais pu l'écouter longtemps.... un gros bourgeois plein de sous qui n'a pas du faire grand chose pour le bien de l'humanité ( pas le journal)

    un gros prétentieux sans grand chose dans le pantalon....c'est tellement courant oui à gauche finalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: ah oui, certes, mais Bedos, c'est bedos, c'est à dire que lui, de gauche parmi les de gauche, a le droit d etre vulgaire, ce qu'il est, c'est la recette de son succès, un peu comme Bigard à droite. perso, il ne m a jamais fait rire mais plus ça va, et plus je vois sa prose sur twitter, plus il m inspire du dégout: un vrai naufrage

      Supprimer
  3. Bonsoir au Maître des Clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,
    La scène humoristique française a bien changée, cher Maître des clés, délaissant les spectacles au profit des stand up ou des one man shows. Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire d'écrire de textes, puisqu'il suffit d'arriver sur scène et de lancer, comme premier et unique mot, une grossièreté pour que l'on soit reconnu, ou même adulé. Bien entendu, on ignore si l'on rit de gêne ou de plaisir, mais cela n'a plus guère d'importance.
    La règle, donc, pour être drôle, est d'être grossier. Ce n'est pas nouveau, Coluche était certainement particulièrement vulgaire. Mais je crois que beaucoup de ces humoristes actuels n'ont pas tout à fait compris ce qui faisait le talent de leurs aînés car, croyant être grossiers, ils ne sont plus que vulgaires.
    Mais ils l'ignorent, ou feignent de l'ignorer, et leurs défenseurs également, c'est toute la force de l'art content pour rien.
    Bien à vous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute mes excuses, lire:
      Ce n'est pas nouveau, Coluche était certainement particulièrement "grossier", et non "vulgaire"

      Supprimer
    2. @Loc: Tu analyse assez bien la dégénérescence de nos comiques d'aujourd'hui pour qui vulgarité rime avec succès. Bedos a tout de même un avantage sur ses concurrents, les Guillon et autre Alevêque, c'est l ' antériorité, car quand tu revois son sketch " les salopes ", on s'aperçoit qu il avait 30 ans de grossièreté d'avance sur ses confrères.
      mais ce ci dit, j enveux presque plus à ses fans qui se repaissent de tant de facilité.

      Supprimer
  4. Arrêtez donc de porter Coluche au pinacle : en matière de politiquement correct, il est le pionnier ! S'il faisait des sketchs aujourd'hui, avec l'esprit qui était le sien dans les années 75-85, vous le voueriez aux gémonies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux: Allons bon, vous voici ronchon ce soir. Coluche n a jamais été ma tasse de thé mais au moins n'était-il pas vulgaire que Bedos. Jamais Coluche n'aurait traité nommément une personnalité de " conne " ou de " salope ". Coluche était drôle. Vous voulez mon avis ? On parlera encore de Coluche quand Bedos aura sombré dans les oubliettes de l histoire des rigolos depuis longtemps

      Supprimer
  5. Bedos père a pour excuse d'être un vieillard qui éructe sa rage impuissante comme d'autres font sous eux, il ne s'en rend même plus compte. Dans le fond, il n'a jamais été vraiment drôle, sauf peut-être à l'époque où Sophie Daumier lui donnait la réplique. Sa carrière solo a surtout été marquée par la présence quasi-continue de la vulgarité dans ses sketchs.

    C'est d'ailleurs une constante gauchiste que de proposer des comiques pas drôles. Il vous font rire les Christophe Alévêque, Stéphane Guillon et consorts ? Tous confits dans une sorte de transgression qui n'en est plus une depuis bientôt 40 ans, petits chevaliers blancs en mission pour sauver l'opprimé où qu'il soit : femmes, étrangers, etc. Gardiens du politiquement correct prêts à vouer aux gémonies le premier qui osera manifestera la moindre indépendance d'esprit, le premier qui osera se foutre de leurs sacro-saintes convenances, alors que dans le même temps ils fustigent l'ordre moral.

    Quand à Bedos fils, il n'est que le produit de l'éducation paternelle. Sauf qu'à son âge on est censé se rendre compte de certaines choses et être en mesure de se réformer.

    Tout ce que je souhaite à ces gens, c'est de finir leur carrière chez Sophia Aram.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: Les Guillon et Alevêque sont les dignes héritiers de Bedos pour qui vulgarité et insultes font parie du schéma. bedos a toujours été vulgaire, rappelles toi les " salopes ", mais là où il a changé maintenant, c'est qu ila un côté has been, aigri. Un vieillard qui n a pas compris que parfois il vaut mieux se retirer sur la pointe des pieds et laisser si possible un bon souvenir.

      Supprimer
  6. Très drôle ce billet, mon cher Corto !
    Moi non plus, tous ces "humoristes" ne m font plus rire depuis longtemps.
    Si j'ai envie de rire, je regarde "120 secondes" chez nos amis suisses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Moi, si j ai envie de rire aujourd'hui, soit j écoute hollande, parce qu il vaut mieux rire que pleurer soit je continue ma lecture de " Une femme d'Etat" de Michel Degranges ( voir colonne de gauche , lecture en cours )
      Bises à vous

      Supprimer
  7. vous prononcez les même propos injurieux que BEDOS, contre VALLAUD BELKACEM, vous n êtes pas mieux que lui, alors arrêtez de donner des leçons de moral ou essayer de soigner votre langage vous aurez plus classe enfin je donne juste mon avis !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. encore un qu'a tout compris ! mouarfffff

      Supprimer

    2. @Anonyme: Normalement, je ne réponds pas aux anonymes, mais là, si. Tu ne serais pas né d'une banane, à tout hasard pour n avoir rien compris de ce billet ?

      @Boutfil: C'est marrant, des comme l anonyme, j étais sur et certain en écrivant ce billet que j en aurai au moins un ! Gagné !

      Supprimer
    3. @ CORTO : je ne sais pas si je suis née d'une banane je ne me suis jamais posée la question et je m'en fous, je pense aussi que vous saurez trouver la réponse car vous avez l'air d'une personne super intelligente vu comme vous vous exprimez !

      Supprimer
    4. @ l'Ano : C'est sans doute tà toute la différence entre vous et l'auteur de ce billet.

      Supprimer
  8. AVIS ! y a pas de hasard: https://pbs.twimg.com/media/BWZxkoJCUAAKYdZ.jpg

    RépondreSupprimer
  9. Je dirai aussi que j'ai eu beaucoup de plaisir à parcourir vos articles merci pour la legerté et la fraicheur de votre style :)
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. RBedos reste a jamais un traumatise du 21 avril 2002 . Ayant du voter Chirac pour contrer Le Pen il ne s'en est pas remis...alors il tourne sa colere contre qui il peut et puis attention ne confondons pas insulte de gauche et insulte de droite , ne confondons pas non plus femme de gauche et femme de droite....indignez vous mais seulement pour les causes labellisees de gauche ...ca c'est le bon combat.... Defendre les femmes contre toutes formes de violence , certe ! Encore faut il qu'elles soient dans le bon camp certifie et labellise conforme a l'orthodoxie progressiste sinon c'est tant pis pour leur pomme ! Natjat par solidarite defendra t'elle. Nadine ? J'en doute !! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Najat ne lèvera pas le petit doigt pour soutenir Morano ou tancer Bedos. faut tout de même pas rigoler, elle ne peut pas défendre quelqu un du camp d en face. Vous avez dit sectarisme ?

      Supprimer
  11. Seuls des minus peuvent-être aussi méchants. Que sont les quelques caquettements entendus dans la semaine, qui ont failli provoquer une révolution, en regard de ces insultes ordurières éclaboussant toutes les femmes ? Il est vrai qu'il n'a même pas l'excuse de la vieillesse car de tous temps, il a fait de la grossièreté son fond de commerce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: C'est toujours le même deux poids deux mesures, caqueter, non, c'est pas bien mais vomir une femme en l'insultant, ça oui, c'est possible.
      Bedos fait de sa grossièreté son pain quotidien depuis 40 ans mais là il devient vraiment insupportable. Et tu n a pas lu tout ce qu il balance sur twitter sur les cathos, les de droite etc...

      Supprimer
  12. L'insulte est l'argument de Guy Bedos depuis qu'il ratisse au box-office. Au mieux utilise-t-il l'ironie doublée, redoublée, rabâchée... mais toujours en défaut d'esprit. C'est du comique de radotage.
    Le mettre dans le même bateau que Desproges ou Coluche est une injure à leur talent. Eux resteront dans la mémoire collective comme des princes du genre, ce pauvre Bedos disparaîtra en catimini dans sa petite vulgarité de chiottes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: Bien d accord avec toi pour coluche ou desproges. Bedos, aussitot disparu, aussitot oublié. Enfin presque, son fils a l'air du même caca, tonneau, pardon

      Supprimer
  13. J"ai lu ce matin, que Nadine Morano porterait plainte contre Bedos pour injure publique , à suivre .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri: j ai vu aussi. Mais attendons de voir si elle le fera. Et je ne suis pas sur que ce soit une bonne idée car qu elle perde ou qu elle gagne, Bedos en fera son beurre

      Supprimer
  14. Ce qui est rassurant dans ce cas c'est que la salle ait reagi et que certains aient choisi de quitter la salle ... C'est d'ailleurs cela qui semble le plus affliger Bedos ... C'est l'outrage a sa propre personne de ceux qui ont mis le bazar dans son spectacle .... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: Oui, il parait que certains ont quitté la salle, preuve s'il en est que tout le monde n est pas prêt d'accepter les dérapages de ce pitre.

      Supprimer
  15. coquile "cela vient d'un amuseur public" Préférer dans ce cas précis, le terme "amuchieur public" et chier en public il me semble que c'est réprimable sauf si on est un vieux con ne maitrisant plus son sphincter!

    RépondreSupprimer
  16. Dans la liste des humoristes talentueux vous auriez pu ajouter Laurent Gerra qui est à Hollande ce que Thierry Le Luron était à Mitterrand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean marc: Je n oublie pas Gerra, il est même en bas de page de ce blog en vidéo :)

      Supprimer
  17. Le socialisme meurt par défauts d'idées.... chaque jour on le voit .....

    Bedos est à l'image de cette idéologie .. il se débat avec les pires bassesses car il n'a rien à apporter comme ses copains à notre société..


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: il n a plus rien à dire le pauvre bedos. Epuisé, vieux, laminé, dépassé, vulgaire.

      Supprimer
    2. je rajouterai ..inutile !

      Supprimer
  18. bien vu le billet! cette inversion met en évidence la violence des propos, encore une fois bien vu Corto!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @arcchischmock: merci !
      et tant que j y pense si un déjeuner avec des blogueurs de droite t intéresse ( le 16 novembre) fais le moi savoir
      cdlt,

      Supprimer
    2. merci de l'invitation c'est gentil, mais je suis un sauvage!en revanche ce qui serait marrant serait un déjeuner réunissant des blogueurs de droite et de gauche!! bravo encore pour ton blog quelle énergie!!

      Supprimer
    3. @archischmock: sauvage !

      pr les dejeuners avec les blogueurs gauchistes, ça c'est fait et puis ça a pris fin, nous sommes devenus insupportables à leurs yeux. Arrivée de hollande et mariage pour tous ont laissé des traces

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen