mardi 29 octobre 2013

Anomalie sondagière: en avril 2013, Hollande battait son record... d'octobre 2013


Ce matin, pas possible d'y échapper, le dernier sondage BVA est largement diffusé: Hollande bat des records d'impopularité ! Yes ! Mais pas de quoi être surpris, quand on accumule connerie sur connerie, la logique veut que l'on se prenne une claque. La logique est donc respectée.

Mais il y a un petit truc qui me chiffonne...

BVA nous annonce que hollande est le plus impopulaire des présidents de la Vème république avec seulement, record battu, 26% d'opinions favorables. Voilà d'ailleurs le communiqué, daté du 28 octobre 2013, paru sur le site de BVA:

" Sur notre baromètre BVA, jamais, en 32 ans de mesures un Président n’était tombé en dessous de 30% de bonnes opinions. Sarkozy avait atteint ce niveau, et Hollande tout comme Mitterrand ou Chirac s’en étaient dangereusement approché. Avec 26% de bonnes opinions, le chef de l’Etat franchit donc nettement la barre des 30%". Vous avez bien lu: 26% de bonnes opinions !

Et puis si on remonte un petit peu dans les archives de BVA, on tombe sur cet autre communiqué, non daté mais faisant état du sondage réalisé les 25 et 26 avril 2013. On peut y lire le commentaire suivant: "Les trois-quarts des Français (73% contre 24%) sont mécontents du bilan de François Hollande après un an passé à l’Elysée".

La question est donc la suivante: Si avec seulement 26% d'opinions favorables au 25 octobre le chef de l'état franchit nettement la barre des 30%, comment aurait-il fallu qualifier le franchissement du mois d'avril lorsqu'il avait 24% d'opinions favorables...

Bizarre autant qu'étrange...

Folie passagère 1967.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


20 commentaires:

  1. Quand j'ai entendu 26%, mon cher Corto, je me suis fait la même réflexion que vous d'autant que j'avais entendu 23% le coup d'avant.
    Mais peut-être n'était-ce pas BVA ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: les 23, il me semble que c'était chez IFOP.
      La c'est tout de même assez drôle puisqu on est sur le même institut, BVA, qui annonce 24 en avril et 26 en octobre et nous présente ce 26 comme un record...

      Supprimer
    2. @ Marianne et Corto
      OUI ! Bizarre, je me suis fait illico presto la même réflexion. :o))
      Sans parler de toutes les fois où on nous dit qu'il "baisse encore", mais sans publier de chiffres... ???

      Supprimer
  2. Depuis plusieurs mois j'ai le même doute. Le chiffre de popularité ne baisse pas franchement et l'on parle à chaque édition de rupture du plancher. Les sondages c'est aussi un bizness.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi et catoneo: Oui ben si en moins de 5 mois, BVA est capable de perdre la mémoire c'est qu il y a tout de même un pb. Alors, 24 ou 26 et si les marges d'érreurs qu ils incluent à chaque fois étaient plutot dans l autre sens...20% d'opinions favorables, on y serait !

      Supprimer
  3. L'anomalie que vous pointez du doigt vient vraisemblablement du fait que les sondés d'Avril 2013 s'exprimaient sur un bilan, alors que ceux d'Octobre le faisaient semble t-il sur la popularité des personnes.

    En Octobre, 84 % des sondés ont estimé que la politique de Normal 1er est mauvaise. On peut donc en conclure que 16 % ont jugé que cette politique est bonne....à rapprocher des 24 % d'Avril.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: c'est bien vu en effet et me conforte dans l idée qu on est bien plus près d'un 20% que d un 24 ou 26 sans doute généreux

      Supprimer
  4. @ Cyrielle
    Merci pour cette précision. Qui explique tout ! :-)

    RépondreSupprimer
  5. Moi ce qui m'etonne c'est qu'a ces resultats de cotes de popularite du chef de l'Etat et de son premier ministre était associee la cote de popularite de Jean-Fr. Cope . Pourquoi lui precisemment. Avait il il'insigne honneur d'etre cite en si bonne compagnie ? Cela me laisse dubitative sur la facon de presenter ces resultats . Les sondages tout mathematiques qu'ils soient ne sont pas si neutres sur la scene publique et politique . Vue la conjoncture, des resultats ascendants eussent pour le moins surpris mais on ne laisse pas tt seuls nos deux bougres dans le marigot de l'impopularite . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: tu a raison: ne pas laisser nos deux bougres seuls dans la mouise. ceci dit, Copé ne vaut quand même pas plus cher que les autres.

      Supprimer
  6. J'allais écrire -hors-sujet- que j'espérais que la photo, sous ta Folie passagère 1967, fût prise d'un caillou en chute libre, et puis non. Je préfèrerais que ce soit d'un gros étron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. al west: l 'étron serait certes humiliant, le gros cailloux pourrait avoir la faculté de lui remettre les idées en place. Alors entre les deux, tu choisis quoi ?

      Supprimer
    2. Faudrait pas en faire un martyre, non plus. Non, franchement, je rester sur l'idée initiale.

      Supprimer
  7. Entendu à l 'instant à la radio : "suspension provisoire de l'écotaxe dans toute la France" Le grand n'importe quoi continue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @denis57: le grand n importe quoi continue... et bien oui, il va falloir s'y habituer , il semblerait que le nawak soit la marque de fabrique de cette bande de branquignols

      Supprimer
  8. "Heureux celui qui a compris qu'il ne fallait pas chercher à comprendre", comme disait mon paternel...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nouratin: un sage, ton paternel. Y avait déjà des sondages à son époque ?

      Supprimer
  9. Avait-on vraiment besoin d'un sondage pour savoir que Pépère a de moins en moins de fans?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Non mais ça fait du bien quand même à l'oreille

      Supprimer
  10. Le boulier de BVA a du perdre une bille , ceci expliquerait cela .

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen