mardi 29 octobre 2013

Eco-Taxe: Un gouvernement courageux qui est à l'écoute !


Oui, oui, oui, l'éco-taxe est une création Borloo-Sarkozy, un truc pondu à la suite du Grenelle de l'Environnement. Nous sommes d'accord. Alors les gauchistes bas du front se font un plaisir de répéter à l'envie que la bazar lié à sa mise en place, c'est de la faute à Sarkozy. Pavlov, quand tu nous tiens...

Mais ces gauchistes et les médias ont tout de même la mémoire courte et oublient de rappeler deux points essentiels. Le premier, c'est que cette taxe était et est dans l'air du temps. J'entends par là que si la France de Sarkozy ne l'avait pas mise en route, l'Europe de Bruxelles, un jour nous l'imposera. Le deuxième, c'est que si la Madone du Poitou avait été élue en 2007, cette taxe, sous sa forme actuelle ou sous une autre, aurait vu le jour. Ségolène Royal, pour le PS, comme Sarkozy, pour l'UMP, comme les 15 autres candidats, avaient signé le pacte écologique de l'écolocoptère Nicolas Hulot. Et ce pacte écologique prévoyait la mise en place de ce type de taxe. Donc, les antisarkozystes primaires, camembert !

Alors maintenant, à ceux qui se moquent du gouvernement qui vient de se prononcer pour la suspension de cette taxe, je dis, ce n'est pas bien. Le gouvernement a été courageux, il a écouté le peuple de Bretagne. Celui-ci ne voulait pas de cette taxe, l'a signifié sans ménagement au taulier de Matignon, celui-ci a entendu et s'est incliné. Point. C'est ce qui s'appelle être à l'écoute du peuple. C'est aussi cela la démocratie. Nous avons donc un gouvernement démocrate, qualité dont il fit preuve d'ailleurs, semaine passée, lorsqu'il recula sur la taxation des PEA et PEL. Ce gouvernement ne recule pas, il écoute. Je me permets donc de conseiller à toute personne, à tout groupement d’intérêt,  à toute corporation, lobbies et autres groupes de pression aussi divers que variés de ne pas hésiter à manifester bruyamment, violemment si nécessaire, c'est payant ! Et puis comme dirait l'autre, toute cause vaut bien une main arrachée ou l'achat d'un bonnet rouge.

Alors n'hésitez plus; un projet gouvernemental ne vous plait pas, une taxe à venir vous indispose, c'est simple: Bougez, bronchez, manifestez, brûlez, cassez du flic, bloquez les autoroutes, achetez des bonnets bleu, des blancs, des rouges, faites du bruit, sortez crécelles et cornes de brume: ça marche ! Le gouvernement vous entendra, puis vous écoutera, puis manifestera sa volonté de dialoguer, et roule : Suspension, calendes grecques et avenir radieux. Et tant pis pour les antis mariage zinzin, fallait casser du pédé, du CRS et des abribus, la greluche guyanaise aurait, qui sait, peut-être, reculé...

C'est le moment d'en profiter. Car à ceux qui s'interrogerait sur la durée de cette suspension, je les rassure, que les Bretons dorment tranquilles, nous ne sommes pas près de la voir revenir l'éco-taxe. Dans 5 mois, nous avons les élections municipales, deux mois plus tard les élections européennes; en 2015, les élections dites départementales suivies des régionales. Autant dire qu'au regard des prochaines déculottées qui s'annoncent pour l'actuelle majorité, l'éco-taxe, c'est au revoir à jamais, en tout cas pas avant 2016.

Bon, ceci dit, être à l'écoute, c'est bien mais ça coûte. Financièrement et politiquement. Quid de la position des écolocons de gouvernement, avaleront-ils une nouvelle couleuvre ? Quid des votes verts à venir à l'assemblée et au Sénat ? Quid du prochain baromètre d'opinion; on peut s'attendre à une nouvelle chute de pépére et de Ayrault. Le peuple aime qu'on l'écoute mais n'aime pas ceux qui reculent. Comment sera dédommagée la société, italienne, je crois, qui a monté toute la structure et les portiques de collecte de l'éco-taxe ? Enfin, cette éco-taxe devait rapporter l'année prochaine 1,4 milliard d'euros, la reculade sur le PEA et PEL, c'est en gros 300 millions d'euros de manque à gagner pour les caisses de l'Etat. Il fait comment l'Etat pour compenser ? Une nouvelle taxe ?

Pas grave, si tel était le cas, y aura qu'à démonter une préfecture !

Folie passagère 1968.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Je vais encore en voir des choses dans ma télé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: tu ne vas rien voir du tout, tu ne verras que des éditocrates se rejouir, à juste titre, de la libération des otages.

      Supprimer
  2. N'oublions pas non plus, mon cher Corto, que cette ecotaxe avait été votée à l'unanimité au Parlement.
    Pour ce qui est de la compensation, Bernard Maris chez Calvi, vient de donner l'idée de taxer plus les retraités, parce que on voit mal des gens de 90 ans se livrer à la violence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Si je me fie aux avoirs de mes parents que je gère maintenant, des retraités ayant des moyens, il va falloir chercher sacrément pour compenser ( 2000 euros de plus cette année)

      Supprimer
  3. Pour compenser ?
    J'sais pas... faire des économies ? Virer des fonctionnaires? Supprimer le ministère de la Kulktur ? Ou les chambres d'enregistrement ?
    On doit pouvoir trouver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toutes les assoces qui pourrissent la vie du souchien (mrap, touche pas mon pote, licra...), réduire la voilure de la fonction publique : y en a, du taf, sous le boisseau ! Le ministère du redressement productif, hop, à la trappe !

      Supprimer
    2. @michel Desgranges: Faire des économies?? le GVT nous annonce en faire, il nous parle de 16 milliards, je crois, d 'économie, et bien j ai beau suivre l'actu, je suis incapable de dire avec précision où ces économies se feront!
      Sinon, oui, sabrer dans au moins deux étages de la fonction publique: les fonctionnaires et la territoriale. Tiens, dans mon département, il n y a pas moins de 15 directeurs généraux payés en moyenne 6 000 euros !

      Supprimer
    3. Rapporté à notre cousin germain au pantographe, nous aurions deux millions de fonctionnaires surnuméraires dus à la stratification des pouvoirs et à l'éléphantiasis de l'Etat. Où les foutre ?

      Supprimer
  4. Je viens d'entendre que pépère à libéré des otages , ça compense de ses reculades devant le peuple , un vrai chef de guerre , j'attends les infos avec impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: attends donc les infos, mézavi que t en seras lassé rapidement tant on va nous en parler

      Supprimer
  5. De toute façon, les français sont devenus allergiques aux impôts et la simple évocation d'une nouvelle taxe peut mettre le feu aux poudres...
    Nos dirigeants, à l'imagination fertile dans ce domaine, font des calcules de rentrée d'argent en faisant totalement abstraction de ce que pourraient en penser les propriétaires des poches où ils se servent...
    Et puis, ils sont rigolos avec leur "à l'écoute", faut croire que les anti-mariage gay n'avaient pas un pouvoir de dissuasion suffisant pour les faire reculer, trop bien élevés sans doute...
    En vérité, ils sont pétés de trouille...et leur "à l'écoute" fait plutôt penser à "sauve qui peut"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Non, les opposants aux mariage zinzin étaient tout simplement et dans leur grande majorité de droite alors que la Bretagne c'est près de 60% à gauche, toute la différence est là. pété de trouille de voir leur électorat les snober aux municipales

      Supprimer
  6. trop bon Corto.. trop drôle ( je sais pas ou tu trouves toute cette énergie)

    tout cela était prévisible ...

    les pleurnichards bretons ont eu gain de cause ( ils savent y faire .. les privilèges et les subventions c'est important à défendre )... le gouvernement cède et montre sa faiblesse une fois de plus juste à cause des élections à venir dans une région socialiste ...

    ou va t on effectivement si chaque braillard obtient gain de cause ! du moment qu'il n'est ni bourgeois ni catho ni commerçant.....

    Leonarda a fait des petits ......

    Si seulement nos conseils généreux taxaient aussi un peu plus leurs bus qui roulent à vide dans les campagnes bretonnes .. pour les ecolos zinzins cela serait tellement mieux... mais le service public pollue et c'est normal ..

    il parait qu'il faudra payer l'entreprise italienne qui a fait les portiques ? m'a t on dit ?

    mais je retiens les bonnets rouge pour nous .. D'ane pour ceux qui nous dirigent.......

    J'espère qu'Hollande ne dira rien ....... lui il pollue et pas qu'un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: Ou trouve-je l 'énergie ?Comment ne pas en avoir quand on voit les conneries qu ils nous font chaque jour. même avec une gastro c'est un plaisir d'ironiser sur leur compte

      Supprimer
  7. Ce n'est même plus une dégringolade. Carrément un naufrage...sauve qui peut!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin; quand on voit le nombre d'élus socialistes qui font les marchés avec des tracts sur lequel ne figure ni la rose, ni hollande mais plutot Valls, on se dit oui, les rats quittent le navire

      Supprimer
  8. C'est parce qu'ils n'avaient pas de bonnets rouges que la vieille Taupe (qui ne veut pas être comparée à une jolie guenon) et son complice Nullard de chez Nullards n'ont pas voulu les écouter les millions de manifestants anti "mariage zinzin" ?
    Ben, fallait le dire ! La prochaine fois, on l'ajoutera aux drapeaux, ce joli bonnet à la Cousteau. :o)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui est grand, droit, qui est humide et qui a un bout rouge?
      Nous assistons en direct à un véritable naufrage. Rien n'en sortira grandi surtout pas la démocratie. Si la taxe était juste, il fallait la défendre et l'imposer. Dans le cas contraire, et nous y sommes, les peintres ne devaient pas la voter. Ce pouvoir n'a que ce qu'il mérite. Gilles Devers sur son blog résume parfaitement la situation, le roi, du moins ce qui en tient, est plus que nu: http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/10/29/comment-l-ecotaxe-est-devenue-une-bombe-a-bonnet-rouge-88481.html. Pauvre France.

      Réponse à la question du début: le Cdt Cousteau sur la dunette de la Calypso pendant une tempête.

      Bonne soirée

      Supprimer
    2. H. : je vais aller lire Devers, ça fait un petit moment que j en entend parler.

      Supprimer
  9. C'est le parfait décalque du CPE de Villepin.
    A suivre, ND des Landes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: NDDL est aussi un naufrage, tu noteras que l on nous en parle plus beaucoup...

      Supprimer
  10. Il est très drôle d'entendre couiner les socialos sur le fait que c'était une loi Sarkozy, alors qu'ils ont détricoté un paquet de mesures d' icelui depuis le début du quinquennat Hollande !
    Ils n'ont pas osé supprimer l'écotaxe car les verts les tiennent par les c...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le nonce: me parle pas des verts, entre ceux qui sont au GVT et qui depuis 18 mois ont oublié d où ils venaient et ceux de l Assemblée et du Sénat qui disent quasiment amen a toutes les conneries duu GVT... hein, des pitres!

      Supprimer
  11. "Et tant pis pour les antis mariage zinzin, fallait casser du pédé, du CRS et des abribus, la greluche guyanaise aurait, qui sait, peut-être, reculé.."
    Bin voilà !
    Même les sifflets et huées du 14 Juillet n'ont pas suffi. Trop pacifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @la mouette; trop pacifiques, trop respectueux de l ordre public et trop a droite... sans doute

      Supprimer
    2. C'est tout à fait cela. "La France blanche et catholique" (dixit un conseiller de l’Élisée) ne les intéresse pas. Elle ne vote pas pour eux. Et de toutes façons il est bien plus urgent de changer la société que de trouver de l'argent...

      Supprimer
  12. Et une dédicace spéciale à ce benêt de Le Foll (à moins qu'il n'ait été en service commandé) "on peut pas reculer, ça rapporterait 800 patates aux fermiers généraux, euh pardon non, à cette boite à capitaux privés qui s'appelle Ecomouv (et dont est actionnaire la SNCF italienne entre autres)
    ça se pose un peu là comme argument totalement irrecevable qui a enfoncé le dernier clou du cercueil - suspensif le cercueil, hein pas définitif, un peu comme celui qui emballe le service militaire - de cette taxe à la mords moi le noeud.
    Cet argument maintenu, c'était à brève échéance un centre des impôts ou une sous-préfecture réduite en cendres. Voire avec les fonctionnaires dedans ou quelques gendarmes pour faire bonne mesure.


    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: Ilgagne a etre connu ce le Foll, plus langue de bois que lui, même Copé ne lui arrive pas à la cheville, c'est dire. mais attention, c'est un des rares qui a l'oreille du Présiflan... On se demande pourquoi mais c'est ainsi

      Supprimer
  13. Courageux, mon cul!

    Ils ont surtout d’aggraver la branlée qu'ils risquent de prendre aux prochaines municipales, c'est surtout ça!

    Hollande courageux, c'est de la science fiction.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP