mercredi 9 octobre 2013

Le cri de la poule ne vaut pas tripette



Nous avons de merveilleux députés. L'un d'entre-eux, une dame de EELV, cause dans le micro et l'un de ses collègues se paye sa fiole en caquetant. Le vilain ! Et aussitôt le voilà jeté à la vindicte populaire: sale macho, sexiste, idiot, j'en passe et des meilleures. Philippe Le Ray est un monstre, il a caqueté. Chouette, il est en plus de l'UMP. Timbale et jackpot, c'est tout bénef pour l'opposition, pour la cause des femmes, pour la parité, pour la liberté d'expression et tout et tout. Les chaînes de télévision s'emparent de l'affaire. 4 minutes sur le sujet au JT de France 2. La vidéo - décevante, on n'entend même pas le caquètement - de l'incident repasse en boucle sur BFM et sur Itélé. Libération en fait une pleine page, Le Monde aussi. L'affaire est donc grave. 

Un député (de droite) s'est moqué d'une député (de gauche). Ces hommes sont ignobles, ce monde machiste est ignoble, la droite est monstrueuse... Vous l'aurez compris, l'occasion était trop belle pour que l'on ne sombre pas dans toutes les digressions aussi exagérées que stupides. Et pourtant... 

Il faut avoir assisté à une séance de l'Assemblée, ce que j'ai fait, pour savoir que si il y a bien un endroit en France qui ressemble à un poulailler en folie, c'est bien l’hémicycle, particulièrement lors des fameuses séances de questions au gouvernement. Allez-y donc, vous verrez que les retransmissions télévisées estompent totalement le bordel ambiant. Ça jacasse et caquête dans tous les coins, on s'y promène, on téléphone, on joue sur les tablettes, on lit les journaux, on s'interpelle, on y drague (Jérôme Guedj, si tu me lis...), on se moque, on y dort et on y pond bien souvent des lois inutiles. Et là, croyez moi, il n'y a pas un camp pour racheter l'autre. De gauche ou de droite, les gamins sont en récré à l'assemblée; c'est la pagaille dans le poulailler. 

Alors voyez-vous, l'incident en question, qualifié par les médias et les politiques (de gauche) d'incident sexiste (sic) c'est du pipi de chat, monté en épingle, un UMP s'est moqué d'une EELV. C'est tout. demain, ce sera un(e) PS qui ironisera sur la robe ou le costume d'un(e) UMP ou que sais-je encore. 

Ceci dit, le député en question a commis une sacrée bévue. Un, il  manque de respect envers une de ses collègues. Deux, il se comporte comme un gamin. Trois, il donne une sale image de la classe politique, comme si besoin était d'en rajouter. Quatre, il donne une mauvaise image de lui-même et de la fonction. Cinq, il se ridiculise. Six, il déçoit certainement une partie de ses électeurs. Sept, il nuit à l'image de son camp politique. Huit, il n'a pas été élu pour faire le pitre même si tous le font à un moment ou un autre, le tout étant de ne pas se faire prendre par les caméras. Nous le voyons donc que le simple fait d'imiter bêtement une poule peut avoir de fâcheuses conséquences.  On imagine même que le gars soit sanctionné avec sévérité. Il en va de l'honneur de cette digne assemblée, de celui de femmes, de la morale, de la politique et tant qu'a faire, des électeurs, du Vivre-ensemble et de la parité ! 

Et bien oui, il a été puni. Le collège des présidents de groupe, à l'unanimité, a décidé de sévir. Et croyez-moi, la sanction est terrible au regard de la faute commise et de l'ampleur qu'a pris cette affaire, pas encore d'Etat, mais sait-on jamais, toute diversion est bonne à prendre... Sanctionné lourdement, disais-je, jugez-en vous-mêmes: le caqueteur se voit infliger un rappel à l'ordre avec inscription de celui-ci au procès verbal de séance. Pire, Philippe Le Ray se verra amputé (aïe !) du... quart de son indemnité parlementaire pendant... un mois ! Soit en gros, 1 500 euros "d'amende". Le quart de son indemnité parlementaire et non pas le quart de l'ensemble de ses revenus de député. Le pauvre, je suis sûr que sous cape, il en rigole encore ! A ce tarif là, ça donne presque envie de recommencer, non ? 

Nos députés sont merveilleux. Imaginons qu'ils soient aussi sévères entre eux qu'ils le sont avec nous au travers des lois qu'ils pondent, personne n'en voudrait de ce job. N'est-il pas ? 

Pas grave, Le Ray a été sanctionné, qu'on se le dise, l'honneur de la distinguée assemblée est sauf, c'est bien cela qui compte.

Folie passagère 1936.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

31 commentaires:

  1. En tous cas, elle a du lire les Liaisons dangereuses. Moi j'dis. C'est elle qui devrait être mise à l'amende : on n'entend qu'elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: j adore lors qu'elle dit , à peine offusquée, " mais je ne suis pas une poule " !

      Supprimer
  2. L'assemblée est une merveilleuse court de récré , surtout le mercredi , jour où la télé est là , cela donne à réfléchir de la manière dont leurs émoluments sont trop importants , imaginons les mêmes autour d'une table pour faire marcher une grosse entreprise , cela donnerait la France actuellement .
    à 1500 euros d'amende le caquetage , mes deux poules vonr devoir faire attention :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: faut le voir pour le croire. s un jour tu as l'occasion d aller a l assemblée , ne te prive pas ; ça vaut le détour.

      Supprimer
  3. La Najat vient de s' exprimer, en parlant avec gravité de ce député, et sommant "son parti" de s'expliquer, mais sans citer l'UMP pour ne pas avoir à se salir la bouche. Ces gens sont d'une arrogance rare!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Lenonce
      D'après ce que j'ai lu, ce député ne serait pas UMP, mais Divers Droite.
      Ce qui ne change rien au fond du problème que, par ailleurs, je ne considère pas comme un problème : les gauchiasses passent bien leur temps à siffler, huer et calomnier. Pourquoi les Droiteux ne pourraient-ils pas, de temps en temps, se moquer un peu, eux aussi ? :o)

      Petit rectificatif simplement pour souligner la façon qu'ont les journaleux merdiatiques de déformer tout et n'importe quoi...
      Et bien que je n'ai nulle envie de porter secours à l'UMP... ;-)
      En cas de doute, se reporter à mes commentaires dans le billet précédent ! :o))

      Supprimer
    2. @lenonce: pas inquiétude avec la najat, son pouvoir de nuisance s'achèvera dès que pépère n en n aura plus besoin ou que la droite reviendra. Une rama yade de gauche.

      @Franzi: après tout tu as raison, pourquoi n auraient-ils pas le droit de se moquer eux aussi , hein ?

      Supprimer
  4. Etonnant de ne pas voir le député en question non? Néanmoins la manipulation est peu probable car les députés de l'opposition l'aurait souligné sinon. Je remarque qu'elle lit le texte sur une feuille, je pensai naïvement que les députés connaissaient bien le sujet de leurs interventions et qu'ils votaient des lois après avoir potassé. (la feuille doit venir du parti)

    Je me souviens qu'Olivier Falorni souhaitait emmener des classes d'enfants à l'assemblée pour leur faire découvrir mais voyant l'ambiance, il a finalement abandonné l'idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: Heureusement qu il abandonné l'idée. Pour l avoir vu des mes yeux vus, c'est affligeant.
      Non dans cette histoire ce qui est marrant c'est que la sanction n est vraiment pas à la hauteur des offuscations largement surfaites de tous ceux qui ont crié à l incident sexiste extrêmement grave.
      A moins que justement, cette sanction si légère ne soit justement l expression du peu de gravité de cet incident qui aura pourtant fait la Une de tous les médias aujourd hui.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Ce député moqueur n'est pas reconnu à sa juste valeur après son effort méritoire pour mettre un peu d'ambiance en séance de nuit et empêcher ses petits copains de s'endormir !
    Plus sérieusement, je les trouve tous deux ridicules, l'un par ses gamineries et l'autre avec ses réactions outragées. Mais la palme revient quand même aux journalistes qui en font un sujet d'importance. Preuve, s'il en fallait une, que l'information en France en est à son degré zéro...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: c'est ta palme qui m intéresse et que j'ai voulu mettre en valeur dans ce billet : beaucoup de bruit pour pas grand chose. Si peu de chose à en juger par le faiblesse de la sanction.

      Supprimer
  7. Ah Jérôme Guedj ! Il a une gueule de petite frappe, une dégaine de petite frappe et il fait un métier de petite frappe. En plus, il cumule. Cerise sur le gâteau, en tant que président de conseil général il se fout de la gueule du député qu'il est le reste du temps. L'an dernier, il a décidé de créer en Essonne un service d'assistantes sexuelles pour handicapés, en clair des putes fonctionnarisées. Comme la loi ne le permet pas encore il a affirmé qu'il passerait outre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: Guedj, l'archétype du parvenu en politique. Le terme de petite frappe lui va très bien. Et quellle arrogance chez ce jeune mec. Faut le voir a l'assemblée se pavaner au milieu des poules comme un jeune coq en chasse, c'est quelque chose!
      Pour le reste, un "progressiste" pur jus.

      Supprimer
  8. c'est le niveau de la maternelle et encore ! je connais des mômes plus drôles qu'eux !
    lorsque nous y sommes allés Corto, tu te souviens ? on est sorti complètement éberlués et assourdis par le bruit et le boxon !
    de toute façon, cette pastèque, elle caquette
    alors , le gars, ça a dû l'ennerver, c'est humain quoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pastèque aurait pu renvoyer le gamin dans les cordes en lui disant simplement "la poule demande au dindon de se taire" (j'imagine très bien cela sur l'air de : "les français parlent aux français).

      Supprimer
    2. @cyrielle et Boutfil: donc en gros poule ou dindon, pas un pour relever l autre ! Ns sommes d accord !

      Supprimer
  9. pas un mot sur le fait qu'il soit ivre a l'assemblee...
    Aurait il imité la poule pour un homme PS ou EELV ?

    RépondreSupprimer
  10. N'oublions pas que le coq gaulois est un des emblèmes de la Nation Française ...et qu'un joyeux gallinacé se soit égaré dans l'hémicycle voilà qui devrait réjouir tout écolo qui se respecte !! Peut ètre que la pauvre bète ne sait plus bien si elle est male ou femelle d'où son chant inapproprié ....il faut lui laisser un peu de temps pour se mettre au gout du jour . La nature peut étre rebelle .. Cocoricotons et caquetons tous ensemble ..ça ne nous changera pas beaucoup de la cacophonie actuelle ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: J'adore votre commentaire, merci !

      Supprimer
  11. "Je ne suis pas une poule" dit elle, ce qui est exact, une poule s'est utile, elle on se se le demande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: si on pouvait juger de l utilité de nos députés, je crians que nous soyons obligé d'en renvoyer un paquet chez eux.

      Supprimer
  12. N'ayant vu de l'hémicycle que les questions au gouvernement dans ma télé, je me suis fait une opinion défavorable de la représentation nationale, soit que le système y propulse des cancres rusés soit que la mission n'abrutisse. Voir le député ânonner sa question, lue laborieusement mot à mot d'un papelard qui semble toujours avoir été écrit par un autre, donne à croire qu'on assiste au concours général de rhétorique en ZEP !
    C'est d'ailleurs pour leur aisance à présenter leur projet sans notes et à débattre du tac au tac que Cahuzac et Taubira impressionnent la horde.
    Quand on voit M. Fillon, battu à plates magouilles par M. Copé, s'approcher des caméras tendues pour dire qu'il n'accepte pas le résultat du scrutin, ET LIRE CE BOUT DE PHRASE, on se dit que ce n'est pas la moitié d'un con !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: Il faut savoir que les questions sont lues publiquement parce que la télé filme. En fait, les questions sont déposées à l'avance, les présidents de groupe choisissent qui posera les questions et le GVT peut ainsi préparer ses réponses. Ces QAG ne sont en fait qu une mise en scène télévisée. Et oui ...

      Supprimer
  13. vu ce que pondent nos poules au gouvernement ( et poulets)pour le pays pas étonné ...vu les omelettes qu'ils font avec nos impôts.. feraient mieux de tenir profil bas tous ces profiteurs de la république pour qui le cri de chouette effrayée est plus important que le chomage ou le blues des entrepreneurs français !

    la cacaphonie relayé par des merdias .... Dans la France d'aujourd'hui règne une odeur nauséabonde depuis quelque temps déjà....

    Marine..... une autre poule elle prépare son nid pendant ce temps la !

    Pitoyable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ]Philz: comme tu dis , pitoyable. mais si un jour tu as l occasion va à l assemblée assister à une séance, t en ressors... épuisé et affligé

      Supprimer
  14. Pitoyable mais pas étonnant vu le niveau du spectacle que donnent les députés lors de ces questions au gouvernement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: vois mon commentaire à catonéo plus haut. Ces QAG ne sont qu une mise en scène télévisée. Rien d'autre

      Supprimer
  15. bonjour Corto,
    liberté de la presse selon les pays : http://en.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: Si je comprends bien le tableau, la France ne serait QUE au 37ème rang mondial pour ce qui est de la liberté de la presse en 2013 !!!

      Supprimer
  16. OUi, tout à fait.. cela corrobore donc un " ressenti" :-))))
    j'ai parfois noté que pour avoir de meilleurs infos sur la france, il fallait lire des journaux anglais, USA etc.. ca m'inquiéte un tantinet.Notre presse fait du copié collé insipide, s'émeut donc sur des sujets tels le caquetage, nous rabat les oreilles avec des C...ies, ou s'amuse à faire peur avec des sujets qui n' auraient pas à faire peur, s'ils étaient correctement expliqués... tout cela pour cacher un grand vide.
    ça remue de la vase, de la boue en permanence. ça désinforme à tout va ( voir vladimir Volkoff )

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa