vendredi 18 octobre 2013

Vous êtes contre le mariage homosexuel ? Démissionnez !


Sans surprise, le Conseil Constitutionnel rejette la clause de conscience qu'invoquaient bon nombre de maires et d'adjoints pour refuser de célébrer des mariages homosexuels.

Le Collectif des Maires pour l'Enfance avait opposé une QPC afin de faire valoir leur droit à ne pas célébrer ces unions. Cette QPC a donc été rejetée. Ainsi, tous les maires de France et leurs adjoints ont obligation de respecter la loi faute de quoi ils encourent une peine maximale de 5 ans de prison et jusqu'à 75 000 euros d'amende. Les conseillers municipaux récalcitrants pourront être révoqués purement et simplement par décret du conseil des ministres.

Bien. Force doit donc rester à la loi.

J'invite donc les 20 000 élus et officiers d'Etat Civil ayant signé l'appel du Collectif des Maires pour l'Enfance visant à refuser de célébrer toute union homosexuelle à démissionner immédiatement de leur fonction et dans un geste symbolique à envoyer leurs écharpes tricolores au Conseil Constitutionnel.

Question de cohérence. On ne transige pas avec ses principes, encore moins avec une clause de conscience.

Folie passagère 1949.
COLLECTIF DES MAIRES POUR L'ENFANCE
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

35 commentaires:

  1. Très bien dit, Corto!
    Nous allons compter ( les doigts d'une main y suffiront) les démissionnaires.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une suggestion tout à fait judicieuse, hélas je crains que peu d'entre eux y souscrivent.
    Pour les gens de bien qui suivraient vos conseils, je ne crois pas qu'il faille renvoyer les écharpes au Conseil Constitutionnel, il n'y est pour rien, le Président de l'Assemblée, ce Cher Bartolone, me paraît tout à fait désigné, comme destinataire.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. @Michel Desgranges: Mon opposition au mariage pour tous tel que prévu par la loi Taubira est connu.
    Ceci dit, ces élus doivent maintenant mettre leurs actes en conformité avec leur parole. Qu'ils démissionnent ! mais je me ne fais guère d'illusion. Je leur accorde les dix doigts de la main.

    RépondreSupprimer
  4. @Nouratin: Bah, qu'ils la renvoient à qui bon leur semble, Taubira ferait tout aussi bien l'affaire que Bartolone, le CC ou au Sénat. Nous verrons combien le feront, mézavi , pas beaucoup

    RépondreSupprimer
  5. Dès qu'on est élu, tout devient plus élastique. Chez certains, c'est la morale ou les convictions, chez d'autres, c'est la conscience ou la fidélité. Alors la clause de conscience! N'ayons aucune illusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: comme tu dis aucune illusion! hélas.

      Supprimer
  6. Bartelone avait dit que la gauche "ne saurait transiger avec les valeurs, sous peine de perdre son âme" sur l'affaire Léonarda.
    Attendons de voir ce qu'il en pense pour la célébration des mariages homo par les Maires de France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: Bartolone... faudra qu on m explique un jour ce que sont ces valeurs dont la gauche aurait le monopole

      Supprimer
  7. Pour une fois, pas d'accord.

    Les Maires sont des élus responsables devant leurs électeurs. Uniquement.
    Sauf faute grave. Or, malgré toutes les gesticulations des pantins qui nous servent de désastreux gouvernants, la clause de conscience (dûment justifiée) n'est pas une faute, mais un droit reconnu à tous les citoyens, notamment dans le cadre de leur travail.
    La clause de conscience ne peut leur être contestée, même par le CC (désormais devenu le Conseil des C*ns et entièrement soumis à LOLande).

    Démissionner serait rendre la tâche trop facile à Taupe Y Rat et autres dictateurs (je pense prioritairement à Culbuto !). D'autant plus que l'incidence en serait quasi-nulle, vu la proximité des élections municipales.
    De plus, lors de leur élection, le mariage zinzin n'existait pas et, surtout, ne peut en devenir l'enjeu principal (surtout a posteriori) alors qu'elles sont, normalement et par essence, destinées à assurer une SAINE gestion de la commune.

    Au contraire, rester et continuer à refuser de faire ce que leur conscience réprouve me semble être un bon plan :
    * Ils ont la légitimité des élections pour eux.
    * Ils sont nombreux et doivent rester solidaires.
    * Les juges auraient fort à faire s'ils voulaient les sanctionner tous.
    * Cela aurait le mérite de mettre les Pieds Nickelés (la drôlerie en moins) au pied du mur. :o)
    * Une DÉMISSION serait une SOUMISSION, alors qu'une RADIATION serait une nouvelle AGRESSION.
    * Gageons que les millions de Français opposé à cette stupidité, déjà furieux de n'avoir pas été écoutés, n'hésiteraient pas à se mobiliser une nouvelle fois.

    Le seul petit morceau de démocratie qui nous restait a été de permettre, à cause de quelques inconscients, la mise en place d'un dictateur nullissime. Nous ne devons pas nous soumettre, mais résister et lutter.
    Fille de Maquisard, en parlant de résistance, je mesure attentivement le poids de ce mot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Tes arguments tiennent la route bien sur... mais, un maire ( ou un adjoint) ne peut plus désormais ne pas celebrer de mariage zinzin sans se mettre délibérément hors-la-loi. Et ce n'est certainement pas le rôle d'un élu, qui plus est officier d Etat civil, de se mettre hors la loi. Es qualité, il doit être (en principe) irréprochable et doit être un exemple. En clair, tu ne peux pas demander à une personne garante de la loi de la braver.
      Dès lors, et pour etre en conformité avec sa conscience et ses principes, il ne lui reste plus qu ' a démissionner. Quel bel exemple de probité cela serait. surtout à un moment où les guignols qui nous gouvernent nous parlent a tout bout de champ de moralisation de la vie politique.

      Supprimer
    2. @ Corto

      Je ne peux qu'être d'accord avec ceci. Sauf que cela me choque si profondément que j'en suis transpercée ; malgré mon épaisseur... ;o)

      Quant à la moralisation de la vie politique, ai-je le droit d'être plus que sceptique ?
      "Faut pas rêver" !...
      Si je fais appel à ce qu'il me reste de souvenirs, c'était une émission télé qui, justement, faisait rêver. Me semble-r-il. :-)

      Supprimer
    3. @Franzi: que cela te choque, je le conçois,et tu es loin d être la seule ds ce cas là.

      Faut pas rêver? Une émission sur France 3 présentée par Sylvain Augier mais supprimée depuis un moment

      Supprimer
  8. HORS SUJET

    Je trouve que vous avez bien raison de la laisser la vidéo de Culbuto-Gerra malgré sa désactivation.
    A chaque fois, cela me rappelle la grande "tolérance" de la Hollandie !... ;o(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: tiens, j'avais point vu

      Supprimer
    2. @ Corto
      Eh bon ? Moi qui croyait que c'était fait exprès ! Bouh ! je suis déçue... ;-)

      Ça fait au moins 10 jours :o)
      Vous nous en laissez encore quelques-uns ? Même si je connais le résultat, je l'ouvre tous les jours !!! Rien que pour le plaisir de râler : il paraît que c'est typiquement Français. J'en suis donc fière ! :o)

      Supprimer
  9. Je constate que le sang neuf apporté par les récentes nominations au sein du Conseil Constitutionnel, a donné les résultats espérés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ mireille B-D
      C'est le moins que l'on puisse dire !... :o(((

      Supprimer
    2. @Mireille BD et Franzi: sauf votre respect, mesdames, ce n'est pas au CC qu il y a eut de récentes nominations mais au Conseil National de l 'éthique. Cépapareil. ce dernier lui aura à emettre un avis sur la PMA , la GPA et l euthanasie prochainement

      Supprimer
    3. @ Corto
      C'est vrai pour les plus récentes nominations.
      Mais, préalablement, le CC aussi était passé dans une configuration très défavorable. Et les merdias s'en étaient largement fait l'écho en se réjouissant des difficultés qu'y rencontrerait Nicolas Sarkozy.
      On en a vu aussi un exemple avec le rejet de ses comptes de campagne, motivé de façon pour le moins contestable. Alors que, dans le même temps, ceux de Flamby ont été validés, malgré le fait qu'il avait déjà dépassé son enveloppe avant la fin du 1er tour !... Ce qui, normalement, aurait dû conduire à l'annulation d'une élection sulfureuse qui, déjà, aurait déjà dû être invalidée pour cause de nombreuses irrégularités électorales. Ce qui, malgré plusieurs signalements (dont par moi, mais pas seulement) d'éléments factuels, n'a jamais été pris en compte.
      Démocratie ! Es-tu encore là ?

      Supprimer
    4. @Franzi confirmation :-) sommes mal barrés.
      @corto Le Conseil Constitutionnel a eu droit lui aussi, au renouveau !
      Hollande, Jean-Pierre Bel (Président du Sénat) et Bartolone, ont décidé de faire nommer ou reconduire leurs amis au sein de cette puissante institution.

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/12/97001-20130212FILWWW00621-vague-de-nominations-au-conseil-constitutionnel.php

      Supprimer
    5. @Mireille: soit, je m incline !

      Supprimer
  10. peu démissionneront ... la soupe est bonne ....(argent, pouvoir, aura.. Les idées c'est bien après)
    peu résisteront car ils préfèreront ne pas subir la justice !
    L'homme est lache.... le politique encore plus

    Relançons la manif pour tous et foutons un vrai bordel comme les paysans savent le faire.........ou les routiers ....
    opérations escargots et autres actions pour entraver la liberté du voisin puisque le pays n'est plus réellement une démocratie et pour signifier que le peuple n'est pas d'accord...les élus auront peut être un peu plus de courage pour bouger .. sinon et c'est ce que je prévois .. rien ne se passera et il ne restera que les urnes (et nos singes de gouvernants le savent) entre temps les medias feront le formatage nécessaire pour faire passer la pillule et l'on nous parlera des roms et de tout un tas de bétises inutiles pour faire oublier tout cela

    Ils ne jouent que la dessus... Elle est pas belle la France ?

    les Urnes ... moi je n'oublierai pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: tu prêches a un convaincu. Sauf que les "antis" mariages pour tous sont dans leur grande majorité des gens "légalistes" et ils n iront donc pas foutre le bordel en masse a la différence des agriculteurs par ex. qui de surcroit crèvent la dalle.

      Mais, d accord avec toi, les gens n oublireont pas et les urnes parleront. La déculottée s annonce sévère aux municipales

      Supprimer
    2. @ Corto et PhilZ
      D'accord avec vous deux. Et pour les urnes, moi non plus, je n'oublierai pas. Dans les deux camps !
      Bien que très patiente, quand la coupe déborde, je ne sais pas faire marche arrière. Et n'en ai aucune envie.
      Et pour déborder, ça déborde ! Pire que pour Noé, son déluge et son arche ! :o(

      @ PhilZ
      Merci beaucoup. :-)))
      J'écris dès que j'ai un créneau...

      Supprimer
  11. "Foutre le bordel" on préfère laisser ça aux lycéens, mon cher Corto !
    Moi je suis d'accord avec vous, si ces maires qui ont juré, la main sur le coeur, devoir obéir à leur conscience, ne démissionnaient pas, ils ne seraient plus crédibles.
    Faire intervenir la clause de conscience, ce ne peut être réduit à un jeu politicien, pour élus voulant se faire de la publicité à bon compte. Si on l'invoque, alors qu'elle avait été promise par le chef de l'état, il n'y a pas le choix : si elle est refusée, il faut démissionner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ils doivent démissionner, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

      Supprimer
  12. Dans pratiquement chaque conseil municipal communal il y a un élu de l'opposition , il fera bien l'affaire par dérogation .Sinon la démission de tous les maires du collectif ,cela aurait de la gueule!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: nos seulement cela aurait de la gueule mais ce ne serait que droiture.

      Supprimer
  13. Ce n'est pas si simple que ça.

    1- Soit, tous ensemble, ils démissionnent pour protester contre cette impossibilité d'exercer leur clause de conscience mais s'ils se représentent et sont réélus, ils seront obligés de re-démissionner pour la même raison. On tourne en rond et ça va faire désordre... [mais ça aurait de la gueule et peut-être que le gouvernement y regarderait à 2 fois avant de faire accepter ces démissions par les préfets]

    2- Soit, tous ensemble, ils ne démissionnent pas mais en invoquant la clause de conscience ils obligent le préfet de nommer quelqu'un pour célébrer les mariages "pour tous" sans se décharger eux-mêmes sur un adjoint ou un conseiller (ce qui résoudrait le problème sur la forme sans le résoudre sur le fond)... [ça risque de déclencher les foudres de la préfecture et du gouvernement avec amendes afférentes mais ça aurait de la gueule aussi]

    3- Soit ils expliquent qu'ils n'ont pas été élus pour ça (la loi ayant changé), mais dans ce cas, qu'ils démissionnent ou pas ils ne pourront pas se représenter à leur réélection pour cette même raison !!! [ce qui serait bien bête et laisserait les mairies à ceux qui s'accommodent du mariage "pour tous"]

    Bref, le collectif a le choix entre le 1 et le 2 pour faire respecter cette clause de conscience (et tous ensemble, la même solution, c'est mieux), mais le 3 est un abandon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claribelle: je me doute bien que ce n'est pas si simple que cela. mais on ne peut pas dire d'un coté etre représentant de l'Etat et garant des lois et de l'autre côté braver la loi. Donc ta solution n° 1 me convient parfaitement.

      Supprimer
    2. @ Claribelle
      Je partage entièrement votre analyse et vous remercie pour la clarté limpide avec laquelle vous avez résumé les possibilités de choix.

      Comme vous, je pense que la 3 est un abandon. Donc je l'élimine : nous sommes suffisamment dans la panade comme ça... :o(

      La 2 aurait certes du panache, mais ces enfoirés sont bien capables d'accepter les démissions tant cela réduira l'amplitude de la raclée qu'ils redoutent.

      Reste la 1. Qui me plait assez par son aspect "retour à l'envoyeur". :o))
      Conséquences (relativement) sympathiques, du moins pour moi :
      * Les Maires ne sont pas obligés d'agir en violation avec leur sens moral et leur conscience. Et donc,ils ne permettent pas "l'achat" d'enfants.
      * Ils ne se défaussent pas non plus sur leurs adjoints et évitent de renforcer les pouvoirs des adeptes de la secte "Gender".
      * Par l'intermédiaire des préfets, ils obligent Culbuto et sa vieille Taub' à mettre leur nez dans leur propre (si j'ose dire !) M***E.

      Ah oui, vraiment cette solution me plait bien. Tant pis pour les amendes : je me réjouis à l'idée qu'on puisse leur refiler le bébé. Enore une fois, si j'ose dire !!!... :o)))))

      Supprimer
  14. Réponses
    1. @Anne: mais on nage en pleine démence, non ?

      Supprimer
  15. oui.. il y a encore peu, je n'aurais pas utilisé ce terme un peu violent... disons que le manque de cohérence totale, le dictat des émotions ressemble à de la folie...
    faut vraiment s'accrocher aux branches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: et on n a pas encore vu le déchainement que cela va etre quelque soit la décision prise par les GVT ds l affaire Léonarda. Là on va assister a quelque chose de dément !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP