jeudi 31 juillet 2014

Jean Jaurès: " Foutez-moi la paix ! "


Cette phrase est attribuée à Jean-Paul Sartre et résume assez bien ce que je pense de la récupération politique faite autour de la commémoration du centième anniversaire de la mort de  Jean Jaurès. 

"On entre dans un mort comme dans un moulin " 

Je ne suis pas certain que Jean Jaurès aurait été fier d'être célébré par des tartufes comme Hollande, Cambadélis et consorts... 

Ceci dit, je n'oublie pas que Jaurès était avant tout un p'tain de laïcard ! 

Et puisque l'heure est à beaucoup parler des juifs et d'Israël, cette citation du grand homme:

"Nous savons bien que la race juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n'est pas par la force du prophétisme, nous savons bien qu'elle manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corset, d'extorsion". Discours de Jean Jaurès au Tivoli, 1898.

(Titre du billet inspiré par Léonard)

Folie passagère 2401.
Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. Ce qui est bien avec vous, c'est que quand vous dénoncez les récupérateurs, vous oubliez comme par enchantement Sarkozy, qui il est vrai, répète telle une marionnette les écrits de Guaino.
    Ainsi, dès 2007, au meeting de Toulouse, Sarko/Guaino se déclarait "héritier de Jaurés".
    et il entendait "remettre au coeur de la vie politique française les valeurs que la gauche a trahies" .. visiblement les valeurs que la gauche a trahies sont celles que vous nous rappelez dans votre message :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Justin machin: se promener avec un tel pseudo, non mais franchement...
      Ceci dit, je m'attendais bien évidemment à ce genre de commentaire et suis assez connaisseur de "l'oeuvre" de Sarko pour ne pas avoir oublié.. Et je le reconnais bien volontiers, parmi les conneries qu a fait Sarko, il y eut celle de vouloir aussi récupérer une partie de l héritage de Jaurès.
      Mais voir des gens comme hollande et consorts, se prétendant socialistes, vouloir capter l héritage de Jaurès relève de l'usurpation ou du plus grand ridicule. Au choix !

      Supprimer
    2. Apprécier Sarkozy ne signifie pas être d'accord avec tout ce qu'il a dit ou fait. Personne n'a prétendu qu'il n'avait aucun défaut ou que ses propos étaient parole d’Évangile. La plupart de ceux qui votent pour lui ont quelque chose à lui reprocher et ne se gêneraient pas pour le lui dire.

      Supprimer
    3. C'est juste curieux que dans la liste des récupérateurs (des tartufes dixit le texte), le tenancier du blog gomme un nom.... Donc c'était très drôle de voir à quel point le militantisme rend aveugle ou ... malhonnête.

      Supprimer
    4. @Biberon: je n oublie personne, ne suis pas militant, certainement pas malhonnête mais pour ce qui est des récupérateurs du jour, je ne crois pas avoir oublié qui que ce soit. Et a propos de récupérateurs, ravi de voir que Cambadelis a été accueilli au Cafe du croisant ce matin par des militants PS qui criaient: Trahison !, trahison !

      voir vidéo en lien plus bas

      Supprimer
  2. Les socialos sont les rois de la récupération symbolique. Ils sont di vides intellectuellement qu'ils ne sont rien sans les ancêtres.
    Le jour où les morts en auront marre de se faire réveiller par des crétins, je crains que le sommeil du PS se transforme en perpétuel cauchemar.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: j ai buien plus de respect pour des gens, même insupportables, comme Filoche, Bachelay ou Germain que pour des gens comme Hollande et sa clique qui osent se prétendre socialistes

      Supprimer
    2. Assez d'accord avec toi, d'autant qu'ils mettent du piquant dans les médias.0

      Supprimer
  3. AVIS ! bonne ambiance ce matin devant le café des croissants:

    https://t.co/HwO5pGW2lO

    RépondreSupprimer
  4. La lecture des grands ancêtres socialistes est toujours édifiante. Marx lui-même ne mâchait pas sa haine du capitaliste Juif dans son célèbre mais néanmoins très peu cité par nos amis Degoch : "sur la question juive" (1843).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cost killer: je reconnais n avoir jamais lu Marx mais voir ces hommages dégoulinants pour un gars comme Jaurès me laisse penser que les " socialistes " d aujourd hui ne sont que des tartufes

      Supprimer
  5. Je pense que le PS se désintègrera par là où il a péché. Le communautarisme. Une société multiculturelle avec du clientélisme à foison, un état faible et une justice laxiste suffiront à faire éclater ce parti.

    N'oublions pas ce que dit la p´tite dame...."trahison". On devine, comme d'hab´, que le gvt redoublera les subventions aux assoces communautaires. Qu'à t on pu observer ces derniers jours? Les muzz qui fustigent Hollande? Et bien Hollande réclame (comme par hasard) le cessez le feu en Palestine et cazevieille qui évoque la dissolution. De la ldj.

    Cetipafameux toussa?

    Bisou aux électeurs socialistes quand même. Soyons bons joueurs. Un petit truc en plus. Hollande a eu besoin de la propagande des médias pour faire tomber Sarko. En revanche, pour leur propre chute, le PS n'a "besoin de personne" (sur un air de Véronique Samson)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @¨Pierre: leur multiculturalisme soi disant porteur du vivre ensemble leur pètera à la figure quand les dites communautés seront suffisamlment puissantes pour les envoyer paître. En ce qui concerne les muzz, on en est pas loin.

      Supprimer
  6. Bonjour Corto! Je reviens sur Moscovici parce que vous dévidez des billets plus vite que votre ombre et hier j'ai donc raté le coche. Il doit entretenir sa minette amoureuse (sic), en effet. Bah, quand elle sera lasse de le pomper dans tous les sens du terme, elle plaquera ce vieux porc, probablement avant la fin de son mandat, et aura raison. On se console comme on peut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh! Oh! Mollo mon cher. On ne dit pas vieux porc mais avant-gardiste du nouveau monde. Libération sexuelle, tous les humains sont les mêmes, mariage pour tous.. Etc etc.

      Le joli vocabulaire ne suffira jamais à cacher l'inversion des valeurs aux français.

      Supprimer
    2. @Orage, et Pierre: M'enfin, l age ne saurait etre un obstacle à l amour sincère et durable, non ? Mouarf !

      Supprimer
  7. On nous parle de Jean Jaurès comme s'il aurait pu arrêter la guerre à lui tout seul, mon cher Corto.
    C'est une plaisanterie !
    Le 29 juillet à Bruxelles, l'Internationale socialiste tergiverse et décide d'une autre réunion à Paris le 9 août.
    Le 4 août, les socialistes allemands votent les crédits de guerre au Reichstag et leur chef déclare : "Nous n'abandonnerons pas la patrie à l'heure du danger."
    Ce même 4 août, lors des obsèques de Jaurès à Carmeaux, l'unanimité des courants de la gauche "déboussolée" se fait sur sa tombe : "Nous serons les soldats de la liberté pour créer l'harmonie entre les pays par la libre entente entre les nations" déclarera le secrétaire de la CGT dans son discours.
    C'est-y pas beau ça ?
    Alors, effectivement qu'on lui foute la paix, à Jaurès !

    Source : L'été du Figaro - Il y a 100 ans la Grande Guerre - Par François Cochet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: jaurès un grand homme ? certainement. Voir des minuscules comme Hollande ou Cambadelis s en réclamer, c'est a mourir de rire.

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  9. Quelle est l'utilité de cette citation antisémite de Jaurès à la fin de votre billet ? La majorité de la population française, la plupart des politiques et une grande partie de nos intellectuels, quelle que soit la couleur politique, l'étaient !

    Permettez moi de vous dire que c'est petit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Seghux: petit ? je ne sais pas. pourquoi ? Parce que je ne supporte pas les récupérations politiques et encore moins que l on occulte les côtés obscurs des personnages que la république se plait à encenser aujourd'hui. Simple, non ?

      Supprimer
  10. Jaures, c'était pas le gars qui n'aimait pas les curés mais qui envoyait ses mouflets dans les écoles libres donc catholiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Interessant ! Pourrait-on avoir la source oú la référence ?

      Supprimer
    2. Un peu comme les gauchistes qui refusent de mettre leurs mioches dans le public et qui obtiennent des dérogations afin que ces petits ne subissent pas la politique votée par les parents?
      Ce que vous supposez ne m'étonnerait pas.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP