mardi 29 juillet 2014

Le Parisien annonce une nouvelle enquête contre Sarkozy. Le parquet dément aussitôt.

Le journal Le Parisien a annoncé, pleine page, ce matin que le parquet de Paris avait ouvert une nouvelle enquête sur la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. L'info est reprise sur tous les réseaux sociaux; les gauchiards et autres antisarkozystes primaires, éjaculateurs précoces, se sont réjouis de la nouvelle.


Quelques instants plus tard, le parquet dément dans un communiqué officiel. Le Parisien, discrètement, sur son site internet et en 4 lignes se fera tout de même l'écho de ce démenti, sans même prendre le soin de se désavouer.


Presse poubelle !

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...

Folie passagère 2397.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. Le Parquet a dû se fendre d'un d'un communiqué officiel pour stopper les délires de tous les médias. Ma première pensée à l'annonce de cette enquête ce matin sur RTL : Kadahfi, pas fameux ; Bettencourt, grillé, si on essayait les fausses factures comme pour 2012 ? Le prochain scoop : "Le Monde croit savoir que Sarkozy aurait financé sa campagne grâce au butin du braquage d'un bijoutier en 2006".

    Hors sujet (quoique)
    Ce charlot de Le Maire ce matin avant le démenti : "Marre des révélations concernant l'UMP". Ce type se présente comme le chevalier blanc qui va sauver l'UMP du déshonneur mais ne prend aucun recul devant la une d'un canard et ne demande même pas de plus amples informations avant de juger. Qui peut l'imaginer en opposant à la gauche et au FN, lui qui est prêt à tout gober et à se coucher devant celui qui a aboyé le plus fort ? Tous plus ou moins méprisables ces quadras qui ont les dents qui rayent le parquet. Si on ajoute les barons à l'ego surdimensionné, on a là une belle brochette de politiciens qui se fichent royalement de l'intérêt général et de l'avenir de la France et des Français. Ils me dégoûtent pour la plupart et bien peu trouvent grâce à mes yeux à l'UMP.
    Quand un bâtiment est devenu une telle ruine, il faut raser pour reconstruire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Les medias sont de sacrés pourris tout de même. ils se permettent tout et ,n importe quoi, utilisant l emploi du conditionnel ou du point d interrogation pour se protéger. et ça se prétend journalistes ! la plupart ont décidé un beau jour de se payer Sarkozy tant le sujet, pour les ventes de leurs feuilles de choux, est porteur. Et ils s étonnent après de la désaffection des lecteurs. A noter, est-ce le hasard?, que pour 2013, les deux seuls journaux quotidiens qui ont vu leurs votes progresser ou ne pas s 'effondrer sont les deux a n'avoir jamais chercher à enfoncer Sarkozy: Le Figaro et la Croix.

      Quant à Le Maire que j apprécie plutôt, il est pour l instant le seul candidat déclaré ayant une chance d'emporter haut la main la présidence de l UMP en novembre... sauf si Sarkozy se présente. Il ferait donc bien de faire attention a ce qu il dit s il ne veut pas que les militants et sympathisants gardent une dent contre lui.

      Supprimer
  2. Le libéralisme autorise les journaux à publier ce qu'ils veulent. Closer a le droit de sortir des choses graveleuses fausses, ils répondent à une demande du marché des ménagères qui veulent des informations people.
    Et donc le directeur du parisien a bien raison de doper ses ventes en titrant sur Sarkozy, c'est la garantie de bonen vente et donc d'un journal auto-financé sans subventions étatiques. Moi mêm sur mon blog, il m'arrive régulièrement de faire dans le racollage pour attirer des lecteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal ( en admettant que tu sois bien Skandal) le libéralisme n autorise en rien les journaux a écrire tout et n importe quoi quitte bien souvent à diffamer.
      Que le Parisien titre sur Sarko pour faire vendre , pkoi pas. A condition qu il le fasse avec des éléments sérieux et sans , comme ses confrères poubelles, user et abuser du conditionnel.
      Et voila que ce meme canard, le parisien, se rendant compte de sa bévue se contente en entre-filets de deux lignes d'excuses: " Conscients des conséquences de la diffusion de cette fausse information, nous présentons nos excuses à nos lecteurs et aux protagonistes visés par cet article erroné." Branquignols et pourritures !

      Supprimer
    2. @ Skandal
      "un journal auto-financé sans subventions étatiques"
      Le Parisien - Aujourd'hui en France, aides publiques en 2012 : 9 332 798 € soit 14 cts le numéro. Vous avez dit auto-financement ?

      Supprimer
    3. Vous avez à faire à un petit "malin" qui utilise des méthodes que je qualifies de staliniennes pour écrire je ne sais quoi...

      Vous avez en plus à faire à un crétin qui ne connait absolument rien au libéralisme. Le libéralisme ce n'est pas écrire n'importe quoi pour faire du fric. Le libéralisme repose entièrement sur une éthique et une morale, soutenu par la loi des contrats.

      "c'est la garantie de bonen vente et donc d'un journal auto-financé sans subventions étatiques."

      Pauvre demeuré... Si les journaux français ont aujourd'hui besoins des subvention étatiques c'est justement parce que depuis 30 ans ils écrivent n'importe quoi.

      Le seul (ou pratiquement le seul) qui n'a pas besoins de subvention ou de pub c'est le Canard Enchainé, le seul journal dans lequel les infos sont vérifiées et revérifiées car leur légitimité et leur crédibilité est là.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    5. Holala... une faute/coquille de conjugaison.... c'est terrible...

      En attendant, votre lâcheté et votre malhonnêteté intellectuelle ne peuvent venir que d'un degôche... Certainement pas d'un libéral puisque ce que vous faites (une forme d'usurpation d'identité) est à l'opposé du libéralisme....

      Corto, veuillez exclure ce type la s'il vous plait, avec l'adresse ip ou le mail ça ne devrait pas être difficile...

      Supprimer
    6. Quelle médiocrité... Quelle bassesse morale.... Certainement un socialiste....

      Se cacher derrière le pseudo d'un autre et penser qu'on ne sera pas démasqué... Ou alors êtes vous trop stupide pour vous trouver un pseudo à vous ?

      Si vous êtes trop con pour cela, utiliser votre prénom....

      Supprimer
    7. Un brevet n'est pas une rente... (un libéral le saurait....) Un brevet est une protection juridique de la propriété intellectuelle donc c'est une protection de la propriété privée.

      Donc un libéral est pour le brevet puisque ce dernier protège la propriété intellectuelle privée.

      Si vous essayez de troller, au moins, faites le intelligemment...

      Supprimer
    8. Grillé!
      Vous avez aussi usurpé le pseudonyme de Blackmarket.

      Supprimer
  3. En matière de pilonnage, comme on le voit aussi à Gaza, il convient de varier les techniques de
    bombardement. Quand les Juges se calment un peu, on fait intervenir "Le Parisien" comme
    d'autres passent du missile sol-sol au mortier de cent-vingt. L'essentiel étant de faire des dégâts...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: c'est tout a fait cela et joliment bien tourné. Sauf qu avec missiles et mortiers, y a des morts, des vrais. Avec ce genre de pratiques, la presse et les medias ne risquent quasi rien en représailles, eux.

      Supprimer
  4. vous voulez rire, il n'y a pas d’enquête ouverte ben voyons !
    aujourd'hui il y a probablement une tripotée de recherche officieuses qui tournent en boucle sur le comment planter définitivement Nicolas Sarkozy. avec le personnel nécessaire, les moyens techniques et toutes les fariboles plus ou moins légales nécessaires.
    le parisien a probablement merdé en sortant une info prématurément,
    et a du se dénier devant la probité affichée de notre justice impartiale.
    il n’empêche qu'il est foutrement probable que le trifouillage officieux se poursuivre et que d'ici quelque jours on nous ponde avec tout le tralala une affaire "gravissime" de plus..
    bc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bc: ah mais que le tripatouillage continue et que certains " petits pois" cherchent par et avec tous les moyens à coincer Sarkozy, cela ne fait aucun doute !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP