mercredi 2 juillet 2014

Walk of Shame pour Nicolas Sarkozy


Lorsque tardivement, j'ai vu la voiture de Nicolas Sarkozy sortir du TGI où de petits juges venaient de le mettre en examen pour corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel, j'ai aussi vu les flashes des charognards crépiter et aperçu son visage; j'ai instantanément pensé à DSK accomplissant ce que l'on appelle la très médiatique walk of shame, la marche de la honte; celle qui infligerait à celui à qui on l'impose, et au monde qui la regarde, la preuve évidente de sa culpabilité. Et peu importe qu'aucune sentence n'ait été prononcée, pis, peu importe qu'il y ait présomption d'innocence, la photo sera publiée partout; certains attendaient sans doute le cliché avec beaucoup d'impatience avant de lancer les rotatives. La photo accuse, la photo condamne; le reste, les procédures et la vérité n'ont quasiment plus d'importance. Le procédé est dégueulasse et bileux mais il fait vendre.

Ainsi, les photographes et les journaux qui publient cette photo deviennent des auxiliaires de justice; d'une justice qui dans le cas présent n'a elle pas honte de placer aux commandes de cette affaire une juge qui publiquement déclara en son temps son aversion pour la personne dont elle a la charge aujourd'hui d'instruire le dossier.

Un journaliste, parait-il, disait que ceci n'était finalement pas bien grave puisque l'on avait pas jugé bon de menotter Sarkozy... Il semblerait pourtant que l'envie en démangeait plus d'un.

Que cette mise en examen soit justifiée ou non, elle ne contribuera certainement pas à rehausser la fonction présidentielle, fonction que la justice semble considérer comme n'importe quelle autre fonction. Quoiqu'en disent ceux qui ont le sourire aux lèvres aujourd'hui, Nicolas Sarkozy n'est pas un justiciable comme les autres, il a été Président, le sera peut-être à nouveau; je doute néanmoins que les petits juges l'aient appelé par le titre auquel il a droit: " Monsieur le Président".

Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort, C'est bien le paradoxe de tout cela, que Nicolas Sarkozy sorte blanchi de ces mises en examen, comme précédemment, et l'homme n'en sera que plus dangereux pour ses adversaires; 2017 pourrait bien lui être promis. 

C'est tout le mal que je lui souhaite...

Folie passagère 2356.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

52 commentaires:

  1. Qu'un justiciable, qui plus est ancien Président de la République, mon cher Corto, puisse sortir d'une garde à vue dans l'état que nous montre cette photo - qui va sans doute faire le tour de monde - est une honte pour notre institution judiciaire et pour notre démocratie qui sont décidément bien malades.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Claude Veil, journaliste au Nouvel Obs que l on ne peut taxer de Sarkolatre sur Itélé a midi: " C'est évident que là, on a joué l'humiliation et que les moyens utilisés dépassent l entendement"..."Ses commentaires sur le fait que la juge Thépaud soit chargée de l affaire laisse espérer qu il y a peut être encore des journalistes, même de gauche, lucides

      Supprimer
  2. Ce n ' est plus de l ' acharnement c'est de la haine
    "La haine ronge l ' âme de celui qui hait mais pas de celui qui est haï"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angele64: Sarko paie ses propos contre les juges, c'est évident. Le ob c'est qu une justice et des juges impartiaux ne devraient pas se laisser leur conduite par les propos de qui que ce soit. Au moins , d après ce que j ai entendu, tout le monde est d accord pour dire qu il y a acharnement... même si justice doit passer

      Supprimer
  3. On nous répète sur tous les tons : "laissons faire la justice"
    Eh bien je ne suis pas d'accord ! Salir la réputation d'un homme mondialement connu, se payer le luxe de l'humiliation publique et de l'accusation infamante comme dans l'affaire Bettencourt ou Karachi pour finir par dire : "Circulez, il n'y a rien à voir, on s'est trompé mais l'important, c'est que la justice soit passée" - et en douce promouvoir le juge à la Cour de Cassation -, ce n'est pas laisser la justice agir en état de droit, mais laisser des juges politisés diminuer la fonction présidentielle et faire pression sur l'opinion.
    Honte à cette justice ! Honte à toute la corporation qui laisse faire ! Honte aux gens de droite qui haussent un sourcil d'indignation mais confortent ces juges dans leurs actions !
    Certains accusaient Sarkozy de vouloir revenir par souci de revanche. L'humiliation qu'il a subie hier est certainement le meilleur détonateur pour son retour. Il peut dès aujourd'hui compter ses soutiens et la bataille avec ses adversaires de tout bord risque d'être meurtrière pour beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Gilly
      Parfaitement d'accord avec vous.

      J'ajoute que, si l'on a déjà eu affaire aux juges, on sait forcément que celui qui a raison gagne rarement.
      Les dés sont généralement pipés, et l'avantage va le plus souvent au plus rusé et au moins scrupuleux. Et encore faut-il s'estimer heureux si les "Frères" ne viennent pas peser sur l'un des plateaux de la balance...

      Supprimer
    2. J'aimerais bien quand même savoir pourquoi l'état Pakistanais a fait tuer les ouvriers de Karachi.... Pas vous ?

      Donc à un moment, faut quand même bien que Balladur et son trésorier nous expliquent comment ils ont financé leur campagne alors que le RPR finançait Chirac et donc que Balladur était privé de tout financement. La vente de T shirt parait quand même peu crédible.

      Mais c'est vrai que la curiosité est un vilain défaut.

      Supprimer
    3. @Piotr: quel est le rapport ? Dans l affaire karachi, il n y a plus que les gauchiasses bas du front pour y voir une quelconque responsabilité de Sarko. Même les juges, je sais c'est étonnant, ont estimé, ils l ont même écrit, qu'il n' y avait aucun indice concordant et suffisant permettant de reprocher quoique ce soit à sarko. faut suivre Piotr, faut suivre.

      Supprimer
  4. Nicolas Sarkosy va parler ce soir. Tremblez, gens de peu de foi car je suis sûre que l'Audimat va exploser et que certains en prendront pour leur grade avec l'intelligence en plus parce que si celui qui nous sert de président est rusé, il n'arrive pas au niveau de Sarkosy, loin de là mais la haine, la jalousie ça fait toujours un programme et à part ça, rien, nothing, niet , nada...De Gaulle n'avait-il pas parler de "chienlit" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "De Gaulle n'avait-il pas parlé ..."Excusez la faute !

      Supprimer
    2. @Idel: oui bien curieux de voir ce qu il dira ce soir, ça va normalement saigner mais avec intelligence et retenue. Qui peut croire honnêtement que cet acharnement ne trouve pas le meilleur écho à l Elysée ou chez Taubira ? Qui peut croire honnêtement que les petits juges ne rendent pas compte à la garde des sceaux ? Qui peut croire que les petits juges trouvent la l occasion rêvée de prendre leur revanche ? Qui peut croire que cette photo, finalement, n a pas été souhaitée par ceux qui ont prévenu des dates et heures d arrivée de Sarko chez les flics ou après au TGI ?

      Supprimer
    3. Nicolas Sarkozy va parler où ce soir ?

      Supprimer
    4. @marianne: sur TF1 au JT de 20h00 . j ai remis la photo et sauvegardée , au cas où :)

      Supprimer
  5. certains vont devoir compter leurs abatis s'il en sort blanchi ! la vengeance est un plat qui se déguste glacé et les petits rigolos en place ne feront pas le poids entres autres, cette juge du mur des cons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: même pas, tu veux mon avis, s il en sort blanchi, il fera comme si de rien n'était.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Absolument de votre avis, même si je pense que, si l'occasion lui est donnée, il ne se privera pas de faire payer, discrètement, LUI, l'addition à qui de droit...
      Et je l'espère bien.

      Supprimer
  6. Vous avez dit "violation du secret de l'instruction" ? Wouarf !
    AUJOURD'HUI sur le site du Monde, des extraits de l'audition de Guéant dans l'affaire Tapie par le duo qui a ses quartiers à L'Elysée, Davet et Lhomme :
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/02/affaire-tapie-les-liens-privilegies-entre-m-sarkozy-et-l-homme-d-affaires_4449313_3224.html

    Véritable pantomime comme le dit l'avocat de M. Azibert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: en admettant que Sarko ait véritablement trempé ds cette affaire de violation de l instruction, n oubliez pas qu il est ex -président alors que Lhomme et Davet, jpurnaleux gauchistes bien connus pour avoir leurs entrées à l Elysée, sont eux journalistes ils ont donc tous les droits, dont celui de violer à maintes reprises les secrets de l instruction alors que Sarko, non. Simple, non ?
      Le secret de l instruction est violé continuellement par les médias mais ça, ça ne dérange personne.

      Supprimer
  7. Triste photo d'un homme épuisé qui, par je ne sais quelle réserve intérieure d'énergie, est jusqu'à présent parvenu à résister à la coalition de toutes les cabales et des acharnements politico-juridico-merdiatiques.

    Il y a vraiment de quoi être écœuré quand on voit tous ces socialauds, véritables repris de justice, EUX (puisqu'ils ont été condamnés), se présenter comme des redresseurs de torts !
    Or, malgré leur acharnement permanent et les moyens démesurés (voire illégaux) mis en œuvre, jamais il n'a été trouvé le plus petit évènement permettant de condamner Monsieur Sarkozy.
    Et pourtant, jusqu'à ce jour, aucun de leur montage n'a tenu la route !

    Les juges rouges, aux ordres de Culbuto et Tampira...
    A moins qu'ils ne les précèdent ! A la fois pour se faire apprécier des Pieds Nickelés en place, et pour se venger d'un homme qu'ils redoutent et haïssent : allant jusqu'à violer leur devoir de réserve (mur des cons, violente diatribe et appel à voter contre Nicolas Sarkozy, etc.). Du jamais vu !...
    Et, de plus, sans aucun état d'âme, accepter (avec joie ?) de bafouer leur propre déontologie en ne demandant pas à être dé-saisis du dossier d'un homme contre lequel ils ont publiés de virulents (et délirants) réquisitoires publics par voie de presse. Juges rouges, et de surcroît sans honneur. Normal pour des socialauds !...
    Les combles de la crétinerie, de l'acharnement, de la haine et de l'injustice sont atteints, voire dépassés ! Mettre en examen un Président de la République (même n'étant plus en exercice), pour des motifs, de notoriété publique, généralisés quasi-quotidiennement par tous les prédateurs aujourd'hui accusateurs est une HONTE. Honte pour ces magistrats véreux, et, par voie de conséquence, POUR LA FRANCE.

    Les reproches prétextés pour cette mise en examen de Monsieur Sarkozy sont un lamentable défi à l'équité et à la justice : de notoriété publique, les premiers à violer le secret de l'instruction sont ceux-là mêmes qui devraient le protéger (juges, avocats, etc.), et ne parlons pas des journaleux, toujours prêts à salir et accuser injustement Monsieur Sarkozy, tout en camouflant soigneusement toutes les malversations, avérées, des socialauds...

    Et, si le Président Nicolas Sarkozy était un justiciable comme un autre, il devrait être traité comme tout un chacun : pas mieux, mais pas plus mal non plus. Ce qui, présentement, est très loin d'être le cas.
    Votre photo en témoigne abondamment...

    Pour se comporter aussi bassement, il faut croire qu'il leur fait vraiment une PEUR BLEUE.
    Je pense aux gauchiards, bien sûr.
    Mais aussi à ses pseudos-amis, déjà en train de se batte pour une place qu'ils convoitent mais sont bien incapables d'assumer. Il n'est que de voir la mollesse de leur "soutien"...


    " Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort, C'est bien le paradoxe de tout cela, que Nicolas Sarkozy sorte blanchi de ces mises en examen, comme précédemment, et l'homme n'en sera que plus dangereux pour ses adversaires; 2017 pourrait bien lui être promis.
    C'est tout le mal que je lui souhaite..."
    Et bien, moi aussi... :-)
    Mot pour mot, je souscris à vos propos et lui en souhaite la réalisation ; ardemment !
    Vive la France ! Et à bas Hollandouille, le naufrageur ! Même pas capable de piloter son pédalo...

    Courage Monsieur Sarkozy. S'il existe une véritable justice, même a minima, vous gagnerez, j'en suis convaincue.
    Et gare au boomerang pour les initiateurs…
    LES FRANÇAIS SONT DE MOINS EN MOINS DUPES.
    Courage, Monsieur Sarkozy : beaucoup de Français sont derrière vous. Moi y compris...
    Mais, de grâce, ne vous laissez pas influencer par vos faux-amis : ne remettez surtout pas les pieds dans le marigot UMP. C'est un piège de sables mouvants (et nauséabonds) dont vous ne pourriez plus ressortir.

    Encore pire que la triste chose qui nous sert de justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Dans cette histoire de mises en examen, la Justice aurait pu faire preuve de hauteur et d indépendance ne serait-ce qu en choisissant des juges au dessus de tous soupçons et à l impartialité reconnue. Elle a choisi la provocation, tant pis,elle n en sort pas grandi et c'est bien dommage.

      Supprimer
    2. @ Corto
      "des juges au dessus de tous soupçons et à l impartialité reconnue"
      Pour cela, mon cher Corto, il aurait fallu :
      1. Que cela existe. Ne soyons pas pessimiste : il doit bien en rester quelques-uns. Pas beaucoup, mais quelques-uns.
      2. Les ci-dessus décrits, par définition, n'auraient pas accepté la mission. Au moins sur les modalités. Quant au fond... Pas mal de chances que ça fasse comme toutes les autres gamelles : pschitt !...
      Citron ou orange ?

      Supprimer
    3. @ Corto
      Pour en sortir grandie, il faudrait que cette pseudo-justice soit très différente de ce qu'elle nous montre chaque jour.
      Combien de siècles encore, pour y arriver ???

      Supprimer
  8. Un bouc émissaire se reconnaît au fait qu'il sert encore, même mort...
    Si, aujourd'hui, la gouvernance de l'état était irréprochable, l'économie au beau fixe, l'opposition jeune et intelligente, et le parti bénéficiaire, qui irait se soucier de Sarkozy, pour son bien ou son mal ?

    Remarquez, il y aurait simplement et au moins une gouvernance, une économie, une opposition ou un léger déficit, que je laisserais Nicolas à ses champs...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: pour que même un journaliste comme claude Veil consente à dire que c'est manipulation et recherche d humiliation, oui, il fait reconnaître que Sarko sert de bouc émissaire et a masquer la noirceur ambiante tout en permettant a certains petits juges de lui rendre la pareille.

      Supprimer
  9. Je crois que Franzi a tout dit !
    Une seule chose, Nicolas Sarkozy ne pourrait-il pas demander que cette juge ( et partie...) soit dessaisie de l'affaire ? Peut être que cela ne ferait pas grosse différence, solidarité de la corporation oblige, mais quand même...
    La haine qu'inspire cet homme me laisse pantoise et même s'il n'est pas irréprochable en tout, ce déversement de fiel qui dure depuis 2007 donne à réfléchir...peut être que ça en dit plus sur la vraie nature de ceux qui accusent que sur celui qui est accusé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Nana
      Parfaitement d'accord avec votre complément.
      Et plus encore avec votre conclusion... :-)

      Supprimer
    2. @nana: tout comme toi sur ce déversement de haine qui dépasse pour moi tout entendement, toute raison. On peut ne pas aimer un homme politique pour son comportement ou ses idées mais à ce point... non, ou comme tu dis peut être cela en dit il plus de la vraie nature de ceux qui le haïssent.
      Peut etre aussi que ce que leur renvoie Hollande et sa clique dans le miroir n'y est pas pour rien: déteste ceux d en face pour ne pas détester ton propre camp.

      Supprimer
    3. Pour moi, ce sont des raisons essentiellement utilitaires, comme on peut en trouver dans l'article "bouc émissaire" de Wikipedia :
      - Pour la gauche, il s'agissait de proposer une "solution" universelle dans l'écartement de Sarkozy.
      - Pour les casiques de l' opposition, il s'agit de refaire du neuf avec les vieux (Fillon, Juppe...)
      - Pour les juges (ou ceux en ayant la prétention - les média), il faut dénoncer une liste fermée de coupables dont la fin va merveilleusement réunir / rééduquer le peuple...

      Amike

      Supprimer
  10. La Gauche toute puissante a bien organisé le coup pour cisailler les pattes à son grand
    ennemi. Tout est mis en oeuvre pour avoir sa peau et, comme un seul homme, du plus
    gauchiste des mélanchonniens jusqu'au plus mollasson des radicaux de gauche, se réjouit
    de l'indépendance de la justice et de l'égalité de tous devant celle-ci.
    Même sans idolâtrer Sarko, tout cela donne envie de vomir.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: tout cela donne en effet envie de vomir. Tiens et sans parler de Sarkozy, la manière avec laquelle le magistrat Azibert a été "convoqué" à paris est tout simplement incroyable. La magistrature a décidé de se payer Sarko et ses amis, elle y met le cœur à l ouvrage. Le problème c'est que cette même magistrature n a pas les fesses propres.

      Supprimer
  11. Que les juges rouges tapent fort (prison, inégibilité et tutti quanti), sinon il risquent de mettre celui qu'ils haïssent et veulent dézinguer à tout prix sur une rampe de lancement pour 2017.
    Face à hollande (sans majuscule), il n'en fera qu'une bouchée, car cette affaire est tellement honteuse dans son déroulement que bien qu'ayant été déçus par ses promesses non tenues, nombre d'électeurs lui donneront leur voix.
    Il ne lui restera alors qu'à faire une politique de Droite Ferme. Le fera-t-il ?

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Page: oui, ils ont vraiment intérêt a taper fort s ils veulent le détruire comme tel semble être le cas. sinon comme je l ai écrit, paradoxalement, cela le rendra plus fort personnellement et dans l esprit de bien de sgens.

      Supprimer
    2. @ Le Page et Corto
      Si je pense comme vous, j'espère tout de même qu'ils ne parviendront pas à leurs fins...
      Pour lui ; et pour nous...

      Supprimer
  12. "Nicolas Sarkozy n'est pas un justiciable comme les autres" Vous avez totalement tort !!!!
    Il n'est plus président donc il n'a ni plus, ni moins de droits que n'importe quel autre citoyen.

    Que les médias et la justice s'acharnent sur lui, c'est une chose. Que les repris de justice du PS fassent des leçons de morale c'est pathétique mais n'allez pas dire n'importe quoi...

    Il n'y a pas de fumé sans feux et quand on a rien à se reprocher on ne demande pas à son avocat d'aller acheter un téléphone sous un faux nom.

    Mais surtout, il est un citoyen, un justiciable et un contribuable comme les autres !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comme par hasard, l'UMP à tenter de faire passer une loi d'amnistie pour la délinquance en col blanc...

      Supprimer
    2. @ Skandal
      Savez-vous que le justice a une conception assez particulière de son rôle ?
      Et que, si elle a décidé qu'un innocent était coupable, il faut un tombereau de preuves pour parvenir, parfois mais pas toujours lien loin de là, à la faire changer d'avis...
      Alors on peut raisonnablement et légitimement supposer qu'elle se fait un plaisir d’obéir à Culbuto et sa complice Mâm' T, surtout quand les ordres coïncident avec ses propres envies...

      Supprimer
    3. @Skandal: Ne soit pas comme les gauchiasses qui se réjouissent et essaie donc de lire par delà les mots. Quand j écris qu il n est pas un justiciable comme les autres - et je suis assez satisfait d'avoir entendu deux journalistes, un de gauche (Veil) et un de droite (Beytout) dire la même chose vers 13h - c'est que Sarkozy est tout sauf un citoyen ordinaire: homme politique, clivant pour beaucoup, haï ou adoré, adversaire, ennemi, bref sa personne fait que si il est effectivement un justiciable comme les autres, sa personnalité et les moyens mis au service de la justice pour tenter de le coincer sont totalement disproportionnés par rapport aux faits reprochés. Claude Veil lui-même disait que la carte jouée hier par les juges était celle de l humiliation. A-t-on déjà vu, un personnage de son " rang" passer 12h d affilée chez les flics avant d être conduit comme un malfrat de seconde zone chez les juges à 1h00 du matin ? Non Jamais. le spécialiste Justice de BFM, qu on ne peut taxer la aussi de Sarkolatre, disait que rien ne justifiait qu ils soit mis entre les pattes des flics avant son passage chez les juges, que rien ne justifiait le timing de la journée d'hier. Pour simplifier, si Sarkozy est bien une personne soumise aux mêmes lois que tout le :monde, et personne n'en disconvient, le déroulé des événements, les moyens mis en place et le choix des personnes chargées d instruire son dossier font qu'effectivement, il n est pas un justiciable comme les autres. C'est suffisamment simple a comprendre pour que même des journaleux le reconnaissent.

      Supprimer
    4. C'est amusant le "quand on n'a rien à se reprocher, alors...." c'est la phrase typique employée sous Sarko pour faire passer toutes ses lois sur la sécurité.
      Quand on n'a rien à se reprocher, on peut vous filmer dans la rue
      Quand on n'a rien à se reprocher, on peut donner sa salive dès qu'on voit un flic
      Quand on n'a rien à se reprocher, on peut écouter vos conversations sur simple demande d'un juge.

      J'espère juste que quand ce sombre idiot reviendra au pouvoir (il devrait pouvoir battre Marine Le Pen à un second tout d'une présidentielle), il aura un peu muri ... même si j'ai des doutes. Bourricot un jour, bourricot toujours.

      Supprimer
    5. @Piotr: "Quand on n'a rien à se reprocher, on peut écouter vos conversations sur simple demande d'un juge" marrant, c'est à un chouïa près ce que Benoit Hamon dernièrement disait.

      Supprimer
    6. @Corto

      Que la justice politique s'acharne sur lui c'est un fait. Que les juges du syndicat de la magistrature fassent tout pour l'humilier c'est un fait. Mais il y a quand même beaucoup, beaucoup de choses qui lui sont reproché et même si les juges sont hautement politisés ils disposent d’éléments à charge.

      Il n'est pas accusé sans preuve quand même. Il y a du fond. Mais sur la forme je suis d'accord avec vous.

      Ensuite, il a les mêmes droits et les mêmes devoirs que moi. C'est donc un justiciable comme les autres.

      Quand à la phrase de Hamon, elle démontre qu'il est un petit fasciste de bac à sable.

      Supprimer
    7. @Skandal: "Que la justice politique s'acharne sur lui c'est un fait. Que les juges du syndicat de la magistrature fassent tout pour l'humilier c'est un fait" Il eut fallait commencer par là et c'est ainsi que j entendais que Sarkozy n'était pas un justiciable comme les autres.

      Dans le dossier Bettencourt, les juges avaient aussi, nous disait-on des tas d éléments à charge. En effet: il a bénéficié d un non lieu.
      Dans le dossier Karachi pareil, on a vu: les juges ont écrits, je cire de mémoire:" aucun indice suffisant ou concordant pour qu'une procédure judiciaire soit engagé à l encontre de Nicolas Sarkozy"
      Dans le dossier libyen, Mediapart a dit " on a un papier qui prouve que Sarkozy a touché du pognon de Kadhafi", la justice a suivi, on a vu, et Mediapart a une procédure aux fesses pour usages de faux.
      Dans l affaire du trafic d influence et des écoutes illégales (selon le bâtonnier de Paris et bon nombre de juristes): la justice a écouté en loucedé Sarkozy et son avocat, le bâtonnier de Paris, monsieur Sur a dit hier: rien en l état actuel ne permet de conclure à un trafic d influence et la principauté de Monaco a démenti formellement avoir été sollicité pour donner un poste à Azibert.
      Dans le dossier Bygmalion, rien aujourd'hui ne permet d impliquer Sarkozy dans une quelconque magouille, la justice suivra son cours.
      Arbitrage Tapie: pour l instant, rien ne permet d impliquer Sarkozy, des soupçons, ni plus, ni moins, sans aucune preuve
      La seule affaire où il semblerait qu il soit en position délicate, sans que rien aujourd'hui ne permette à la justice de l avoir ni mis en examen, ni accusé de quoique ce soit, c'est celle des sondages de l Elysée.

      Avouons que tout cela est a ce jour suffisamment léger pour que à tout ce dont on l accuse, Sarkozy ne soit mis en examen que dans une seule affaire.

      Tu dis " la justice s acharne sur lui " c'est vrai alors comment explique tu que si la justice a les preuves que tu évoques et compte tenu de son acharnement, Sarkozy ne soit pas dans toutes ces affaires mis en examen ? Et contrairement à ce que tu écris " il n est pas accusé sans preuve tout de même", je te rappelle qu à l'heure actuelle, il n'est accusé de rien, de strictement rien, il n est que mis en examen dans le cadre de cette affaire de trafic d influence. Une mise en examen par rapport à tous "les élements à charge" ?? Un peu léger pour un tel criminel , non ?
      Il y a tellement peu de fond, à l heure actuelle et depuis le temps que la justice s'acharne et les moyens qui y sont consacrés, qu'aucun juge n a réussi à le coincer. Alors soit la justice est nulle à chier, soit elle n a rien de suffisant pour " l'accuser ". Mieux, à ce jour, il est présumé innocent de tout, justement parce qu il bénéficie des mêmes droits que tout le monde.

      Par contre, que l opinion publique soit parfaitement bien manipulée depuis des années pour croire que Sarkozy " est accusé de beaucoup, beaucoup de choses", cela ne fait aucun doute et ton bref commentaire ci-dessus le prouve indubitablement.

      Supprimer
    8. @ Corto
      Excellent résumé de la situation.
      Merci beaucoup. :-)

      Peu présente en ce moment => me rattraperai plus tard ! ;o)

      Supprimer
  13. Watergate sur un président qui n'est plus en fonction , surprenant quand même .Devant tant de bassesse Président se demande si il ne va pas aller au Brésil voir si le ciel est plus serein et réfléchir que devant ce spectacle le français moyen comme moi ne va pas voter à droite en cas de duel gauche-droite en 2017 rien que pour voir tranche de cake descendre les marches et se barrer la queue entre les jambes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: surprenant, pas vraiment hélas en Socialie. Il est clair qu en 2017, et d ici là il peut s en passer des choses, dans un duel PS / FN, je ne voterai pas .... PS.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Et moi itou.
      Comme beaucoup d'autres, je pense.

      Supprimer
  14. Ce qui est inadmissible c'est la collusion entre le s pouvoirs politiques , judiciaires et médiatiques ... qui peut croire à une justice indépendante quand la presse est ainsi convoquée . pour ma part hier je me suis interdit de regarder les images de la mise en gardz à vue du Président Sarkozy dans la mesure où c'est une mise en scène pour l'humilier . Croyez vous que nos socialistes qui ont largement vécu sur les fonds de l'UNEF , de la MNEF , de la MGEN et je dois en oublier soient si clean ?
    J'en doute ... Bon courage à Sarko . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: qui peut croire à une justice indépendante quand la presse est ainsi convoquée ou quand la juge chargée du dossier est notoirement de gauche et anti Sarkozy ?

      Les socialistes ont un avantage sur la droite c'est leur fonctionnement décentralisé. ainsi quand c'est le bordel quelque part chez eux, cela se voit moins. Qui sait par exemple que les 3 plus grandes fédérations du PS ( Nord, Bouche du Rhône e Gard) sont tellement vérolées que la plupart de leurs dirigeants locaux sont poursuivis et que ces mêmes fédés ont été mises sous tutelle du parti . la dernière en date étant celle du Gard.

      Supprimer
    2. ne pas oublier la fédé du Pas de Calais !!!! Marguerite

      Supprimer
    3. @Marguerite :

      Je parie que vous aviez eu moins de scrupules avec le "walk of shame" de DSK...

      Pour le reste, tout le monde sait que les partis politiques sont des mafias. Le PS ne fait pas exception mais étonnement la justice est lente là...

      Supprimer
  15. Cette histoire sent mauvais par tous les bouts. Le pouvoir comme l'opposition, Sarkozy comme la Justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: mauvais, c'est clair, pour tous ? c'est une autre histoire

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP