dimanche 13 juillet 2014

J'ai rêvé d'Israël, de Gaza mais j'ai aussi vu des drapeaux qui puent


J'ai rêvé d'Israël, c'est dingue, non ? Et dans mon rêve, je me voyais rédigeant un billet sur le sujet, sur ce qui se passe par là-bas. 

Du rêve à la réalité, m'y voici ce matin et comment dire... Comment dire à certains que ce qui se passe à Gaza ne m'émotionne absolument pas... Je devrais pourtant, c'est pas beau Israël qui bombarde la bande de Gaza, mais ce n'est pas beau non plus, ces adolescents israéliens enlevés puis exécutés. Comme il est vraiment très, très moche de prendre un ado palestinien pour le tabasser puis, nous dit-on, le brûler vif ! Tout cela est bien moche en effet, comme ce sinistre décompte du nombre de roquettes balancées sur Israël: 840, ais-je lu ce matin en quelques jours. 

Comme il est vraiment très moche de la part des medias français de prendre - c'est l'impression que j'en ai - quasiment fait et cause pour les palestiniens et ses enfoirés du Hamas qui se planquent dans Gaza dont ils ont fait la base de lancement de leurs roquettes, se servant ainsi de leurs propres congénères comme de boucliers humains.

Mais quand est-ce qu'ils cesseront de se battre ? Cela fait des lustres que périodiquement la tension monte, que Gaza pleure ses morts par centaines et Israël par à peine quelques dizaines. Depuis que je suis tout petit, j'assiste comme tout le monde à leurs règlements de compte, à la colonisation de la Palestine par Israël et que j'entends "salaud de juifs" et que j'entends, aussi, qu'il faut un Etat palestinien libre et indépendant. Mais rien ne change ou presque, c'est tellement compliqué semble-t-il...

Oui, même si je ne comprend pas tout de ce conflit qui n'en finit plus, je devrais m'en foutre comme de l'an 40. Ni chaud, ni froid, même pas mal, cela ne nous concerne pas... Ne nous concernait pas ou si peu....


Sauf que depuis que cette nouvelle crise a débuté, que comme d'habitude, nous voyons les chars de Tsahal se masser aux portes de Gaza et que la communauté internationale ne peut rien faire, c'est la première fois que je vois, essentiellement grâce à twitter, une possibilité d'extension de ce conflit à la France, ne serait-ce que par cette impression bizarre que me donne la vue de dizaines de photos prises à Lyon, Marseille, Mulhouse ou Paris, photos sur lesquelles on voit brandis au Trocadero, place Bellecour à Lyon ou dans les quartiers nord de Marseille des drapeaux d'Al Quaida et de la Palestine brandis ensemble, solidaires.



Des drapeaux d'Al Quaida, de l'Etat Islamique de l'Irak et du Levant ou palestiniens brandis en France sans que cela ne semble gêner personne, pas mêmes nos autorités...

Folie passagère 2372.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

32 commentaires:

  1. Encore un beau billet.
    Même si affligeant et flippant.
    Merci Corto.

    Pour votre conclusion, vous auriez même pu aller jusqu'à "surtout pas nos autorités"... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: flippant, je ne sais pas, ce qui est certain q'est qu il est permis aujourd hui en France de se revendiquer terroristes ou sympathisant terroristes sans que cela pose problème ! Étonnamment, aucun politique, pas même Le Drian ce matin, n a été interrogé sur le sujet. A croire qu aucun de ces noirs étendards n a été brandis !

      Supprimer
    2. La roue tourne quand le drapeau francais flottait en algerie tout le monde trouvais ca normal maintenant au tour des algerien et autres de vous la mettre bien profond bande denculer de colinisateur j'aime bien ca le blanco se plein de tout et de rien alors que le blanco est responsable de la mort de millions de personne regardez en amerique les anglais on massacré les amerindien les vrai americain et on ensuite batailler avec leurs frere pour savoir qui allais garder le territoir moi je dis a quand la revolte

      Supprimer
  2. De même que l'Algérie française a disparu après 130 ans d'existence, je ne crois pas qu'un seul Israélien puisse ne pas avoir conscience que son Etat pourrait disparaître, mon cher Corto.
    Il est évident que toutes les forces qui vont dans ce sens seront à l'oeuvre, non seulement dans le monde arabe mais également en Europe occidentale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: c'est bien là le truc qui me surprend, je fais mon candide, mais pourquoi incrimine-t-on toujours Israel et ne pointe -on que si peu le caractère terroristes du Hamas ?

      Supprimer
    2. Les faucons israëliens ont clairement favorisé le Hamas pour contrecarrer Arafat et torpiller les accords de paix de conclus entre modérés israëliens et palestiniens.
      Tel un golem, le Hamas s'est retourné contre ses créateurs.
      Les deux camps sont aujourd'hui totalement radicalisés et la situation se tend un peu chaque jour.
      Ne comptons pas sur la paix, il n'y en aura pas mais peut on espérer une détente car ce conflit afin d'enrayer la bêtise.
      La bêtise du hamas n'a d'égal que la bêtise des faucons israëliens

      Supprimer
    3. @Seghux: Il ya aura détente, puis reprise des hostilités au moindre incident puis re-détente et re-tensions, qui peut encore croire à une paix durable dans ce coin-là ?

      Supprimer
  3. Là où je travaille, je supporte mes collègues maghrébins fervents supporteurs des palestiniens, il vaut mieux ne pas être philo sémite et encore moins juif.

    Ainsi va la vie en socialie.

    RépondreSupprimer
  4. Mieux vaut tard que jamais!
    Les socialistes adorent ravager la France, les ceusses de l'UMP, comme le tenancier de ce blog, détruisent la France également mais en le déplorant.
    C'est vraiment fatiguant, toujours attendre que le problème soit là pour, en plus, mettre une éternité à le résoudre.
    Les Français sont des cons.
    jard

    RépondreSupprimer
  5. Connaissez-vous cette chanson du beau Serge cher Corto ?

    http://www.dailymotion.com/video/x1nr7c_le-sable-et-le-soldat_music

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @fredi maque: curieux , je ne connaissais pas cette chanson et pourtant je me croyais assez calé en gainsbouries. ceci dit c'est un peu normal, Le beau Serge, je n en connais qu un: celui de Cabrol avec brialy :)

      Supprimer
  6. Je ne crois pas au "processus de paix". Entre Israël et ceux qui veulent le détruire, la France a le cul entre deux chaises. Elle ne veut pas et ne peut pas choisir son camp. Et puis, c'est loin tout ça. Mais les ennemis d'Israël agitent leurs drapeaux chez nous et nombre d'entre eux se déclarent nos ennemis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. On s'en fout du petit ou du grand Israël ; on veut juste avoir la paix chez nous.

      Supprimer
    2. @pangloss: comme toi, le processus je n y crois guère. Qui y croit vraiment d ailleurs ? La reconnaissance d un état palestinien, pas un gouvernement ne passe chez nous sans avoir la même vision du problème que le gvt précédent. En attendant, comme tu dis, les ennemis d Israel pullulent en toute impunité chez nous.

      Supprimer
  7. ça tient plutôt du cauchemar.

    Mat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mat: Du cauchemar ? certainement pour tous ceux qui sont véritablement concernés par le pb, je doute que cela soit le cas de la majorité des Français.

      Supprimer
  8. Un cauchemar : après le drapeau vert du FLN, le drapeau rouge du Vietminh, le drapeau noir du Califat va-t-il flotter sur la marmite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @rlwdb: qui sait peut etre que dans 30 ans le drapeau noir aura sa place à l 'ONU ? Après tout qui, il y a déjà 30 ans, pouvait imaginer que l Iran et les USA travailleraient ensemble pour tenter d'arreter, sans succès pour l instant, ces djihadistes de EIIL ?

      Supprimer
  9. Les Palestiniens sont suicidaires dans cette confrontation. A part un illusoire droit au retour des réfugiés qu'ils
    n'obtiendront sans doute pas avec leurs méthodes jusqu'auboutistes, que veulent-ils exactement si ce n'est se poser en victimes face au monde entier et la Communauté Internationale qui n'apparaît pas avoir de solutions. Et je le regrette car il est évident que ce conflit a des implications délétères . Les réactions de la France sont pour le moins discrètes, mais je n'en dirai pas autant de la communauté musulmane qui était surreprésentée hier dans ma ville.
    Oui, un vrai cauchemar, j'avais vraiment l'impression d'être ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: mais ils sont très doués pour se poser en victimes.

      Et pour les réactions de la France, il semblerait que Président soit plutôt favorable a Israël, et Valls lui a carrément osé dans une vidéo qu il était lié de manière indéfectible à l Etat d Israel.
      Ce qui autorise sans doute, en réaction, de voir quelques centaines de personnes défiler cet après midi place de la république a Paris scandant " a mort Israël " !

      Supprimer
    2. AVIs, les ennemis sont aussi à l intérieur, chez EELV par exemple:

      http://www.dtom.fr/archives/derapage-du-conseiller-federal-eelv-et-delegue-au-pve-pierre-minnaert-accuse-dantisemitisme-sur-twitter/

      Supprimer
  10. Cher Corto,
    Vous citez "nos autorités" mais saviez-vous que l'expression a disparu de l'agenda diplomatique du Quai d'Orsay ?
    Nous n'avons nulle part et partout aucune autorité. Dans nos affaires intérieures, pourquoi voudriez-vous que notre vaillante police anti-poussettes assaille les porteurs de drapeaux terroristes ?
    Ils sont payés au mois et doivent tenir jusqu'à une retraite bien méritée.

    Si vous "craignez", passez le permis de chasse (ce n'est pas dur) et achetez le fusil qui va bien pour mettre au dessus de l'armoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: ouais, mais sauf que la police anti-poussettes n hésite pas à embastiller des affreux terroristes comme les Homen ou de simples manifestants LMPT alors que des gens qui défilent et prônent par la présence des drapeaux qu'ils portent le terrorisme, là quenouille, on ne touche pas ? Bizarre.

      Pas du genre a avoir le fusil sur l armoire mais viendra un jour où quelqu un le descendra lui de son armoire

      Supprimer
    2. Ne laissez pas toujours aux autres le soin de défendre votre vie (dicton suisse).

      Supprimer
  11. Leur conflit s'envenime depuis toujours et nous n'avons pas à prendre parti tout comme nous aimerions qu'ils ne prennent pas parti si nous étions impliqué dans un conflit. Malheureusement cette règle est chahutée en permanence par des relais de propagandes et d'influences qui attisent davantage le conflit au lieu de le calmer. Ces personnes en manifestant perturbent le processus de paix, surenchérissent sur ce qu'a fait l'autre au lieu d'avancer et au final accomplissent cet acte dont de nombreux penseurs en France ont été inculpés sans en voir la substance, l'incitation à la haine raciale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Judex
      Je plussoie.
      Tout le monde a tellement attisé la haine entre les deux camps que je ne vois plus aucune solution possible. Même pas, comme on pouvait encore l'espérer il y a quelques années, une cohabitation relativement apaisée. :(

      Supprimer
    2. @Judex: je suis un fervent partisan de la non-ingérence , mais comme tu l écris, des relais de propagande, comme EELV par exemple ou l extrême gauche ou bien encore une partie de nos " divers" se chargent d attiser chez nous le conflit. Alors difficile de ne pas prendre partie surtout quand nos dirigeants sont incapables d avoir une position claire et ferme sur le sujet.

      Supprimer
  12. Non, non, cela ne gène pas. D'ailleurs tous ces drapeaux ressemblent fort à ceux que
    l'on voyait à La Bastille le 6 Mai 2012...alors tu penses, tout va pour le mieux!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: et oui, ce sont quasiment les mêmes que ceux de la bastille. gageons que si alors celui de l EIIL eut été plus connu, nous aurions pu aussi l apercevoir

      Supprimer
  13. c'est tellement facile de défiler à la République en criant mort à Israël et Israël assassin , à des milliers de kilomètres on ne risque rien et puis ça fait écolo-pacifiste-bobo- avec des drapeaux des Islamistes qui tuent, pendent, violent, ces doux humanistes de cette religion d'amour et de paix, après on va prendre un demi au bistrot d'en face et on rentre chez soi, le devoir du pacifiste- gauchiste accompli ,

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique