mercredi 9 juillet 2014

Ce n'est pas grave, rien n'est grave

Deux faits divers ont attiré mon attention; je vous raconte...


Le premier est ignoble. C'était dans le nord de la France du côté de Merville, il y a quelques mois. Un jeune papa de 40 ans décide de passer une soirée à la maison avec un copain, maman est absente. Ils regardent la série "Agence tous risques" à la télévision, une vieille série US ringarde à souhait, le genre de truc qui vous renvoie les neurones aux fins fonds des chaussettes. Ils boivent bières sur bières, se marrent et au bout d'un moment optent pour mater en vieux pervers avinés un film porno. Tout cela excite forcément le jeune papa qui décide de se taper, histoire de mettre en pratique ce qu'il a vu à l'écran, sa jeune fille de tout juste 17 ans qui est dans sa chambre à l'étage en train de dormir. Il la réveille et lui fait sa fête, à la hussarde. Rien ne sera épargné à la jeune fille.

Plainte, détention préventive, réquisitoire, le papa ne niera rien des faits qui lui sont reprochés; l'avocat général, plutôt cool, demande deux ans de prison avec sursis. Le papa sera... acquitté et libéré séance tenante. Pourquoi ? Parce que l'enquête et l'accusation n'auront pas apporté la preuve formelle du non consentement de la jeune fille. Pas de bol pour elle et pour la justice, le papa avait eu la délicatesse de ne pas suffisamment brutaliser sa fille pour que ecchymoses ou traces de coups subsistent. Le président du tribunal s'adressera tout de même en ces termes au papa: " Acquitté certes, mais le tribunal ne dit pas pour autant que ce que vous avez fait est bien" !

Le deuxième n'a rien à voir avec le premier. On change de quartier et de milieu, on passe à Paris. Un jeune homme de très bonne famille roulant à vive allure en voiture décapotable est emmerdé par un barrage de police, barrage de protection mis en place à cause d'un incendie. Qu'à cela ne tienne, le jeune homme force le barrage et se tire sur les chapeaux de roues. Il est pris en chasse par la police qui parviendra à l'arrêter. Et là surprise, il reconnaissent le jeune homme d'une trentaine d'année, le même qui, il y peu, défrayait la chronique pour s'être payé un appartement d'une valeur de plusieurs millions d'euros alors qu'il est officiellement sans ressources et non imposable. Encerclé par la police, Thomas Fabius, puisqu'il s'agit de lui, prend tout de même le temps, avant de se rendre, de téléphoner à son avocat. Emmené au commissariat du VIIème arrondissement de Paris, il n'est bien sûr pas mis en garde à vue et sera libéré presque aussitôt. Sans doute lui aura-t-on dit que ce qu'il a fait n'est pas bien...

Le rapport entre ces deux faits divers ? Aucun, ou plutôt si: Circulez, il n'y a rien à voir, ce n'est rien, ni le viol d'une jeune fille mineure par ascendant, ni le fait qu'un fils de force un barrage de police. Ce n'est pas grave, rien n'est grave...

Même la justice marche sur la tête..., pas grave.

Folie passagère 2367.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

42 commentaires:

  1. Mais pourquoi vous mettre martel en tête, mon cher Corto, puisqu'on vous dit que ce n'est pas grave ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah mais attention, je ne me mets pas Martel en tête, je ne fais que constater que notre système judiciaire ou/et policier déconne à plein tube.

      Supprimer
  2. N'est-ce pas un jeune Sarkozy dont le père a été emmerdé pour moins que cela ? Ah, c'était avant le changement, peut-être. C'est sûr, ça a bien changé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le petit Louis(5 ou 6 ans à l'époque) qui avait balancé une tomate cerise sur un poulet en faction,qu'elle histoire ça avait fait....En même temps il avait pas été mis en GAV non plus,vous voyez bien que rien à changé

      Supprimer
    2. @Al West: taratata, le petit Louis avait commis deux fautes lourdes: la première fut de lancer une tomate cerise sur un flic ce qui en soi est une atteinte aux forces de l ordre, presqu un acte de rebellion et la deuxième c'est d'être le fils de Sarkozy ce qui en soi , aux yeux de la gaucholalie, est plus ou moins un crime.

      Supprimer
    3. Cela dit, je ne serais pas surpris de la fort mauvaise éducation d'un pauvre gosse aux parents séparés-remariés-séparés, avec un père aussi vulgos que Sarko.
      Pour ceux qui auraient encore un doute, vous pouvez faire un tour sur le compte Twitter du rejeton devenu ado (il doit avoir autour de 17 ans) : @sarko_junior

      Supprimer
    4. On a juste DJ Mosley, qui en Ukraine en boite, fait un malaise (très probablement à cause de produit illicite) ... l'état français a juste dépêché un avion médicalisé pour ne pas que les ukrainiens remarquent ce que notre DJ avait pris. Ca a juste couté 15 000 euros .... à peine plus que les factures de portable de rachida darty, c'est vrai que c'est peu.

      Supprimer
    5. Je pensais plus à une histoire de scooter, pour rester sur le voie publique.

      Supprimer
  3. Moins de désillusions si le ministère de la Justice était rebaptisé ministère du Droit. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCML: le ministère du deux poids, deux mesures pourrait aussi convenir.

      Supprimer
    2. @ Anonyme
      Vous voulez dire de la gaucherie ? Sociale, bien sûr...
      Et un gauche, bien senti et bien placé, ça ne leur ferait pas envie, par hasard ?

      Supprimer
    3. @CCML: Comme par ex: Femen profanant Notre Dame, esquintant des cloches toutes neuves, simulant sur l autel un avortement => 1 500 euros d amendes requis
      Dans l'affaire des Hommens de Roland Garros,le procureur général a réclamé hier contre les 4 protagonistes 12 mois de prison avec sursis plus 6 mois fermes contre l'un d'entre eux.

      Supprimer
    4. 2 poids, 2 mesures serait réducteur et laisserait espérer un ratio 50/50.
      La réalité c'est: La police, pourtant aux premières loges pour souffrir de l'impunité des interpellés, ne court pas après les dépôts de plaintes, ça fait mauvais effet dans les stats.
      Les victimes, qui ont commis l'erreur d'être, au mauvais endroit au mauvais moment confrontés à un agresseur qui, lui est victime de l'abomination sociétale qui l'a conduit à un comportement, ponctuel ou récurrent, d'expression du mal-être qui en découle.
      Donc, si victime d'agression, ne pas aggraver sa souffrance en espérant une reconnaissance de la Justice, la déconvenue risquant, en plus d'un coût élevé, empirer la douleur.
      Quant au direct, du gauche ou du droit, bien que répréhensible, lui, pourrait obtenir l'effet onguent. CCLM

      Supprimer
  4. Pour le premier "fait divers", consentement ou pas, c'est un inceste que je croyais puni par la loi...
    Quand au second, république exemplaire, égalité, justice, qu'ils disaient...la prochaine nuit du 4 août, on devrait faire comme nos ancêtres, abolir les privilèges, y'en a un paquet à qui ça ferait drôle..
    La seule chose qui va bientôt être "grave", en France, ce sera d'être de droite, de le revendiquer et de penser ou dire contre le dogme autorisé...heureusement, école et médias travaillent d'arrache-pied pour que ça n'arrive plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Nana
      Moi aussi, je le croyais.
      Faut-il en déduire que, chez la mère Tapedur, la loi ne s'applique pas comme ailleurs ?

      Supprimer
    2. @nana: deux autres faits divers, vois mon com ci-dessus à CCML. Il semblerait effectivement et les exemples sont nombreux qu il vaut mieux ne pas etre de droite ou opposé au régime en place par les temps qui courent.

      Supprimer
    3. Il ne me semble pas que l'inceste soit puni par la loi, non. En tout cas pas au pénal.
      J'ai cherché 5mn, je ne trouve rien, hormis les cas où un mariage est interdit : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=37C55133CC40F3C0F0B2F3A0BDCD7513.tpdjo06v_1?idSectionTA=LEGISCTA000006136117&cidTexte=LEGITEXT000006070721&dateTexte=20120417

      Pour tout le reste apparemment, dans que les deux personnes ont plus de 15 ans et sont consentantes, tout le freestyle est permis.

      Supprimer
    4. Pour l'inceste et la justice, il faut taper fils de bourvil (oui, c'est triste) et "c'est pas si grave un petit viol en famille".


      Voilà une belle perception de la justice qu'ont certains magistrats.

      Supprimer
  5. C'est exactement ça. En Franchouillie, de nos jours, ce qui est grave c'est d'être de droite.
    Tout le reste apparaît véniel et, le plus souvent, excusable. Petit Fafa n'aura pas le moindre
    pan-pan-cucul et le bon Papa violeur pourra recommencer sans arrière pensée.
    Nous vivons une époque formidable dans un pays bénit des dieux!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: ouaip ! une époque formidable où la culture de l excuse et du " pas grave" semble être de mise. On va jusqu ou comme ça ?

      Supprimer

  6. En effet, c'est de l'inceste sur mineure. C'est donc légal maintenant ? Pourrons-nous tomber plus bas dans l'abject ?
    Quant à l'injustice n'en parlons pas.
    Un de mes amis me disaient récemment nous sommes nés trop tard. Je vais finir par penser la même chose.
    Néanmoins, je me ressaisis : j'ai des petits enfants et je n'ai pas envie qu'ils vivent dans ce monde qu'on leur prépare, donc je suis prête à me battre pour que cela change, et pour continuer à leur inculquer les bonnes valeurs et, autant que faire se peut, ne tombent pas dans tous ces pièges qu'on nous tend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: je crois mais c'est a vérifier que l inceste ne figure pas dans le code pénal malheureusement mais qu il y un projet de loi dans ce sens. Tout ceci est bien écœurant et j avoue que certains jours je me félicite de ne pas avoir d'enfants parec que ce qu on est entrain de leur préparer pour demain est vraiment moche.

      Supprimer
  7. Sur le premier sujet, je ne peux rien dire, tant je suis écœurée.
    Je suis atterrée en imaginant l'immense souffrance de cette toute jeune fille, et plus encore en pendant aux troubles psychologiques profonds et durables qui vont forcément en découler.
    Doublement violée : par son père, puis par un juge sans foi ni loi (et ni responsable, ni coupable !!!)...
    C'est lamentable, et nous sommes si impuissants devant tant d'horreur...

    Pour le second cas, vous imaginez bien que je ne suis nullement étonnée.
    Ce n'est qu'une bagatelle comparé à tout ce dont il est déjà coupable !...
    Juste une petite remarque : il a quand même de la chance de ne pas être le fils du Président Sarkozy. Parce que là, aucun doute : il aurait sacrément dégusté. Et depuis longtemps...

    Ah justice ! Où t'es-tu donc fourvoyée ? N'es-tu plus qu'un vaque souvenir pour les plus âgés d'entre nous ?
    Sinistre gauchardise !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Dès lors qu une partie de la magistrature affiche un " mur des cons" comment, si en plus nous mettons bout - bout tous ces genres de faits divers et condamnations (vois plus haut mon com a CCML), ne pas regarder de travers et pour longtemps cette justice qui s'est fourvoyée et se vautre dans la culture de l excuse et du 2 poids , 2 mesures

      Supprimer
    2. Franzi, ah non ! Chez les Fabius, on est -ou on "nait", après tout, je ne sais pas- responsable mais pas coupable.

      -)

      Supprimer
  8. Il n'y a que le roi des cons pour dire qu'il fait confiance à la justice de son pays. Le mieux est de ne jamais avoir à faire à elle. Même pas comme victime. C'est bien simple, si je suis cambriolé, agressé et même assassiné, je n'hésite pas: je prends le maquis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas "même" mais SURTOUT en tant que victime, mieux vaut se faire oublier. Sauf à souhaiter se faire poursuivre pour incitation au délit. CCLM

      Supprimer
  9. Dans ce monde en déconfiture où ce qui se faisait ne se fait plus et vice et versa, le citoyen lambda va avoir peur de son médecin , du juge, du journaliste, du voisin et bientôt de lui-même ! La confiance est abolie, le mensonge est permis. Difficile de garder la tête froide et un jour, on entendra un énorme hurlement parce que ce sera ce qui restera du langage.
    Mais comme disent les Sages qu'on écoute si peu : "il faut garder la foi dans l'âme humaine qui est en éternel enfantement". Je ne sais plus si c'est encore le temps du palabre car les nerfs sont à bout ( et je dirai: tant mieux !) car on ne peut continuer de sombrer ainsi comme si l'Histoire ne nous avait rien appris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: Je crois que c'est bien là le pire des maux dont est victime notre pays: "la confiance est abolie" En qui, à aprt en nous mêmes pouvons nous encore faire confiance ?

      Supprimer
    2. Mais si, et c'est le plus truculent, on peut, on peut. Cela dit IDEL très bel hurlement. J'espère juste qu'il aura son heure bien avant. Au plaisir de vous lire, merci Corto pour ces faits divers. Pour le premier rien sur les suites de l'union de cette famille élevée à la bière et au porno ?

      Supprimer
  10. On pourrait avoir quelques liens sur la première affaire ? (ce n'est pas que je mette en doute votre descriptif mais j'aime bien avoir quelques recoupements).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cheik Mansour: le simple fait que tu demandes un lien semblerait indiquer que tu n as pas confiance en ce que je raconte... Alors tu fais comme moi, tu cherches, tu fouilles sur le net, tu vas sur twitter, tu fais comme tous ceux qui se cassent la tête pour alimenter leurs blogs et peut-être trouveras tu, tu as tous les éléments pour. Si dans deux jours , tu n'as rien trouvé, je te donnerai un lien.

      Supprimer
  11. Tu connais quelqu'un qui connait quelqu'un et effectivement tu gagnes la partie ,ça c'est la France de toujours , c'est dégueulasse pour celui qui ne connait personne mais cela depuis des lustres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: absolument cela n a rien de nouveau , les fils de s en sortent généralement plus facilement que quiconque. Sauf que là il faut replacer dans le contexte du 2 poids 2 mesures dans lequel nous vivons depuis deux ans.
      Le billet de Lady Wtterloo est très bien :

      http://ladywaterlooblogdunegrandmereindigne.blogspot.fr/2014/07/on-est-tellement-bien-en-socialie.html

      Supprimer
  12. Alors là, je suis touché car ces deux faits divers reflètent parfaitement les raisons pour lesquelles je rejette le grand manitou (la nouvelle religion, progrès...).
    Si c'est un progrès que les victimes se fassent cracher dessus et que les hautes crapules bénéficient de la clémence de la Justice, je préfère être athée.

    RépondreSupprimer
  13. Pour l'appart, à la limite ça peut être papa qui paye... Le souci étant pour Thomas qu'il a acheté 5 millions un appartement qui en vaut 3. Curieuse différence, surtout comme tu le dis, pour un pauvre homme sans ressource.


    Ou té papa outé?
    Ou té papa,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: Oui sauf que si ceest papa qui l a acheté, il aurait du apparaitre a un moment ou a un autre ds sa déclaration de patrimoine, ce qui n est pas le cas.

      Supprimer
    2. Si la donation est antérieure aux 10 dernières années,rien n'obligeait à en faire état. Si j'avais été le Papa, j'aurais fait un max de donations, non seulement ça exonère de pas mal de droits successoraux mais aussi de l'ISF et de toute critique lorsqu'il faut rendre publique son patrimoine. CCLM

      Supprimer
    3. @CCLM sauf que l achat de cet appartement remonte à tout juste 3 ans (ou4 ans )

      Supprimer
  14. Et dite qu'il y a encore Bembelly pour défendre "tobirat...."

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP