mardi 15 juillet 2014

Combien de Djihadistes en France ?

Bon, okay, ça se passe aux USA. Brigitte Gabriel de "Act ! for America" explique de façon magistrale pourquoi la majorité pacifique et modérée des musulmans n'a aucune espèce d'importance et pourquoi il est grand temps de jeter le politiquement correct aux ordures.




Prenez le temps de l'écouter avec attention et "amusez-vous" à transposer son discours à la France...

" Musulman en France : 4.7 millions (chiffres Wikipedia)
Brigitte Gabriel dit que les radicaux seraient entre 15% et 25% 

15% de 4.7 millions, c'est potentiellement 705 000 muzz qui voudraient nous faire la peau à plus ou moins brève échéance, après s’être occupé des juifs...


Et vous savez je pense que les chiffres ne sont pas si fantaisistes que cela, cela expliquerait les réactions des médias et de la classe politique : ça commence à baliser sévère..." (commentaire laissé par Namor sur un de mes précédents billets

J'ai dit "amusez-vous", je n'ai pas dit "amusez-vous à vous faire peur"...Quoique...


Qu'est-ce qu'il disait le député Mariani aujourd'hui ? Que "certaines religions posaient problème". Pourquoi certaines? Je n'en vois qu'une. L'Islam, en France, nous pose un putain de problème ! Il serait temps de s'en rendre compte et d'ouvrir les yeux. 

(vidéo signalée par Fredi Maque)

Folie passagère 2377.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Point de vue salutaire, lucidité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al Weets: si tu parles de Mariani, on peut toujours dire que mieux vaut tard que jamais. Si tu parles de Brigitte Gabriel, voila une femme remarquable !

      Supprimer
    2. @ Corto
      C'est le moins que l'on poisse dire.
      Ça nous change des hommes qui n'ont rien dans le pantalon. Et ils sont nombreux, à gauche, mais aussi à droite...

      Supprimer
  2. C'est là qu'on sent à la fois la lucidité tardive, la trouille et la langue de boa : Ce con de Mariani a postillonné dans un micro, il ne l'a pas écrit ; ça l'arrange. Il laisse les répétiteurs de presse transcrire son propos : Il a dit que "certaineS religion" au pluriel... Comme ça il est "dans la ligne". Libre à l'acuraba face de craie d'entendre "certaine religion" Usage par antiphrase "qui ne veut pas déterminer" mais qui aurait suffit déjà à être jugé "stigmatisant"... Ce pays est foutu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: mieux vaut tard que jamais , non ? ceci dit, entièrement d accord avec ton raisonnement.

      Supprimer
  3. Et même s'ils sont dix fois moins que ce que vous calculez, ça fait encore un peu plus de soixante dix mille fanatiques. Et c'est déjà beaucoup trop. Le reste choisira son camp de gré ou de force. Devinez lequel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pa,gloss: le pb de l Islam en général, et de l Islam de France en particulier, c'est qu il n a aucune "autorité" incontesté du type Pape chez les cathos ou Patriarche machin chez les orthodoxes. Il n y a donc dans cette religion d amour et de tolérance autant de chefs que d indiens, ce qui laisse porte ouverte aux prédicateurs talentueux. Les muzz de France iront là où on les convaincra d aller? Tout le danger réside dans cette absence de hiérarchie.

      Supprimer
    2. En cas de troubles, d'affrontements inter-religieux ou inter-communautaires, d'intervention active des forces de l'ordre, on ne demandera pas aux gens de quelle religion ils sont, on jugera sur l'apparence physique. Ceux qui "auront l'air" musulmans auront intérêt, pour éviter les mauvais coups, à rejoindre le camp de ceux qui ont le même facies. Et tout le monde sera radicalisé. C'est ce que je voulais dire.

      Supprimer
  4. Je doute que la gauche ou la droite modérée soient passées d'une discours d'intégration optimiste (pré Merah) à une position consciente mais tétanisée par la peur.

    Leur solution idéologique idéale est connue : la libéralisation de l'immigration.
    Nos problèmes sont ignorés puisqu'ils sont la conséquence parfaitement connue de cette politique.

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: libération de l immigration que plus rien ne semble pouvoir entraver ou empêcher. hélas.

      Supprimer
    2. @Amike: relire jean raspail ou camus (renaud) :)

      Supprimer
  5. bonsoir corto !
    Excellente vidéo merci beaucoup !

    Évidemment, 90 personnes inactives seront toujours battues par 10 personnes actives.
    Il y a hélas un point en plus à la défaveur des 90 pacifiques:
    il est toujours plus facile de détruire que de construire
    Dans une société civilisée il faut au maximum 1% de destructeur, sinon les constructeurs sont vites épuisés

    Dans un autre domaine moins dangereux, je vous invite à regarder une petite vidéo de ... Dave
    Dans une interview , il commence par dire "perso je suis contre, je ne vois pas l'intérêt,
    je vis depuis 40ans avec le même type sans me marier ..." bref il REFLECHIT et
    RAISONNE personnellement et il dit non.

    UNE minute plus tard dans la même interview il dit :"quand j'ai vu qui il y a en face, (ie:les conservateurs !)
    je suis allé défiler ( à la manif POUR le mariage)
    j'ai trouvé cela un excellent exemple du retournement des "modérés"

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: ne pas oublier que Dave, icône gay un peu has been , ne peut que difficilement aller contre une partie de son public,son retournement n a donc rien de surprenant.
      Pour tes 1%, le problème est bien là.

      Supprimer
  6. Le politiquement correct nous a "mis dedans" et ce depuis longtemps ! Je me souviens du "touche pas mon pote "des années 80, tout a commencé là : la police de la pensée s' est mise en marche, bien innoculée par ceux qui y avaient intérêt et les "pauvres français" ont sauté à pieds joints là dedans... Que de fois, me suis-je énervée avec des amis, des gens de ma famille
    "Innocents"...Et maintenant ? Ont-ils peur ? Un peu, je pense... Mais ils s' etourdissent avec le foot, les soldes, les vacances...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: le politiquement correct est une vraie saloperie dans la mesure où il a permis que la population peu a peu se bride d elle -même et s'auto-censure, l'arme suprême contre la liberté d expression en quelque sorte. Les potes des années 80, c'était un coup de génie de Mitterrand. Avec ça, + le FN qu'il promut, il tenait la droite de l époque en étau.

      Supprimer
  7. Ben, pour échapper à tout ça, je vais m'esquiver quelques temps !
    Rien de tel que l'Ouest pour se ré-oxygéner le cerveau et s'ioder les poumons.
    Après quoi, je serai peut-être à nouveau capable de supporter (à peu près) la masse des Hollandouilleries et autres c*nneries de nos ENArchiens.
    Bon été et bon courage à tous ceux qui restent.

    Et bonne plume à Corto : je m'engage à rattraper mon retard, dès mon retour. ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: et bien bonnes vacances, profites-en bien ! a très bientot

      Supprimer
  8. Les manifestations qui auront lieu dès aujourd'hui en faveur de la Palestine et contre Israël, dans toute la France, mon cher Corto, nous donneront un début de réponse à votre question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah parce qu ils vont remettre ça en plus ?

      Supprimer
  9. Aucune religion ne me dérange mais les intégristes de tous poils...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @des pas perdus: me too, les intégristes de tous poils me dérangent au plus haut point et l Islam me dérange tout autant dans la mesure où bien plus que toute autre religion elle porte en elle l intégrisme.

      Supprimer
  10. Lors des "débordements de joie" des algériens, BFMTV nous informait qu'ils sont 9 millions sur le territoire nationale. Du coup, le chiffre de 4.7 millions de musulmans me parait largement sous-estimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Petitpatapon: bien sur qu il est sous-estimé, mais comme il n y a pas moyen, en France, de savoir précisément de quoi est fait la population selon des critères autres que ceux que le politiquement correct autorise...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique