mardi 22 juillet 2014

François Hollande: Catastrophique ? Ou pas.

Catastrophique: Qui prend les caractères d'un désastre : Une sécheresse catastrophique, une situation catastrophique. Particulièrement mauvais, défectueux : Un rendement catastrophique... 


Voilà, une fois que la définition est posée, nous y voyons un peu plus clair et pouvons donc juger au mieux la passe d'armes qu'il y a eu entre ce qui nous sert de Président et Pierre Gattaz, le patron du MEDEF (et peu importe ce que l'on peut penser du bonhomme, là n'est pas le sujet). Qu'a dit celui-ci: "La situation économique du pays est catastrophique" précédé de: "Il n'y a plus d'investissement et plus d'embauche. Ce que je vois surtout chez les chefs d'entreprise, c'est de l'attentisme, de la méfiance".

Seraient-ce: les investissements directs étrangers en France qui ont chuté de 77% en 2013, la croissance du PIB en volume qui est en baisse constante depuis 2012, l'indice de la production industrielle qui régresse depuis 2011 ( indice 100 en 2010, 97 en 2014), le montant de nos exportations de produits industriels qui stagne depuis 2012, l'indice des prix à la consommation en chute libre depuis 2012, l'emploi salarié dans le secteur marchand qui après avoir rebondi entre 2009 et  fin 2011 s'est effondré depuis 2012, le taux de chômage en progression constante depuis 2008 et une courbe qui rechigne à s'inverser, la consommation des ménages en volume qui après avoir connu une croissance exponentielle depuis 1997 diminue de 0,5 % en moyenne chaque année depuis fin 2010, les nouveaux crédits aux entreprises en chute de 14% sur les 12 derniers mois alors que les nouveaux crédits aux particuliers ont eux augmenté de 19% suggérant un endettement de plus en plus important des ménages malgré une baisse sensible des taux tant sur les ménages que sur les entreprises... (sources: Coe - Rexecode, Banque de France)... Seraient-ce tous ces éléments qui feraient dire à Gattaz qu'il y a le feu dans la maison? Oui.

Si à cela on ajoute: la dette qui continue d'augmenter, le nombre de fonctionnaires qui explose sans que leur retraites soient définitivement assurées, le déficit budgétaire qui n'atteindra toujours pas les 3%, les 5 millions de chômeurs toutes catégories confondues, les 8 millions de précaires, des prévisions économiques gouvernementales jamais tenues etc, etc, etc... Assurément, vous et moi, comme Pierre Gattaz, nous accorderons pour dire que la situation économique et sociale est non seulement catastrophique mais explosive ! Non ? 

Et bien non, il y en a un qui trouve que le mot "catastrophique" est inapproprié et que Pierre Gattaz a, je cite,:"des problèmes de langage et que ce langage doit changer.Il y a un problème d'expression qui peut avoir des conséquences économiques. Il est très important qu'il puisse y avoir au moins la prise en considération de ce qui est fait". Vous l'aurez compris, celui qui n'apprécie pas le discours de Gattaz, c'est le même qui, après nous avoir promis monts et merveilles pendant sa campagne, nous assura pendant des mois que la courbe du chômage allait s'inverser, que les pactes et les chocs annoncés nous sauveraient la mise, le même qui 7 mois après l'avoir annoncé n'a toujours pas finalisé celui de la responsabilité, toujours le même qui tous les trimestres va à Bruxelles pour obtenir des délais supplémentaires pour atteindre les objectifs fixés, le même qui..., le même qui..., le même qui, tel la tortue-piquet, ne cesse de nous dire que la crise est derrière nous et que retournement et reprise économiques sont enfin arrivés, j'ai nommé Président ! Celui qui était censé ré-enchanter le rêve français. 

Mais le plus inquiétant dans cette histoire de linguistique, c'est que si tout ce qui est dépeint ci-dessus comme étant catastrophique - et ça l'est - ne l'est pas pour Président, que peut-il y avoir de réellement plus  catastrophique ?  A part lui ? 

Avec l'autre François, nous eûmes Le coup d'Etat Permanent dans lequel il reprochait à de Gaulle d'avoir renié sa promesse de faire du chef de l'Etat un arbitre pour en fait asseoir la toute puissance du président de la République. Avec François Hollande, nous avons le déni permanent de la réalité et un président qui aura réussi en perdant toute crédibilité la performance de contredire Mitterrand. 

De l'arbitre désiré, nous passâmes au chef d'Etat tout puissant; nous avons franchi une nouvelle étape, nous avons maintenant un ectoplasme. 

(Ectoplasme: au figuré,  se dit d'une personne inconsistante, sans personnalité) 

Folie passagère 2386.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

32 commentaires:

  1. Catastrophique, catastrophique... tout de suite les grands mots !

    Ah, oui, peut-être, au fond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: ben oui, tu vois quoi d autre comme mot pour définir et la situation de la France et François Hollande ?

      Supprimer
  2. Je crois que le mot est faible , la gestion actuelle de la France entraine des conséquences désastreuses sur l'ensemble de notre survie , baisse de notre pouvoir d'achat , baisse de notre sécurité , baisse de notre crédibilité auprès du monde , baisse de tout qui fait un pays qui se replie sur lui-même . Il n'y en a qu'un qui croit " Président " les autres s'accrochent à leur porte-feuille alors que si ils avaient un brin d'honneur ils donneraient leurs démissions , et il reste 3 ans , que restera-t-il dans 3 ans , le néant , la charia ou ............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: je n ose pas imaginer dans quel etat sera le pays dans 3 ans, Au point où on en est, je ne vois qu un miracle ou sainte Rita

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @Djefbernier: Que Gattaz soit un bon dans son genre, je n en doute pas Et puis, en tant que ex-négociateur, je peux confirmer, on est jamais aussi bon négociateur que quand on a des brêles en face.

      Supprimer
  4. La photo traduit bien l'attitude de président ! Si en plus on l'imagine tourné vers La Mèque, on a une idée assez précise de ce qu'il fait ! Ceci étant dit, si le mot catastrophique ne s'applique pas, pour lui, à la situation de la France, et bien elle n'est pas près de s'améliorer car, comme chacun sait, trouver les bons remèdes implique de faire le bon diagnostique. Cet homme est ce qui pouvait arriver de pire à notre pays, et malgré tout ce qu'on savait de lui, "on" en a fait le président...maintenant, ne reste qu'à attendre de couler en espérant qu'une opération de sauvetage sera possible et que les dégâts ne seront irréversibles, j'ai comme un doute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: Le "on ", cà dire, les militants sympathisants PS ainsi que les dinosaures du parti savaient pour la plupart ce que vaut Pépère, certains l'avaient même clairement dit, mais ils savaient aussi que c était le seul qui pouvait battre Sarko ( DSK ayant fait pschittt). De fait, ayant obtenu la victoire de leur canasson, ils ont, les caciques, fondus sur les bonnes places. Alors tu penses bien qu'aucun n a envie que la dolce vita ne s arrête, Président en tête. L etat catastrophique,de la France, suffit de patienter que la croissance revienne. Quand ? ... ils s en tapent..

      Supprimer
  5. Ne dirait-on pas, mon cher Corto, que le mensonge est consubstantiel de ce régime, et ce dès la campagne des présidentielles de 2012.
    En paraphrasant Soljenitsyne, on pourrait parler de mensonge obligatoire, d'usage forcé, devenu l'aspect le plus torturant de l'existence des gens de notre pays.
    Entendre tous ces hommes politiques, de gauche comme de droite, nous mentir à longueur de temps est devenu proprement intolérable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Mensonge et dénis de réalité sont bien l apanage de CE régime, celui qui est en place depuis 2 ans. pare que honnêtement, je ne crois pas que l on ait fait aussi bien depuis le début de la Veme. Alors certes, il était moins facile de s'informer mais tout de même !
      Le discours du Bourget est le cas d 'école !

      Supprimer
  6. Mais non! Pas un ectoplasme! Un idéologue incompétent et psychorigide entouré d'incompétents idéologues eux aussi psychorigides. Quelques exceptions cependant: quelques magouilleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: ouais mais quand l incompétence est a ce point poussé, on est dans l inconsistance au sens premeir du terme, donc nous avons bien a faire a des ectoplasmes.

      Supprimer
  7. Gattaz pèse ses mots en bon manoeuvrier et diplomate comme le sont "normalement" tous ceux qui ont grimpé et se maintiennent au-dessus du panier (quel que soit le panier...) Il dit donc que la situation est "catastrophique" (on peut finir par se relever d'une catastrophe quel qu'en soit le prix...) Il laisse donc encore un peu de marge à la baudruche accidentellement poussée au sommet du panier par les fées Fouquet's et Sofitel.
    La situation n'est pas "catastrophique"; elle est au bord d'être "irrévocablement létale"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le Plouc: allons, allons, irrévocablement, peut-etre pas, létale à terme si rien ne change, assurément !

      Supprimer
  8. Il est dans la bonne position pour se prendre le coup de pied aux fesses que vont lui envoyer les Allemands. Lui et Renzi avait demandé la flexibilité budgétaire pour une fois encore repousser les réformes et l'Allemagne a dit niet !
    Je viens de lire sur La Tribune un article qui t'expliquera mieux que moi les causes de la baffe que Nul 1er vient de se prendre.
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140722trib000841035/comment-berlin-a-sape-les-espoirs-de-flexibilite-budgetaire-de-matteo-renzi.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: oui, j ai su pour cette histoire de flexibilité., histoire sur laquelle les médias ne se sont pas trop penchés curieusement. le problème c'est que ce n est pas le premier coup de pied au cul qu il se prend notre pépére et pas le dernier ( renzi, il a toute la vie politicienne pour apprendre a en recevoir). je rappelle que si il continue a déconner comme ça, Bruxelles a le loisir d aller fouiner dans nos comptes, pis, de mettre le pays sous tutelle.

      Supprimer
  9. encore une fois super boulot Corto :)
    vraiment dommage de ne pas trouver de pareils tacles dans nos quotidiens !
    bc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bc: n oublies pas que nos quotidiens, tous ensemble, nous pompent pas loin, tout compris de 2 milliards de subventions, subventions dont l attribution , en tout ou partie, ne dépend que du bon vouloir de l'Etat.

      Supprimer
  10. Un ectoplasme qui réussit à se muer en véritable cataplasme...décidément ce type est doué!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: non seulement il est doué mais avec lui c'est tous les jours Noël: une connerie chaque jour

      Supprimer
  11. C'est sur que c'est plus facile de combattre la crise à coup de primes automobiles, de montage de PPP non financé qu'on refile au successeur, de suppression de la pub sur les télés sans financement puisque la taxe Fillon sur les opérateurs téléphoniques a été jugée illégal, de portails eco-taxes qu'on refile au suivant en réalisant que le cout de recouvrement de cet impôt est fantaisiste, ou demander à EDF et Orange de faire des emprunts pour verser des dividendes aux actionnaires (l'état) pour équilibrer son budget.

    Sinon, pour la baisse de 77% des investissements étrangers, les blogs d'économie (éconoclastes par exemple) ont abondamment commenté que cette statistique était une vaste blague.

    Après que Flamby soit nul, personne n'en doute, il ne sait pas où il va, m'enfin, il n'a aucune manœuvre budgétaire, et il hérite d'un pays que le premier ministre précédent avait jugé ruiné (et qu'il s'est chargé de ruiner davantage avec justement ses primes automobiles, et autres baisses de la TVA à la restauration qui n'ont crée aucun emploi).
    En tout cas, on peut lui reconnaitre qu'entre Trierweiller, et Gayet, il se tape du bon temps, et il a bien raison. Il a encore 2 ans et demi pour s'enrichir, sauter des nanas, qu'il en profite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais ajouter qu'entre Sarko, et lui, on a deux bels exemples que quand on est médiocre, qu'on ne ressemble à rien, on peut faire de grandes chose, devenir président et sauter des actrices/mannequins.
      Bref, ils sont de beaux exemples émulateurs pour notre jeunesse désœuvrée. Ils sont la preuve qu'en étant pathétiques, on peut avoir un grand destin. Rien que pour ça, on devrait les remercier.

      Supprimer
    2. @Piotr: tu serais pas de la famille Bilger ?

      Supprimer
    3. Je n'ai pas de famille et si j'en avais une, je la renierais. Je ne suis qu'un misanthrope qui trouve les humains pathétiques. Et avec Sarko et Hollande, j'ai quand même deux beaux specimens qui valident mes théories. Ce sont deux clowns qu'on imagine davantage comme camelots à la fête du slip de Vierzon, juste des saltimbanques. Ils n'ont aucune vision à plus de deux semaines, ils profitent du bon temps... et là, je leur donne entièrement raison.

      Supprimer
    4. @Piotr
      La taxe sur les opérateurs a été jugé légale par la Cour européenne. Renseignez-vous un peu sur les sujets que vous abordez.
      Le reste est à l'avenant.

      @ Corto
      Piotr m'a l'air d'un gauchiste honteux qui déverse sa bile sur la forme mais ne saurait traiter les problèmes de fond, se contentant de répéter les poncifs de Solférino.

      Supprimer
    5. @Guilly: bah... tu luis dis que, par ex., l'écotaxe Ecomouv avait été votée en son temps à l unanimité de l'Assemblée, droite gauche réunies et que le décret d application a été signé par Ayrault, ou je m en charge ?

      Sans interêt,

      Supprimer
    6. http://www.20minutes.fr/societe/1245937-20131105-pourquoi-contrat-ecomouv-pose-question

      "Fait notable, le décret d'application a été signé le 6 mai 2012, le jour du second tour de l'élection, par Thierry Mariani, l'ex-ministre des Transports."

      Vous vous chargez de me dire quoi ? Que la défaite étant certaine, le gouvernement battu a refilé un gros tas de merde au suivant avec une volonté de nuire ?

      Supprimer
    7. @Piotr: va falloir apprendre a mieux te renseigner, le journal 20 minutes est dans le faux.. le décret "mariani" n a pas été signé puisqu'il fut repoussé justement a cause des élections.
      Le décret n° 2013 558 d application de l écotaxe a été signé par ayrault le 26 juin 2013 et cosigné par Moscovici et cazeneuve

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=FC8739D66D59435%20C5D0F96325192DADF.tpdjo02v_2?cidTexte=JORFTEXT000027619015&categorieLien=id#JORFARTI000027619050

      De plus, la commission parlementaire qui a eu lieu sur ce sujet a certes trouvé le montage Ecomouv' surprenant mais ne l a en rien contesté.
      Si tu t en donne la peine tu pourras trouver les conclusions de l enquête sur internet. ainsi que ce billet que j avais fait à l époque:

      http://corto74.blogspot.fr/2013/11/ecotaxe-si-scandale-detat-il-y-va.html

      Le tout, quand on veut en remontrer a quelqu un, c'est, et d une de ne pas tomber sur un quelqu un bien au fait du dossier, et de deux de savoir chercher les bonnes infos au bon endroit.

      Supprimer
  12. Je n'ai qu'un mot à dire : catastrophique

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP