mardi 2 octobre 2012

Kevin, Sofiane... Comme d'habitude


On nous dit que pour un mauvais regard, Kevin et Sofiane ont été lynchés. Alors puisqu'on nous le dit, admettons-le, aujourd'hui, en France, à Echirolles, pour un mauvais regard, tu peux mourir comme un chien dans un parc public.

Et bien désolé, moi, je n'y crois pas à ce simple mauvais regard. Ce regard n'est que le déclencheur absurde d'une violence que plus rien n'arrive à contenir.

L'horreur du geste nous interpellera tous, les médias s'en donneront à cœur joie, on nous montrera les quelques traces de sang résiduelles, le bouquet accroché à l'arbre. On ira filmer les copains des victimes, la cité, l'environnement, la famille, le proviseur, le prof de foot. On nous annoncera qu'une marche blanche aura lieue demain ou après-demain. Forcément, on désignera " la cité d'à-côté ".

Après avoir exprimé aux familles compassion, condoléances  et l'assurance de la solidarité nationale, on nous dira que c'est la faute à la société, à ces cités pourries, à l'abandon des quartiers par la puissance publique, que l'ordre n'est plus assuré par la république et toussa. On trouvera bien un psy ou un quelconque sociologue pour nous dire que cette violence gratuite n'est qu'un résultat. On parlera de rénovation et de réhabilitation, de renforts de police, de vidéo-surveillance. On proclamera bien fort que la police fera son travail et que les coupables " une fois appréhendés, seront traduits devant la justice pour recevoir la condamnation qu'ils méritent "  

Un président de la république ayant viré le précédent, descendu de Paris en avion spécial, viendra faire sa visite surprise non sans avoir prévenu la presse et les médias; et à ceux qui diront au président il ne faut pas que Kevin et Sofiane soient morts pour rien, celui-ci répondra avec force de conviction, droit dans les yeux des caméras: " Ils ne le seront pas " ! Emu, peut-être même sincèrement, le président déclarera, non sans laisser quelque peu songeurs ses interlocuteurs: "Je suis là pour apporter sécurité, justice et réussite. " Et puis, il repartira.

Comme d'habitude ... Oui, c'est cela, comme d'habitude...

Et puis au prochain mauvais regard, aux prochains Kevin ou Sofiane exécutés, et parce que justement, on aura oublié Kevin et Sofiane, le cirque médiatique reprendra. Comme d'habitude.

On s'habitue à tout, même à la violence absurde. Hélas.

Folie passagère 1368.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. "Et bien désolé, moi, je n'y crois pas à ce simple mauvais regard. Ce regard n'est que le déclencheur absurde d'une violence que plus rien n'arrive à contenir."

    Si.
    C'est tout à fait plausible. Et cette violence que plus rien n'arrive à contenir, c'est un retour à la barbarie. On cogne jusqu'à tuer parce qu'on ne sait pas parler, pas construire. Il faut en avoir vu, de ces adolescents en bande, pour voir comment de telles réactions deviennent possibles. Comment des mômes qui, individuellement, étaient mignons, frondeurs, ou grands timides, apeurés, peuvent se muer en bloc d'imbécilité barbare, alignés sur ce que chacun a de plus bas. Et comme on communique avec des signaux qui sont de plus en plus éloignés d'un langage civilisé, certains codes gestuels, certains regards sont perçus comme des injures. Dans le doute, si on ne veut pas offenser quelqu'un on ne le regarde pas, sinon, on prend des risques que ce regard soit mal perçu. Il ne faut pas beaucoup gratter pour faire saigner la barbarie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis malheureusement bien d'accord avec vous, Suzanne, et cela rejoint, je le crains des choix opérés et des faits observés depuis des années.

      Supprimer
    2. @al west et Suzanne: et bien nous nous sommes mal compris, je voulais dire que ce " mauvais regard " n'est hélas qu'une conséquence de nombreuses années de "choix opérés ", parce qu on ne sait plus se parler... etc...

      Ensuite, j'aimerai etre aussi sur que vous qu'il n a rien d autre que ce mauvais regard car pour que 15 jeunes, ruminent pdt plus de 4 heures, s'organisent, s'équipent d'armes en tout genre, se concertent, se " motivent " pour aller assassiner 2 autres jeunes, je ne serais pas surpris qu on découvre d ici quelques jours quelques autres " motivations " à ce lynchage. je peux néanmoins me tromper.

      Ceci dit ,avec ce billet, ce n'est pas tant sur ce " mauvais regard " que je voulais attirer attention mais bien plutot sur le battage qui est fait autour tant par les médias que les politiques, tant par un hollande qui, en y alant, ne fait rien d autre que ce qu'il reprochait à Sarko, allant jusqu a tenir exactement les mêmes discours.
      Les victimes et les familles ne devenant rien d autre qu'un instrument de récupération politique et médiatique ( de la matière donnée aux chaines d'infos ).

      Et vous vererz que ds 10 jours, voire moins, on en parlera plus. Jusqu au prochain drame. Comme d habitude

      Supprimer
    3. vous n'apprendrez rien de plus et vous verrez que malhuereusement on meurt pour un regard. je me permet de vous dire cela car je connait ses jeunes. merci de respecter le deuil des familles et de ne pas salir la memoires de ses enfants

      Supprimer
    4. @anonyme: mais je respecte la douleur des familles et ne peut que regretter ce gachis. Dois-je pour autant ne pas me poser de questions ? Dois-je pour autant ne pas dire que comme d hab, dans 8 jours on en parlera plus...sauf et seulement sauf ça peut meubler l'antenne et servir nos politocards.

      Supprimer
  2. Pour comprendre cette violence, il faut vivre dans ces cités...ou le pére de famille part le matin sous les insultes de petites merde "Et manequin vas bossé ont s'ocupe de ta fille"...et il part la peur au ventre...quand il arrive prés de sa voiture il l'a trouve sur des parpins...Le soir il rentre il trouve sont appartement visité...les assenseur en panne ou en periode de ramadan les sacs poubelles avec les tripes de mouton dedant...
    Les dileurs monte la garde et filtre les inconnue...
    TOUT CECI MON CHERE CORTO JE L'AI VECU...
    CITE DES TATERRET A CORBEIL ESSONNE...CITE DES PYRAMIDE A EVRY...CITE DE LA GRANDE BORNE A GRIGNY.

    Je demande aux personne bien dans leurs pavillons de stoper leurs lamentations sur l'éducation, l'environement familliale et autre absuditées, tant qu'il n'auront pas vecu réellement dans une CITE HLM...

    Le drame actuel et le résultat de tout ceci...

    Mais attention ces jeunes sont tres heureux de leur vies dans ces cité, ils jouent au dure, ils gagnent en trafique divers, en vol....

    Ils ne veulent ni travail ni changer de vie...

    Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @patrick: j'imagine assez bien ce qui peut se passer dans les cités et ce genre de banlieues et ne me fais aucune illusion sur les motivations de ces jeunes à vouloir travailler... régulièrement et honnêtement.

      Ce drame est bien sur le résultat de tout cet abandon, que ce soit celui de la siociété , des parents etc...

      Encore que nous dit-on que ds le cas de kevin et sofiane, l'entourage était plutot sain et parfaitement intégré...

      Supprimer
    2. @ Patrick: Pourquoi vous fouillez les poubelles pendant Ramadan?

      Supprimer
  3. Tant qu'on ne coupera pas les vivres des parents de racailles de merde, ça continuera.
    Les parents ont des devoirs, faudrait que le ps comprenne ce principe, et qu'ils ne se focalisent pas que sur les droits.
    Qu'il est beau notre pays de merde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @@Pierre: si on ne prend que le cas des parents qui démissionnent, je suis d accord avec toi. Le bon degauche moyen te rétorquera: mais pourquoi démissionnent-ils ? C'est la faute à la société et toussa... Comme d'hab

      Supprimer
    2. Et oui! Et là on est au coeur du Français de base qui se fait bourrer le crâne. Je me suis pris la tête avec un degôche là-dessus, je lui disais qu'il disait des absurdités car il y a de nombreux cas de parents qui veillent sur leurs enfants malgré la situation défavorisée, et ça, l'argent n'a rien à voir avec l'éducation. C'est une absurdité. C'était sur le site du Parisien, et pas mal de témoignages allaient dans ce sens.La mère a élevé ses 2 fils, ils ont très bien tourné malgré la cité, ont une bonne situation et jamais la mère ne s'est plainte de quoi que ce soit.
      Alors quand la gauchiasse nous dit que la pauvreté engendre le manque de valeurs et d'éducation, c'est une escroquerie sociale, le tout sous un ton de moraliste. Ah! Chiasse! Infecte discours... Berk.. Pfrvregadjqr..PPsit!

      Supprimer
    3. Ah ça, elle vous a plu mon escroquerie, on dirait -sauf erreur de ma part (à propos, je vous rappelle si vous êtes bien le Pierre du 24 sept. 2012 10:28:00 du billet sur la liberté d'expression à géométrie variable, ici même, je suis toujours preneur des micro-films, si cela ne vous pose pas de problème). Je vous suggère l'ex-croquerie, qui va assez bien, je trouve (et si vous êtes vraiment crypto-réactionnaire, je vous suggère même crypto-croquerie -))

      L'escroquerie, elle réside dans le fait de justifier une obésité du service public et de l'engraisser encore et encore, en les annexant aux problèmes liés à l'inculture (bien réels, certes), pour l'étendre à une multitude -que je ne qualifierai pas forcément de bigarrée et diverse, sans pour autant l'exclure.

      Berk.. Pfrvregadjqr..PPsit! comme vous dites (j'aime beaucoup-))

      Supprimer
    4. Coucou Al West, et oui, c'est moi.
      En effet, quand vous m'évoquiez l'escroquerie, vous ne pouviez être plus au coeur de mon opinion quant au socialisme. Le socialisme joue sur des valeurs humaines si fortes, qu'ils peuvent être certains de se mettre les plus gentils (naïfs?) dans leur poche. Quand Hollande était à Grenoble avant-hier, une dame l'interpelle et lui demande de faire quelque chose pour les enfants de cette cité. Le coeur de l'escroquerie, c'est que la gauche a fait croire aux classes défavorisées que les parents pouvaient se soustraire à leur rôle d'éducateur. Parce que Hollande va accueillir chez lui des jeunes en difficulté peut-être? Hein, la Trierweiller, elle va aller au bout de ses idéaux, et offrir un toit et une éducation à ces gamins? Je ne crois pas. J'avoue avoir un peu plus, chaque jour, des sentiments que je n'aime pas ressentir. Ils sont tellement absurdes que ça me fait monter dans les tours, et ce n'est pas bon pour mon psychisme. Avec leurs têtes de glands, si surs d'eux-mêmes. Répugnant cette auto-satisfaction.
      Tiens, j'ai découvert récemment RMC, et la liberté de parole de cette radio fait vraiment du bien. Je l'écoute tous les jours en voiture. Je sais qu'ils ne liront certainement pas ce commentaire, mais je salue Bourdin, Brunet, les GG, et tous les blogers dont je respecte le boulot: Corto, Didier Goux, Newskandal, Koltchak... et les commentateurs comme vous cher Al West, avec qui j'ai grand plaisir à partager les idées.
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Ah oui, c'est vrai, le Charlie boy, je vous l'avais promis. Je vais essayer de contacter Corto en message privé pour avoir votre mail.

      Supprimer
    5. Oui, enfin Corto a lui-même écrit qu'il se pomponnait. De là à dire que nos échanges, il s'en tamponne... ;)

      C'est un plaisir de partager des idées, mais (pour moi) encore plus d'échanger les idées. Sans quoi, on reste entre soi, et j'ai, même si je n'y échappe pas complètement, horreur de l'instinct grégaire -je m'en méfie autant que la diversité à la sauce hollaniaise et modernœuse.

      Pour ce qui est du Charlie, je l'attends avec impatience (et la salive à la commissure des lèvres). J'ai vérifié dans le "courrier indésirable", seriez-vous NIVEA Baby ? Sinon, j'ai également Eurekakids, Voyages-sncf, Monique Gomez, un Département Clientèle, Lina (ils ou elles me recrutent prétendent-ils. Mais j'ai rien demandé, moi...) et Rencontres Rondes (dédié aux femmes qui assument leurs formes -sic ; je me demande bien sur quel site j'ai pu aller pour être péché de la sorte). Vous ne seriez pas l'un de ces expéditeurs, par hasard ? -)

      Amicalement.

      Supprimer
    6. Ah non Al, je ne vous ai pas encore écrit puisque je n'ai pas encore contacté Corto.
      Je le fais de suite pour qu'il me donne votre mail, et qu'ainsi je vous envoie le fichier dès que c'est scanné.
      Je ne suis personne de toute celles citées en tout cas.
      A toute à l'heure!
      :)

      Supprimer
  4. assez d'accord avec Pierre... C'est un engrenage bien évidemment! Et bien entendu que comme dit Patrick plus haut ils sont contents de vivre dans ces cité car ils jouent aux durs et se croient importants. Les parents ont démissionné depuis bien longtemps et je dirai même qu'ils n'ont jamais vraiment été présents...

    Le problème c'est que cet engrenage est bien trop huilé pour pouvoir faire quelque chose en claquant des doigts... Et c'est pas avec la politique laxiste à laquelle on assiste avec ce nouveau gouvernement que les choses vont s'arranger...

    Dans ce contexte, Marine Le Pen a encore de quoi se frotter les mains... Car, faut pas se leurrer... cette délinquance là elle ne vient pas du fin-fond de la campagne alpine... Mais j'arrêterai là le commentaire car quand on énonce une réalité, on a vite fait d'être considéré comme raciste... Et après on viendra nous dire qu'il faut être tolérant envers ces jeunes délinquants...Pourtant, si ces jeunes là apprenaient (et comprenaient) la tolérance, le problème serait déjà à moitié réglé...

    La France est dans de beaux draps...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: quoi de pus vrai que tout ce que tu écris. Moi la tolérance, le savoir-vivre et le respect etc...on me l a appris à la maison avec des parents présents et à l'école d'alors .
      Quand il n y a plus, ni l'un, ni l'autre... Et qd j entebds les politiques dirent puisque les parents ne font plus leur boulot c'est a l école de le faire, je me marre

      Supprimer
  5. On est plus en Démocratie, mais en Anarchie. Merci qui? Merci les Potes.

    RépondreSupprimer
  6. @@corto74 Arrete d'adapter ton discours en fonction de chaque personne je te cite:

    "Ce drame est bien sur le résultat de tout cet abandon, que ce soit celui de la siociété , des parents etc..."
    puis:
    "Le bon degauche moyen te rétorquera: mais pourquoi démissionnent-ils ? C'est la faute à la société et toussa... Comme d'hab"

    il faudrait savoir

    Anonyme au féminin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: et alors l'ironie ou les sous entendus, pas possible ?

      Supprimer
  7. Le nombre d'homicide a diminué de moitié ces cinquante dernières années. Nous vivons dans une société de plus en plus sûre. Evidemment, il faut traiter intelligemment les zones où les violences se concentrent mais il faut cesser, à chaque fait divers amplement détaillé par les viles journalesques, de pleurnicher sur la fin de la civilisation, d'aboyer au retour de la barbarie, de dénoncer les affres supposées de l'immigration. Et d'ailleurs, ceux qui tiennent ces postures sont idéologiquement issus d'une vraie barbarie, le pétainisme, l'idéologie officielle du Front National. diegel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @diegel: les médias, et de plus en plus avec l'augmentation du nbre de chaines, ont besoin de ce genre de matière pour approvisionner leurs édition, maintenir l auditeur en haleine et faire de l audience. Ce genre de faits divers seront de + en + montés en épingle.

      Supprimer
  8. Et moi j'aime aussi que les djeunz crachent quand tu les croises : c'est certainement un moyen de dire bonjour...

    La cité c'est la vraie vie, et faut écouter du rap [style MORSAY] : faire du mal c'est normal, je veux être craint c'est ça le vrai respect. M'intégrer socialement ? Travailler ? J'ai le RSA comme argent de poche & tout le reste il suffit de le voler.

    Quand j'aurais fait de la prison je serais le plus fort : mais avant je me serais fait violer & faudra pas le dire : ce sera mon secret de caïd.

    Je reste qu'avec mes potes parce que je suis viril, on consomme de la drogue pour être Tony MONTANA : à l'école les affaires sont top -> avec ceux qui vivent en pavillon surtout. [Eh c'est des boloss quoi !!!].

    Je tape les profs & des fois ma mère vient m'aider : c'est normal je suis un bon fils...

    J'ai hâte d'avoir 11 ans.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP