lundi 22 octobre 2012

Répétons tous en choeur: " Free Génération Identitaire "


Vous vous rappelez peut-être de cette histoire qui mis en ébullition et au bord du chaos le camp du Bien: Il y a peu, à Moscou, 3 donzelles déjantées, prétendument punkettes,  allaient hurler chanter, encagoulées, dans une cathédrale et cracher tout le mal qu'elles pensaient de Poutine et de l'église orthodoxe. Comme en Russie, on ne badine ni avec le lieux sacrés, ni avec le pouvoir en place, les donzelles furent embastillées. Après avoir fait appel, 2 nanas furent condamnées à 2 ans de camp de travail, la troisième relachée.

Et donc tous les défenseurs de la liberté d'expression d'entonner en chœur: Free Pussy Riots ! Tout ce que le monde entier compte de défenseurs de la liberté d'expression et de faire tout et n'importe quoi manifestait sa réprobation devant tant d' inhumanité.

En France, c'est un peu pareil ou du moins ça en à l'air, pas la chanson. On a le droit de s'exprimer à condition de rester parfaitement dans les clous qu'impose l'atmosphère ambiante...

Une petite centaine de gusses grimpent sur le toit d'une mosquée en construction, un chantier en cours, déballent des banderoles sur lesquelles est inscrit " 732. Génération Identitaire. Souviens-toi de Charles Martel " et aussitôt les mêmes qui criaient Free Pussy Riots de crier au scandale, au blasphème, à la violation d'un lieu pas encore consacré et d'exiger que la bien pensance et la justice s'empare des mécréants.

Chose qui fut faite avec une célérité dont la justice française ne nous avait pas habitué ces temps-ci. Pour le motif suivant: " Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, par des discours proférés dans un lieu ou réunion publics et par des placards ou affiches exposées au regard du public " et, enfin, pour " vol et dégradations de biens commis en réunion et portant sur des tapis de prière appartenant à la mosquée de Poitiers ", sur la centaine de dangereux individus, 4 ont été mis en examen et ont obligation de la boucler jusqu'à leur procès à suivre.

Et personne pour crier " Free Génération Identitaire ". C'est fou, non ?

Folie passagère 1402.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. Oh mamma miamalgampadamalgammamma mia.

    C'est le mantra du maître yogi du lundi -le lundi c'est yoga, ça rime pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: quoi amalgame ? Ben encore heureux. Y en a qui ont le droit d'expression et d'autes non ? Pfff !

      Supprimer
  2. tant que l'UMP ne sera pas annihilé, aucune chance de percer. Suicidez vous rapidement svp, ou faites moi des procurations.

    RépondreSupprimer
  3. Mais puisqu'on vous dit, mon cher Corto, qu'il s'agit "d'un groupuscule en quête de publicité".
    Rien à voir avec les Pussy Riots, ces charmantes jeunes filles qui usaient de leur liberté d'expression, un point c'est tout.
    Mais de là à conclure qu'il n'y a pas de liberté d'expression en France, ce serait exagéré.
    Quoique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: quoique comme vous dites ! en France la liberté d'expression s'arrête là où la bien pensance et le politiquement correct commencent.

      Supprimer
  4. Les grands esprits se rencontrent. Avez-vous lu mon article d'hier sur le sujet?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: non, je vais y aller de ce doigt...sur le clavier

      Supprimer
    2. lol, mais arrêtez de vous toucher...

      Supprimer
  5. Oui ! C'est fou !
    Ce sont les mêmes qui défendent les unes et condamnent les autres ! Notre pays pourrit par la tête et le "sentiment" d'impuissance qui m'envahit me rend malade...
    En France, quand on se retrouve devant la "justice", mieux vaut avoir brûlé des voitures, caillassé un bus ou tabassé un prof que déroulé une banderole sur une mosquée en construction...Je n'ai plus aucune confiance en cette justice infestée de juges idéologues qui se comportent plus comme des militants que comme des juges impartiaux.
    Il faut briser la résistance dés qu'elle ose s'exprimer. Le travail de propagande, d'endoctrinement a-t-il laissé aux français assez de lucidité pour réagir ? Je crains le pire...
    Ces jeunes gens ont montré du courage et de la détermination, mais seuls ils ne pourront rien, il faut vraiment que beaucoup les suivent, on ne pourra pas arrêter et juger la moitié ( oui, je sais, je rêve...) de la population française...Tout ça ne peut que très mal finir, la dictature a trop progressé pour disparaitre sans explosion de violence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: le seul courage que je reconnais a ces jeunes là c'est d avoir osé s'exprimer quand bien même le politiquement correct leur interdit. je n approuve pas la totalité ce qui se " cache " derrière ces identitaires. néanmoins, je ne vois pas au nom de quoi ils n auraient pas le droit de s'exprimer et encore moins le fait qu'ils soient sanctionnés. Ou alors, même tarif pour tout le monde.

      Ilsmettent néanmoins en exergue c'est que l on a de moins en moins le droit de dire ce que l on pense au pays des Lumières Blafardes.

      je crains effectivement que cela finisse mal

      Supprimer
  6. Réponses
    1. @vlad: je parle d or ? non je constate. Tiens j en ai déjà un qui par email a eu le courage de me traiter de facho, y avait longtemps :)

      Supprimer
  7. "Chose qui fut faite avec une célérité dont la justice française ne nous avait pas habitués ces temps-ci" : j'adore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: oui, hein, curieux de constater comment la justice se saisit rapidement de certaines affaires...

      Supprimer
  8. Pas des gusses mais des Français, des enfants du pays retenus en garde à vue comme des terroristes, poursuivis comme des malfaiteurs.
    Pourquoi ?
    Pour avoir fait usage de leurs droits imprescriptibles: parler et manifester chez eux, courageusement dire leur désacord quand nous sommes si laches, dans ce pays dont ils se doutent bien depuis longtemps et le constatent douloureusement aujourd'hui qu'il n'est plus une démocratie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @fredi m: dire que la France n'est plus 1 démocratie devrait faire pouffer de rire les coréens du nord, les cubains, les algériens, les marocains, les saoudiens, les quataris et j en passe. Néanmoins, force est de constater qu'il est de plus en plus difficile de dire ce que l on pense: police de la pensée et du politiquement correct obligent.

      Supprimer
    2. police de la pensée et du politiquement correct obligent.

      !!!!
      En démocratie ?
      Vous rendez vous compte de ce que vous écrivez: vous nous décrivez l'Iran en ayant l'air de trouver ça très bien...

      Supprimer
    3. @fredi m: la police de la pensée sévit en France, ns sommes d'accord mais bon tant qu on me laisse mon blog, très loin d'être un des plus virulents, hein...

      et merci de ne pas me faire dire ce que je n ai pas dit

      Supprimer
  9. Ben, à force y'aura de plus en plus de "Génération identitaires" et de bonnes âmes pour s'indigner et ça finira par un sacré bordel!!!! Et.... ( je sais j'ai un peu l'impression de me répéter...) c'est Marine qui va être contente....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: clair que la marine est contente. Ce genre de " répression " va parfaitement ds son sens.
      Certains , sur twitter par ex. y voient une manipulation du gvt pour faire monter le Fn et diaboliser la droite en général. Un peu à la manière d'un Mitterrand qui excellait ds cet art

      Mais tout se paye un jour

      Supprimer
  10. La gauche allemande reste la gauche allemande. Cette volonté de faire disparaître l'adversaire, sa négation ne te rappelle-t'elle rien? La confusion vient peut-être de ce que cette pseudo-gauche méprisante fait semblant d'être anti-raciste et tolérante. Le probable rejet allemand des immigrés turcs ne la dérange pas.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: sa négation me rappelle LHLPSDNH :)

      je ne sias pas si elle fait semblant en tout cas électoralement, ça lui réussit plutot

      Supprimer
    2. Oh ces horribles allemands qui n'ont pas envie que leurs enfants épousent des turcs ! C'est affreux.

      La Turquie étant un des pays où le "crime d'honneur" se porte comme un charme, ça peut se comprendre. Pour ne parler que de cet aspect-là.

      Supprimer
  11. Ah corto, viens là que je t'embrasse!
    Tu as mille fois raison.
    Et si tu veux t'amuser un peu, voilà un peu de lecture (les commentaires, surtout).
    http://froufroudanslesfeuilles.blogspot.fr/2012/08/overdoses-de-pussy-riot-unissez-vous.html
    Je te préviens, c'est trash...et révélateur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lo: me faire embrasser par une nazillone de Prisunic ? et puis quoi encore ?
      Le gars est fou. Ni plus ni moins

      Supprimer
  12. Hier au soir, mon cher Corto, sur une chaîne nationale, LCP, j'ai pu entendre l'apologie de l'antisémitisme, justifié par l'antisionisme, éructé par une jeune dame représentant les Indigènes de la République, dans le cadre de l'émission "Ça vous regarde".
    J'ai essayé de la revoir, mais bien qu'on annonce qu'elle est visible pendant plusieurs jours je n'ai pas réussi.
    Je vous propose d'essayer de la mettre en lien, afin que les lecteurs de ce blog se rendent compte à quel point bas est tombée notre République.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bon ben je vais essayer de trouver ça

      Quand à notre republique... ns sommes d accord, on va bientot attaquer la cave

      Supprimer
  13. Bah moi je veux bien crier " Free Génération Identitaire ", pas parce-que je suis d'accord avec leurs revendications ou ce que je comprends du fondement d'idées de ce mouvement mais parce-que je suis un fervent défenseur de la libre expression sous toutes ses formes.

    Pourquoi? Eu-bien parce-que je ne pense pas qu'existe une solution unique au vivre ensemble ni que ce sont toujours les plus plébiscités ou les plus érudits qui ont obligatoirement raison. Il n'y a aucun mal à contester ce qui est contestable, d'autant-plus quand c'est un échafaudage constitutionnel dont la survie ne dépend que de son acceptation.

    La paix durable ne s'obtient pas par le compromis ni plus la soumission et encore moins la censure qui sont de véritables bombes à retardement que les politiciens se passent de l'un à l'autre comme une patate chaude depuis des décennies en espérant qu'elle ne leur pète pas à la gueule du peu de temps qu'ils l'ont en main.

    Et pour finir, j'ai rien contre les musulmans et pas plus contre les mosquées à condition qu'elles soient soumises aux règles d'urbanisme comme toute autre construction. Quand je vois comment on fait chier un pauvre ouvrier qui mettra 35 an à payer son pavillon avec moult privations parce-que son plan n'est pas conforme à de nébuleuses volontés injustifiables et que d'autres (collectivités, lieux de cultes, etc...) peuvent imposer à leur vue des trucs immondes, là ça me fout en colère. En bon communiste je raserais gratis, on n'est pas chez mémé là, nan mais oh!..

    RépondreSupprimer
  14. Tous égaux sauf les chrétiens évidemment, c'est ainsi chez les socialistes .

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP