dimanche 7 octobre 2012

Le temps venu d'une nouvelle guerre de religions ?

Je sais, je sais, il y a la crise, les difficultés économiques et financières de tout un chacun, pas moyen de l'oublier ça, c'est sûr.


Néanmoins et je ne voudrais pas avoir l'air de dramatiser le truc mais pas une journée qui passe sans qu'un incident ou un évènement particulier ne mettent en exergue des problèmes ethnico-religieux. 

Il semblerait que Malraux ait déclaré que le XXIème siècle serait religieux ou ne serait pas. Avait-il raison ? Se serait-il planté quant aux vertus spirituelles et pacifiques supposées des religions ?

L'affaire Merah, les polémiques sans fin suite au film débile sur l'innocence supposée des musulmans, les crobards de Charlie,  Echirolles ( quoiqu'on en dise ), une épicerie casher attaquée, des mosquées, des églises, des synagogues et des cimetières profanés. Des personnes, présentées comme terroristes islamistes, arrêtées ( ou dégommées ) un peu partout en France. Les organisations juives reçues en grande pompe au ministère de l'Intérieur un dimanche matin. Des contrôles d'identité de femmes voilées qui dérapent. Les autorités cathos qui montent au créneau pour s'opposer au mariage pour tous quand les autorités musulmanes sur le sujet se taisent. Des histoires de racisme moins liées à la couleur de peau qu'à la religion des personnes concernées. Des histoire de pains au chocolat. Des drames de banlieues. De l'antisémitisme par ci, de l'anti-catho par là.

Les exemples, quotidiens, sont variées, nombreux et divers dans leurs portées et les conséquences et concernent les 3 religions dominantes en France et dans le monde. Pas une journée sans que l'on soit confronté, directement ou par médias interposés, à cette montée curieuse de " l'actualité " religieuse et force est de constater qu'à chaque fois l'islam est mêlé à l'embrouille du moment ou de l'instant. 

Et cette impression que plus les évènements se succèdent et se multiplient et plus la pression monte, plus les tensions s'accroissent.

Hier soir quelqu'un, érudit, intelligent et informé, me disait - et ce billet est directement inspiré de sa réflexion - " En France, on file tout droit vers une nouvelle guerre de religion ". Sur l'instant, j'ai souri et ce matin, j'en suis à me demander jusqu'à quand la pression peut monter avant que la cocotte n'explose.

Folie passagère 1375.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. c'est évident qu'on y va vers la guerre de religions, on retourne à l'obscurentisme sous prétexte de non religion, de laicité à la con, en définitive,tout le siècle tourneras vers ça,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: je le sens bien comme ça en effet

      Supprimer
  2. Je crois que depuis la fin de la deuxème guerre mondiale on a oublié (grace à la dissuasion nucléaire :-D ) que la tendance "naturelle" des populations est de s'étriper joyeusement (*) pour tout et n'importe quoi et que seuls les plus hargneux survivent et se reproduisent (sélection naturelle...) le spectacle des prochaines années risque d'être surprenant pour beaucoup.
    *) Voir par exemple sur http://www.livius.org/ les "exploits" des Grecs, Romains, Visigoths, Perses, Numides et autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @realiste: le " spectacle " est déjà surprenant et faudrait être fou ou hors du temps pour ne pas s en rendre compte

      Supprimer
    2. L'aspect technique pourra lui aussi être assez rigolo:
      http://landdestroyer.blogspot.ie/2012/10/3d-printed-drones-guns-post-scarcity.html

      Supprimer
  3. Je crains (ou faut-il s'en réjouir ?) que l'Église catholique en France fasse une piètre guerrière, dans ce cas.

    cette montée curieuse de " l'actualité " religieuse Ne serait-ce pas religieusequ'il faut mettre entre guillemets ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: pour le guillemets , tu les mets ou tu veux :) pour la prière guerrière, les cathos feraient bien de s'entrainer à combattre plutot qu a prier :)

      Supprimer
    2. S'pice di prière toi même, nonmého ! Ou as-tu vu que je parlais de prière ?

      Quant aux guillemets, puisque tu me le proposes, je les taille en pointe (comme dit Kolchak ailleurs ;-)) et... te les rends, tiens ! Allez zou, je les referme et ouvre mes oreilles pour écouter Fafa sur la RSC™ -)

      (je ferais mieux de ne pas me vanter)

      Supprimer
  4. Mais non! Il n'y aura pas de guerre de religions. Pour faire la guerre, il faut être deux et il semble qu'un des deux potentiels belligérants ait déjà capitulé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Qu'un des deux mondes ait capitulé, hélas je le crains. Capitulation qui ressemble a un suicide, non ?

      Supprimer
  5. La guerre sera certes religieuse mais également culturelle et politique. A terme, elle me paraît non seulement inévitable mais également souhaitable. Tout au moins si les occidentaux ne souhaitent pas devenir minoritaires sur leurs terres et soumis à des traditions barbares qui leur sont étrangères.

    La France, comme un certain nombre de pays européens est en train de ressembler à l'Afrique du Sud. Une mosaïque de bantoustans où les grands centres urbains sont de fait en train de tomber aux mains des allogènes, auxquels l'actuel pouvoir en place, dans un désir de leur faciliter le travail, veut offrir droit de vote et naturalisation. Restent les provinces, nettement plus hermétiques à la folie ambiante, qui sont destinées à devenir des îlots où la civilisation occidentale pourra perdurer.

    Il faudra certes du temps pour que les français (j'entends par là ceux dont le lignage atteste de leur "francité" et ceux qui par leur désir de faire leur notre culture ont gagné le droit d'être appelés Français) se réveillent et refusent les diktats imbéciles de la république qui s'évertue à nous dissoudre en tant que peuple, en tant que chrétiens, en tant qu'Occidentaux. Mais lorsque le réveil se fera, il ne faudra pas oublier que les premiers dont nous devrons nous débarrasser vivent et travaillent dans les divers palais où siège le gouvernement et les soi-disant représentants du peuple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: et peu de monde semble se soucier de ce " en train " que tu décris.
      cependant j aimerai etre sur que tous ceux pour qui le lignage importe soient prêts à refuser les diktats imbéciles... bref à défendre leur identité.

      Supprimer
  6. il semble bien qu'on soit effectivement en plein dedans... où tout au moins actuellement cela apparaît clairement....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francis: salut, toi ! Plein dedans, n exagérons rien en ce qui concerne la France mais on en prend le chemin en tout cas

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Nous sommes en "Dar al-Harb" ou la «Maison de la guerre»

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: les fondations sont en tout cas bien établies

      Supprimer
  9. Guerre de religions+ lutte des classes = vivier pour les radicaux!
    La gauche fabrique des extrémistes tout en condamnant les actes.
    C'est un peu nul comme attitude, voire schyzophrénique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: allons, allons, c'est pour notre bien, le vivre-ensemble et toussa

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen