lundi 29 octobre 2012

Copé: " Aux armes citoyens ! " Oui, mais pas tout de suite !


Copé a proposé, si il était élu à la tête de l'UMP, d'éventuellement appeler les Français à descendre dans la rue pour manifester  et protester contre certains projets du gouvernement. Alors certes, nous ne sommes pas dupes, cette proposition vient de la part d'un homme qui est candidat à la présidence de l'UMP et qui de ce fait joue la surenchère par rapport à son concurrent Fillon.

Copé estime que " Hollande [et sa clique] sous-estime beaucoup le très grand mécontentement du pays réel ". Manifestons donc ! Aux Armes Citoyens !

Et aussitôt la gauche ( mais pas que ) de crier au scandale, à la provocation, à l'incitation au désordre public; et Désir d'Exister d'en rajouter une couche: " La soif de revanche de la droite ne connaît aucune limite et l'appel à la rue du principal dirigeant de l'opposition relève d'une surenchère dangereuse, irresponsable et indigne d'un républicain. "

Copé, selon moi, a eu tort de faire cette proposition; de la faire maintenant. Car les critiques qui viennent de la gauche sont en partie fondées. Un responsable politique, pour des raisons électoralistes, n'a pas à menacer l'Etat de cette façon. Par contre, qu'une fois élu, lui ou un autre, et la droite toute entière s’organise et appelle à manifester son mécontentement contre cette bande d'amateurs qui nous dirigent, pourquoi pas ? Je serais le premier à rejoindre le mouvement. Comme en 1984.

Que je sache, le droit de manifester, de descendre dans la rue, de mettre un peu le bronx n'est pas un droit réservé aux seuls gauchistes. C'est même quoiqu'en pensent Désir ou Moscovici très républicain de manifester, ils sont bien placés pour le savoir. Héritage révolutionnaire, n'est-il pas ? C'est même, sauf erreur de ma part, dans les manifestations de rue que la République a vu le jour. La droite a donc parfaitement le droit de manifester et ses dirigeants légitimement élus ont parfaitement le droit d'appeler le peuple des mécontents à descendre dans la rue. Point Barre.

Copé a raison sur un point: hollande, malgré les sondages défavorables, sous-estime totalement le mécontentement ambiant. Mécontentement au regard des hausses d'impôts, de cette crise qui n'en finit pas, du chômage, de la précarité mais aussi de ce sentiment d'une victoire ambiguë, voire usurpée, du camp du Bien. Nous sommes rendus, je l'ai déjà écrit, au point de rupture. Il suffit d'un rien pour que la cocotte n'explose et que le mouvement populaire qui en résulte soit comparable dans la forme, le nombre et la durée  à un mémorable mai 68.

Là où Copé se trompe peut-être c'est sur le fait que je ne suis pas sûr que les gens de droite ou les mécontents soient prêts à descendre dans la rue. Je regardais à midi les infos. Un chef de chantier était interrogé sur la perte de salaire induite par la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires: 1 200 euros par an. Je n'ai pas vu un gars furieux, prêt à manifester; j'ai vu un mec résigné. J'ai bien peur que les Français n'aient choisi que de courber l'échine, de faire le dos rond, se renfermant sur la cellule proche ou la famille, priant chaque jour que le ciel ne leur tombe pas sur la tête en attendant des jours meilleurs. Désabusés, floués, trompés, cocufiés mais surtout résignés.

Là où Copé se trompe aussi c'est sur sa capacité éventuelle à mobiliser les foules. Il n'a ni le charisme, ni la puissance nécessaire. Un Sarkozy, oui, peut-être, pourrait mobiliser. Remember le Trocadéro ou La Concorde. Pas un Copé, encore moins un Fillon. En tout cas pas sans l'aide de certains groupes de pression qui avaient été si efficaces lors des grandes manifs de 84 pour la défense de l'école privée.

Alors descendre dans la rue pour envoyer paître ces guignols, oui, avec plaisir. Mais pas tout de suite; il suffit d'attendre ce petit rien nécessaire qui mettra le peuple des mécontents, aujourd'hui résigné, dans la rue. Et ce jour-là, j'en serai. Comme en1984.

Folie passagère 1413.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

36 commentaires:

  1. Corto manifestant contre le mariage gay ? Je serai ravi de voir cela.. Car ça fait partie des revendications de Copé.

    De plus il me revient en mémoire la phrase d'un »grand« président: "La rue ne dictera pas sa loi"

    Hey hey !! Jolis tartufes !

    Yannick Rivière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @yannick: j adore ce genre de raccourcis idiots, typiques du degauche un brin lobotomisés.

      Et tant que j y suis a propos de Tartuffe... j en connais un paquet qui ont un bulletin de vote au travers de la gorge

      Supprimer
    2. Toujours pas moi, mon objectif premier était de virer Sarkozy il est atteint. En attendant, le raccourci idiot typique du degauche va t'offrir le droit de te marier (et peut être) adopter, sauf si son ton camp tire trop fort dessus.

      Bonne chance pour gérer la schizophrénie.

      Yannick

      Supprimer
    3. Ah un bas du front content . Ouhhh il faut acheter des neurones mon petit ..

      Supprimer
    4. @ Unknown :
      "mon objectif premier était de virer Sarkozy" ...

      Question : sais-tu au moins pour quelle raison ?
      Car j'ai rencontré des militants PS qui n'avaient que cette même réplique à la bouche (plutôt halucinant ces clones) : "Il faut dégager Sarkozy" ou "Il faut virer Sarkozy" ... sans plus de précisions, même quand c'est demandé gentillement.

      Perso, j'appelle ça, en termes médicales, des réflexes post-lobotomiques, ou bien en termes politico/pschologiques du conditionnement stalinien voire un lavage de cerveau à la goulag (russe).

      Supprimer
    5. @yannick: ceci dit et vu comment les gauchisses utilisent cette revendication du mariage gay, devenu " pour tous et pour n importe qui ", pour un peu, je serais prêt à y renoncer.
      D'autant plus que même si j en défend l idée, rien ne presse. Y a plus important en ce moment.

      Supprimer
    6. @yannick: et pour finir oserais tu dire, sans faire réference à Sarko, que le hollande et sa clique te donne satisfaction ?

      Supprimer
    7. J'évacue Nofate et SEN; oui je sais pourquoi, vol des classes pauvres (cf article 40 de la loi Warsmann), casse du public avec le résultat que l'on connaît sur l'ambiance dans le système éducatif et policier, lynchage quasi-quotidien des musulmans, dois-je poursuivre?

      J'en reviens à toi; y'a toujours et y'aura toujours plus important. ça 1700 ans qu'on nous fait le coup, ça suffit. C'est gratuit, ça prend 2 semaines, autant le faire maintenant.

      Tu me demandes si Hollande me donne satisfaction, tu pars du postulat que j'en attendais quelque chose. Or mis à part le mariage gay, je n'en attendais rien d'autre. Je ne suis donc pas déçu.

      Supprimer
    8. Tu as voté pour lui juste pour ça????
      Eh ben effectivement .. Évacue alors car c'est pas demain la veille ..
      Bon courage .

      Supprimer
    9. @yannick: et bien si tu as voté pour hollande rien que pour le mariage gay, ça en dit long sur tes préoccupations...
      Ceci dit, c'est pas encore fait.

      Supprimer
    10. L'idiotie du mec. Genre t'es gay alors tu es forcément pour le mariage.
      Mais quelle bande d'ignares!

      Supprimer
    11. @ Unknown :
      Oui tu peux poursuivre ...

      Supprimer
  2. Tiens, ça pourrait être vintage, un autocollant "l'école libre vivra", sur mon coupé sport.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: attends mon biquet, tu vas voir ds quelques temps que ton auto-collant ne sera pas si vintage que cela...Si tu a bien lu le programme d'hollande et si tu as suivi tous les engagements qu il a pris sur l'ecole

      Supprimer
  3. Dans le passé, quand la gauche sentait venir la défaite, il y avait toujours quelqu'un pour dire que la rentrée serait chaude. Discours politique habituel.
    Et puis quoi? On descend dans la rue et on remonte chez soi. Et après?
    Mais je suis d'accord avec vous: j'imagine mal la droite suivre Copé dans la rue. Ou n'importe où ailleurs.
    Et puisqu'on en parle, Fillon non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Et après ? Il y a eu ds le passé quelques manifs suffisamment importantes pour que gouvernements de droite ou de gauche renoncent.

      Supprimer
    2. Hier un analyste disait que les manifs à droite partaient d'associations de familles, de citoyens, et les politiques venaient s'y greffer. Si Coppé a proposé ça, c'est que de nombreuses assoces familiales veulent descendre.
      S'il a proposé ça, c'est qu'il sait déjà qu'il y aura du monde.
      Cdt

      Supprimer
  4. Je ne comprends pas bien la contradiction : les gens sont résignés ou la cocotte minute va exploser ? C'est assez ambigu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: il n y a pas contradiction si tu as bien lu. je dis que pr l instant, ils me semblent résignés mais qu'il suffit d'un truc, d'un rien pour que cela explose. Capice ?

      Supprimer
  5. Je pense comme vous, mon cher Corto, cette proposition de Copé est d'une grande maladresse. Même pas sûr que ce soit apprécié par son camp.
    Moi qui aurais eu envie de parier sur lui pour la tête de l'UMP, je me mets à douter de son succès.
    Cela dit, les socialistes m'amusent quand ils crient au désordre, eux qui ont été en première ligne dans chaque manifestation au cours du précédent quinquennat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: d'une grande maladresse, oui et mal venue. Quant aux socialistes, leur façon de faire la leçon sur ce sujet ou sur un autre commence à me gonfler grave. mais qd donc comprendront-ils qu ils n ont aucune leçon à donner, aucune !

      Supprimer
  6. Franchement j'espère qu'on ira dans la rue,si la droite avait menée cette politique il y a longtemps que l'on entendrait les syndicats et la gauche toute pour foutre la merde. D'ailleurs qu'on t il fait pendant 5 ans on t ils été à la hauteur ? La droite vote lorsque les lois leurs paraissent justes la gauche demande des motions pour des virgules. Et ce n'est que le président des socialistes alors que Sarkozy était le Président de tous les français. Les désir et cie qui nous bassine avec leur leçon alors qu'ils ont fait une campagne répugnante,la haine se lit sur leur visage,incapable de faire un débat sans couper la parole avec virulence. Alors moi je suis désolée,chacun ses idées mais avec respect. NOUS ALLONS TOUS DANS LE MUR à moins d'aller à LOURDES.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: par délà les mesures débiles qu ils prennent chaque jour, je crois que c'est cela qui m'horripilent le plus chez les gauchisses: leur coté donneurs de leçon !

      Supprimer
  7. Assez d'accord c'est très maladroit de la part de Copé.... Mais je pense que les gens ne sont pas loin d'être "mûrs" pour descendre dans la rue.... Faut juste pas oublier qu'aujourd'hui il y a les réseaux sociaux et si on veut réunir du monde, il suffit de quelques clics pour toucher une grande partie de la population.... Donc, certes, ça ne fait pas tout, mais ça risque de faire aller les choses bien plus vite que prévu... Et là pour le coup, "le changement", ils vont se le prendre en pleine poire !!!

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: je pense aussi qu ils ne sont pas loin de descendre ds la rue, il manque ce petit rien que j évoquais, le déclic.Sous quel forme , je ne sais pas: une commémoration, un accident, une bourde supplémentaire, une cata bancaire, mais il y aura un truc qui déclenchera le mouvement.

      Supprimer
  8. AVIS ! Sur France 3, Poutou du NPA appelle a une grande manifestation de mecontentement. Okay, il pèse pas grand chose mais Harlem Désir ne dit rien. Etrange...

    RépondreSupprimer
  9. Je ne trouve pas l'idée si mauvaise en fait. Mais, comme tu le dis, il met la charrue avant les bœufs. Il est à cette heure dans une lutte interne au cœur de la droite, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moment pour prendre la tête d'un tel mouvement de contestation.

    Les syndicats patronaux et cadres ou autres (mécontents), eux, pourraient par-contre tenter le coup. Des élus UMP (et pas exclusivement) pourraient se mêler aux manifs sans que cela ne pose problème.

    Il ne faut pas trop s'en faire pour la fréquentation. Les manifs quelles qu'elles soient ne rameutent pas toujours des millions de personnes. Ce n'est pas la quantité qui fait la réussite d'une marche revendicative mais le message qu'elle diffuse et le désagrément qu'elle impose aux services publics pour assurer son bon déroulement. Une bonne sono et quelques dizaines de manifestants suffisent pour exciter les médias et casser la tête aux autorités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier: Taratata, si effectivement 200 gusses manifestants avec un message fort peuvent faire bander les médias, c'est bien le nombre et la masse dans une manif ainsi que son caractère exceptionnel qui fera son succès.

      Supprimer
    2. Arf ! Ces gens de droite, toujours la folie des grandeurs. :D
      Nous, à gauche, on préfère les petits ruisseaux qui finissent mécaniquement par faire de grandes rivières... :)

      Supprimer
    3. A moins qu'il y ait eu changement , JF Copé appellerait à descendre dans la rue s'il était élu .Donc attendons ..

      Supprimer
    4. @julie: je ne suis pas sûr qu il soit élu mais si tel était le cas et si il organise cette manif, j'irai de bon coeur !

      Supprimer
  10. Qui jusqu'à aujourd'hui, mon cher Corto, s'est soucié du traité de Velsen et de la constitution de l'EuroGendFor ?
    Pourtant avec l'agitation croissante qu'on voit poindre en Europe, il serait peut-être temps de s'en préoccuper pour que les gens qui ont été tenus dans l'ignorance jusqu'ici, sachent ce qu'ils risqueraient à participer à certaines manifestations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: alors là, vous me parlez chinois ! késako ces trucs là, je vais aller fouiller

      Supprimer
    2. @marianne: je ne vois pas bien une force de gendarmerie européenne venir mater , en France, une agitation civile ou alors n ai-je pas bien compris les tenants et les aboutissants de ce Machin

      Supprimer
    3. @marianne A. : M'est d'avis que la FGE a d'autres chats à fouetter que de venir mettre une fessée à quatre pelés à qui il aurait pris l'envie de battre le pavé en gueulant des slogans anti-socialistes. :)

      @corto : Ce "machin" comme tu dis est aussi boiteux que l'Europe elle-même. Encore un truc pas fini qui fait ce qu'il peut, une sorte de FBI à l'Européenne sauf qu'une gendarmerie fédérale dans une Europe qui ne l'est pas... Ben voilà quoi... :D

      Supprimer
    4. @Didier
      Je suis d'accord avec vous.
      Il parait que les chats grecs et autres matous espagnols lui donnent pas mal de souci, en attendant les autres, bien entendu.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen