samedi 2 novembre 2013

C'est parce que le désespoir tue qu'il faut soutenir les bonnets rouges


Je lis ça et là que les Bretons à bonnets rouges n'ont que ce qu'ils méritent. Ils ont voté largement, et depuis des années, pour cette gauche alors flamboyante qui leur promit monts et merveilles, en tout cas, mieux que ce que la droite leur proposait. C'est un fait, les Bretons ont voté à gauche mais est-ce bien suffisant pour leur mettre le nez dedans, pis, comme mon éminent confrère Jacques Etienne ne pas se sentir solidaire ?

Et bien non, pas avec moi ! Je soutiens totalement les bonnets rouges. je soutiens les agriculteurs, les éleveurs et les marins-pêcheurs, je soutiens les petits, moyens et gros patrons, je soutiens les employés et ouvriers des abattoirs qui ferment les uns après les autres, je soutiens les sous-traitants, je soutiens les commerçants locaux, je soutiens les petits, je soutiens les bourgeois, je soutiens tous ces Bretons qui disent aujourd'hui: Assez !

Pourquoi ? C'est assez simple...

D'abord parce que je suis comme le bon pain et que j'ai une tendresse particulière pour les enfants prodigues. Ils se sont égarés, ils ont voté à gauche, et bien si parmi eux, cent ou mille reviennent au bercail, je prends. Là aussi, en Bretagne, la gauche aux prochaines élections, municipales puis départementales, se prendra une déculottée. Depuis des lustres, la gauche leur a promis des lendemains qui chantent et hollande de ré-enchanter leurs rêves... Bernique, la gauche. J'ose espérer qu'ils s'en souviendront. J'en suis sûr même. Ils pourraient être tentés par un vote d’extrême-gauche me direz-vous; pas après s'être fait traité d'esclaves et de laquais à la solde de leurs maîtres par ce grossier Melenchon ! Peut-être reporteront-ils leur vote sur le FN; et alors ? Sur l'UMP, pourquoi pas; à la droite de saisir les opportunités et de leur parler un langage de vérité.

On a tort de pointer l'ecotaxe comme seul motif de cette révolte bretonne, elle n'est que la goutte d'eau qui fait déborder le vase. la Bretagne est engluée dans un marasme économique fait d’imbécillités et de normes bruxelloises, de concurrence internationale, de compétitivité, d'un dirigisme parisien souvent absurde et d'une fiscalité confiscatoire. Ils sont victimes des mêmes maux que le reste du pays, ils ont simplement enclenché un mouvement, celui d'une révolte sociale qui ne demandait qu'à exploser depuis un moment. 

C'est un malaise profond qui s'exprime en Bretagne. C'est la rue, toute la rue, qui avait envie de crier. Notre pays croule sous les règlements, les normes, les taxes, les impôts ou les subventions dangereuses et ceux qui veulent et ou peuvent créer de l'emploi, de la richesse et de l'investissement ne sont pas encouragés, c'est même plutôt l'inverse qui se produit. Prenons l'exemple des subventions à l'exportation, Bruxelles subventionnait les exportations de poulets français et quasiment du jour au lendemain, l'Union supprime, avec le consentement du gouvernement français, les dites-subventions entraînant ainsi les 1000 suppressions d'emplois annoncés par Tilly-Sabco.

Le peuple de Bretagne est en phase avec le reste du pays, parfaitement en phase: il ne voit pas où il va, il a peur, il est inquiet, il peine, il a du mal à boucler ses fins de mois, il voit son pouvoir d'achat chaque mois un peu plus amputé, il ne voit absolument pas comment la courbe du chômage pourrait s'inverser, il ne sait pas de quoi demain sera fait...Le peuple breton n'a fait qu'enfiler en premier le bonnet rouge. Et tout le danger est là: Le reste du pays suivra-t-il ?

Voilà donc aussi pourquoi il faut les soutenir: Pour que nos dirigeants français, mais aussi européens, prennent la mesure du malaise et les décisions qui s'imposent. D'urgence. Parce que laisser une région entière sombrer dans le découragement et la colère, c'est entraîner automatiquement le pays dans le même désespoir.

Soutenir les bonnets rouges, c'est encourager, chose que l'on ne devrait pas avoir à faire, nos dirigeants à réagir.

hollande et sa clique feraient bien de reprendre à leur compte Montaigne: " L'une des plus grandes sagesse est de ne pas pousser ses ennemis au désespoir ". Le désespoir tue.

Folie passagère 1974.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. C'est peut-être parce qu'elle a voté majoritairement pour le PS et son candidat par défaut - Hollande - mon cher Corto, que la Bretagne se réveille la première.
    Il faut soutenir les Bretons, malgré la logorrhée qui se met en place pour les traiter de casseurs car eux au moins, ont le courage de crier : Hollande démission !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marianne
      Je m'apprêtais à faire exactement le même commentaire que vous. Mais vous avez été plus rapide ! ;-)

      Puissent-ils faire école ! Et réveiller tous ces Français révoltés mais inertes.
      Puisque le mi-Molette ne comprend pas tout seul, il va falloir lui sortir sa boîte à outils. Pour l'aider... ;-(

      Supprimer
  2. @marianne: bien sur qu il faut les soutenir. Les Bretons se sont fait enfler en votant a gauche, au moins le reconnaissent-ils en manifestant.
    Rien que pour vos yeux, prise à Quimper cet après-midi:

    https://pbs.twimg.com/media/BYEm4R-IUAAZRqG.jpg:large

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Corto
      Et le plus vite sera le mieux !

      Supprimer
    2. Pour soutenir les bonnets rouges :

      http://www.net-petitions.com/petition-de-soutien-aux-bonnets-rouges-bretons./

      Supprimer
  3. Je crains qu'une coalition de circonstance ne mène pas à grand chose. Si nous voulons réellement voir les choses changer dans notre pays il faut que les gens s'unissent autour d'un projet de société RÉALISTE et porteur d'avenir et non au nom du mécontentement ou du désespoir. Le mécontentement ressenti face au précédent gouvernement nous a amené Hollande. Que nous amènerait le rejet de Hollande ? Sans adhésion à un projet, sans rejet des stratégies qui nous ont amené où nous en somme, le changement me paraît aussi illusoire qu'inutile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: okay, okay, mais alors quel projet ? qui pour l'animer ? Quelle force centrifuge pour rassembler ? C'est bien beau de dénigrer ce mouvement, chacun pense après tout comme bon lui semble mais qui propose ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Il est vrai que, dans ce qui devrait être l'Opposition, c'est aussi le vide sidéral. Sauf si...
      Mais voilà !...

      Alors, QUI propose QUOI ?
      Pour l'instant, personne ne se bouscule au portillon.
      Quoi qu'il en soit, rien ne peut être pire que ce tyrannique destructeur professionnel. Seule chose qu'il sache faire. Pour notre malheur !

      Supprimer
  4. Le symbole "bonnet rouge" évoque trop la guillotine, la Commune , la révolution bolchevik et les khmers de même couleur pour m'inspirer la moindre sympathie.
    Et je ne pense pas qu'ils puissent même ébranler le gouvernement, qui leur donnera des sous ( tout ce qu'ils demandent) , ce qui les calmera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: Heu... la journée a-telle été à ce point difficile ?

      Supprimer
  5. Ces bonnets rouges n'expriment que des revendications sectorielles et/ou corporatistes, quelquefois opposées (exemple: la défense de la nature bretonne ET de l'élevage industriel porcin, la protection de la ressource halieutique ET la lutte contre les quotas de pêche, pour l'écologie ET contre l'écotaxe etc). Le tout sans véritable fondement politique sinon le rejet de "Paris". Le tout fédéré par le drapeau breton et soutenu par quelques bretonnants auxquels se joignent des "celtistes" et des cathos intégristes nostalgiques de la chouannerie . Au mieux (pour eux) ils obtiendront de quoi se calmer (promesses ou pognon) au pire (pour eux comme pour nous) ils foutront le bordel. Qui tirera les marrons du feu qu'ils auront allumé?
    Ils ont obtenu le report sine die de ce qui les avait mis en rogne: l'écotaxe. Ils devraient s'arrêter là. Et s'ils veulent repartir qu'ils disent franchement ce qu'ils veulent. Départ de Hollande? Des subventions? L'autonomie de la Bretagne? Quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: bein sur qu ils expriment des revendications sectorielles et/ou corporatistes ni plus ni moins que ce que les auvergnats ou les alsaciens ou les en-dessous-du-seuil-de-pauvreté pourraient faire ! Au moins les Bretons osent-ils dire et montrer que cela suffit.Marre des gens qui sont sans arrêt en train de gueuler ou de critiquer les gouvernements successifs mais qui béni-oui-oui au système ne proposent rien

      Supprimer
  6. Le gouvernement est schizophrène, et le peuple aussi...on ne peut pas en même temps demander toujours plus d'aides, de subventions, de protection et se plaindre de l"augmentation galopante des impôts...
    Le mouvement populaire et généralisé qui demanderait plus de liberté et moins d'état, voilà ce qui ferait peur à nos socialistes...on en est loin... pour l'instant, je vois plutôt dans les mécontents de Bretagne et d'ailleurs, des gens qui se sentent trahis par un candidat qui a fait de belles promesses et qui ne les tient pas...autrement dit ils veulent plus de socialisme...si la "saignée n'a pas guéri le malade, il faut une seconde saignée" comme le préconisait le médecin d'il y a longtemps...
    Je crois que les Français n'ont rien compris et que leurs revendications ne feront que creuser un peu plus leur tombe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: au moins ces bretons là ont-ils compris qu ils se dont fait entuber.
      Ils veulent plus de socialisme ??? Non, la seule chose qu ils veulent tous tels qu'ils sont, petits ou grands, patrons ou employés, c'est bosser et gagner leur vie décemment.

      Supprimer
    2. Pour vivre en Bretagne et en connaitre un peu les mentalités il ne faut pas idéaliser ces gens dans la rue. Cela nous arrange de les voir foutre le bordel et se révolter .. mais c'est comme les grèves menées par certaines catégories sociales.. on aura plus en tapant fort mais une fois que l'on aura on reprendra notre petit chemin... pas d'écotaxe mais pas de nucléaire avec le reste de la France qui paye pour eux .....pas d'écotaxes mais des autoroutes gratuites etc....
      des subventions pour nos bons paysans pour acheter un beau tracteur tout neuf ( j'en sais quelquecose une de mes patients me l'ayant dit avec les chiffres) , des projets avec des études couteuses et inutiles pour faire travailer nos bons fonctionnaires( je connais aussi le cas) etc....
      un conseil général à l'écoute de ceux de leur bord ( il faut voir le pouvoir des ecolos ici) mais pas du tout à l'écoute du citoyen lambda..

      alors oui c'est bien ils foutent le bordel mais ils ne crèvent pas la fin..la région de Loudéac qui vit de l'agro alimentaire a beaucoup moins de chomeurs qu'ailleurs.

      La France en a assez de ce gouvernement qui fait n'importe quoi et dont le plus gros problème est son manque de cap et d'autorité ..... normal que ce soit le bordel
      mais n'oublions pas les dizaines de milliers de gens qui se battaient contre le mariage zinzin et qui n'ont rien eu... ils se battaient non pour des avantages mais pour des valeurs . Ils n'ont rien eu

      La France meurt a cause de gens qui ont toujours revendiqués pour leur chapelle bien loin des intérêts du pays...depuis 30 ans le socialisme c'est cela .. La Bretagne braille ... on est dans la même logique je le crains

      Supprimer
    3. @ PhilZ
      Trop dégoûtée : je vous avais fait une super-belle (et longue) réponse et ça a buggé juste après mon clic... :"-(
      Et je n'avais rien sauvegardé...

      Je n'ai pas le courage de recommencer...
      Alors, en résumé, je disais que vous aviez probablement raison.
      Que moi aussi, j’étais écœurée en constatant que des millions de Français avaient été ignorés et méprisés, alors qu'ils défendaient becs et ongles les valeurs essentielles de la famille. Et donc de l'avenir de la France.

      Mais que je voulais quand même espérer que ce n'était qu'un début qui pourrait faire tâche d'huile. Dans l'état où Culbuto a mis la France (et les Français), il suffit d'une étincelle pour que tout explose.

      En son temps, la prise de la Bastille n'était qu'un évènement mineur (3 ou 4 excités se sont emparés d'une prison quasi-désaffectée : 1 seul prisonnier !). Cela a pourtant été le point de départ d'une très grande révolution...

      Bien entendu, je ne souhaite le retour ni de la cruauté sanguinaire, ni de la barbarie, ni la Terreur en vigueur à cette période de notre Histoire. Mais que le Mollusque, accroché à son trône comme la moule sur son rocher, dégage, vite fait-bien fait, ça OUI. 1000 fois OUI.
      Que ce détestable, incompétent et nuisible capitaine de pédalo sombre au fond des oubliettes de notre mémoire.

      Supprimer
  7. @ Pangloss : ils le disent ce qu'ils veulent les Bretons. Ils veulent « Vivre, décider et travailler en Bretagne ». C'était le mot d'ordre de la manifestation. Nous voulons une vraie décentralisation, nous voulons décider pour nous et assumer nos choix.
    @ Michel Desgranges : n'importe quoi, surtout de la part d'un historien
    @ Jacques Etienne : en Bretagne, la solidarité n'est jamais "de circonstance"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous solidaires, tout le temps et sur tout ? Cher anonyme vous vous adressez à quelqu'un qui a quelques lueurs sur la mentalité bretonne. Lorsqu'un ministre communiste est venu inaugurer je ne sais plus quel bâtiment à Plounévez-Moëdec, le village natal de ma mère, tous les gens de droite avaient fermé leurs volets pour montrer leur enthousiasme tandis que le reste paradait... C'est ce que vous appelez solidarité et ce que d'autres nommeraient hostilité exacerbée... Il n'y a pas plus de solidarité en Bretagne qu'ailleurs.

      Supprimer
    2. "Nous voulons une vraie décentralisation"

      Venant d'une région qui s'est développée en bonne partie grâce aux transferts financiers de la PAC et à la mise en place volontariste et bienveillante, par les affreux jacobins, d'une industrie des télécommunications, tout cela ne manque pas de sel...

      Région qui, avec PACA, est l'une des deux seules qui n'est même pas foutue d'être "décentralisée" d'un point de vue énergétique, comme proposé à Plogoff (merci Mitterand).

      Mais c'est vrai, le régionalisme est l'une des menaces de l'époque. Ah, être aux côtés des sympathiques flamands, des hystériques catalans et du parti de la banlieue...

      Pablo

      Supprimer
    3. "Vivre, travailler et décider", c'est beau, c'est porteur mais c'est un peu flou. Il y a plein de gens (et pas qu'en Bretagne) qui veulent vivre chez eux, trouver du boulot et s'occuper de leurs propres affaires. Alors quoi? Ils veulent qu'on leur construise des usines? Il veulent qu'on leur donne des subventions? Qu'on leur achète le poulet au prix du foie gras? Et décider? Décider de ne pas payer tel ou tel impôt et décider d'exiger que Paris envoie du pognon?

      Supprimer
    4. @ Pangloss
      Plutôt que "Paris envoie du pognon", je pense que, comme nous tous, ils attendent que Paris cesse de nous en piquer... jusqu'à la moëlle. Tant aux particuliers qu'aux entreprises (alors que ces mal élus et/ou nommés se bourrent les poches...).
      Et de gaspiller aussi ostensiblement cet argent que NOUS avons difficilement gagné. Ça, c'est vraiment insupportable.
      Car le pire, c'est quand on voit ce qu'ils en font : le mariage zinzin (et l’achat d'enfants qui va avec), nous mettre dans une dangereuse insécurité, installer les rares criminels restant en prison dans des cellules 5* (avec écrans plats, animations, sport, massages, stages et même vacances... Ce ne serait pas mieux de les faire bosser pour participer à leurs frais de logement et de nourriture ?), Léonarda et sa famille (et les dizaines de milliers d'autres dans le même cas), soigner gratis tous les envahisseurs en situation irrégulière, leur donner primes et subventions, aide judiciaire et tous autres droits refusés aux Français, etc., etc., etc.
      Et encore n'ai-je pas parlé du train plus que dispendieux de l'Etat dans l'Etat : Hollandouille 1er (et unique), Concubine 2e (mais qui se croit 1e), Sinistres aussi nombreux qu’incompétents et invisibles (ou omniprésents, mais sans raison), nombre pléthorique de Députés et Sénateurs (grassement payés et non imposables -eux !-, mais toujours absents), mille-feuilles administratif de plus en plus épais, etc., etc. etc.
      Il y aussi l'effacement de nos nombreuses créances (par milliards d'€uros) sur les pays étrangers. On peut bien se montrer généreux avec l'argent des con-tribuables ; alors qu'on n'arrive même plus à payer ne serait-ce que les intérêts de notre propre dette !...
      Malheureusement, ces listes sont très loin d'être exhaustives. Si ça ne vous suffit pas comme motifs de révolte, j'en ai encore beaucoup d'autres en réserve ! Hélas !

      Et, le pire du pire, c'est qu'on en a ras-la-casquette de subir toutes leurs conneries irréversibles, de ne jamais être écoutés NI entendus, et n'envisageons même pas d'être consultés !... Ainsi que le loi le prévoit !!!

      En théorie, ils devraient être à notre service et à celui du pays.
      En réalité, nous ne sommes que leurs esclaves, taillables et corvéable à merci.
      Et figurez-vous que, à force, on en a MARRE. Et plus que marre !!!...

      Voilà pourquoi je soutiens les courageux qui osent le dire.
      Et pourquoi j'espère que le capitaine incompétent et nocif du pédalo va enfin couler corps et biens. Et ne restera dans les esprits que comme un abominable cauchemar.
      Pfffttt ! Du vent. Et pas de poussières nauséabondes !...

      Supprimer
    5. @Franzi: Bravo ! J'ai du mal à comprendre que l on ne puise pas soutenir les Bonnets Rouges sous prétexte que la Bretagne aurait voté à gauche. il n'est jamais troptard pour se rendre compte de ses erreurs. Toute initiative qui tend à déstabiliser un peu plus hollande et sa clique est bonne à prendre.

      Supprimer
  8. Je soutiens les bretons au nom de cette Fraternite inscrite aux frontons de nos batiments publics . Chapeau les bretons de tenir tetes a nos gouvernants qui pensent qu'un vote les dispense d'etre a l'ecoute des vraies preoccupations des francais...L'ideologie est un guide aveugle et sourd .Vos petits bonnets rouges redonnent Espoir a tous ceux a qui on a enjoint de fermer leur gueule et de courber l'echine . Vive la France quand elle sait dire Non ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite, j'aime beaucoup votre apophtegmatique "l'ideologie est un guide aveugle et sourd".

      Supprimer
  9. Bon,soir ,à tous et ter tous,pour ma part dans mon parcourt de vie dans cette société,actuellement je survie,et en suis fière Sous les pond je rencontre des gens qui me fonds du bien dans mon cœur meurtrie d’arrivistes que notre société à construit depuis la dernière guerre des gens prétentieux par des diplômes qui dans leur innocences les font croire détenir les vérités.Coyer mois exclus depuis l’age de 17 ans la nature ma seule ressource lier dans la vie de citadin c'est de la discrimination ,il a le plome ,je dois fermer ma gueule. Arrêtons de fabriquer des personnes croyant que,il détienne la vérité.Car la vérité,c'est l'humilité,on ne vie pas de la misère de l'autre on la combat,avec de vrais réalités du cas par cas avec pertinence,halte à l’arrivisme,à l’ego centrisme,c'est pas pourquoi vous avez consacrer des études de conformiste ,comme sacrifice que vous devez juger bien souvent les plus humbles les plus propre dans dans le juste,alors on ne vie vie pas de la misère des êtres.La honte pour votre finalité.

    RépondreSupprimer
  10. Bon,soir ,à tous et ter tous,pour ma part dans mon parcourt de vie dans cette société,actuellement je survie,et en suis fière Sous les pond je rencontre des gens qui me fonds du bien dans mon cœur meurtrie d’arrivistes que notre société à construit depuis la dernière guerre des gens prétentieux par des diplômes qui dans leur innocences les font croire détenir les vérités.Coyer mois exclus depuis l’age de 17 ans la nature ma seule ressource lier dans la vie de citadin c'est de la discrimination ,il a le plome ,je dois fermer ma gueule. Arrêtons de fabriquer des personnes croyant que,il détienne la vérité.Car la vérité,c'est l'humilité,on ne vie pas de la misère de l'autre on la combat,avec de vrais réalités du cas par cas avec pertinence,halte à l’arrivisme,à l’ego centrisme,c'est pas pourquoi vous avez consacrer des études de conformiste ,comme sacrifice que vous devez juger bien souvent les plus humbles les plus propre dans dans le juste,alors on ne vie vie pas de la misère des êtres.La honte pour votre finalité.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP