mercredi 6 novembre 2013

Chère Najat, chère Karine, chère Marisol...

Chère Najat, chère Karine,

Vous êtes extraordinaires toutes les deux et je n'ai pu résister à l'envie de vous écrire une petite bafouille, là, vite fait, ce soir, je la posterai dès demain matin en souhaitant qu'elle vous chauffe le cœur lorsque, ensemble, mais à distance, chacun de notre côté, nous boirons le café qui réveille.


Chère Najat,

Tout d'abord, je tenais à te dire que je t'avais admiré lorsque dimanche dernier, sur BFM, tu nous a parlé. Ta parole, c'est comme du petit lait, on le boit et pour un peu on en redemanderait. Quand tu parle, c'est beau. On sent que ton discours a été soigneusement préparé, que tu crois à ce que tu dis et que ta parole est vérité, forcément, tu es ministre, on a envie de te croire. Alors, tu vois, quand tu as évoqué la réforme des retraites, que tu nous a dit que c'était une bonne réforme, faite de consensus, de dialogue et de justice, j'y ai cru.  Tu avais raison, d'ailleurs, cette réforme tout le monde l'a bien vécu, peu de manifestations, un succès pour la nouvelle équipe à laquelle tu appartiens. Oui, vraiment de la belle ouvrage. Dommage que je sois allergique au petit lait.


Chère Karine,

Toi aussi tu m'as épaté. D'abord, parce que je garde un excellent souvenir de cette interview que tu avais donné au journal La Provence, interview dans laquelle tu déclarais: " Effectivement, je suis l'un des députés les plus visibles. J'ai le sentiment surtout d'être extraordinairement influente dans l'équilibre croissance - austérité. Ma voix a fortement porté et le Président de la République l'a entendue. De même pour la loi bancaire. J'avoue que cette capacité à faire bouger les lignes dès la première année de mon élection a sans doute surpris... C'est aussi le fruit de ma motivation, de mon ambition et de mon énergie." On sentait dans tes propos d'alors toute la modestie et l'humilité qui siéent à une future femme d'Etat. Pour en revenir à ton émission avec Calvi, oui, j'ai trouvé que ton discours sur cette même réforme des retraites sonnait juste. Malgré l'odieux Delapierre du Front de gauche qui n'arrêtait pas de te critiquer, tu as gardé la tête froide et tu nous a dit, je cite de mémoire, que cette réforme était grande et belle, le fruit d'une large concertation et que cela changeait de celle qu'avait menée Sarkozy et Fillon. Cette réforme exprimait selon toi la solidarité, le partage et la justice avec les générations futures. Ça, c'est vachement gentil de penser aux générations futures, j'ai apprécié. On sentait que c'était tes tripes qui parlaient; les miennes vibraient, enfin, on allait prendre la mesure de la catastrophe qui s 'annonçait si tu n'avais pas fait, avec tes amis,  cette réforme. Tu as été égale à toi-même, c'est à dire convaincante et pédante. Et puis, ce volet pénibilité et ce non report de l'age de départ à la retraite couplé avec un allongement de la durée de cotisation, chapeau, fallait oser, tu as osé.

Alors, toutes les deux, je tenais à vous faire part de ma haute considération et de tout mon soutien. Parce que quand j'ai appris que le Sénat, aujourd'hui, par 346 voix contre 0, avait rejeté tout en bloc votre juste et belle réforme des retraites, je me suis dit que vous étiez vraiment des incomprises, même chez vos amis. Balayez votre amertume,  moi, je vous ai compris, vous êtes en fait archi-nulles mais vous ne le saviez pas encore. Pas dimanche pour toi Najat, ni toi Karine, Lundi. Aujourd'hui, vous savez.

Alors bisous, les filles, sachez que votre charisme, votre incapacité à être comprises de vos collègues sénateurs autant que votre nullité m'ont conquis et ça, ça n'a pas de prix.



Chère Marisol,

Toi, c'est pas pareil, t'es quand même une belle garce; excuse cette franchise, il n'y aura que toi et moi pour lire cette bafouille, mais avoue quand même que ce que tu as balancé sur twitter ce soir, ce n'était vraiment pas sympa pour Karine et Najat. Surtout Najat qui est ta collègue au gouvernement Elles se défoncent la couenne pour nous vendre le bout de gras et toi, ministresse, tout comme Najat, tu les casse en approuvant et en félicitant, en 140 caractères, le Sénat; je te cite: "Sans surprise, les sénateurs socialistes ont voté contre un texte dans lequel il ne restait rien : ni justice, ni financement. Merci à eux !". Faudra que tu m'explique ! Tes copines, elles me disent deux soirs de suite que cette réforme est juste et que son financement est assuré et toi, tu dis le contraire. C'est qui ka raison alors ? Encore une fois, on est perdu. Et ça, c'est encore moins sympa pour ton boss qui ne cesse de nous dire que le cap est tenu, que la solidarité gouvernementale est solide et que la justice est au cœur de son projet. Au fait Marisol, ta réforme, comment vas-tu la vendre maintenant aux députés ?

Tiens, pour la peine, je ne te fais même pas la bise, parce qu'en plus t'es moche dans ton cœur.

Folie passagère 1981.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. Ton billet est tellement superbe qu'il risque d'en laisser plus d'un sans voix. En revanche, MST, elle fout les jetons, on se croirait dans shining, presque.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette verve matinale. "A peine" ironique et si bien vue... :-)
    Illustration parfaite de la franchise et de la solidarité demandée et reconnue "urbi et orbi" par Culburo.
    Belle réussite, avec des dés pipés... dont NOUS sommes encore et toujours les victimes.
    Et pourtant, plus personne ne reconnait avoir voté pour lui... N'aurait-il fait voter que les morts ?
    Car ces 3 là, et tous les autres, n'ont d'existence que par la volonté de ce Voldemort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je remarque, un peu tardivement, que les initiales de vos 3 vedettes du jour sont : NKM.
      "Etonnant, non ?" ;o)

      Supprimer
    2. @Franzi: C'est tout de même fort de café, on entend 2 personnalités de gauche nous dire que cette réforme est super, et paf! les sénateurs qui l a rejette en bloc, socialistes compris, cerise sur le gâteau la ministre en charge de cette réforme qui se félicité de cet échec ! Du jamais vu !

      NKM, marrant cette coïncidence que je n avais même pas relevée

      Supprimer
    3. @ Corto
      Normalitude hollandienne pur jus... :o(
      Heureusement que votre verve réjouissante est là ! :o)
      Certes, ça ne supprime pas les conneries multi-quotidiennes, mais au moins, ça redonne quelques sourires, et même parfois des rires...
      Alors, merci encore pour ce réconfort régulier. Et pour votre talent à dénicher des perles, souvent de bon calibre (!) et à les exploiter... au mieux :o))

      Supprimer
    4. Je ne sais ce que c'est passé...
      C'était signé Franzi.

      Supprimer
    5. @Franzi: m'en suis douté :)

      Supprimer
  3. Quant à Karine, je viens de lire °_O la fiche wiki (enfin pas tout, hein) que tu as mise en lien, profession : haut fonctionnaire. Ite missa est, nous sommes en plein dans "une femme d'état", en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: faut toujours lire les fiches Wiki on y trouve a chaque fois un petit truc interessant. profession fonctionnaire ! ça ne s'invente pas. C'est aussi celle d Olivier Schrameck qui lui n hésite même pas à la mettre en exergue sur son site du CSA

      Supprimer
  4. La Socialie crie toujours victoire avant la fin , toujours cette méthode Couhé , si cher à Flanby , mais il a réussi à faire l'unanimité de tous les représentants du peuple français , c'est quand même reculer pour mieux sauter , ce texte reviendra avec d'autres mots mais la même mouture .
    Une petite demande toute personnel : arrête de me montrer la Touraine , elle représente les personnes agées et j'ai peur de devenir comme elle , laisse moi un espoir !
    Comme hier , un billet superbement tourné .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: Ce qui risque d etre drole c'est de voir comment ils vont s y prendre pour en faire une nouvelle mouture. On relance la concertation, raout au CESE et patati, et patata ? Des billes !
      Ceci dit, ce retoquage n'était-il pas prévisible, vu le consensus, quasi suspect , qui a "habillé " cette réforme. Comme si tous les partenaires sociaux savaient que ça n irait pas au bout. Ce qui rendrait d'autant plus grotesque le plaidoyer qu en on fait les deux rigolotes.

      merci

      Supprimer
  5. Si tout ça n'est pas le signe que le pédalo prend l'eau, je me demande ce qu'il leur faut.
    Peut-être l'ultimatum des beaux nez rouges posé aujourd'hui à Pépère. Échéance: midi.
    Quel suspense!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Note le faible écho qui ait donné par les médias à ce fiasco,Etonnant.
      Ouais, là, je crois qu effectivement le bateau prend l eau de toutes parts. Vitement midi !:)

      Supprimer
    2. Je trouve moi aussi votre article particulièrement superbe et jouissif..
      J'aime à croire que le bateau prend l'eau.
      Mais je viens de lire un article sur le Salon Beige qui douche un peu mon enthousiasme.
      D'après eux, pendant qu'on nous enfume avec tous ces problèmes, il (le gouvernement) continue son entreprise de démolition.

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/11/hollande-sait-o%C3%B9-il-va-la-machine-est-bien-en-route.html

      Supprimer
  6. Corto, tu n'es pas sympa, plus on descend dans ton article, plus elles sont moches, je sais pas le physique mais quand, je suis un vieux pervers qui a le coeur fragile alors pense un peu au cochon qui sommeille en chaque homme. Najat en dernier si ou plait.

    Tiens tu as oublié la conne d'Hidalgo qui a dit une chaîne d'info que c'était la faute à la droite cet échec au Séant. pourquoi se priver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Marisol c'est pour te rappeler que rien ne vaut ce que l on a à la maison. Et pan !

      Supprimer
    2. Mon cher Corto, ce n'est pas parce que l'on est au régime que l'on doit se priver de regarder les merveilleux gâteaux que la vie nous propose, re pan!

      Supprimer
    3. @Grandpas: mais attention à ne pas se soumettre à la tentation, même en rêve, c'est péché . Et pan, pan, pan! :)

      Supprimer
    4. De toutes mes tantes aucune ne se nomme Ation, de toute façon les socialistes n'ayant pas encore imposé le rêve profitons en! pan,pan,pan et bambambigolo !!

      Supprimer
  7. J'ai vu la Karine se faire étriller par Olivier Duhamel dans une émission de LCI avec Michel Field.
    OD lui demandait pourquoi elle avait voté la loi sur la taxation de l'épargne, alors qu'elle avait bossé 6 mois sur un rapport préconisant tout le contraire. Réponse de l’intéressée: ça va très vite à l'Assemblée, surtout les séances de nuit ... En gros, quand je suis débordée et fatiguée, je vote n'importe quoi !
    Rassurant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Lenonce
      Ben oui. Normalitude oblige... Pouahhh !!!

      Supprimer
    2. @Le Nonce: l andouille ! Moi quand je n en peux plus, je me repose, ça m'évite de dire ou de faire des conneries.

      Supprimer
  8. et pan !! bel article ....

    vont avoir des boutons les pauvres filles......

    déjà qu'elles sont sourdes et aveugles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: elles n auront pas de boutons, la verve du peuple n atteignent pas ces amazones

      Supprimer
  9. Toute honte bue, MST a décidé, dans sa réforme des retraites, mon cher Corto, de faire main basse sur les réserves d'argent de la CNAVPL c'est-à-dire la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales.
    Or depuis trente ans, pendant que les autres partaient à la retraite à soixante ans, les professionnels affiliés à ces caisses travaillaient et cotisaient jusqu'à soixante-cinq-ans et voilà qu'on voudrait les voler comme au coin d'un bois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Qu'elle ponctionne dans les caisses des CNAVPL vous étonne ?. N'étaient il pas prêt à taxer rétroactivement PEA et PEL, ne réfléchissent-ils pas a taxer les propriétaires qui auraient fini de payer leur emprunt ? Ils sont prêt à tout!

      Supprimer
  10. chaque fois que je vois ses initiales à la Contesse Touraine, je pense à Maladies Sexuellement Transmissibles et ben ça, c'est une preuve non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Rhooooo ! tu vas avoir des ennuis, elle a l air saine la MST, non ?

      Supprimer
    2. Non. De loin et en plissant les yeux, peut-être, mais moi qui ai une (encore) assez bonne vue, non. Regarde au dessus des yeux, le milieu du front ; ça fait peur !

      Supprimer
    3. oui, regardes bien ,il a raison le p'tit Al ! elle a pas l'air très saine....

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa