dimanche 10 novembre 2013

A gauche, on n'a pas le culte de l'argent. C'est écrit, donc, c'est vrai.

Voilà ce que l'on trouve dans les manuels d'Histoire de Terminale ES


" A gauche, on n'a pas le culte de l'argent; à droite, c'est un objectif !"

" A droite, ça veut faire de la thune, être à gauche, c'est avoir un rapport distant avec l'argent... "

" A gauche, quelques uns ne veulent pas se rendre complices d'un système qui tente de persuader les gens qu'un compte en banque bien garni est le symbole de la réussite et l'étalon permettant de juger de la valeur d'une personne. " (Janine Mossuz Lavau, spécialiste du pognon  au CNRS, professeure à Science Po et dont l'une des autres spécialités est la sexualité des Français)

" Ce rapport différencié à l'argent vous semble-t-il lié, plus largement, à des valeurs typiques de la gauche et de la droite? Si oui, lesquelles ? "

Vous l'aurez compris, a droite, ce sont de gros cons qui aiment l'argent pour l'argent et à gauche, c'est fleur bleue et petits oiseaux.

C'est vrai, la droite et la gauche, cépapareil ! Enfin, ça c'était avant... Et dire que le Conseil Supérieur des Programmes est capable de valider ce genre cours. Ça fait peur pour les adultes de demain. 

Formatage à tout âge.

Question du dimanche soir: Les parents lisent-ils avec un tant soit peu d'attention les manuels scolaires que l'Education Nationale impose à leurs enfants ?

Folie passagère 1989.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

64 commentaires:

  1. Quelle est l'entreprise capitaliste qui édite ce truc à seule fin de "se faire des thunes" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: Business is business ! Hachette !

      Supprimer
    2. Vous savez bien que Lénine (grand démocrate lénifiant) a dit que les capitalistes vendraient même la corde destinée à les pendre ! non mais, il n'y a pas de petits profits !

      Supprimer
  2. Le formatage intellectuel est une vieille tradition datant de la fin du XIX°. Relisez, avec vos yeux d'adulte, vos manuels scolaires d'histoire, c'est instructif (nan, pas pour l'histoire, mais pour le dogmatisme sous-jacent). Force est de reconnaître que le Français s'en sort plutôt bien. On a toujours, peu ou prou, 50% de votes à droite malgré 150 ans de matraquage. Il est remarquable que certains pensent encore que l'argent issu du travail (beurk) n'est pas plus déshonorant que celui reçu sous forme de subventions (bisou-compatible).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n oublie rien de mes vieux manuels mais à ce point de bêtise et de poncifs éculés, non, désolé, je crois n avoir jamais vu

      Supprimer
    2. 50% de votes à droite ça fait toujours 100% de vote socialiste...

      Les français sont depuis bien longtemps formaté pour voter socialiste, que ce soit pour le PS ou l'UMP.

      Supprimer
  3. Par exemple, Jérôme Cahuzac, ministre du budget, qui avait des comptes en Suisse et fraudait le fisc, était l'archétype parfait de ce que produit la droite, mon cher Corto.
    Il était de gauche ?
    Ah bon ! Alors j'ai rien dit, mais il y a quand même quelque chose qui cloche dans leurs livres d'école.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Bien sur qu il y a quelque chose qui cloche dans cette démonstration tant elle est éculée et stupide mais vous trouverez bien quelqu un pour dire que Cahuzac n avait rien d un homme de gauche. Un peu comme Fabius, Touraine, Dumas, Cazeneuve, Valls, Bergé, Augier, et j en passe. Des exceptions pour confirmer la règle vous dira-t-on

      Supprimer
  4. Ha, les fameux "doc" et autres extraits de journaux dont sont farcis les ouvrages scolaires et universitaires !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret Vert: ouaip sauf que là on frise l indigence

      Supprimer
    2. On ne frise pas l'indigence, on est en plein dedans !

      Supprimer
  5. Les références de l'énoncé sont consternantes. Au lieu de donner les outils pour que l'élève trouve ce qui différencie la droite et la gauche sur la question de l'argent, on a droit à des témoignages épars qui ne signifient rien et dont la méthode de sélection n'est pas précisée et ça s'appuie sur rien d'autres. A moins que mes capacités d'analyses soient extraordinaire, j'ai trouvé la première question assez débile.

    Une multitude de témoignages ne prouvent rien et n'apportent pas grand chose quand on ignore le contexte, la personnalité, les motivations de la personne. De plus on ne sait pas comment ils sont choisi, ni avec quel quota. On ne peut pas faire un avis construit si on ignore la représentativité des catégories constituant chaque bord. Ainsi, il y a les élus, hommes politiques, militants, sympathisants, électeurs et les non-alignés qui couvrent une très large partie de la population. Où se trouve Kévin par exemple? Pourtant il est important de le savoir lorsqu'on cherche à répondre à la question de l'énoncé.

    Prenons aussi le cas de David qui supporte pas de payer autant de prélèvements, il est tout à fait possible que ce soit un sympathisant de la gauche car le simple fait de se plaindre d'impôts trop élevés n'est pas l'exclusivité d'une idéologie... Bref, l'extrait cité du livre n'est pas rigoureux et n'a rien à faire dans un manuel scolaire, pourtant dans le jus lequel baigne l'auteur il est possible de trouver des rapports rigoureux et instructif.

    Il serait temps de redonner à la France toutes ses meilleurs chances en donnant l'accès aux élèves à un enseignement de qualité provenant des meilleurs travaux et des meilleurs spécialistes de chaque discipline. Mais leur donner l'accès ne suffit pas, les élèves ont besoin d'outils pour analyser, critiquer et chercher le savoir par eux-même au lieu d'emmagasiner en masse. Quel élève connaît le véritable métier de Pythagore?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Judex: Il serait temps de redonner a la France .... de chaque discipline ! Aîe Bon dieu, comme on dit aux Antilles, on n'est pas rendu.

      Supprimer
    2. Il semblerait qu'en France, les élèves soient relativement mauvais, qu'ils sont "instruits" par des profs mauvais eux aussi qui se servent de livre au contenu idéologique.

      Pourquoi s'étonner du piètre niveau de l'instruction publique française alors ?

      Supprimer
  6. Je n'en crois pas mes yeux. ça dépasse ce que j'imaginais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mat: Ah bon, Tu es surpris ? Moi pas vraiment. C'est d'un betassou, primaire comme pas possible. Et dire que nos gauchos sont supposés lutter contre les stéréotypes et qu ils nous en balancent de si énorme.

      Supprimer
  7. Il y a longtemps que l'école ne cherche plus à développer l'esprit critique. C'est devenu de l'embrigadement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: Bien sur que c'est l embrigadement ou le lavage de cerveau. regarde comment les lycéens se sont fait manipulés avec Léonarda.et à mon avis , a lire comprendre Peillon, on n a pas tout vu dans le genre.
      D'un autre côté, combien de parents s'insurgent contre ce genre de leçons stupides ?

      Supprimer
  8. La gauche a un très bon rapport avec l'argent....celui des autres bien sur....
    Aller faire les poches de ceux qui en gagnent leur parait sans doute plus élevé moralement que d'en gagner...
    Aussi, il faut apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge que l'argent c'est sale, qu'il faut tout faire pour ne pas en gagner et que la solidarité est le premier devoir des riches...soyons rassurés, le message a été reçu 5/5 et le nombre de gens à haute valeur morale augmente de jour en jour...lorsque la misère qui en découlera sera également répartie, les Français auront atteint la perfection...Alleluia !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: " Lorsque la misère qui en découlera sera également répartie, les Français auront atteint la perfection" J'adore !

      Supprimer
  9. si tous ces polyconnards - de gauche ou de droite - veulent distribuer du pognon pour dispenser le Bien, ils n'ont qu'à monter leur propre entreprise, la développer et distribuer les bénéfices ( avec leurs idées de chiottes c'est pas du tout cuit) comme bon leur semble. le mien qu'ils arrêtent d'y toucher ou ça va mal finir ! qu'ils se le disent, me suis laissé dire qu'il y'avait des lanternes qui attendaient autre chose que la tradi' déco de noel cette année!!

    RépondreSupprimer
  10. Corto,

    Je vais me permettre d'apporter quelques précisions.

    D'abord, sur les manuels. C'est l’Inspection Générale d’histoire-géographie qui élabore les programmes et qui les fait publier dans le Journal officiel. Les éditeurs sont alors libres d'interpréter ces programmes et l'Éducation nationale ne contrôle pas les manuels qui sont publiés. Dans chaque établissement scolaire, ce sont les professeurs qui vont choisir le manuel qu'ils veulent utiliser. Or, comme les profs sont (encore) majoritairement à gauche, les éditeurs n'hésitent pas à marquer leurs manuels à gauche.

    Ensuite, je ne crois pas qu'il s'agisse ici d'un manuel d'histoire: cette question n'est pas au programme de terminale et ça ne ressemble à aucun des spécimens que j'ai reçus. J'ai plutôt l'impression qu'il s'agit d'un manuel de SES (Sciences économiques et sociales). Les manuels de SES sont en effet très marqués à gauche. Pour les manuels d'histoire, c'est plus ou moins évident selon les éditeurs. Je regrette l'époque où Nathan avait confié sa collection à feu Jacques Marseille. Imagine: dans le dernier manuel Nathan de Terminale ES, dirigé par Sébastien Cote, pour illustrer le chapitre "Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l'affaire Dreyfus, on n'a rien trouvé de mieux que transformer le 21 avril 2002, c'est-à-dire le résultat d'une élection, en crise politique majeure! .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Noix Vomique: merci pour toutes ces précisions et effectivement après vérif il s agit bien d un manuel de SES. ce qui ne change rien au problème et tu le dis toi même, a gauche toute dans les manuels !

      Supprimer
  11. Corto, je trouve le texte du livre, affligeant de bétise, relevant tout ce que note Judex plus haut... écrit dans un style trés benet bouuré de stéréotypes..
    je n'en reviens vraiment pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: C'est le monde merveilleux de l 'EN et des profs majoritairement à gauche qui , si j ai bien compris Noix Vomique, valident ce genre de manuel et de concept ahurissant de bêtise.
      Et finalement, aussi, des parents qui ne disent rien faute de s’intéresser aux contenus des manuels de leurs enfants.

      Supprimer
    2. C'est donc parfaitement normal si les Français sont parmi les européens les plus ignorants en matière économique

      Supprimer
  12. J'arrive pas à y croire ...
    Je pensais que les chercheurs au CNRS étaient des monstres de rigueurs, et d'objectivité.
    Force est de croire que pas tout-à-fait :-(
    Imaginez que la recherche scientifique (en physique et maths) soit entâchée de subjectivité : plus de résultats, plus d'articles, plus de Nobel ... Or ce n'est pas le cas : en France il y a encore des grands succès, donc je peux encore garder un peu d'espoir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: des monsters de rigueur et d'objectivité...mais c'est bien sur ! qu ils soient en adéquation avec l idéologie qu'ils défendent et qu ils orientent leurs recherches et leurs conclusion en fonction de cela n a rien d étonnant , ça fait aprtie du jeu.
      Nul ne saurait contredire que le CNRS est tout de même bien orienté a gauche

      Supprimer
  13. Manuel de Terminale ? Ça me paraît plutôt de niveau CE1 ! Enfin, si on se préoccupait encore d'apprendre à lire aux élèves.

    Il y a cependant quelque chose de rassurant vis-à-vis de ces manuels: la déliquescence du système fait que les élèves n'ont plus aucun respect pour les profs et que j'hésite à dire où ils se mettent leur imbécile propagande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques Etienne: niveau CE1 en effet pour la manière d aborder le problème. Parce que balancer ce genre de " demonstration " faite de témoignages aussi simplistes que lénifiants, c'est vraiment les prendre, les élèves de terminale , pour des pas grands choses. Pas grands choses qu ils sont peut-etre

      Supprimer
  14. J'allais m'insurger, et puis non, c'est tout simplement consternant.

    RépondreSupprimer
  15. La propagande existe depuis longtemps, un des instit de mes enfants faisait apprendre dans une leçon d'histoire en CM1
    "Les nobles et les seigneurs s'amusaient souvent à la chasse, traversant les champs, détruisant ainsi les cultures des paysans"
    Je disais simplement aux enfants
    "A qui appartenaient ces champs?"
    "Ben aux seigneurs."
    "Crois tu que les seigneurs étaient assez cons pour détruire leurs propres cultures, risquant ainsi d'entrainer une famine?"

    Cette petite démonstration rapide remettait les choses à l'heure. Trois de mes enfants sont passés par la voie "éco", je ne me souviens pas les avoir vu ouvrir leurs livres, les trouvant trop nuls.

    L'immense avantage du catéchisme socialiste est d'être extrêmement stupide, il ne manipulera que de plus en plus difficilement.La télé qui est aussi œuvre de décervelisation intensive a de moins en moins de pouvoir, les jeunes ne la regardent plus, aucun de mes jeunes ne regardent "les infos". La manipulation est moins facile, elle atteint paradoxalement les vieux , mais ce sont ceux qui ne changent pas facilement d'avis, les vieux "cocos" mourront "cocos". Il me semble qu'il y a plus de socialistes chez les baby boomers que dans les autres tranches de la population, ils atteignent l'âge de la retraite, leur pouvoir de nuisance ira s'affaiblissant.

    Souvent les vieux craignent que les jeunes se radicalisent ou encore se plaignent de les voir déserter les bureaux de vote, mais honnêtement est ce surprenant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lady watterloo: "aucun de mes jeunes ne regardent "les infos"" , j espère qu ils ont tout de même qu ils s'informent autrement. A discuter avec mes neveux et nièces, je suis consterné par leur pitoyable connaissance des " choses du monde "
      Le danger à ne pas s informer c'est de laisser passer tout et n importe quoi.

      Supprimer
  16. Clivage droite-gauche je veux bien. Comme il y a clivage entre écuries à Chantilly ou à Maisons-Laffitte.
    A part ça, la gauche-gauche le dispute à la gauche-droite sans voir que la gauche-droite-gauche vient de mettre sur cale le cuirassé l'Alternative pour barrer la route au destroyer de la droite-gauche-droite.
    Mais la gauche a métastasé partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo raisonner aujourd'hui droite / gauche est à mon avis bien trop simpliste, simplicité qui satisfait tout le monde et en particuliers nos politocards.

      Supprimer
  17. "Mais la gauche a métastasé partout.", c'est également ce qui semble sortir de cet ancien billet de Koltchak (clic sur le gras), découvert ce matin au gré des liens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al west: il est excellent ce billet , on a envie d embrasser ce petit vieux lumineux !

      Supprimer
  18. Dans tout pays totalitaire qui se respecte les enfants se trouvent nécessairement en première ligne du bourrage de crânes.
    On ne voit pas pourquoi notre belle République ferait exception.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: bourrage de cranes, ça on sait, ce n'est pas nouveau Ce qui ici me semble nouveau c'est la bêtise, la simplicité et la vacuité des arguments mis en avant pour défendre l idée que la gauche n a pas le culte de l argent et que la droite, c'est que des gros cons qui aiment le pognon. Moi je serai élève de terminale à qui on présenterait ce cours, j ose espérer que je me lèverai en disant au prof: dites moi, vous nous prendriez pas pour des benêts ?

      Supprimer
  19. Ce manuel ressemble à un gag. On voudrait faire une caricature de propagande débile qu'on n'écrirait pas autre chose.
    Je comprends mieux pourquoi la philosophie paraît difficile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marco Polo: Si seulement c'était un gag, mais même pas !

      Supprimer
  20. C'est un manuel de sciences économiques et sociales.
    Pour savoir toutes les horreurs des manuels d'histoire, il faut lire "l'histoire fabriquée?" de Vincent Badré.
    http://www.histoirefabriquee.com/
    et pour avoir une idée directe des manuels en usage, aller sur le site http://www.academie-en-ligne.fr/default.aspx et fouiller un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @profpasimplet: je vais aller y faire un tour

      Supprimer
  21. La gauche n'aime pas l'argent, la gauche apprécie seulement les repas chez les meilleurs restaurant ou exercent les cuisiniers, les belles montres et tout ce que peut donner le fait d'être riche mais seulement pour les socialistes.

    Comme Hidalgo qui possède un duplex de 180 mètres carrés avec des œuvres d'art qui vont avec, mais chut elle est de gauche, alors c'est l'omerta.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: la gauche bobo n existe pas voyons, c'est une vue de l esprit

      Supprimer
  22. Manuels de Terminale? J'en déduis qu'il faut être de gauche pour avoir son bac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: même pas, il suffit d'avoir le niveau, autrement dit quasiment tout le monde peut l avoir. pas compliqué si tout ce qui est enseigné l 'est avec autant de légèreté

      Supprimer
  23. Mais quelle horreur!!!
    Après papa porte une robe et maman aime le gazon, voilà que le gauchiste est un saint et le mec de droite une ordure.
    Le tout assaisonné à la sauce républicaine progressiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peillon a bien expliqué que la laïcité était la nouvelle religion, il faut un dogme et des belles petites histoires à raconter pour que nos enfants aient la foi dans la laïcité c'est à dire croire sans preuve...

      Supprimer
  24. Le seul avantage de cette "leçon" est que si votre ado de Terminale ES (qui ne jure que par la gauche car à droite "c'est que des pourris qui ne pensent qu'au fric") vous réclame plus d'argent de poche, vous pourrez le lui refuser avec arguments à l'appui...

    Ceci dit, je suis atterrée par le niveau d'embrigadement des élèves que ce soit en histoire (pas de chronologie, plus aucune connaissance de l'histoire de France, étude des conséquences avant l'étude des causes pour les 2 guerres mondiales, colonialisme et esclavage réduits à la repentance exclusivement française, apport de l'islam à toutes les sauces et minimisation de celui de l'antiquité et du christianisme, etc.), en géographie (rapport Nord-Sud, migrations, le progrès de l'Union Européenne, etc. -par contre le nom des fleuves français reste inconnu pour beaucoup) et maintenant en économie... Nous v'là bien !!!

    RépondreSupprimer
  25. J'ai le sentiment que tous les moyens sont bons pour détruire notre civilisation. La question est : dans quel but ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le même but que celui poursuivi par toutes les propagandes du monde : formatage des esprits, totalitarisme intellectuel et oblitération de l'esprit critique.

      Supprimer
    2. @Skandal: et pour ce genre de travail de sape, ils sont très, forts , très , très forts.

      Supprimer
  26. sciences sociales19 nov. 2013 à 23:36:00

    Face à un tel manque de rationalité des différents commentaires, je vous invite à un peu de distanciation pragmatique:
    http://observatoiredesidees.blogspot.fr/2013/11/droite-gauche-quel-clivage-de-valeurs.html

    Les sciences sociales visent à objectiver les faits sociaux, nier l'apport intellectuel de ces disciplines est la base de tout totalitarisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Science sociale: Ou avez vous lu ici quelqu un remettre en cause les sciences sociales ? C'est la pauvreté de la démonstration et de l'argumentation sur le sujet que nous critiquons, de même que le parti pris évident d'une gauche " gentille " et d'une droite "cupide", rien d autre.

      Supprimer
  27. mon dieu...
    j'ai envie de vomir...

    Le culte de l'argent est présent partout, de la meme façon, c'est dans la nature humaine. point barre.

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour !
    Est-il possible d'avoir plus d'infos sur l'ouvrage en question ? Date, éditeur (Hachette je crois), pour quel classe et quelle spécialité, dans quel chapitre (Politique française, ou politique en gérénal...)

    Merci ! Et bravo pour cet excellent article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maxime R: De rien !

      Vous pouvez avoir plus d'information en suivant ce lien qui vous mènera vers un artcile d'un autre blogueur qui va plus dans le détail sur ce sujet:

      http://h16free.com/2013/11/20/27342-la-propagande-detendue-de-leducation-nationale

      cordialement

      Supprimer
    2. Merci, mais je proviens justement de ce blog que j'aime beaucoup aussi. En fait, ce que je cherche, c'est l'origine du livre de cette image : les références du manuel scolaire en question. Les avez-vous ?

      Supprimer
  29. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  30. Aucune référence du livre... pipeau pipeau? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre G: Pipeau toi-même !

      Tiens lis en complément:

      http://h16free.com/2013/11/20/27342-la-propagande-detendue-de-leducation-nationale

      Supprimer
    2. Le site renvoie vers ton lien en complément :) les sources sont donc doublement validées!

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP