vendredi 15 novembre 2013

2013, le retour de la Censure: Léon Bloy, Alain Soral, Reed, Drumont... à qui le tour ?


Il me faut rebondir sur le billet de l'Iconoclaste Réactionnaire publié hier. Dans celui-ci, il faisait état d'un jugement rendu à l'encontre d'Alain Soral. Celui-ci a ré-édité cinq livres sulfureux dont la première parution, pour certains d'entre eux, remonte aux XIXème et XXème siècles. Ces ré-éditions, qui ne sont pas les premières, n'ont pas plu à la Licra et à un petit juge que l'on imagine sans peine rouge ou tout au moins bâtisseur de mur...des cons. 

Laissons La Pravda Le Monde raconter la chose: 

Le juge des référés de Bobigny a ordonné mercredi 13 novembre, à la demande de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), l'interdiction pour antisémitisme d'un livre et la censure partielle de quatre autres, édités par l'essayiste proche de l'extrême droite Alain Soral. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme, de Paul-Eric Blanrue, édité en 2013 et vendu sur le site Internet des éditions Kontre Kulture, devra être retiré de la vente "dans un délai d'un mois", selon cette décision prise en référé, qui n'empêche pas Alain Soral de demander un examen sur le fond de l'affaire. Certains passages de quatre autres ouvrages du XIXe et du XXe siècle, republiés par Alain Soral, La France juive, d'Edouard Drumont, Le Salut par les juifs, de Léon Bloy, Le Juif international, d'Henry Ford et La Controverse de Sion, de Douglas Reed devront être retirés.
La justice reproche à ces ouvrages les délits "d'injure envers une groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion déterminée", de "négation de crime contre l'humanité" et de "provocation à la haine raciale". La maison d'édition et Alain Soral sont également condamnés à verser, "à titre de provision", 8 000 euros à la Licra, ainsi qu'à payer une partie des frais de justice. Lors de l'audience le 27 septembre, la Licra avait demandé 20 000 euros de dommages et intérêts par ouvrage." 


Je n'ai jamais lu Alain Soral, je ne le connais que de réputation. Je n'ai jamais lu Léon Bloy, Drumont, Ford, Blanrue ou Reed. Par contre, j'ai lu Louis Ferdinand Céline, Brasillach. J'ai lu Tintin au Congo. J'ai lu la Bible, parcouru le Coran. J'ai lu les Mémoires du Général de Gaulle pour ne citer qu'eux. Sont-il vierges de propos qui pourraient déplaire à nos chantres de l'anti-racisme à géométrie variable? Non, assurément. Seront-ils un jour expurgés de tous propos qui n'auraient pas l'heur de plaire à ces censeurs en liberté? Seront-ils, un jour, interdits, censurés, brûlés ? Ces éventualités qui auraient pu nous paraître saugrenues il y a encore peu de temps prennent corps petit à petit. Un ministre n'appelait-il pas dernièrement - et sans que cela ne choque grand monde - à censurer ou interdire de diffusion le journal Minute ? 

Il aura fallu attendre le retour des socialistes au pouvoir pour assister dans le même temps au retour de censeurs qui ne se dissimulent même plus. Incroyable, non ? 

Chomsky, je n'ai pas lu tout Chomsky - aurait dit: " Même pour les gens que l'on méprise, il doit y avoir liberté d'expression. " Pas mieux. J'ai lu et vu aussi, il y a longtemps, Farenheit 451. A l'époque, j'avais aimé et souri: Nous ne verrions jamais cela pour de vrai. Vraiment ? 

Je ne sais pas si Soral peut faire appel de cette décision. Je le souhaite et j'espère que la raison l'emportera sur l'obscurantisme (re)naissant que semble favoriser l'intelligentsia nouvellement installée aux manettes du pays. 

On ne négocie pas avec la liberté d'expression. Enfin, ça, c'était avant...


Folie passagère 1998.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. Merci,cher Corto de m'avoir cité.
    Et merci surtout pour cette belle défense de la liberté d'expression -- laquelle ne s'use que si l'on ne s'en sert pas....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: mais de rien, normal. mais lire votre billet d'hier m'a mis en colère. Si il y a bien un truc que je supporte pas, c'est bien la censure. A la limité, j en veux moins à la LICRA, faut bien qu'elle vive, qu'à ce petit juge et à la justice qui n aurait même pas du accepter de se saisir de cela.

      Supprimer
  2. Bonjour Corto,

    "On ne négocie pas avec la liberté d'expression. Enfin, ça, c'était avant..." Nous nous acheminons tout doucement mais sûrement vers une société orwellienne et Internet, qui fait tant pour la Liberté d'expression, sera bientôt notre moderne télécran qui épiera le moindre de nos gestes ou paroles. Aujourd'hui, ce sont des livres qui sont touchés, demain, des blogs car il ne fait pas bon à critiquer ou commenter les faits et gestes de nos princes modernes. Au nom de valeurs "républicaines" tout à fait discutables, on fait la chasse à la mal-pensée (tiens de la novlangue!). Comme Orwell l'a si bien décrit dans son prophétique "1984", on observe que le Socialisme se caractérise justement par la suppression des traditions, des héritages, des passages de témoins (j'emprunte le corps de la phrase à http://www.contrepoints.org/2013/11/15/146334-la-france-est-en-feu-hobbes-lavait-predit-hollande-la-fait) et une réécriture permanente de l'Histoire afin qu'elle coïncide avec ses lubies du moment. Il est nihiliste par essence ce qui suffit à définir sa nocivité. Je ne crois pas que Orwell, homme de gauche, se reconnaisse dans la triste troupe qui se pare des oripeaux de cette pensée et veut contraindre la société à épouser ses thèses. Comme dans "La ferme des Animaux" du même auteur, on a droit à la moindre occasion au concert des moutons de service qui couvre, par leur cri, les expressions hors-norme. Et que dire de ces autres moutons, nos amis les journaleux, qui se contentent de résonner comme les simples tambours qu'ils sont. Il y a longtemps qu'ils ont cessé de raisonner, plus soucieux de plaire à leurs maîtres que de jouer leur rôle;
    Je suis très pessimiste quant à l'avenir surtout quand on lit ceci: http://www.tradingsat.com/societe-generale-FR0000130809/actualites/societe-generale-deux-blogueurs-condamnes-par-l-amf-pour-de-fausses-rumeurs-487163.html
    Pour suivre depuis quelques années le blog du premier d'entre eux, je le crois plutôt sérieux et ses écrits sont justes mais, comme le chante Brassens, "les braves gens n'aiment pas que l'on suivre une autre route qu'eux.". Les outils pour réprimer la liberté de penser sont en ordre de marche, il n'y a plus qu'à les actionner.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Ce sont,les socialistes, de grands malades car prêcher d une part la liberté pour tous et l égalité et d'autre part vouloir comme tu le dis supprimer traditions, héritages etc... qui font ce que nous sommes aujourd'hui, c'est au mieux de la schizophrénie, au pire de la folie furieuse.... Sauf à considérer que cela serve une idéologie bien particulière que l on pourrait désigner par " la quête de l'homme nouveau " . Et à écouter par exemple Peillon ou Belkacem, on y va tout droit.

      Supprimer
  3. Le Parisien Libéral en parle également et décortique fort bien le processus intellectuel sous-jacent : http://leparisienliberal.blogspot.fr/2013/11/critiquer-la-gauche-socialiste.html

    RépondreSupprimer
  4. ... J'ai retwitté, donc. Et je partage sur FB.
    (et tu peux virer le commentaire faussement anonyme ci-dessus, j'ai cliqué trop vite)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @h16: merci et encore bravo pour tous tes billets

      Supprimer
  5. "Il aura fallu attendre le retour des socialistes au pouvoir pour assister dans le même temps au retour de censeurs qui ne se dissimulent même plus"
    Penses tu que sous Sarko, les socialistes et la gauche en général, n'auraient pas "osé" récupérer l'affaire du singe et de la banane, si un seul de ses élus avaient fait l'objet de ces comparaisons ?
    Je ne perçois aucune différence entre la Licra , SOS racisme et notre Justice des 10 années précédent l'élection de F.Hollande et les mêmes sous son règne depuis 18 mois, sauf que la victime est de choix, puisque garde des sceaux !

    RépondreSupprimer
  6. @mireille Bien sur qu ils auraient osé, mais là, je trouve que l on franchit un cap de plus, la censure validée par une décision de justice. Aujourd'hui Bloy et Soral, qui demain ? Parce que je suis prêt a parier que cela ne s'arrêtera pas aux cas cités ici

    RépondreSupprimer
  7. Maupassant dans sa tombe sent le vent du boulet. La LICRA va l'exhumer pour le mettre au fumier !
    « A Bou-Saada, on les voit, accroupis en des tanières immondes, bouffis de graisse, sordides et guettant l’Arabe comme une araignée guette la mouche. Ils l’appellent, essayent de lui prêter cent sous contre un billet qu’il signera. L’homme sait le danger, hésite, ne veut pas. Mais le désir de boire et d’autres désirs encore le tiraillent. Cent sous représentent pour lui tant de jouissances ! Il cède enfin, prend la pièce d’argent, et signe le papier graisseux. Au bout de trois mois, il devra dix francs, cent francs au bout d’un an, deux cent francs au bout de trois ans. Alors le juif fait vendre sa terre, s’il en a une, ou sinon, son chameau, son cheval, son bourricot, tout ce qu’il possède enfin. Les chefs, caïds, aghas ou bach’ agas, tombent également dans les griffes de ces rapaces qui sont le fléau, la plaie saignante de notre colonie, le grand obstacle à la civilisation et au bien-être de l’Arabe. »
    (Recueil de voyage "Au Soleil", 1887)
    C'était après le décret Crémieux qui avantageait les israélites algériens aux dépens des Arabes dont l'infanterie avait combattu avec Napoléon III sous le nom de "Turcos".
    Onésime Reclus et Georges Bernanos sont également menacés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: Dès lors que la justice a osé rendre pareil jugement dans l affaire opposant Soral à la Licra, je ne vois pas pourquoi celle-ci se priverait !

      Supprimer
  8. Chassez le stalinien, il revient au galop !

    RépondreSupprimer
  9. Merci Corto.. vous avez l'oeil grand ouvert.
    il y a beaucoup de gens qui ignorent ces " minuscules" faits, qui en s'accumulant petit à petit, font peur pour la liberté.
    j'ai relu Farenheit et 1987 il y a peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: j essaie autant que faire se peut de ne pas baisser la garde :)

      Supprimer
  10. Tut ça est à la fois pitoyable et très inquiétant. Mais je suis encore surpris (je veux dire par là que je l'ai déjà été) de constater qu'une association se voie accorder des dommages et intérêts non pas pour un préjudice qu'elle a subi mais soit pour des faits qui concernent d'autres qu'elle, soit pour des propos qui concernent des gens dont elle s'est instituée la porte-parole.
    Il semble que ce soit une bonne manière d'obtenir de l'argent que de créer une association de défense d'un groupe (les Bretons, les Auvergnats, les camionneurs, les fonctionnaires, les commerçants, les étrangers, les jeunes, les femmes etc etc) et de demander du pognon chaque fois que quelqu'un émet une opinion critique sur les membres de ce groupe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour cette raison que madame Bertinotti souhaite la majorité à 16 ans. Savez-vous pourquoi?
      Pour la raison que vous évoquez. Afin "que les jeunes puissent créer des associations très jeunes, afin d'avoir le sens citoyen".
      On nage en plein délire... L'association, un moyen de gagner du blé sans rien foutre.

      -Tu veux faire quoi comme métier plus tard mon garçon?
      -"Association."

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une belle phrase Hollande à du la prononcer

      Supprimer
  12. Moi j'adore la censure initiée par des libertaires

    mais ici il ne s'agit nullement de censure mais d'éducation c'est tout à fait différent de plus ce jugement s'appuit sur des lois votées par l'ancienne majorité qui est devenue la minorité
    Bon il y'a tout de même 8000 roro à sortir au minimum plus les insertion dans Closer l'Inhumanité et Catch

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: Un bon business en somme, n est-il pas ?

      Supprimer
  13. Tous ceux que tu cites ont été censurés.
    Tu oublies Obertone, dont les séances de signatures sont annulées dans des librairies menacées par SOS racisme !
    Si c'est pas du fascisme, ça !
    Amusez-vous bien demain ! Je serai là en Janvier pour le JDC, j'espère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @La mouette: c'est vrai, honte sur moi que j ai oublié Obertone. A ceci près tout de même que dans son cas, la censure a été organisée par SOS Racisme. Dans le cas présent, c'est ni plus ni moins que la justice qui a commis cette bavure.

      On aura bien une petite gorgée de bière pour toi demain, bisous

      Supprimer
  14. Je suis sidéré que tu aies la moindre compassion pour cet enfoiré de Soral qui doit se rêver toutes les nuits en nouveau SA. Après Minute, c'est le pompon.
    Tu ne vois donc pas la différence entre la défense de la liberté d'expression et une lutte sans merci (mais juste !) contre ce que l'humanité comporte de plus minable et bas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'hérétique: Tu n as pas du bien me lire. Je n ai absolument pas de compassion pour Soral dont je ne sais rien si ce n'est ce que l on dit de lui. Les 5 livres censurés ou interdits par cette décision de justice ne sont pas de lui. La seule chose que je vois dans cette histoire, c'est qu 'un éditeur de bouquins ( Soral) a été empeché de faire son travail par la justice et la justice s'est prononcé sur le contenu de bouquins jusqu a les censurer ou les interdire. Point barre.

      L'Autre question serait de savoir si ces bouquins auraient eu les mêmes " ennuis " si c'était quelqu'un d autre que Soral qui les avaient réédités....

      Supprimer
    2. Ben non , justement . Certain livres sont à la FNAC.

      @l'heretique, Un petit rappel de l'histoire , c'est les nazis qui ont bruler certains livres.

      Supprimer
  15. Une bonne manière de se faire du pognon: créer un association de défense pleine de bons sentiments contre une quelconque phobie ou hostilité ( fonctionnaires, Bretons, débiles légers, camionneurs, Marseillais, dentelières, Belges, Basques, porteurs de casquettes, curés de campagne, téléspectateurs de TF1, fans de l'OM ou du PSG etc etc etc
    Et demander quelques milliers d'euros chaque fois que quelqu'un se permet la moindre critique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss
      Alors on se la crée, cette association ?
      Faut alerter Nettoue et Josette ^^

      Supprimer
    2. Pour vous, la mouette, la place va être dure à se faire, entre les zadistes, les victimes d'Érica-Total, et la porte-parole ministresse des droits du beau sesque (d'après ce que j'ai cru comprendre). Je cherche l'acronyme qui accroche, genre pourtousse (sauf la manif, œuf corse) anti-vivrenseble. PAVE, ça fait pavé, ça envoie du slip, non ?

      Supprimer
  16. Que l'Hérétique aille faire ses commentaires sur les blogs confidentiels de Borloo ou De Sarnez,il y sera bien plus à l'aise!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa