vendredi 8 novembre 2013

Un sentiment d'humiliation...


La dégradation de la note de la France engendre un sentiment d’humiliation.

Elle est la rançon d’un quinquennat commençant calamiteux qui affaiblit la crédibilité du pays. Elle est la faillite d’une gestion erratique qui fait exploser la dette et conduit à la récession. Elle est la conséquence d’une politique européenne qui a échoué à rétablir la confiance des peuples comme des investisseurs.

M. Hollande restera comme le président qui a dégradé la France, par deux fois. [Fitch en janvier 2013, Standard & Poors aujourd'hui]

La hausse des taux d’intérêts à laquelle on peut s'attendre, ce sont des dettes supplémentaires pour l’Etat et pour les collectivités territoriales, c’est une charge financière de plus pour les Français, ce sont des entreprises qui ne peuvent plus accéder au crédit, c’est du temps et de l’argent gaspillé pour redresser le pays. Sans doute les agences de notation ont-elles un poids excessif. Elles se sont beaucoup trompées et doivent aussi balayer devant leur porte. Mais cela ne peut suffire à exonérer la responsabilité politique qui a conduit à cette dégradation. Il y a cinquante ans, le général de Gaulle refusait que la politique de la France se fasse « à la corbeille ». Aujourd’hui avec François hollande, elle se joue dans les agences de notation.

Si le France veut retrouver la maîtrise de son avenir, il est urgent que la France, mais aussi l’Europe, change de politique.

Ce que vous venez de lire n'est pas de moi ou disons plutôt que je n'ai fait que retranscrire, au présent, ce que Jean-Marc Ayrault écrivait sur son blog, le 13 janvier 2012 lorsque la France alors dirigée par Nicolas Sarkozy venait de perdre son triple A. J'ai remplacé Sarkozy par hollande.

A l'époque, nous étions à quelques semaines de l'élection présidentielle, la gauche, mais aussi ceux qui sont devenus aujourd'hui blogueurs de gouvernement, se déchaîna contre Sarkozy: Elle était humiliée. La France était dégradée ! Melenchon voulait déclarer la guerre à la finance et qu'en rétorsion la France suspende tout versement au budget de l'Union Européenne. Un sachant blogueur gauchiste décernait un triple 0 à Sarkozy: 0 pour la dette, o pour les déficits, 0 pour le chômage ! hollande était encore plus sévère: "La dégradation de la note française s'explique par un déficit public bien plus élevé que celui de l'Allemagne, un écart de compétitivité en notre défaveur et une croissance quasi nulle dans notre pays. Cette sanction signe l'échec de Nicolas Sarkozy. "

Puis le changement est arrivé. Alors que la France vient d'être à nouveau dégradée au niveau AA malgré tout ce qu'ils ont fait de bien depuis 18 mois, ce qui signait hier "un échec" est devenu par la magie de la dialectique socialiste (Communiqué de Moscovici): " Cette notation élevée témoigne des atouts reconnus de la France en particulier sur ses perspectives démographiques, ses infrastructures, le haut niveau de productivité et d'éducation de sa main d'oeuvre, le niveau d'épargne élevée du secteur privé et son statut d'émetteur de référence au sein de la zone euro." Soit exactement les mêmes qualités que la France possédait en janvier 2012. Quant à Montebourg, les agences de notation qui signifiaient hier à Sarko son incompétence sont devenues aujourd'hui non crédibles.

Le changement est arrivé et le chômage continue de progresser, la dette de se creuser et les déficits de ne pas être maîtrisés. Quant à la récession... l'ignorent ceux qui ne veulent pas la voir.

Quand est-ce que l'on apprendra à ces bandes de nazes à tourner 7 fois leur langues dans leurs bouches putrides avant de parler. Cépapareil, aujourd'hui, grâce à internet et pour peu que l'on s'en donne la peine, nous ne perdons plus la mémoire.

Aujourd'hui, oui, nous avons un grand sentiment d'humiliation pour la France, de l'incompréhension, de la sidération, en regardant parler hollande, en écoutant Moscovici, en lisant Montebourg et consorts. Incompréhension quand je vois avec quel cynisme, Ayrault distribue, élections municipales obligent, des milliards à Marseille lui qui nous disait il y a encore si peu que les caisses étaient vides. Incompréhension, oui, quand j'entends hollande oser dire que "sa méthode est la seule capable d'assurer la crédibilité de la France". Humiliation quand je vois que la méthode Coué sert de mode de gouvernance à la nouvelle équipe alors qu'il aurait fallu, dès le 7 mai 2012, prendre des mesures structurelles appropriées plutôt que de nous diviser avec un mariage zinzin. Incompréhension lorsque Cazeneuve et Moscovici nous disent que cette dégradation n'influera pas sur les taux d'emprunts et de constater que ceux-ci ont pris 0,25% depuis ce matin. Sidération lorsque nous assistons, effarés, à une succession impressionnante de couacs gouvernementaux qui nous décrédibilisent aux yeux du monde entier. Sidération quand malgré les évidences ce gouvernement ose nous dire que la courbe du chômage s'inversera, que la reprise est là et que la crise est derrière nous. Incompréhension toujours quand la seule réforme phare de cette nouvelle équipe, celle des retraites, nous est présentée par Ayrault comme une bonne réforme pour la voir se faire retoquer à l'unanimité par un Sénat à majorité de gauche.

Alors, Monsieur Ayrault, si humiliation il doit y avoir, c'est qu'il suffit juste de vous regarder et de vous écouter, vous et tous ceux qui aujourd'hui sont censés nous représenter et  nous diriger. Avec une certitude cependant, vous ne continuerez pas longtemps à nous humilier de la sorte.

Folie passagère 1986.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

41 commentaires:

  1. Entre défection et défécation, il n'y a qu'un "A" de résignation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: je crains de passer sous peu le cap de la résignation

      Supprimer
  2. Mais pourquoi t'en fais tu Corto puisqu'ils nous disent que tout va bien , que le cap est le bon et que de toute façon on n'en dévira pas !!! Hier la belle cérémonie à l'Elysée c'était pour annoncer l'ordre de mobilisation générale contre la crise et l'Unité retrouvée de la Nation Française avec tous nos ministres écoutant dévotement leur général en chef ...tout allant pour le mieux dans le meilleur des mondes ... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Pourquoi m en ferais-je ? parce que je déteste le mensonge, que l on se fiche de moi et de voir à quel point 51% des français se sont laissés bercer par des illusions et des effets de manches, et que ça continue quand même. On va droit dans le mur et ces guignols de tenter de nous faire croire que tout va bine. ça va mal finir, tout ça.

      Supprimer
  3. Je viens d'écouter le commentaire de Mosco chez atlantico, magnifique concentré de méthode Coué ! Si c'était pour nous rassurer, c'est raté...la situation qu'il décrit n'existe pas...le futur qu'il décrit n'existera pas..."il y a loin de la coupe aux lèvres", surtout quand on fait le contraire de ce qu'il faudrait faire...
    Quant à la réaction des socialistes par rapport à tout ce qu'ils avaient dit de Sarko, je ne suis même pas étonnée, je les connais "comme si je les avais tricotés"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: en admettant que tu saches tricoter, j ose espérer que ton ouvrage est bien plus joli que tous ces verbiages démagos matinés de méthode Coué dont raffolent montebourg et compagnie.

      Supprimer
    2. Et comment que je sais tricoter :) Je dirais même que j'ai une compétence certaine, pas comme certains qui, dans d'autres domaines, n'y connaissent rien et essaient de nous faire croire le contraire...

      Supprimer
  4. François Hollande, c'est comme le capitaine du Costa Concordia : il garde le cap. Les passagers sont rassurés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sébastien: A la (seule) décharge du commandant du Concordia: son navire n'a pas coulé

      Supprimer
  5. J'ai entendu Zéro dire que c'était la plus bonne note des mauvaises notes , incroyable dans la bouche d'un 1er sinistre . Pas de taxe ou d'impôts en 2014 , c'est mal parti à moins de virer la moitié des fonctionnaires , de virer les 500 et quelques commissions d'enquête qu'il y a en ce moment. Mais ça c'est impossible .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la nouvelle methode pedagogique mise en place pour la refondation de l'ecole ...pour encourager les enfants en difficulte a qui on dit qu'ils ont la plus bonne note ds mauvaises notes ... C'est tout a fait en accord avec la pedagogie de nos gouvernants... Zero +zero. Egale la tete a ....! Marguerite

      Supprimer
    2. @Claude Henri et Marguerite: La plus bonne note des mauvaises notes... Tout est dit ! Moi, quand j étais patron, un gars serait venu me voir en me disant " je suis le meilleur parmi les mauvais" prenait illico le chemin de la procédure de licenciement. Se satisfaire du mauvais, belle philosophie !

      Supprimer
    3. On dit aussi: au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !

      Supprimer
    4. @Claribelle: quand en plus ils sont sourds...

      Supprimer
  6. L'égalité dans la pauvreté et la misère est le but du socialisme marxiste / trokstyste / communisme ...
    Donc rien d'étonnant à ce que Ayrault se réjouisse de la dégradation de la France par toutes les agences de notations : pour eux, c'est le bon cap.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: Cap que toutes nos autorités, au moins publiquement, s'accordent à dire qu'il n en faut pas dévier.

      Supprimer
  7. D'après Fiorentino entendu ce soir chez Calvi, mon cher Corto, le marché n'est pas inquiet quant à un défaut de paiement de la France, car le montant astronomique de l'épargne des Français est connue. En cas de coup dur, il suffirait à l'état de prélever 10% de l'épargne des Français, et le tour serait joué. Le contribuables râleraient mais ils paieraient. Parce que le contribuable français râle mais paie toujours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: le montant total de l'épargne des Français est d'environ 11 000 milliards d'euros. Avec un prélèvement de 10%, on couvre la totalité des dépenses publiques de la France sur 1 année. Avec 1% prélevé autoritairement sur cette épargne, on efface totalement le deficit public ( à la petite louche), tentant non ?

      Supprimer
    2. le français paie toujours....... pas certain .. il se révolte aussi et parfois avec violence (voir les bonnets rouges)

      N'oublions pas tous ceux qui partent....tous ceux qui ont un peu d'argent ou qui ont un cerveau et veulent réussir)

      Je commence à réfléchir pour limiter ma contribution à l'état français ..... il y a des solutions et des pays prêts à nous accueillir et pas loin ( et je ne parle pas de la Suisse)
      mon sens civique a ses limites qui sont dépassées depuis un moment déjà

      Supprimer
  8. La note est une note ! Mais les attendus sont sévères et humiliants (c'est vrai Corto).
    A leur lecture, on comprend que ce pouvoir ne maîtrise rien, attend, attend !
    Complètement hors-sol, on jette 4 milliards d'eau bénite qu'on n'a pas pour éteindre le feu en Bretagne et à Marseille. Les analystes se diront lundi que les Français sont gouvernés par des connards. A quand la curatelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @catoneo: Sauf erreur de ma part et en vertu du traité qu a signé hollande, malgré sa promesse de le renégocier, l'Union Européenne peut dès cette année ( ou 2014) émettre un jugement sur les lois de financement des etats membres; Elle pourra même imposer aux mauvais élèves audit, corrections et sanctions, voire l’immixtion au quotidien de ses contrôleurs. Tu parlais de curatelle ?

      Supprimer
  9. Merci pour ce rappel " hallucinant"... j'en suis tombée à la renverse.
    ils ont subi une hontectomie.. Une chose que j'exécre dans la vie est le mensonge, ( ou le cynisme : qui a l'air d'etre une autre forme du mensonge : dire tout et son contraire au gré des circonstances... peut on me dire où est le cap qu'il ne faut pas quitter ? )

    j'ai entendu moi aussi, la phrase sur les 10% à prendre dans les économies des particuliers.. cela a été dit trés vite et n'a pas été relevé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: le bas de laine des Français est bien tentant mais je crois que la reculade sur la taxation des PEA et PEL a douché les ardeurs de nos spoliateurs . Seule l 'Europe pourrait les obliger à prendre ce genre de mesure. Remarque il suffit que je dise que je n y crois pas pour qu ils osent, exactement comme avec la dite taxation ci-dessus

      Supprimer
  10. La photo du Premier Sinistre est tout à fait redoutable, je trouve. Et ton billet implacable envers ces...
    minables !

    Mais tant qu'il ne s'agit que d'un sentiment, hein... c'est comme le sentiment d'insécurité, de ras-le bol, de nuls qui nous gouvernent (en même temps, Jean-Marc biroute, il est prof d'Allemand, il me semble).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: Il y a beaucoup d'arrogance dans ce visage, voire de mépris, non ?
      Alors comme tu dis, comme il disait pour l instant on en est au stade de l'humiliation mais j entendais je ne sais plus quel penseur dire que la France était au bord de la crise de nerfs comme jamais...

      Supprimer
    2. C'est tout à fait la tronche que le prof d'allemand faisait en conclusion de ses interventions à la Chambre quand il présidait le groupe socialiste au palais Bourbon. D'aucuns ont vu un tigre ; il est de papier.
      Son successeur, Le Roux, s'essaie à la même posture, la lippe serrée. Il ne vaut pas mieux :
      http://www.lepoint.fr/images/2012/10/12/sipa-700928-jpg_482002.JPG

      Supprimer
    3. @Catoneo: ah Le Roux, vieux pote d'hollande si déçu de n avoir pas eu de maroquin: arrogance te agressivité personnifiée, un peu comme Taubira d'ailleurs.

      Supprimer
  11. Tiens, les pisseuses (je reste poli) se lâchent encore sur toi Corto.

    http://www.jegoun.net/2013/11/la-france-conne-et-raciste.html

    Vraiment des pétasses ces socialistes, tous sexes confondus, c'est à la mode paraît-il.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: Ben quoi, y avait longtemps que je n avais pas eu les honneurs de ces gens-là, que veux tu! Fais comme moi, laisse-les. Ils ne comprennent que ce qu ils veulent bien comprendre, phagocytés qu'ils sont, lobotomisés?, par leur idéologie progressiste à la con. Sans intérêt.

      Supprimer
  12. Celle-là aussi est pas mal:

    https://pbs.twimg.com/media/BYnLdKjCAAAHTmb.jpg:large

    RépondreSupprimer
  13. "Nous ne percevons pas de plan d’ensemble pour redéfinir les dépenses publiques pour dégager un potentiel de croissance" disaient entre autres les experts de l'Agence S & P. en abaissant hier, la note de la France.

    En gros, Normal n’a aucun plan solide, aucune vision même à court terme. Le capitaine de pédalo navigue à vue en distribuant quelques milliards de-ci de-là à ceux qui crient le plus fort. Encore 5 pour la seule journée d'hier (ce que j'aurai sûrement considéré comme provoc si j'avais été Agence de notation).

    Les hommes du Président accusent S & P de ne rien comprendre à leur gestion (calamiteuse) alors que le constat de l'Agence est conforme aux verdicts récents de Bruxelles et du FMI. De plus, un rapport de l'OCDE dont le gouvernement à empêché la publication, va aussi dans le même sens. Ce rapport qui aurait du sortir en Juillet, précise que la dégradation de la compétitivité française est liée : aux 35 h, au poids des dépenses publiques, au marché du travail trop rigide…

    Vous comprenez pourquoi ce rapport prêt depuis Juillet, ne devrait être rendu public que le 13 Novembre.

    - Sondage du Figaro - A la question : La nouvelle dégradation de la note française vous parait-elle justifiée ? Sur 37 306 personnes qui s'étaient exprimées vers 12 h aujourd'hui, 90 % ont répondu OUI. Il est quand même rassurant de voir que les français malgré leur humiliation, sont clairvoyants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: on va le guetter ce rapport.! S'en délecter même.
      Mais pour être réaliste, je crois que hollande et sa clique ne font plus illusion sauf pour environ 20% d'irréductibles aveugles et sourds.

      Supprimer
  14. les francais sont clairvoyants : la plupart savent que l'on doit faire des économies et que le " cap" actuel n'est pas le bon ( si une ménagére gérait son budget comme le fait l'état, elle terminerait en prison, point final )
    ensuite, il reste quelques idéologues des temps passés qui prennent un air mystérieux et entendu et disent " MAIS l'argent, il y en a" ( oui, ma bonne dame, sur votre propre compte bancaire ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: ben oui, quoi, de l argent il y en a puisque Ayrault vient de nous sortir dont ne sait où 3 milliards pour Marseille et 1 pour la Bretagne.

      Supprimer
    2. Facile, il va demander 1 milliard à Moody's, 1 à S&P et 1 à Fitch ! Le quatrième à moi !

      Supprimer
  15. La note a baissé d'un cran? Aucune importance! Les agences de notation n'y connaissent rien, elles sont partiales etc etc.
    Si elle avait monté d'un cran on aurait entendu la chanson contraire.
    On connaissait déjà ça avec les sondages.

    RépondreSupprimer
  16. AVIS !:: Une erreur s'est glissée dans le billet. Ce n'est pas par deux fois que la France a été dégradée depuis l arrivée de Hollande mais bien 3 fois, une fois par agence

    Fitch en janvier 2012
    Moody's en novembre 2012
    Standard & Poors: hier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En janvier 2012, Sarkozy était président, sauf votre respect. Il n'y a pas d'erreur dans l'article.

      Supprimer
    2. @sebastien: scuse moi, pour Fitch, il fallait lire juillet 2013:

      http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-france-perd-son-triple-a-aupres-de-l-agence-fitch_394336.html

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen