dimanche 17 novembre 2013

Jour de défiance, Jour de Colère !


" L'impopularité ne révèle pas le courage. L'impopularité révèle la défiance des Français envers ceux qui les dirige " 

(François hollande, le 2 mai 2012)

Puisqu'il en est ainsi qu'il me soit permis de prendre notre président au pied de la lettre: le 26 janvier 2014, ce sera Jour de Défiance, Jour de Colère ! 


Parce que nous avons tous au moins une raison d’être en colère contre ce gouvernement qui:

N’écoute pas le peuple
Matraque les contribuables
Affame nos paysans
Enterre notre armée
Libère les délinquants
Déboussole nos enfants
Réduit nos libertés
Assassine notre identité
Détruit nos familles
Détruit notre économie

TOUS A PARIS LE 26 JANVIER!

Jour de Colère sur Facebook:  ICI 
Jour de Colère sur le net: ICI
Jour de Colère sur Twitter: ICI 
Jour de Colère propulsé par Médiapart: ICI

Le Jour de Colère n’est en rien le fruit de quelconques partis ou groupuscules extrémistes surfant sur la vague d’exaspération légitime des Français, mais est une initiative de citoyens ordinaires excédés par la destruction systématique de tous les repères de notre société qui font la grandeur de notre pays. 

La colère gronde en France, la jacquerie fiscale s’étend, et notre gouvernement développe des symptômes de cécité et de surdité aigues face à ceux qui demandent un changement de cap radical. Notre Président se retranche dans son palais, en témoigne les voies de circulation interdite aux piétons après 21 heures aux abords de l’Elysée. Quand il en sort, c’est pour se faire copieusement huer. Après les cérémonies du 14 juillet, la commémoration du 11 novembre confirme que sa cote de popularité s’élevant à 21% (15% selon le sondage Yougov/Itélé) n’est pas imméritée. 

Pendant que la grande dégringolade est en cours, la pire crainte du gouvernement et de sa précaire majorité – réforme des retraites rejetée à l’unanimité au Sénat, rappelons-le – est en voie de réalisation: La coagulation

La « coagulation » est le nom de code du pouvoir pour désigner l’agrégation des mouvements de contestation, aux intérêts a priori divergents, réunis en une formidable révolte. Cette crainte explique les récentes reculades de nos ministres – sur l’écotaxe et la taxation de l’épargne entre autres. Pourtant, malgré la volonté de nos ministres de vouloir à tout prix segmenter les sujets pour qu’ils continuent à paraître distincts, des ponts sont franchis et les barrières sautent. Les bretons nous ont ouvert la voie. Patrons de PME et syndicalistes défilaient main dans la main pour sauvegarder leurs intérêts communs : à savoir leur emploi, et donc la capacité de vivre dignement du fruit de leur travail.

Jour de Colère
Le 26 janvier, je serai à Paris !

Folie passagère 2002.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

8 commentaires:

  1. j'ai cliqué, même médiapart s'y colle ? ben dis donc !!

    RépondreSupprimer
  2. Boutfil: Médiapart ne fait qu heberger JDC, mais tout de même c'est assez savoureux !

    RépondreSupprimer
  3. Le 26 janvier ça va chier !
    Je n'aimerais pas être à la place d'Hollande, tu crois qu'il est sous Lexomyl ? Xanax ? Crack, Ice... ?
    En tout cas ça va être un "bad Trip"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: Bad trip assurément ! quant à hollande, mezavi qu il fonctionne plutôt à la coolbeuh, enfin c'est comme cela qu on l'appelait de mon temps

      Supprimer
  4. Moi aussi !
    Mais faites quand même quelques réserves avant Noël. Il risque d'y avoir des blocages.

    RépondreSupprimer
  5. Alléluia ! Dans moins d'un mois le messie va de nouveau renaitre , va-t-il faire un miracle , nous débarrasser de cet ange du démon qui trône sur un siège trop grand pour lui . Petit il a été , petit il est , petit il restera .

    RépondreSupprimer
  6. Ça se rapproche !! Le succès de cette manifestation du Jour de Colère me paraît important pour la suite.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa