dimanche 2 février 2014

Arrête de filmer, casse-toi !

Hier, samedi à Paris, il y avait une manif à Paris pour défendre l'IVG en Espagne. Des journalistes indépendants étaient dans le coin, des antifas ( l'extrême gauche, les potes à Clément Méric) aussi et... deux CRS.


La conversation est surréaliste. Ecoutez bien. Mais c'était hier, à Paris.

Aujourd'hui, c'est le retour de la Manif pour Tous, à Lyon et à Paris. Si, j'ai bien compris, Valls aura fait déployer 1 600 CRS dans la capitale pour bien "encadrer" les dangereux nauséabonds que nous sommes supposés être.

Allez, c'est parti, j'y vais et On ne lâche Rien !
(merci à Alain Bar)

Bonne journée à tous.

Folie passagère 2118.
L’information est peut être passée inaperçue en cette veille de week-end, elle est relatée par l’agence de presse Novopress. Suite au décès tragique de
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

15 commentaires:

  1. incroyable !! mais quand les Français , en dehors de notre famille de pensées, se rendront-ils compte des choses où attendront-ils qu'il soit trop tard ?

    RépondreSupprimer
  2. Suis sur le c.l! Mais finalement pas étonné.
    De toute façon ils écouteront toujours les ordres.
    Il est nécessaire qu'il y ait une révolte côté préfecture pour que le mouvement se fasse jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
  3. Tu vas encore susciter une dizaine de billets chez les blogueurs de gauche, qui appartiennent à la classe des gens parfaits, accrédités pour donner des leçons et faire la morale.

    La gauche, c'est progressise ou crève! Je préfère crever que me rallier à ces gens.

    RépondreSupprimer
  4. Il s'agit des supplétifs de Valls, il ne va quand même pas les faire tabasser par les CRS et comme, ils s’habillent chez les grands couturiers, ils peuvent toujours mettre le chienlit lors de la Manif pour tous.

    RépondreSupprimer
  5. si on ne voyait pas on aurait du mal à le croire! bon courage pour tout à l'heure...sois prudent quand même!

    RépondreSupprimer
  6. Ça m'étonnes ni des antifas, ni de Valls. C'est les valeurs républicaines qu'il appelait à soutenir.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. C'est curieux je n'ai jamais entendu VALLS faire ses mises en garde lorsque la gauche et ses extrêmes décident de manifester. Pourtant si l'on fait le bilan des dégâts occasionnés ces dernières années par ce type de manifestations, en particulier soit disant syndicales, il y aurait raison à faire de même en terme de coups de menton.
    Ce type devra être "combattu par tous les moyens même légaux".
    On ne lâchera rien.

    RépondreSupprimer
  9. Sur la forme: ce qui m'ennuie dans la diffusion de cette vidéo (indépendamment des fautes d'orthographe qui la foutent mal pour un journaliste), c'est que si les policiers n'étaient effectivement que deux dans cette manif (hors CRS), ils sont très évidemment identifiables par leurs supérieurs et je ne suis pas sûre que ce qu'ils ont dit sur les ordres qu'ils ont reçus plaira en haut lieu...

    Sur le fond: même s'il reste isolément quelques individus pour venir en aide à ce journaliste en lui évitant des coups et lui récupérant son vélo (action individuelle), lors des manifestations -de quelque nature que ce soit-, cette police est navrante (action ou inaction collective), ce ministre est navrant (donneur d'ordres) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claribelle
      Même identifiables, ils ont parlé en toute connaissance de cause. Probablement sont-ils si écœurés, qu'ils ne peuvent plus ne pas s'exprimer.
      Comme vous, ma première réaction a concerné le risque qu'ils prenaient ainsi car, pour sûr, il y aura des retombées. D'un autre côté, il faut bien qu'il y en aient qui commencent...

      Car être CRS, et plus encore, Gendarme Mobile est un métier très difficile où chacun protège les autres. Il suffit qu'un seul lâche ou s'écroule pour mettre tous ses collègues en péril (parfois vital). La révolte ne peut donc avoir lieu QUE de manière concertée.*
      Et c'est encore plus difficile pour les Gendarmes Mobiles, car il sont militaires. Donc, des esclaves taillables et corvéables à merci.

      Supprimer
  10. Merci Corto pour ce document qui sera probablement bientôt censuré...
    Effectivement, surréaliste et plus qu'édifiant, à défaut d'être surprenant...
    On l'a bien compris : le "camp du bien" (= les socialopards) a tous les droits, surtout de casser et saccager. Les con-tribuables sont là pour être rackettés. En revanche, le "camp du mal" (= tous ceux qui ne sont pas d'accord avec les pré-cités) n'ont droit à rien, et surtout pas à s''exprimer. Bien que calmes et pacifiques, il seront chargés, gazés, tabassés et embastillés. Et, sans aucune fausse honte, ManuGaz l'annonce et provoque.
    Espérons que Goujat Inégalable et son sbire préféré auront un jour à payer la lourde note de leurs exactions.

    Ceci dit, bon courage aux manifestantes et soyez prudents ; très prudents.
    Avec tous ces bandits aux manettes, tout devient extrêmement risqué.

    RépondreSupprimer
  11. Édifiante cette vidéo, dommage que les braves gens ne puissent avoir connaissance de cette sorte de choses.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  12. AVIS ! Et bien apparemment cette vidéo édifiante que vous ne verrez dans aucun JT vous a plu. C'est ainsi que cela se passe aussi en Socialie.

    Pour la manif d'aujourd'hui, moi qui les ai toutes faites, je peux vous dire que c'était sans doute une des plus " bon enfant" de la série.
    J imagine le dépit de Manolito et des gauchiards bas du front qui n ont pas eu le moindre débordement a se mettre sous la dent. Incroyable, tout a été calme et zéro défaut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Corto
      Bravo à tous !
      Et contente de vous savoir sains et saufs :-)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen