mardi 25 février 2014

Mais que s'est-il donc passé chez Yves Calvi ?


Allez savoir pourquoi la question de l'Ukraine m’intéresse; j'allais donc hier soir regarder Mots Croisés, l'émission de service public d'Yves Calvi pour en apprendre un peu plus.

Les invités pour débattre et nous éclairer ?

- Jean François Kahn qui, à part répéter dix fois qu'il ne fallait pas  faire preuve sur ce sujet de manichéisme simpliste, ne nous a rien appris.
- Marielle de Sarnez, bras gauche de Bayrou et députée européenne, avait toute la légitimité pour nous parler de l'Ukraine puisqu'elle nous a dit y avoir  fait deux séjours... de 48 heures. On a compris qu'elle était encore toute humide du souvenir de ces jeunes révolutionnaires combatifs et elle nous a assuré qu'il n'y avait pas d'ultranationalistes ni de nazillons du côté de la place Maïdan. On n'a pas du voir, elle et moi, les mêmes images.
- Dimitri de quelque chose, journaliste, le méchant du plateau puisque visiblement pro-Russe. Et puisque c'était le méchant de la bande, tout ce qu'il disait était sujet à caution.
- Kouchner, un peu comme BHL, tout aussi apprêté, émerveillé par cette révolution, un gamin au pied du sapin de Noël. On a compris, à l'entendre, qu'il fallait aider les Ukrainiens. C'est bien.
- Alain Lamassoure, député européen UMP. De lui, j'attendais beaucoup puisque rapporteur principal au budget à Bruxelles, il allait nous éclairer sur la façon dont l'UE allait aider financièrement l'Ukraine. Pas de bol, la question du financement de l'aide a été bouclée en 5 minutes sans que l'on sache quoi ou qu'est-ce.

Il me semble oublier quelqu'un; c'est dire, si tel était le cas, que ce quelqu'un ne m'aura pas marqué.

Et Yves Calvi.

Alors, et vu ce magnifique plateau sur lequel ne fut pas invité le moindre spécialiste de l'Ukraine, ni même un Ukrainien, qu'avons-nous appris pendant près de une heure trente ? Et bien, rien. Rien de plus que je n'aurai pu découvrir en lisant Le Parisien, c'est dire, ou en regardant le JT de 20 heures.

Vient le moment de l'émission où l'on se pose la question de savoir si il est bien utile de continuer à regarder ou bien si l'on doit aller jusqu'au bout... des fois que.

J'ai été jusqu'au bout.

Que s'est-il passé chez Calvi hier soir ? Qu'avons-nous appris ?

Rien.

Folie passagère 2155.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


31 commentaires:

  1. Depuis son interview un 14 juillet de Sarkozy, où il transpirait pas mal, ce type ne fait que servir la plus lisse propagande.
    Le panel de ses invités sur France 5 est au mieux risible.
    Un vendu de plus.
    A.g.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @A.g: Pas tout a fait d accord, C dans l air est d un niveau légèrement supérieur à Mots Croisés. Les invités sont généralement plus là pour expliquer que pour débattre. mais globalement, le niveau des deux a il me semble vachement baissé.

      Supprimer
    2. Vu le calibre général des invités il eut mieux valu appeler cette émission : "Maux croisés".

      Supprimer
  2. Heureusement de plus en plus de gens comprennent, se détournent des médias traditionnels et vont chercher l'info sur Internet.
    Espérons qu'arrivera vite le moment où tous ces imposteurs, Levy, Kouchner, Kahn ... et tant d'autres n'auront plus de tribune car celle-ci se sera naturellement effondrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: quand tu penses au gâchis que c'est. Avoir autant de moyens pour faire du bon et faire du mauvais, avec ton pognon, c'est triste.
      Mais il faut croire que le public en redemande

      Supprimer
    2. Il faut dire que çelà devient difficile de ne pas le voir.
      Les experts comme pascal bonniface ("le pakistan n'est pas un état terroriste !"), marc touati ("les perspectives economiques pour 2008 sont excellentes"), françois lenglet ("les USA n'ont pas fait tourner la planche a billet") , ou muchielli ("la délinquance n'augmente pas"), çà plombe un peu le bilan.
      Ha pour afficher les titres, là, pas de problème : CNRS, directeur de l'IRIS (machin auto-créé il faut le rappeller), colonel de réserve etc, directeur du Cevipof... là çà ronfle !
      Mais quand on gratte un peu le CV des types on trouve pas trop de diplomés en science exactes.
      Droit, lettres, philosophie, sociologie, oui ok... Plus les matières où la forme compte beaucoup plus que sur le fond voir la pertinence pure. Où l'arbitraire dans la sanction de l'évaluation par le diplôme intervient sensiblement plus qu'en science physique par exemple.
      Quand en plus on découvre que les gars cumulent les casquettes, "experts",avec en plus allez, un au hasard, eli cohen, les fonctions de "chercheur pour le publique et "administrateur" pour la société générale et bien on arrive au bout du mécanisme de copinage.
      On place ses potes, peut-être pas stupides pour contenir des sujets aussi divers que la menace nucléaire et le football (sans rire; pour bonniface...) dans le but de diffuser la bonne parole mais juste pas assez talentueux pour faire un sans fautes. Surtout que les types sont consommés à une cadence assez élevé, le besoin de petite musique est important et leurs expositions faisant aussi de l'obstruction aux éventuels concurrents, peut-être plus légitime. Ca ne frappe d'ailleurs personne qu'un administrateur de la société générale, qui détient en partie canal plus, viennent donner son avis sur une chaîne publique d'ailleurs.
      Par rapport au résultats observables, concrets, en tout cas ces types sont de plus en plus grillés. D'ailleurs je parlais de touati il a un peu disparu des écrans...
      A.g.

      Supprimer
    3. Vous avez oublié Roland Cayrol !
      Qu'à cela ne tienne, voilà ce qu'en dit Causeur:

      http://blog.causeur.fr/antidote/plutot-elizabeth-teissier-que-roland-cayrol,002257

      Supprimer
    4. Oh putain oui !! Je le revois encore sur la montée du fn -dont je me fous totalement, je poste pas un petit sticker partisan au passage- : "Non...non, je ne crois pas que çà serait bien, çà serait pas très sain que ce parti vienne au pouvoir...non, vraiment !"
      C'est dommage je ne peux pas vous faire le ton mais je vous jure que les mots sont tels qu'ils ont étés prononcés.
      Ca donnait un peu le grand-père mais sans autorité naturelle, que personne n'écoute, qui voit des gamins s'apprêter à faire une connerie et qui sans capacités réelles pour les arrêter prends le ton du vieil adulte contrarié : "non, arretez, là vous me décevez, j'attends que vous arrêtiez parce que vous valez mieux que çà quand même..."
      Pathétique caniche qui se prends pour un chien de berger.
      A.g.

      Supprimer
    5. @Ag: OUaouh, quel descriptif que je plussoie cependant !

      @marianne: c'es vrai que Cayrol devient de plus en plus pathétique.

      Supprimer
    6. Cayrol, dont les tics nerveux sont révélateurs...lorsqu'un contradicteur fait mouche !

      Parmi les nouveaux incontournables de chez Calvi : Virginie Martin (politologue, sociologue, chercheure) Présidente du "think tank "Différent", laboratoire politique basé à Marseille, auquel participe Thomas Hollande...

      ***A noter, que Virginie Martin est responsable d'un programme de recherche sur la question du GENRE...

      Supprimer
    7. @Mireuille BD: Et bien en voila une qui promet

      Supprimer
  3. Ayant un TGV à prendre ce matin de bonne heure et humeur j'avais éteint le poste de télévision (pouah que c'est ringard ce terme) avec regret quelques minutes après le début du débat. J'avais eu le temps de noter que Dimitri allait se faire enfoncer, à tord ou a raison, par nos zélites européennes.
    JFK a pris un coup de vieux.
    Donc pas de regret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: non pas de regret a avoir. C'est dommage parce qu il y avait là un sujet qui pouvait pour une fois sortir du débat concon droite-gauche, mais y a même pas eu ça, y a eu que du vide.

      Supprimer
  4. Et ça t'étonnes ? ils n'ont rien à dire parce que les vrais spécialistes de l'Ukraine refusent de se ridiculiser dans ce genre d' escroquerie médiatique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: je crois que c'est encore pire : Calvi et son équipe ne se sont même pas donnés la peine de chercher des spécialistes intéressants et éclairants, ils ont paré au plus pressé pour coller à l actualité. On voit le résultat.

      Supprimer
    2. @atoilhonneur corto

      Aymeric Chauprade est pourtant connu, mais certainement pas en odeur de sainteté !

      Son avis à propos de l'Ukraine :

      http://blog.realpolitik.tv/2014/02/lue-a-soutenu-un-putsch-contre-un-gouvernement-democratiquement-elu/#more-437

      JPB

      Supprimer
  5. Calvi a depuis longtemps, pour moi, rejoint la meute qui ne fait pas de l'information mais plus ou moins de la propagande...dommage...quitte à se coucher tard autant prendre un bon bouquin...
    De vrais spécialistes, non imprégnés de bonne pensée, ne sont pas invités, peur de ce qu'ils pourraient dire ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: si j en crois le journal de programme Tv de la semaine dernière qui a accordé 4 pages à Calvi, celui-ci serait l un des animateurs du PAF les plus brillants et les moins impartiaux ! ( ne rigole pas )
      Quant a ses invités sur Mots croisés, hier ou les fois précédentes, c'est de pire en pire.

      Supprimer
  6. "Pas tout a fait d accord, C dans l air est d un niveau légèrement supérieur à Mots Croisés."

    Mais non. L'équité numérique pro/anti quoique ce soit n'est jamais respectée. Les coupures de paroles, les plans caméra fixe sur les réactions des "favoris" ou qui varient façon clip histoire de distraire quand le "méchant" s'exprime, les grimaces ou les interruption de Calvi "pardonnez-moi !!", "je ne peux pas vous laissez dire çà !", tout concours au formatage à la propagande.
    Quand malgré cela le message se fait torcher, j'ai le souvenir d'un débat climatologie, par un seul vrai spécialiste contre trois autres, il faut voir la tête de notre yves...
    Ou quand le groupe bilderberg a été évoqué sur la politique mondiale, faussement candide mais pour le coup vraiment géné : "...Ah... ?!? heu,... qu'est ce que c'est ce... ce groupe ??".
    Ca ou autre chose on dirait que le type découvre l'eau chaude sur certains sujets "sensibles". Journaliste généraliste et il a jamais entendu parler de la Trilatérale. Il veut faire croire çà à qui ?
    Où le choix de ses invités. Lors d'une émission sur les attentats dans le métro en Russie, l'experte, peut-être parce qu'elle avait un accent slave : "c'est peut-être les néo-nazi qui se sont déguisé en djellaba pour faire porter le chapeau aux musulmans..."
    Non. Franchement. Déjà que les nazis tout court ont pas laissé un super souvenir à Moscou lors de la grande guerre patriotique... Trouver un groupe criminel pour faire un reportage je dis pas. S'imaginer qu'ils vont se suicider en posant une bombe dans la capitale faut pas déconner !!
    On parlait de servent. Le type annonce sur l'assaut de la flottille de la paix par tsahal que les soldats étaient lourdement équipés : un casque et à peine un pistolet mitrailleur. Si pour lui, qui s'annonce colonel de réserve c'est çà de l'équipement lourd, surtout surtout qu'il reste chez natixis !!
    A.g.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ag: Un journaliste qui ne sait pas ce qu est Bilderberg ou la trilatérale ne peut etre qualifié de journaliste sauf à supposer qu il en fasse partie ou qu il soit du Siècle comme Duhamel, Chabot, Joffrin, Giesbert, Brossolette, Moatti, Pujadas ou Kouchner ( fils de )

      Supprimer
  7. J'ai commencé à regarder l'émission, mon cher Corto, mais le temps de me rendre compte quel rôle allait jouer chacun des personnages, j'ai préféré éteindre pour dormir.
    D'autant que j'avais noté que le seul qui avait l'air de savoir de quoi il parlait - Dimitri - allait avoir toutes les peines du monde à s'exprimer.
    En fait, Calvi aurait fait son émission avec le seul Kouchner, c'était largement suffisant pour faire passer le message du service public en direction du peuple français, à savoir : les Ukrainiens sont des gentils massacrés par les méchants Russes, mais heureusement que l'UE - qu'ils osent appeler l'Europe - est là pour les sauver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bon et bien c'est assez bien résumé. J ai tout de même été jusqu au bout, curieux de voir jusqu où cela allait sombrer.

      nb: je viens de finir visonnage de Croix de 14, remarquable !

      Supprimer
  8. Pour moi, Calvi c'est fini !
    Un journaleux comme les autres, qui sert la soupe à tous les pouvoirs.
    Aucune investigation, rien qui puisse déranger les bien pensants de gôche

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: C'est vrai que pour ne pas déranger, il est très fort :)

      Supprimer
  9. Les journalistes sont devenus des animateurs de jeu , pour la politique ils ont pour tache de faire du spectacle , le reste ils s'en fichent éperduement .Créer le buzzzzzzzzz telle est sa devise , et qu'il y a encore quelques fidèles qui perdent leur temps à regarder ce genre d'émission m'étonne encore .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: " ils ont pour tache de faire du spectacle " que dit Pujadas a la fin de DPDA: Vive la politique !

      Supprimer
  10. L'éclairage de Zemmour sur l' Ukraine :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8dVTdK_qpDM

    JPB

    RépondreSupprimer
  11. Autrefois je regardais la rediffusion du soir. Je ne le fais plus, je n'y pense même pas.
    Calvi est obsédé par son image, les yeux au fond de l'objectif, le sourire dérisoire en continu, les questions téléphonées.
    Les invités que vous citez tous, c'est vraiment de la daube.
    Je croise des gens intéressants sur France24, le matin sur France-culture ; et puis il y a tous les autres... à l'étranger.
    Mais le média le plus vulgaire c'est quand même BFMTV.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: mezavi que BFM n a rien a envier aux autres .

      Supprimer
  12. Je viens de lire un échange de commentaires infiniment plus riche que ceux des invités de CALVI.Une mention particulière aux deux anonymes(A.g et JPB)qui ont beaucoup observé,énormément retenu,parfaitement analysé et remarquablement trié.Je m'efface discrètement sur la pointe des pieds...

    RépondreSupprimer
  13. Le film "Les nouveaux chiens de garde" parle du sujet des "experts en tout genre". Si les lecteurs de ce site ont l'occasion de le visionner, qu'ils le fasse car ils auront une belle vision du copinage qui sévit entre journalistes, politiques et autres "spécialistes".

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP