mardi 11 février 2014

Visite d'Etat


Fut un temps où mon travail m'amenait à rencontrer des fournisseurs et des industriels. Des petits ou des grands, des pédégés, des directeurs commerciaux, parfois même des présidents-monde de certaines world companies.

C'est selon l'accueil qui m'était réservé que je pouvais juger de l'importance qu'ils accordaient à ma visite. Plus celui-ci était pompeux ( limousine avec chauffeur à l'aéroport, dîner dans les meilleurs restaurant, hôtel de luxe, soirée...) et plus je savais qu'ils avaient besoin de moi, ou plus exactement, qu'ils avaient besoin d'être référencé par l'entreprise que je représentais pour réaliser leurs propres ambitions (développement économique, croissance de leur chiffre d'affaire, acquisition de parts de marché,...). Leurs ambitions et leurs perspectives avant les besoins de mon entreprise. La difficulté du débutant était de ne pas se faire avoir par ce cérémonial étourdissant.

Lorsque l'accueil se faisait dans la simplicité, sans cérémonial ni mise en scène, je savais immédiatement que mon entreprise et moi-même ne pesions pas plus que cela dans le développement de la leur. C'est généralement avec ceux-ci que les négociations étaient les plus difficiles.

Et bien c'est exactement à cela que me fait penser l'accueil que Barack Obama a réservé à Président. Quand bien même Obama a d'excellentes relations avec la Chancelière allemande et même s'il l'a déjà reçu avec un certain faste, Angela Merkel ne fera jamais de Visite d'Etat aux Etats-Unis.

Folie passagère 2134.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. bonsoir corto, je ne comprends pas la fin de votre article.
    je n'ai pas suivi les infos à propos du voyage de Hollande aux USA..
    a t il été reçu avec beaucoup " d'honneurs" ?
    j'avais écouté le début de l'émission hier soir, avec NVB et dupont aignan... la jeune dame m'a vite énervé ( je suis ahurie par tant de duplicité ) et j'ai besoin d'un break dans les infos...trop c'est trop.. c'est le cirque en permanence, la haut... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: j'admet que mon billet est un peu tiré par les cheveux. Obama a reçu hollande avec les honneurs, ce qu on appelle une visite d'Etat , ce qui se fait de mieux en termes protocolaires, le summum. C'est ce que l on fait quand on veut rendre hommage a quelqu un de grand ou lorsque l on veut séduire un président. Obama manque d appui en Europe pour y déployer les intérêts US: visées sur l Ukraine, traité commercial europe-Usa, Syrie, faire contre-poids à Poutine, etc... Le seul qui puisse lui donner un coup de main sans poser trop de problèmes,c'est hollande. Il le brosse donc dans le sens du poil. L'Allemagne, l'économie allemande et donc Merkel n ont aucun besoin des USA. Est-ce plus clair ?

      Supprimer
  2. Eh oui ! comment amadouer Pépère ? en lui déroulant le tapis rouge comme si les Américains ne savaient pas à quel point 19 % de Français l'adorent. Ils autorisent même la banderole " Hollande-démission" devant la Maison Blanche.
    Bref, ça sent l'embrouille mais que gagne FH à jouer l'idiot car je maintiens qu'il est loin d'être bête et que quand on détient les codes nucléaires, on ne DOIT pas être bête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: hollande est loin d être idiot, seuls les idiots pourraient croire cela. Qu a-t-il a y gagner ? ne serait-ce que montrer au monde, à Poutine ou Merkel par exemple, que malgré les difficultés qu il a en France, il est reçu par l homme que l on présente comme le plus puissant au monde. Au moins +3 points dans les sondages. A part ça ?

      Supprimer
  3. Je viens de lire la réponse @Anne. Je me doute bien qu'il y a de la politique là-dessous et chacun doit y trouver son intérêt mais ce qui m'épate le plus, c'est le manque total d'esprit critique des médias. On dirait qu'ils sont hypnotisés. D'ailleurs, c'était la Une du Point, je crois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^IDEL: le manque total d esprit critique des médias ?? tu fais une découverte ? :)
      quel médias a expliqué par le menu les intérets sous-jacents a cette visite ?
      Tiens par exemple quel médias evoque que seuls 2 pays , Les USA et la France, sont vraiment en pointe pour défendre la "rebellion " ukrainienne contre le regime pro-Poutine ?

      Supprimer
    2. J'ai d'ailleurs relevé que B. Obama lors d'une conférence, a salué le "courage et la détermination" de F. Hollande en politique étrangère.

      Par curiosité, j'ai jeté un coup d'oeil aux commentaires sur cette visite. Ils vont de Pignon pour FH, à Don Quichotte et Sancho Pança (pour les 2 compères). Personne ne comprend très bien la finalité de toute cette mise en scène. Que cherche vraiment Barack ? Veut-il s'attacher le maillon faible de l'Europe pour mieux s'en servir ? Inquiétant car on a le sentiment que MoiJe est complètement sous le charme/l'emprise du président américain prêt à tout lui pardonner et à tout lui céder. Copains comme cochons, qu'ils sont depuis 2 jours...A suivre...

      Supprimer
    3. @Cyrielle: " Veut-il s'attacher le maillon faible de l'Europe pour mieux s'en servir " résume assez bien le fond de ma pensée. Moins faible que l Espagne ou la Grèce mais bien plus malléable que l Allemagne

      Supprimer
    4. Les journalistes passent les 3/4 de leur temps à parler de ce qu'ils ne connaissent pas et le dernier quart à taire ce qu'ils savent.

      JPB

      Supprimer
  4. J'ai l'impression de voir un de ces bons films d'Hollywood où une victime (pas si innocente que ça) est en train de se faire promener pendant que les complices inspectent et vident son coffre.
    Je ne pense pas que FH soit idiot, j'imagine qu'il doit prendre son pied, mais j'imagine qu'il sait aussi qu'il est en train de se faire promener comme un bon vassal par son Maître.
    Mais pendant ce temps-là, travaille-t-il : car petit rappel, il y a le feu à la maison France ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: Bien sur qu il sait qu il est entrain de se faire promener mais qu est-ce que cela peut faire en regard du prestige qu il pense ainsi récupérer. Il sera interessant de voir si cette visite le fait remonter ds les sondages.

      Supprimer
  5. Finalement, les Américains ont tout intérêt à garder un homme tel que FH dont il suffira de flatter l'égo pour placer leurs propres pions sur l'échiquier. Un homme fort en France ( existe-t-il ? ) leur poserait bien plus de problèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IDEL: Sarko n a jamais eu droit à sa visite d'Etat :)

      Supprimer
  6. Obama a besoin d'améliorer son image.
    La proximité de Hollande ne peut que lui être favorable.
    C'est un peu comme une femme soucieuse de son image qui voudrait faire du shopping avec une autre plus laide qu'elle.
    La comparaison l'avantage ^^

    Ils pourront parler de leurs problèmes de couple pendant les gueuletons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le suzerain qui veut prendre des nouvelles de son vassal...

      Supprimer
    2. @La Mouette: L'histoire des deux femmes faisant leur shopping correspond assez bien à l esprit de ce billet :)

      Supprimer
    3. @ lamouettejoviale, "La proximité de Hollande ne peut que lui être favorable." Pardon ? C'est oublier un peu vite que tout ce à quoi touche notre gouvernement se transforme en merde (©je ne sais plus qui mais il se pourrait que ce soit de H16) -pardon Corto

      Supprimer
  7. Une opération de com pour tous les deux (en perte de vitesse pour l'un et qui est dans son second mandat, en chute dans les sondages pour l'autre). Une opération séduction pour Obama qui soutient l'envoi de l'armée française en Afrique et qui ainsi économise ses troupes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: de com' bien sur, c'est fait pour mais a mon sens Obama a bien plus a y gagner que hollande

      Supprimer
  8. Plus l'Amérique honore notre Président 19%, et moins nous existons sur le plan international,mon cher Corto.
    Nous nous contentons de nous aligner sur les positions américaines que ce soit sur le dossier iranien ou le dossier ukrainien.
    Mais n'est-il pas dit que "tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: " Nous nous contentons de nous aligner sur les positions américaines", il me semble que Obama n attend rien de plus de la part d hollande.

      Supprimer
  9. Barak a une baisse dans les sondages , faire un remake du film " une diner de con " va lui faire gagner quelques points .
    Tu confirmes mon écrit d'hier , effectivement lorsque mes fournisseurs me passaient la main dans le dos c'était qu'ils avaient besoin de moi et non l'inverse .
    Dans quelques temps nous saurons de quoi nous allons être mangés.

    RépondreSupprimer
  10. Les Etats-Unis auraient "besoin" de la France ??? HAHAHAhahahahahah !!!!!! C'est trop drôle !!!!!

    Non, les Etats-Unis ont besoin qu'Hollande reste président, ainsi la France ne sera jamais un concurrent des USA.

    Les américains adorent les présidents français sans ambition, sans culture économique et prisonnier de l'étatiste socialiste et de l'état providence. Ainsi, nos amis d'outre-atlantique savent qu'ils n'ont rien à craindre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne saurait mieux dire, Skandal !

      Supprimer
    2. @Skandal: ne joue pas à plus fin que tu ne l es ,tu sais bien que en écrivant que Obama a besoin de la France etait sous entendu " a besoin d hollande"

      Supprimer
  11. A l'époque de l'aventure Messier à Hollywod, Jean Yanne, qui y avait roulé sa bosse, avait raconté dans l'émission "les grosses têtes", toute sa méfiance sur le succès de Vivendi dans le rachat des studios Universal :
    "...je connais les producteurs hollywoodiens pour attirer les capitaux, ils feront faire à Messier le circuit touristique des studios, le faire retomber en enfance avec les yeux biens grands ouverts et éblouis...."

    Bon, c'est ce qu'on a dit aussi de Sarkozy. Mais que Hollande refasse à nouveau tous les mêmes chemins sans que la G.gouv.fr n'y trouve vraiment à redire (à part un "bref, mais quand même"), résume bien l'état de nos média !

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: je n ai pas souvenir que Sarkozy ai été si bien confituré, comme on dit chez moi, par les ricains que ne le fut hollande pendant ces 3 jours. Sarko était plutot pro ricain, certes mais avant tout européen ( peut etre un peu trop même)

      Supprimer
  12. Le passé ne compte pas en diplomatie. Les plats dans les grands déployés par BO présages de sollicitations futures. Quels services seront demandés à FH. Allez, pensont à une petite intervention militaire extérieure ou des accords économiques favorables aux US bien sûr. L'enfumage, ça marche toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IFUKU: j ai comme l impression que Obama s'est fait un bon allié avec hollande pour les négociations du traite commercial europe-USA . Nous verrons par la suite mais je ne doute pas que hollande soit obligé de remercier Obama pour cet excellent accueil.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen