jeudi 27 février 2014

On nous distrait et le mur se rapproche


"Le Point" révèle comment Jean-François Copé a sponsorisé avec l'argent de son parti la société de communication fondée par deux de ses proches.

Cette affaire fait la Une depuis ce matin de tous nos médias; pensez que même au JT de 13h00 sur France 2, ils en ont parlé. Aussitôt diffusée, l'information est reprise par tout le monde y compris par ceux qui n'ont pas lu Le Point. Comme d'habitude. Et comme d'habitude les petits procureurs accusent quand la présomption d'innocence devrait être respectée.

Je n'aime pas Copé et pense qu'il est ce qu'il pouvait arriver de pire à l'UMP mais après avoir lu l'enquête en question, je trouve que tout ce dont il est fait état est bien mince: des suppositions, des amalgames, des on dit, des sous-entendus et c'est à peu près tout. Alors de deux choses l'une, ou bien Copé a fauté et dans ce cas que Le Point produise des preuves de ce qu'il avance; ou bien Copé n'a rien fait et il faudra se poser la question de savoir pourquoi Le Point a publié cela. Copé ayant eu la présence d'esprit de porter plainte rapidement, la justice sera saisie, il paraît que de nos jours elle est impartiale, elle fera son oeuvre et chacun devrait donc fermer sa grande bouche.

Il n'empêche et sachant que le journal Libération  avait évoqué ce dossier en juillet sans se donner la peine d'enquêter plus avant on remarquera que cette affaire sort tout de même à point nommé, à un mois des municipales, élections qui verront Copé se représenter à la mairie de Meaux, à un mois des municipales qui s'annonce désastreuse pour la gauche...

Les médias ont donc choisi LEUR dossier du jour. Les projecteurs ainsi braqués permettront de laisser dans l'ombre, quelques temps, d'autres sujets qui pourtant mériteraient toute notre attention et autant d'explications de la part de nos tocards gouvernementaux ou de nos médias complaisants:

- les mauvais chiffres du chômage et le nombre toujours aussi étrange de radiations administratives,
- la curieuse nomination par le CSA d'un ancien sarkoboy, Mathieu Gallet, à la tête de Radio France,
- la désespérance de la jeunesse française, jeunesse dont Président avait promis de donner un avenir
- le pacte de responsabilité dont on ne voit toujours pas la moindre ébauche de concrétisation,
- la priorité donnée par le gouvernement aux emplois aidés au détriment de l'apprentissage, 
- les mauvaises prévisions économiques émises par Bruxelles pour la France cette année,
- les responsabilités sur  la mise à sac de la ville de Nantes samedi dernier,
- la mise en route du nouvel aéroport de NDDL,
- le report, jusqu'à 9 ans, de l'obligation faites aux établissements publics accueillant du public de rendre leurs locaux accessibles aux handicapés, report accordé à la mauvaise surprise générale par le gouvernement,
- l'absence de réactions du gouvernement suite à la rupture unilatérale à l'initiative du Maroc de toute coopération judiciaire avec la France,
- l'évolution de ce qu il convient d'appeler maintenant le conflit ukrainien,

Etc, etc, etc...

Ainsi va la vie en Socialie, on nous distrait et le mur se rapproche.

Folie passagère 2160.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

32 commentaires:

  1. Quel que soit le moment où une "affaire" sort et quelle que soit la couleur politique du mis en cause, ce n'est jamais le moment. L'affaire sera-t-elle étouffée comme l'affaire Cahuzac dont on n'a plus de nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: cette affaire ne sera pas étouffée pour deux raisons, la première parce que c'est Copé qui est mis en cause ( et donc, l UMP, Sarkozy, etc...) et la deuxième justement, parce que c'est Copé l accusé, celui-ci, malgré tous les défauts qu il a, ne se laissera pas faire et qu il se battra.

      Supprimer
  2. tu nous parlais du site stop bashing.. Le site en parlera bien sur pour rétablir la justice !

    marrant en effet, ce genre d'annonce juste avant les municipales

    un pouvoir à bout de souffle

    Des politiques de moins en moins crédibles ( gauche et droite d'ailleurs)

    Des français à la rue et dans la rue

    la démocratie est en forme en France aujourd'hui !!!

    Bientôt l'Ukraine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: et cette facilité déconcertante des médias a s'engouffrer dans ce genre d histoire. Tiens pourquoi pas un journaleux n a demandé a Libération pourquoi ils ne s'étaient pas intéressés a cette affaire ?
      Cette affaire n est pas sortie par hasard maintenant, c'est bien la proximité des élections qui a motivé Le Point.
      Comment les politiques pourraient-ils être crédibles quand eux mêmes et les médias ne font rien pour les crédibiliser ?

      Supprimer
  3. Oui, mais comme vous le dites, tous les autres problèmes ont soudainement disparus du paysage médiatique: oubliés les 6 millions de chômeurs!
    Ils sont quand même forts ces Gauchos dans la manipulation.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Page: Ils sont en effet très forts mais a jouer aux cons et ignorer ou occulter les vrais problèmes, ça pourrait bien leur peter a la figure

      Supprimer
  4. Hollande est vraiment tout nu, il ne peut tenir ses engagements, personne ne sait où il trouvera les fameux 50 milliards d'économies "actés". le gouvernement me parait mettre des sacs de sable avant que la digue des finances ne rompe, mais les sacs de sable ne vont pas suffire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lady watterloo: .Lui même ne sait pas ou trouver ces 50 milliards ! La seule chose dont il est maintenant sur c'est qu il nous a tellement ponctionné qu il faut qu il aille les chercher ailleurs. Alors oui, il va etre obligé de sabrer sec ds les dépenses avec les dégats que cela va provoquer en mouvements sociaux ou bien il va laisser la digue céder. Et là...

      Supprimer

  5. Faut quand même remarquer que l'électeur UMP aime bien se faire couillonner.
    D'ailleurs ça ne date pas d'hier et il a même porté au pouvoir Sarkozy.
    C'est vous dire...
    Les têtes d'affiche de l'UMP ne donnent vraiment pas envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi maque: ce n'est pas vraiment le sujet du billet mais bon, a en juger par la dégringolade de la popularité d'hollande dans son électorat, il semblerait que les électeurs du PS, d'EELV et du FDG aiment aussi se faire couillonner

      Supprimer
    2. 11 millions d'euros quémandés à ces électeurs pour renflouer les comptes de campagne quand 8 ont été refourgués aux amis pour l'organisation des tréteaux ....
      C'est pas de la couillonnade ? C'est hors-sujet ?

      Supprimer
    3. @Fredi maque: ah si pour le coup, voila qui est dans le sujet. mais dis moi, qu'est-ce qui te permet de sous entendre que le Point aurait raison ? Perso, j ai lu et je n en sais rien. Et je suis ferme sur ce genre de sujet: la présomption d innocence prévaut sur les soupçons de culpabilité.

      Supprimer
    4. Tu paris combien qu'il n'y aura pas de procès en diffamation ?
      Là tu l'auras ta preuve.

      Supprimer
    5. @Fredi maque: on verra bien et je compte sur toi pour venir me titiller si tel était le cas.

      Supprimer
  6. Bonsoir Corto,

    "je trouve que tout ce dont il est fait état est bien mince: des suppositions, des amalgames, des on dit, des sous-entendus et c'est à peu près tout. Alors de deux choses l'une, ou bien Copé a fauté et dans ce cas que Le Point produise des preuves de ce qu'il avance; ou bien Copé n'a rien fait et il faudra se poser la question de savoir pourquoi Le Point a publié cela." Sur la première partie de ta réflexion, ça se saurait si un organe de presse était capable de sortir autre chose que des suppositions. Ta dernière question est la bonne mais je la reformule: pour qui ou quoi le Point roule-t-il? Car Coppé (que je n'aime pas non plus) appartient bien au même camp que la Point (qui n'est pas un hebdo de gauche, que je sache). Si cette information était sorti au Nouvel Obs, on pourrait penser que, ou bien il a des billes ou bien c'est pour déstabiliser un des leaders de l'opposition à la veille d'échéance électorale cruciale pour le pouvoir. Mais en ce qui concerne le Point, j'aurai plutôt tendance à penser qu'il roule pour ses opposants au sein du parti et que ces derniers préfèrent le voir perdre sa mairie de Meaux. Je serai surpris qu'une enquête aboutisse rapidement (les politocards savent s'y prendre pour être tranquilles sur ce point). En attendant, les brillants résultats du gouvernement passent à la trappe et le pays coule de plus en plus vite.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: L enquête prendra du temps comme toujours ( remember le temps qu il a fallu a Sarko pour etre blanchi ds l affaire Bettencourt) mais peu importe, sur ce coup là je sais qu elle ira aussi jusqu au bout.
      Maintenant que ce tir vienne du Point n'est pas si curieux. D'abord parce que le Point ne peut pas se contenter de passer son temps a taper sur hollande et Ayrault. Ensuite, parce que oui, c'est un secret pour personne, FOG ne supporte pas Copé pour diverses raisons dont certaines que le politiquement correct ne permet pas d 'évoquer. Après, pour le reste, je suis d accord avec toi. S'il perdait Meaux, cela mettrait a mal sa légitimité en tant que leader de l opposition . Et là, tout le monde est content: moi, le PS, le FN et bien évidemment ses nombreux ennemis au sein de l UMP

      Supprimer
    2. FOG ne supporte pas Copé pour diverses raisons dont certaines que le politiquement correct ne permet pas d 'évoquer.

      Ah oui ? Lesquelles ?

      Supprimer
    3. Vous voulez dire que FOG n'est que demi juif parce que son papa l'a engendré avec une normande pur beurre ?

      Supprimer
    4. @Fredi maque: disons que tu es sur la bonne piste :)

      Supprimer
  7. Je ne sais pas si la plume de FOG a été téléguidé par quelqu'un de l'ombre, mais ce qui est sûr c'est que cette personne sait appuyer là où ça fait mal réveillant la guerre Copé-Fillon, à moins d'un mois des municipales.
    Il a dû creuser beaucoup pour trouver un point faible.
    "Diviser l'UMP et réveiller le FN pour mieux régner".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: rien ne dit qu il y ait là un point faible. mais ce qui est certain c'est que la proximité des municipales avec la sortie de cette affaire n est pas un hasard

      Supprimer
  8. Toutes les semaines on a une nouvelle affaire....on finit par les oublier car la nouvelle chasse l'autre ... nous voilà maintenant à l'affaire Copé par l'opération des enquêteurs du Point ...il faut penser que tout le monde ne sera pas perdant ..ne serait ce que le journal qui verra ses ventes augmenter .Ce n'est pas une mauvaise opération pour celui qui lance le sujet ...à quelques semaines des élections municipales ...ça déstabilise qui ?????? Si on mettait toute cette énergie à faire émerger de vraies solutions pour les problèmes de la France ça irait peut etre mieux .... au lieu de cela on subit cette république de foireux en attendant la prochaine affaire ... la belle affaire ..!! Tout cela est orchestré par qui ???? Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: FOG est un spécialiste de ces couvertures qui font le buzz , c'est même comme cela qu il a redressé les ventes du magazine.
      Comme tu dis la vie lpolitique est animée d affaires foireuses. reste a savoir a qui profite le crime. En l occurence, Copé, candidat a sa réélection est la cible, la droite et l UMP par ricochets au plus grand bénéfice de la gauche et du FN... et des ennemis de Copé au sein de l UMP

      Supprimer
  9. J'ai toujours vu en Copé un opportuniste aux dents longues, mon cher Corto.
    Quant à FOG il ne dépare pas l'idée que je me fais des journalistes.La question à se poser : à qui profite le crime ?
    En tous les cas pas à l'UMP, que Fillon ne se fasse pas d'illusions. C'est toute la droite auto proclamée "de gouvernement" qui va en pâtir.
    La gauche n'y gagnera pas grand chose et les Français dégoutés par cette classe politique se tourneront vers le FN.
    C'est, je crois ce que Hollande souhaite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et Marine Le Pen ne s'y est pas trompé lors d 1 ITW hier je ne sais plus sur quelle chaîne: Pas un mot sur Le Point par contre sur ce "parti UMP pourri de l intérieur."..
      Le Pen est contente, les socialos sont contents, Le Point va faire + 20%, a qui profite le crime ? je crois que c'est clair.

      Supprimer
  10. Question existentielle s'il en est, le mur est il fabriqué avec de la brique française car si ce n'est pas le cas , le montebourg va en plus nous mettre un coup de pied dans le fondement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: J ai vu mais quelle bille ce Montebourg ! plus bête ce n'est pas possible en tout cas une belle preuve qu il n y connait en grande distrib !

      Supprimer
  11. Comme d'habitude, les coups bas remplacent les convictions, les programmes et les campagnes dignes de ce nom.
    Oui, je sais : il y a longtemps que les combats "à la régulière" n’existent plus. Mais je ne peux m'empêcher de le déplorer.
    Malgré le profond mépris que m'inspire J-R Copé...

    Et pourquoi ne regarde-t-on jamais les agissements des gauchiasses ? Style Mitterrambrouillles, Rose Mafia & Cie ? Pour faire court, car là, il y en a de la matière. Par tombereaux entiers !
    Ah ! J'avais oublié : c'est le camp du "Bien". Alors, on ne touche pas...

    De plus en plus répugnant tout ça. Beuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrrrkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Guerini, Rose mafia, Kucheida, Navaro, Andrieux... tout ça, c'est le camp du bien que hollande a protégé pdt 11 ans de direction au PS.

      En tout cas si ds cette affaire du Point on voit qui a à y gagner la grande perdante c'est la politique

      Supprimer
    2. @ Corto
      Oui ; la vraie. :-(
      Comme si elle n'avait déjà pas été assez décrédibilisée par tous ces pantins inconscients ; droite et gauche confondues...

      Supprimer
    3. Lamblin aussi à la Mairie du XIII.
      Savoureuse Rose Mafia... Allez, rendez-vous à la blanchisserie les amis!

      Supprimer
  12. J'ose espérer qu'une large part de ceux auxquels sont destinées les "distractions" ci-dessus énumérées, ne vont pas s'y laisser prendre et vont distribuer les vraies claques électorales.

    Nos concitoyens de tous bords auront apprécié le langage de vérité d'un Michel.Sapin, en première ligne sur le front de l'emploi, qui après des mois d'affirmations martelées sur l'inversion de la courbe du chômage, OSE nous déclarer "tant que le chômage ne recule pas, c'est que ça ne va pas"
    Une évidence pour les QI les plus bas !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen